L’entrée de Neptune en Poissons (4)

Dans le volet précédent, on a vu que Neptune dans sa facilité à idéaliser, pouvait mettre l’accent autant sur notre inspiration, notre créativité, notre imagination (sa face lumineuse), que sur la confusion (sa face obscure)

 

Ainsi ceux qui ont une dominante neptunienne dans leur thème,

— un Neptune valorisé, placé sur l’ascendant ou le Milieu du Ciel,

— ou bien un amas de 4 planètes au moins, en Poissons ou en maison 12,

peuvent avoir une intuition très développée, faire preuve d’une réceptivité particulière à l’égard des ambiances, des lieux ou des personnes. Ils peuvent avoir une exceptionnelle clairvoyance, ressentir les mécanismes subtils du subconscient. Ils peuvent avoir un sens acéré de la psychologie et des mystères de l’âme humaine.

Mais s’ils ne sont pas suffisamment enracinés, notamment par Saturne, s’ils se laissent submerger par toute cette eau émotionnelle, Neptune étend son « ombre » : ils peuvent alors être victimes de leurs illusions, avoir de fausses intuitions, se faire dominer par des objectifs chimériques. Eventuellement tomber sous le joug de drogues (tabac, alcool, médicaments, ..)

 

Etant une planète trans-saturnienne (c’est-à-dire située au-delà de Saturne), la planète jouera surtout sur un plan collectif :

« Elle se rapporte à la forme que prend la destinée collective  à un moment donné de son histoire. Cette forme s’imposera à la destinée individuelle de chaque être vivant à cette époque-là » (Ruperti, Les cycles du Devenir, éd. Du Rocher, page 312).

On peut donc se demander ce que son transit occasionnera dans nos thèmes personnels, sachant que le transit de la planète résonnera d’autant plus fort qu’elle sera importante dans le thème natal. C’est ainsi que certains d’entre nous, plus concernés que d’autres, pourront faire émerger des prises de conscience collective et devenir les véritables acteurs de cette nouvelle Histoire de l’Humanité.

 

Du fait de sa durée de révolution  (164 à 168 ans environ) Neptune ne touche que  la moitié de notre thème.

 

 

Premier carré de Neptune à lui-même :

 

Pour ceux qui ont Neptune au début du Sagittaire (naissance au tout début des années 1970)

Entre 40 et 42 ans, on vit le premier quartier de la planète à elle-même : ce carré apporte une remise en question des idéaux. Le « virage » se fait par rapport aux valeurs de Neptune natal (en signe et en maison) qui sont à réévaluer par rapport à la conscience collective. Cette période dure environ deux ans et plongera, au début du transit, dans le brouillard de la remise en question.

…  42 ans, âge charnière, si l’on considère tous les transits qui ont lieu à la même époque, notamment l’opposition d’Uranus à lui-même qui nous impose un nouvel éclairage sur nous-mêmes, et le besoin de « tout recommencer ».

C’est aussi (à 42 ans) le début du second hémicycle de notre vie : celui qui nous fait passer de l’hémicycle croissant (période de l’extraversion, éducation, mariage, enfants, argent, position sociale, carrière, …)  à l’hémicycle décroissant, plus intériorisé, mais tout autant chargé de sens.

 

 

L’opposition de Neptune à lui-même :

 

Pour ceux qui ont Neptune au début de la Vierge (naissance en 1928 / 1929 / 1930)

A 84 ans … Quelle plénitude alors, si on a pu atteindre cette opposition en toute conscience !

Neptune c’est la pression des valeurs collectives, des besoins collectifs sur ce que nous sommes en tant qu’individus.

Mais devenir des individus vrais, ce n’est pas facile. Nous nous sommes tous développés en conformité avec des valeurs qui sont celles du clan social auquel nous appartenons, valeurs limitées par les traditions et les lois sociales édictées par Saturne.

 

 

Neptune en transit sur une planète natale :

 

Neptune, planète maîtresse des Poissons, signe mutable et signe d’Eau, en venant toucher un point important de notre thème, nous demande de sortir des illusions entretenues par notre appartenance au clan.

 

Pour ceux qui ont leur Soleil, leur Lune, leur ascendant,  ou une planète personnelle, au début des Poissons :

Chaque contact d’une planète avec une autre planète, surtout Soleil et Lune, nous oblige à prendre position, à être nous-mêmes,  et risque de bouleverser toutes sortes de notions qui nous concernent.

Le transit de la trans-saturnienne va venir stimuler, voire bousculer si on n’accepte pas une partie de nous-mêmes qu’on préfère refouler, et provoquer une remise en cause de notre façon d’être : avec Neptune, ce sera plutôt notre façon de sentir, ou de ressentir, avec la nécessité de s’ouvrir à une nouvelle conscience :

* vers le rêve  ( surtout s’il s’agit de Vénus … attention aux rencontres faites sous un transit de Neptune, rencontres faites de moments euphoriques et de romantisme, mais qui devront ensuite s’ajuster à la réalité ! )

* ou vers une autre dimension : quelle chance alors pour les artistes qui ont une occasion exceptionnelle de voir leur palette s’enrichir de couleurs ou de tons différents !

Petit à petit, de nouveaux horizons devraient se découvrir. Mais au début ce sera flou. On ne saura pas bien où on en est, car il y aura toujours un lâcher-prise à l’arrière-plan pour nous faire émerger à un autre plan dans l’amour inconditionnel.

 

Et prudence si Neptune passe en aspect dissonant : il risque de créer de bien dangereuses illusions.

 

 

Neptune en transit dans nos maisons individuelles :

 

Quand il transite une maison de notre thème, les conditions de cette maison deviennent plus floues, comme s’il se produisait une désagrégation concernant cette maison. La confusion s’installe.

Avec ce transit de Neptune, on est obligé de re-considérer sa façon d’être, dans la maison où la planète transite, d’une façon moins égocentrique que par le passé.

Je rappelle ici ce que Ruperti nous expliquait dans un stage de juin 1985. A celles qui ont eu la chance, comme moi, de suivre ce séminaire en région lyonnaise, souvenez-vous de son accent :

« toutes les valeurs, conscientes jusque là, importantes jusque là, sont remises en question … Psychologiquement, Neptune nous oblige à nous dépersonnaliser … On devient un intermédiaire conscient pour quelque chose qui est plus grand que notre petit Moi »

 

Ainsi, Neptune nous décentralise et cherche à nous faire comprendre qu’il y a d’autres éléments que nous-mêmes dans ce monde. Il nous ramène à la conscience universelle : avec lui, il faut apprendre à communier avec les autres.

 

Le danger c’est de ne pas être suffisamment structuré (par Saturne) et de se laisser emporter par un tourbillon d’émotions libérées par Neptune … entraînant une perte du réel qui peut se manifester par des comportements de dépendance, la prise de drogues, des hallucinations, des phobies,  ….

 

Si Neptune transite notre maison 1 :

L’ombre de Neptune, comme à chaque fois qu’une planète transite notre ascendant, nous fait douter de nous-mêmes. Des choses arrivent … qui nous obligent à nous revoir,  à chercher ce qu’on est, potentiellement. Angoisses, phantasmes, doutes et méfiances, … mécontentement par rapport à soi ou au monde ambiant qu’on voudrait changer, sans savoir comment faire.

Reste, au positif, le désir d’un nouvel état de conscience, dans un processus graduel de métamorphose de l’ego.

 

Si Neptune transite notre maison 2 :

L’ombre de Neptune entraînera la confusion dans nos conditions de vie, une surestimation de notre propre potentiel, une perte de possessions peut-être.

Le défi, positif, sera de comprendre comment utiliser ses ressources (matérielles et psychologiques) en vue de remplir la mission que l’on a acceptée pendant le transit en maison 1.

 

Si Neptune transite notre maison 3 :

L’ombre de Neptune portera sur des papiers perdus, des messages oubliés ou déformés, de petits voyages perturbés, …

Mais si la pensée se débarrasse de ses illusions intellectuelles, et apporte une vision plus large des petits problèmes de la vie quotidienne, on peut devenir le porte-parole de valeurs collectives, avec de nouveaux devoirs, ou de nouvelles responsabilités dans les relations avec le proche entourage.

 

Si Neptune transite notre maison 4 :

L’ombre de Neptune tentera de ronger, de saper, insidieusement, la confiance qu’on a en soi-même. On peut même s’apercevoir que le fondement de sa vie personnelle est construit sur du sable, à cause d’une conception trop étroite de son petit Moi.

Mais c’est aussi l’opportunité de changer ses racines en s’ouvrant à des idées ou des gens qui incarnent plus de compassion.

 

Si Neptune transite notre maison 5 :

L’ombre de Neptune se penchera sur nos amours et nos possibilités d’expression créatrice. Car des amours possessives, un désir d’amour inaccessible qu’on nous refuse,  ou l’expression d’un ego personnel, ne pourront entraîner que souffrance.

Néanmoins, ce sera la possibilité de connaître l’épanouissement et le bonheur, à condition qu’on se donne sans compter et sans rien attendre de retour.

 

Si Neptune transite notre maison 6 :

L’ombre de Neptune portera sur les servitudes de cette maison du quotidien : obligations personnelles envers les autres, surtout s’ils sont malades, devoirs et tâches ingrates, soit au foyer, soit au travail, mise à l’épreuve de sa capacité personnelle à servir.

En revanche, et en récolte des efforts faits pendant le transit en maison 5 pour exprimer ses idéaux, en dissolvant son orgueil personnel, il y aura le bonheur trouvé dans une attitude compatissante et humanitaire.

 

Si Neptune transite notre maison 7 :

L’ombre de Neptune portera sur les illusions que l’on pourra se faire vis-à-vis de ses partenaires ou associés, surtout si l’on se laisse prendre au charme de leurs cadeaux ou de leurs promesses.

Elle pourra porter aussi sur le fait de vouloir assumer le fardeau des autres, d’être leur esclave, ou de vouloir les aider malgré eux  (attention aux projections personnelles !). Ce serait le risque de se faire exploiter ou d’être déçu.

Par contre, on pourra trouver de nouveaux « outils » ou de nouveaux modes de relation avec les autres ou avec l’Autre. Dans une attitude basée sur le « donner » plus que sur le « recevoir » et sur le service plus que sur l’égoïsme.

 

Si Neptune transite notre maison 8 :

(la plus difficile pour moi à expliquer)

L’ombre de Neptune portera son illusion  sur les résultats potentiels de la relation. Il faudra se méfier des affaires qui ne seraient pas très nettes. Car il y aura risque de tromperie, de déconvenue, y compris dans les procès, surtout si un héritage est en jeu.

En revanche, si on garde la tête froide, la perspective humanitaire développée depuis les transits dans les maisons précédentes, ou le simple dévouement pour une tâche qui dépasse le cadre de son petit Moi, devrait commencer à porter ses fruits.

 

Si Neptune transite notre maison 9 :

L’ombre de Neptune portera sur ses illusions par rapport à la morale, à la religion, à la philosophie, à tout ce qui élargit l’esprit. Trop d’idéalisme ? Peut-être. Ou bien fanatisme, préjugés, superstitions, …

Positivement, Neptune aura envie de dissoudre les limitations mentales, pour conduire vers de nouveaux idéaux, de nouveaux horizons (réels ou pensés) avec toute la difficulté de lâcher prise par rapport à ses vieux schémas et à ses anciennes habitudes.

 

Si Neptune transite notre maison 10 :

L’ombre de Neptune portera sur notre valeur réelle de contribution apportée à la société : soit que l’on se surestime, soit que l’on se déprécie.

Alors, en intégrant dans sa vie sociale et professionnelle, les processus de transformations qui auront eu lieu avant, on pourra envisager de ne pas rester dans les vieux schémas professionnels pour intégrer de nouveaux outils, ou bien devenir le porte-parole des idéaux de la communauté.

 

Si Neptune transite notre maison 11 :

L’ombre de Neptune portera sur notre désir de participation : il faudra faire attention de ne pas tomber sous le charme de « faux maîtres », de faux prophètes, de groupes idéalistes qui pourraient nous entraîner à des folies sociales de toutes sortes. On doit ici rester maître de son sort et ne pas dépendre des autres.

En revanche, Neptune peut nous aider à dissoudre une certaine forme de participation sociale, devenue obsolète, dans l’espoir de s’ouvrir à quelque chose  de plus valable ou à de nouvelles  activités publiques,  dans la vision d’un nouveau pas en avant en fonction des besoins de la société.

 

Si Neptune transite notre maison 12 :

L’ombre de Neptune  nous fera douter de notre valeur personnelle et sociale et pourra nous inciter à nous retirer du monde.

Le défi consistera à accepter ses échecs pour ce qu’ils sont, et à aller de l’avant. En maison 12, on peut travailler à la réalisation des grands rêves qu’on a eus en maison 11, pour peu qu’on ne soit pas resté esclave d’activités sociales périmées, et qu’on soit capable de regarder la réalité sans auto-apitoiement.

Eventuellement, certains pourront développer des dons psychiques.

 

Loin de moi, l’idée d’une « astrologie à tiroirs ». Mais une fois n’est pas coutume.

Le transit d’une planète dans une maison donnée attire notre attention sur ce qui se passe dans cette maison. Certes. Mais sans oublier :

— qu’un transit n’est jamais un aspect isolé du thème,

— qu’il ne se produit jamais tout seul,

— et que sa façon d’agir dans cette maison dépend de la position natale de la planète en transit.

 

Exemple :

si Neptune transite la maison 10 et se trouve en maison 7 à la naissance :

Les problèmes seront de maison 10 avec des doutes sur l’importance de ce que l’on fait dans la vie, ou avec une confusion dans ses buts.

Mais la raison de tout cela viendra de ce Neptune en maison 7 à la naissance : dans notre relation avec les autres ou avec l’Autre, on a une attitude de base qui est responsable de cette confusion qui se présente tout à coup en maison 10.

 

Ce n’est pas facile à comprendre. Avec Neptune … c’est toujours un peu flou ! …

Par chance …. chaque année Neptune rétrograde pendant 5 mois, une période qui sera mise à profit pour faire le travail demandé, sur lequel on aura l’occasion de revenir : compte tenu de la lenteur du cycle, Neptune ne recule que de 3 à 4 degrés, chaque fois et reste donc longtemps en orbe avec la planète natale concernée. Et pour sa présence dans un signe ou une maison, il y en a souvent pour plus de dix ans !

 

 

Conclusions

 

Neptune, planète transpersonnelle, est un facteur majeur d’évolution. Mais elle a plusieurs faces. A travers ses aspects, à travers ses transits, elle peut certes nous perturber, nous apporter du flou ou de l’illusion, nous culpabiliser parfois. Mais elle a aussi, lorsqu’elle est intégrée, cette formidable dimension d’ouverture de cœur dans la chaleur et l’empathie.

Voyez l’exemple du Dalaï Lama  (conjonction natale Lune Neptune) : grande est l’aura qu’il  dégage !

Certes, nous ne deviendrons pas des Dalaï Lama … Mais pour nous, le transit de Neptune reste une occasion d’évolution. Comme pour le plan collectif, c’est une perche que nous tend la vie pour progresser. Et ce sera plus ou moins douloureux, puisqu’il nous est demandé de lâcher prise.

 

Dès le 4 juin 2012, Neptune rétrograde à 3°09 des Poissons pour reprendre sa marche directe à 0°22 le 11 novembre : possibilité nous sera donnée de comprendre qu’il est finalement « envisageable » de favoriser la dissolution des rigidités et des certitudes de notre moi conscient !

 

Parfois, avec ce transit, on ne ressentira rien, tout simplement parce qu’on n’aura pas saisi la perche tendue. Juste un peu d’irritation, ou de découragement. Mais on aura manqué la marche. A nous de savoir la prendre lorsque le défi se représentera du fait de la lente marche de Neptune.

 

Jacqueline  –  ce  11  février 2012

www.jacquelineboilot.com

 

Précision : ces réflexions me viennent des séminaires suivis avec Alexander Ruperti dans les années 1985 / 1990 et des lectures répétées de son livre : Les cycles du Devenir, éditions du Rocher (1981)

 

Share