Rester positif

Malgré le pessimisme ambiant, malgré les oiseaux de mauvais augure, malgré la morosité et parfois la sinistrose … il s’agit de rester positif et de se dire chaque matin, devant son miroir : « je ne peux pas changer le monde, mais je peux changer mon monde ».

Et ce serait déjà un bon début.

Cette semaine, lundi 18 avril, c’était la Pleine Lune, moment privilégié de réalisation. On voit clair. On devient lucide. On accepte.

lunaison pleine lune

Depuis son entrée dans le signe du Bélier, Mars est allé très vite. Conjoint à Jupiter, il reste très tonique dans le signe tout feu tout flamme du Bélier. Il prend des risques. Il est encore pour quelques jours dans l’orbe du carré de Pluton. La colère est toujours au rendez-vous et il a du mal à se maîtriser. Mais il sort de l’orbe d’Uranus et l’on peut penser que son désir un peu kamikaze de renverser les obstacles et d’agir sans réfléchir va se calmer un peu. Il rentre aussi dans l’opposition à Saturne, pouvant induire un tempérament cyclothymique avec une humeur passant de l’enthousiasme au défaitisme.

 

Mercure est toujours rétrograde. Et si la rétrogradation est synonyme de retards et de confusion, on peut aussi penser qu’elle peut nous aider à garder notre maîtrise pour agir avec un peu plus de sagesse et de retenue devant toute cette impulsivité propre au Bélier, rendez-vous encore aujourd’hui de 5 planètes et de la Lune Noire. Mercure va bientôt sortir de sa rétrogradation et reprendre sa course directe le jour de Pâques, le 24 avril  (sa boucle de rétrogradation se terminera le 11 mai). Certaines choses risquent alors de se débloquer.

 

Il en va de même dans les pays que la révolution a touchés, comme de nos vies personnelles. Or, j’ai vécu une période très récente où rien ne me faisait peur, où je prenais des risques, où je me sentais capable de tout, avec une résistance nerveuse à toute épreuve (amas de planètes en Bélier au sextile de mon Soleil ?.. )… Depuis quelques jours, je me sens fatiguée, comme usée : l’opposition Mars / Saturne viendrait-elle finalement saper notre ardeur à poursuivre des objectifs ?

Et en sera-t-il de même pour tous ces pays engagés dans la confrontation ?  Le climat est toujours très tendu, explosif (Mars carré Pluton) et imprévisible (Uranus en Bélier).

 

Attendons la prochaine lunaison du 3 mai. Elle verra arriver une très belle conjonction Vénus Jupiter, le 11 mai, symbole en astrologie mondiale, de détente et d’ouverture de négociations.

Peut-être verrons-nous dans tous ces pays marqués par le cycle Jupiter / Pluton :

La Tunisie : conjonction Jupiter / Pluton +  carré Saturne / Pluton

(proclamation de l’Indépendance à Paris, le 20 mars 1956 à 17h 30)

L’Egypte : carré Jupiter / Pluton

(proclamation de l’Indépendance au Caire, mars / avril 1922)

La Lybie : sesqui-carré  Jupiter / Pluton + opposition Jupiter / Saturne)

(indépendance à Tripoli le 24 décembre 1951 à 0h 01)

Le Yémen : opposition Jupiter à Uranus/Pluton

(république arabe du Yémen, 26 septembre 1962 à Sana à 21h 04)

L’Algérie : opposition Jupiter / Pluton

(indépendance à Alger le 3 juillet 1962 à 10h 38)

Israël : sesqui-carré exact Jupiter / Pluton

(indépendance le 14 mai 1948 à Tel Aviv à 16h 47)

(entre autres) commencer la mise en place de nouvelles constitutions …. qui pourraient aboutir à la fin de l’été 2011, pour les pays qui commenceront à faire démarrer une reconstruction : c’est à ce moment-là que la conjonction Vénus Jupiter arrivera en trigone croissant, phase d’expression de l’énergie dynamique installée à la conjonction. Un moment bénéfique espérons-le, d’autant plus que le Soleil viendra faire conjonction à Vénus, formant donc aussi un trigone avec Jupiter.

Oui, restons positifs. Même si de nouveaux nuages s’acharnent sur Tchernobyl. Même si le Japon continue à trembler chaque jour. Même si partout dans le monde, des hommes meurent pour leur liberté. Mais ça, ce sera pour une autre fois.

Bonnes fêtes de Pâques à tous, pour ceux qui partent, mais aussi pour ceux qui ne partent pas mais pourront se retrouver avec eux-mêmes ou avec ceux qu’ils aiment pour un moment de douceur.

Jacqueline – Ce 20 avril 2011

Share