Lunaison du 25 novembre 2011

Après une Lunaison dans les eaux  passionnelles et tourmentées du Scorpion, nous voici entraînés dans le Feu d’un signe à la crinière sauvage, fougueux et audacieux, à la poursuite de son idéal. : une lunaison importante que celle qui démarre ce 25 novembre à 2°36 du Sagittaire, avec une carence en Eau, avec surtout une éclipse partielle de Soleil, et 14 jours après, une éclipse totale de Lune à la Pleine Lune du 10 décembre !

 

 

Le Sagittaire est un signe de Feu, représenté par ce personnage mi-cheval, mi-archer qui puise sa force en enfonçant ses quatre sabots dans le sol, et dont le bras oriente sa flèche vers le ciel et vers les étoiles, vers un lointain rempli d’idéal.

Le Sagittaire est aussi un signe mutable, qui fait le passage entre l’automne et l’hiver : ainsi peut-il s’adapter plus facilement aux situations qui se présentent.

Son maître Jupiter, le rend sociable et très respectueux des lois, mais aussi chaleureux, jovial et généreux. Large d’esprit, il nous permet d’embrasser l’univers, et nous offre ainsi une vision qui, loin d’être étriquée, bien au contraire, nous permet de porter notre vue et notre intérêt sur les nouveaux concepts qui vont accompagner ce nouveau monde qui émerge autour de nous.

Est-ce à dire que cette Lunaison va nous permettre de partir à la conquête de sols vierges, d’où fleuriront tout à la fois idéalisme et enthousiasme ? et faut-il y voir une opportunité d’avancer vers un idéal et une morale faite de bienveillance et de valeurs sociales ?

 

Symbolisme du 3ème degré du Sagittaire« Un jeu d’échecs »

Peut-être un rappel de cette opposition Saturne/Uranus qui de 2008 à 2010 s’est faite 5 fois, mettant face à face

* le vieux Saturne et cette classe privilégiée qui se cramponne toujours à ses acquis, complètement déconnectée de la réalité,

* avec le désir de changement d’Uranus et de  toutes les « petites gens » qui essaient bien souvent, de simplement survivre. (cf : mon Cahier Pédagogique sur l’opposition Saturne/Uranus) … Depuis, le fossé s’est encore agrandi. Mais toutes les planètes lentes, tour à tour rétrogrades en 2011, sont un appel à la réflexion.

 

Cette lunaison se fait  au trigone d’Uranus,

dialogue harmonieux qui laisse imaginer une volonté de voir les choses autrement. Avec plus d’ouverture, et donc de fraternité … à moins qu’Uranus, pas vraiment pacifique dans le signe du Bélier, ne nous investisse d’une forte tension qui peut toujours déboucher sur des coups d’éclats impulsifs … rendant la nécessaire mutation un peu moins harmonieuse !

 

D’autant plus qu’elle se place aussi  au double carré de l’opposition Mars / Neptune-Chiron.

faisant probablement référence à cette masse de gens mécontents, anéantis, qui sont en train de prendre conscience, définitivement, qu’un passé qu’ils ont connu, ne reviendra plus. Cette dissonance en signes mutables, fait certes état d’indécision et d’instabilité, mais aussi d’un pouvoir d’adaptation au changement indispensable …

Neptune a repris sa marche directe le 9 novembre à 28° du Verseau, suivi immédiatement de Chiron le 11 novembre, à 0° des Poissons. Mais ils resteront longtemps stationnaires : ce changement se fera, par la force des choses, mais très lentement, et la marche conjointe des deux compagnons, peut laisser imaginer une meilleure coopération dans les projets collectifs, à partir du mois de février lorsque Neptune aura rejoint son ami guérisseur de l’humanité, en Poissons.

 

Jupiter, le maître de la Lunaison est toujours rétrograde. Mais il dialogue harmonieusement ce mois-ci avec le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus et Mars, Neptune et Chiron. Seul aspect plus difficile, avec Saturne : encore trop de désirs, mais manque de moyens pour y parvenir ?

Le Grand Triangle de Terre est toujours là, comme le mois dernier, reliant Mars, Jupiter et Pluton, mêlant leurs énergies pour une meilleure prise de conscience qui évolue au fur et à mesure que les choses s’aggravent.

 

Une lunaison qui commence avec Mercure rétrograde depuis la veille.

Temps exact de la rétrogradation : du 24 novembre au 14 décembre.

Avec Mercure qui rétrograde, trois fois par an, pendant trois semaines (la dernière fois, c’était en août)  vient le moment de réviser, de réfléchir, de revoir un plan, éventuellement de retrouver des gens du passé.

Sur le plan mondial, ce Mercure en exil dans le signe du Sagittaire, risque bien d’accentuer des réflexions enflammées sur la crise économique et sociale.

Sur un plan personnel, ce moment d’introversion peut être utilisé consciemment à réfléchir à de nouvelles valeurs qui ont besoin de se mettre en place. Pour ceux qui ont leur thème, il est intéressant de voir quel champ d’expérience est touché par la rétrogradation : où est votre 21° du Sagittaire ? … Dans quel secteur serez-vous touchés ?

maison 1, dans l’image qu’on a de soi.

maison 2, dans ses ressources

maison 3, dans la communication, ou dans son proche entourage

maison 4, dans son foyer ou sa famille

maison 5, dans sa créativité

maison 6, dans son travail quotidien

maison 7, dans ses relations avec les autres

maison 8, dans le partage avec les autres

maison 9, dans ses idéaux, ses voyages, ses études

maison 10, dans sa carrière

maison 11, dans ses projets

maison 12, dans sa vie intérieure et spirituelle

(il ne s’agit que de pistes de travail, les 12 maisons du thème sont bien plus riches que ces quelques mots !)

C’est dans ce champ d’expérience qu’il faudra plutôt réfléchir à de nouveaux objectifs ou développer de nouvelles techniques, en laissant volontairement de côté toute recherche d’efficacité extérieure :  avec l’opportunité, dans la première partie de la rétrogradation, d’évaluer ses succès et ses échecs, de prendre conscience des erreurs à corriger, pour y travailler pendant la deuxième période,  et trouver comment y remédier.

Trois semaines qui, de toutes façons, invitent à la prudence dans tout domaine de Mercure –  échanges, courrier, déplacements, informatique –  et peuvent nous inciter aussi à nous permettre un temps d’arrêt !

Dans ma dernière Lunaison, je notai également  les 3 conjonctions Mercure/Nœud Nord à 14° du Sagittaire :

* nous avons eu la 1ère le 14 novembre

* nous aurons la 2ème pendant cette lunaison, le 2 décembre

* la 3ème sera pour le 27 décembre lorsque Mercure aura repris sa phase directe

conjonction qu’Irène Andrieu nomme « un frein psychique qu’on doit  accepter et dépasser » dans une sensation d’impasse avant un renouveau … encore une opportunité pour visualiser, en Sagittaire, une nouvelle direction.

 

Cette lunaison se fait avec une éclipse solaire partielle Nœud Nord : la Lune est conjointe à son Nœud Nord, elle absorbe tout ce qu’elle peut du pouvoir solaire. « Elle domine la conscience, accentuant les besoins de l’égo, la recherche de l’intérêt personnel, l’opportunisme, l’égoïsme et les besoins émotionnels nés du passé » nous dit Ruperti, page 107, dans les Cycles du Devenir. Ce qui sera initié ici trouvera son dénouement, bon ou mauvais, au moment de l’éclipse lunaire du 10 décembre.

 

Saturne et Jupiter sont toujours opposés et le resteront jusqu’en février 2012.

Même s’il s’agit d’un « faux-aspect » puisque les deux planètes ne sont pas dans des signes opposés (Saturne est en Balance et Jupiter en Taureau) nous pouvons encore récolter les « derniers fruits » d’une graine semée en mai 2000 à 23° du Taureau.

Sur un plan individuel, il est intéressant de voir, pour ceux qui pratiquent l’astrologie, quelle maison de leur thème natal est concernée  –  qu’avons-nous semé en 2000 dans ce champ d’expérience ?

Sur le plan mondial, la véritable opposition qui s’est faite à 3 reprises entre mai 2010 et mars 2011, nous a fait vivre moult tempêtes.

Conjonction de 2000 : Mise en place de la devise européenne (pour 11 pays à l’époque)

Sextile de 2003/2004 : Jean-Claude Trichet devient président de la BCE pile au 1er passage exact. L’Union Européenne passe de 15 à 25 membres pile au 2ème passage exact.

Carré croissant de 2005/2006 : referendum qui rejette en France et aux Pays-Bas le traité établissant une constitution pour l’Europe.

Trigone croissant de 2007/2008 : signature du Traité de Lisbonne entre 27 Etats membres. Mais la crise économique mondiale qui enfle à partir de 2008 fait mettre en place un plan de sauvegarde des banques.

Opposition de 2010/2011 qui n’en finit pas : c’est la récolte de ce qui a été semé. Faillite de certains pays européens. Plans d’austérité en Grèce, en Irlande, en Espagne, au Portugal, en Italie, en France. Tempêtes à répétition. Démissions d’hommes politiques.

Les deux planètes sociales, arrivées à l’opposition de leur cycle, nous mènent à l’apogée, à l’accomplissement …. ou bien à une confrontation critique de tout ce qui a été entrepris au moment de la conjonction. Et c’est bien l’effondrement d’un système qui devait nous garantir sécurité et paix sociale.

Que vont nous apporter encore ces trois mois de fin d’orbe d’opposition ? … Personne ne peut le dire aujourd’hui. Le carré décroissant du cycle (moment de réévaluation et besoin de sortir des différents carcans dans lesquels on se trouvé piégés) aura lieu en août 2015 en signes fixes (Jupiter sera en Lion et Saturne en Scorpion) sur fond de dissonance Uranus/Pluton qui en seront à leur 7ème carré.

 

Je ne parlerai pas ici de Mars rentré depuis le 11 novembre en Vierge, et qui a commencé une longue boucle de rétrogradation qui va durer jusqu’à l’été, en carré pendant plusieurs mois à l’axe des Nœuds : un symbolisme très important qui, à lui seul, fera l’objet de mon prochain Billet.

 

 

Que nous réservera le second hémicycle de cette lunaison ?

 

La Pleine Lune du 10 décembre coïncide avec le retour en phase directe d’Uranus

La crise de conscience ne sera peut-être jamais aussi aiguë. Est-ce pour les jours et les semaines à venir la fin d’un système qui arrive à bout de souffle ? La récession ? l’effondrement d’un système financier ? Grands mouvements de foule, portés par les colères sociales engrangées avec l’opposition Mars / Neptune ? La reprise plus acidulée des mouvements révolutionnaires dans le monde arabe qui se sent aujourd’hui complètement détourné de son printemps du Jasmin, préfigurant, comme je le disais dans ma précédente lunaison, un hiver  … du Cactus !

Quoi qu’il en soit, Uranus repart en Bélier, chargé de toute la réflexion qui s’est faite pendant sa rétrogradation, et peut faire figure de déclencheur, de réactions spontanées en rapport avec la crise d’austérité imposée à l’Europe après une consommation sans limites.

Elle se fait avec une éclipse lunaire : la Lune cette fois, est conjointe à son Nœud Sud. La Terre passe entre le Soleil et la Lune : celle-ci est donc obscurcie temporairement. Son accentuation disparaît pouvant par réaction rétablir la volonté solaire, comme une sommation à tenter une nouvelle adaptation à la vie et à son environnement.

 

Une lueur pourtant dans une vision bien nuageuse :

le retour aussi en phase directe de Jupiter  (maître de cette lunaison !)

Quand ? ….. ça ne s’invente pas ! … Le 25 décembre, le jour de Noël à 1° du Taureau, certes conjoint à la Lune Noire. Aura-t-il assez de force pour nous inventer, au moins ce jour-là, un nouveau monde et nous aider à prendre de la hauteur, ainsi placé dans ce signe du Sagittaire, pour nous convaincre de la nécessité d’un réel changement ?…

En attendant, je vous souhaite une joyeuse préparation des fêtes de Noël, loin de l’orgie commerciale dont nous pouvions être les otages dans un monde ancien … mais plutôt une envie de donner un peu de nous, un sourire, un joli mot calligraphié, une présence, ainsi offrir la joie de vivre à ceux que l’on aime …. une fête de la tendresse, tout simplement.

 

Jacqueline  –  ce  25  novembre  2011

www.jacquelineboilot.com

 

Share