L’entrée de Neptune en Poissons (3)

Cet article fait suite aux deux premiers  (1) et (2)

écrits en avril et mai 2011 sur ce blog.

 

Ça y est … Après avoir fait son pas de deux entre Verseau et Poissons, Neptune est rentré définitivement dans son signe de prédilection : les Poissons.

Rentré une première fois au début du printemps 2011, il a décidé quatre mois plus tard, de venir refaire un tour en Verseau, histoire de régler un dernier petit problème et de puiser dans ce signe d’avant-garde, de quoi alimenter le long transit qu’il s’apprête à faire : cette fois, aujourd’hui 3 février 2012, il s’installe pour un long voyage qui va durer  un peu plus de 13 ans.

 

Neptune a été découvert le 23 septembre 1846 à 26° du Verseau, dans un observatoire allemand. Comme il met 164 à 168 ans pour faire le tour du zodiaque, il est particulièrement intéressant de savoir que son précédent passage en Poissons s’est passé … en 1848 !  Je vous renvoie tous à vos livres d’histoire.

 

Et d’abord, que représente son idéogramme ?

…  le trident de Neptune, le dieu de la mer, celui-ci devenant le symbole du trois réuni en un.

On peut y voir aussi le cercle de l’esprit surmonté du croissant de lune et de la croix de la matière  (Esprit / Ame / Corps).

 

En mythologie

Il est Poséidon (Neptune chez les Romains) : dieu de la mer, des tempêtes et des tremblements de terre, toujours armé de son fameux trident.

Celui-ci ne serait peut-être pas autre chose que la foudre de Zeus, puisque c’est avec lui qu’il soulève la mer lorsqu’il se promène sur son char, au-dessus des flots !

Fils aîné de Cronos et de Rhéa, il fut avalé avec ses frères par son père (Cronos/Saturne) et sauvé par son jeune frère Zeus, qui obligea leur géniteur à recracher ses enfants.

C’est par tirage au sort qu’il reçut l’empire des mers, tandis que ses frères Zeus/Jupiter et Hadès/Pluton se virent attribuer, l’un, le ciel et l’autre, les enfers ; la Terre étant laissée à la disposition de tous.

 

L’Eau de Neptune, maîtresse des Poissons, traduit une forte perméabilité aux influences extérieures et une très forte réceptivité au milieu ambiant. Emotivité et sensibilité exacerbée viennent se greffer à une relative passivité (ou manque de réactivité ?) qui fait toute la vulnérabilité de ce signe hypersensible qui a trop souvent besoin de se réfugier dans un monde idéal pour se protéger des blessures que le monde lui envoie.

 

Neptune est la planète mystérieuse et insaisissable du zodiaque. Elle est l’octave supérieur de Vénus et le symbole de l’amour inconditionnel (ou spirituel)

Selon son niveau d’interprétation, Neptune est : utopie  –  idéologie  –  spiritualité  –

Dans sa face positive, la planète symbolise l’imagination, la spiritualité, la recherche d’un idéal. Elle nous permet de nous envoler vers d’autres horizons et d’accéder à d’autres valeurs, à d’autres idéaux.

En revanche, dans sa face négative, et du fait qu’elle nous aide à échapper aux limites et aux contraintes du quotidien, elle peut nous faire rêver notre vie. Elle risque alors de nous faire plonger dans l’utopie ou la fuite en avant, dans un irréel semé de paradis artificiels. C’est pourquoi, elle symbolise alors le flou, le brouillard, les illusions.

 

Neptune est une planète trans-saturnienne (située au-delà de Saturne). C’est une planète de  « génération »

Elle maîtrise le signe des Poissons. Signe et planète ont en commun des valeurs identiques : compassion, inspiration, idéalisme, sensibilité, vulnérabilité aux influences extérieures, vocation humanitaire.

 

 

Dans quel contexte astrologique se fait cette rentrée de Neptune en Poissons ?

 

Au moment où Neptune rentre en Poissons,

* il rejoint Chiron, le Guérisseur des maux de l’humanité qui est déjà dans le signe des Poissons depuis un moment.

* Pluton, aujourd’hui sur le 9ème degré du Capricorne, démantèle à cœur joie les institutions devenues obsolètes. C’est un travail de sape qu’il a commencé insidieusement en 2008 et poursuivra jusqu’en 2023.

* Uranus n’est que sur le 2ème degré du Bélier. Mais, Uranus + Bélier, signe cardinal = une extraordinaire boule d’énergie ! … une énergie qui peut être porteuse de vibrations ultra positives aussi bien que terriblement destructrices, selon l’utilisation qu’on en fait.

 

Il est particulièrement intéressant de constater que les 3 trans-saturniennes sont dans les mêmes signes  (Pluton/Capricorne  –  Neptune/Poissons  –  Uranus/Bélier) tous les 500 ans. Je l’avais déjà noté dans mes deux articles écrits en 2011.

 

Or l’histoire de l’Humanité et des civilisations montrent bien ces grands cycles de 500 ans   (pour rappel) :

la dernière période de l’Antiquité qui commence en l’an 1 et se termine par la chute de l’Empire romain d’Occident en 476,

Le Haut Moyen-Age qu’on peut faire commencer avec le baptême de Clovis vers 498 / 499 et qui vit défiler les Mérovingiens et les Carolingiens,

Le Bas Moyen-âge qui commence avec le règne d’Hugues Capet en 987 et se termine avec la chute de Constantinople en 1453, la fin de l’empire byzantin et la fin de la Guerre de Cent Ans,

La Renaissance et les Temps Modernes, avec les grandes découvertes  (Amérique en 1492, imprimerie, …) qu’on peut considérer comme le début de la mondialisation.

 

Comment les Historiens appelleront-ils cette nouvelle période de 500 ans qui commence ? Serons-nous à la hauteur des bâtisseurs de cathédrales ? Aurons-nous l’audace des Grands Explorateurs ? Ou la sagesse des Grands Humanistes de la Renaissance ?

 

En même temps,

* Saturne est à 29° de la Balance et s’apprête à rétrograder.

* Jupiter est à 3° du Taureau  (aspect de sextile)

* Et cette entrée en Poissons se fait sur fond de carré dissonant Uranus Pluton.

 

 

Et d’abord, qu’a apporté Neptune lors de son précédent passage en Poissons ?

 

Découverte en 1846, alors  à 26° du Verseau, elle rentre dans le signe des Poissons en 1847 / 1848 … alors qu’Uranus est dans le signe du Bélier.

Extraordinaire synchronicité avec la période actuelle !

Or que s’est-il passé à cette époque ? … pour n’en citer que quelques uns (mon article de 2011 est plus détaillé) :

* Naissance d’idéologies nouvelles : Karl Marx publie son Manifeste du Parti Communiste en février 1848.

* Plusieurs révolutions en France, en Autriche, en Allemagne, en Italie, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie, en Suisse : une situation que les historiens de l’époque ont appelée  « Le Printemps des Révolutions » … bizarre résonnance avec le printemps arabe de 2011.

* Abolition de l’esclavage en France

* Premier suffrage universel en mars 1848, pour élire le président de la république en France  (La Constitution de 1793 en avait adopté le principe, mais il était resté sans application) … et ce n’est qu’un début puisque les femmes en sont exclues !

* Révolution industrielle

* Développement de la psychologie, avec Freud et Jung

* Renouveau de l’ésotérisme

 

Et puis ce parallèle :

Après la découverte d’Uranus en 1781, les révolutions de la fin du 18ème siècle (et notamment la révolution française) voient la bourgeoisie s’insurger contre la royauté, et prendre le pouvoir après plusieurs siècles de royauté absolue.

Après la découverte de Neptune en 1846, les révolutions de 1848 en Europe, voient cette fois la classe sociale la plus défavorisée (mais aussi la plus nombreuse) s’insurger à son tour contre la bourgeoisie.

Bien sûr, aujourd’hui, le contexte n’est pas le même, puisque Pluton accompagnait alors Uranus dans le signe impulsif du Bélier …. s’imprégnant l’un l’autre des valeurs Bélier jusqu’à former une conjonction en 1850/1851 à la fin du signe !

 

Alors

A quoi pensez-vous quand on rapproche cette planète de l’astrologie mondiale ?

Quelles nouvelles valeurs peut-elle engendrer ?

Quelles prises de conscience peut-elle susciter ?

Quelles institutions peut-elle dissoudre ?

 

Une prise de conscience collective de mouvements et d’idéaux, dans une quête de sens et une ouverture spirituelle.

La crise que le monde entier subit de plein fouet, pourrait bien nous faire entrer dans un partage émotionnel (voire religieux) avec des mouvements humanitaires et une solidarité dont nous avons ignoré l’existence depuis un certain temps.

En positif : de nouveaux modes de vie, sous une forme plus humaine, plus spirituelle aussi, un esprit communautaire, la notion de partage et d’égalité, de justice aussi, avec la défense du vrai déshérité, pour lui faire retrouver une place plus équitable (comme ce fut le cas pour les esclaves et les serfs de jadis).

En négatif : un risque de connaître certaines dérives mystiques, dans un désir d’appartenir à un plus grand tout (clan, secte, parti politique, tout ce qui peut permettre de se fondre dans quelque chose de plus grand que soi)

 

Neptune/Chiron en Poissons font référence aussi au Mouvement des Indignés, dont on a déjà parlé sur ce blog.

On peut penser que ce Mouvement continuera à prendre de l’ampleur : il a démarré avec la première incursion de Neptune en Poissons au printemps dernier. De toute évidence, il va continuer à grossir ses rangs, avec de plus en plus en gens qui viendront gonfler ses rangs. De plus en plus de pays se sentiront concernés.

 

Dans le domaine médical

En positif : une évolution dans la  guérison de certaines maladies, et surtout, il faut l’espérer, un essor des médecines dites « parallèles ». En France, à Lyon, a eu lieu récemment le second Salon de la Médecine Quantique.

En négatif : encore des scandales sur certains médicaments mis sur le marché dans un but unique de profit pour certains.

 

Dans le domaine de l’écologie et de la nourriture

En positif : les scientifiques se penchent déjà sérieusement sur la question : comment nourrir tout le monde en 2050, alors que nous ne sommes pas capables aujourd’hui de régler le problème de la faim dans les pays en développement ? … Manger des algues serait-il l’une des alternatives de l’avenir alimentaire de la planète ? … une hypothèse qui est loin d’être farfelue et déjà mise en application en partie en Chine et au Japon.

En négatif : des désordres climatiques.

On l’a déjà vu avec les dissonances entre Uranus en Feu et Pluton en Terre : Neptune dans un signe d’Eau, fait penser à des dérèglements plus spécifiques   (tempêtes, tsunamis, …)

 

Dans le domaine de la mondialisation.

Si Saturne resserre, Neptune ouvre tout grand. Ainsi cherche-t-il à dissoudre les frontières.

En positif : il pourra permettre des déplacements de population qui ne pourront que progresser avec les problèmes écologiques. Les inconnues sont encore trop nombreuses aujourd’hui, mais on peut commencer à se poser des questions :

Tornades, tempêtes et cyclones tropicaux

Elévation du niveau de la mer  (que deviendront certaines îles à basse altitude ou atolls de l’Océan Pacifique ?)

Ecosystèmes en danger, s’ils ne peuvent pas s’adapter suffisamment vite aux conditions changeantes

Impact sur les réserves d’eau potable, etc …

En négatif : une peur face à l’ouverture des frontières, d’autant plus grande que la crise incitera à construire des murs de plus en plus hauts pour se protéger des « autres ».

 

 

Conclusions

 

Dans quatre mois, le 4 juin 2012, Neptune rétrograde à 3°09 des Poissons, pour reprendre sa marche directe à 0°22 le 11 novembre : cinq mois pour laisser certaines infos remonter à la conscience, des infos qui nous permettront

* d’abord à l’opposition de réaliser que l’abandon de nos certitudes ne nous a pas conduits à la catastrophe,

* et ensuite, lorsque Neptune reprendra sa marche directe, de poursuivre nos efforts pour une ouverture de conscience encore plus grande, sans oublier que le signe des Poissons est un signe de transition, le douzième signe, celui qui prépare à la semence du futur, un signe de bilan, avant d’aborder le nouveau cycle

Peut-on penser que la démocratie est en marche dans le monde ? … probablement, mais en opérant avec sagesse.

Le procédé neptunien peut se montrer révolutionnaire. Mais à sa façon, pas comme Uranus. Il préfère agir sans violence et sans conflit, ne serait-ce que dans son désir de fuir les illusions qui ne sont souvent que des refuges : la peur nous pousse à accepter le connu, même s’il n’est pas supportable.

Mais, attention, Neptune, c’est aussi le flou, les illusions, et le risque d’être manipulé. Si nous portons nos espoirs sur de l’utopie, la chute pourrait être brutale. A nous, encore une fois, de savoir où porter nos priorités, pour construire ensemble le monde de demain.

 

Jacqueline  –  ce   3   février 2012

www.jacquelineboilot.com

Share