Le 3ème carré décroissant Saturne Neptune de septembre 2016

Samedi 10 septembre 2016 :

Le premier carré a eu lieu l’an dernier en novembre 2015. Ce que j’écrivais alors, est toujours d’actualité :
Le Sagittaire veut se montrer enthousiaste, mais Saturne y opère une certaine retenue.
Les Poissons avec Neptune parlent d’un rassemblement spirituel. Mais aussi de climat. Tempêtes, cyclones, tsunamis, nous rappellent que Neptune est dans un signe d’Eau.
Avec les deux planètes en carré dissonant, Saturne construit des murs que Neptune cherche à dissoudre (rappel du début de leur cycle en 1989, en Capricorne, qui a signé la chute du Mur de Berlin)

Sur le plan climatologique
Parfaite illustration (entre autres) de ces centaines de milliers de tonnes de déchets qui polluent nos océans (Neptune) et asphyxient (Saturne) la planète.

Sur le plan social / collectif
Parfaite illustration de peuples qui se déplacent pour vivre ce qu’ils pensent être un Eldorado (Neptune + émergence d’une nouvelle vie voulue par Uranus en Bélier) et d’autres peuples qui répondent par la peur (Saturne).

Dans l’un et l’autre cas, une résistance saturnienne venant de peurs ancestrales et visant à l’exclusion, répond à une dimension universelle qui parle d’inclusion. Vice versa Neptune dissout insidieusement les murs érigés par Saturne mais peut conduire à des illusions porteuses de violences.
Il s’agit de RE-LIER le concret et l’idéal, la particularité et l’universalité, l’individuel et le collectif. Et de repenser le monde. Sous l’œil d’un Jupiter qui vient de rentrer en Balance, le signe de l’harmonie et de Re-liance.

Sur le plan collectif / spirituel :
Parfaite illustration de ce qui se passe.
A un extrême, des barbaries perpétrées au nom de croyances complètement dénaturées par un état schizoïde (la face sombre d’un Saturne en Sagittaire). A l’autre extrême, des messages d’Amour et de Paix (Neptune en Poissons) dans une énergie spirituelle.
Entre les deux, des dirigeants dépassés par les évènements et qui ne savent comment réagir.
C’est toujours le passage d’un vieux monde qui veut se frayer un chemin vers quelque chose de nouveau. Les autres cycles de planètes lentes reprennent le même refrain. Il s’agit bien d’une transition planétaire, HISTORIQUE, qui impacte comme je l’ai dit dans mon précédent billet, tout ce qui vit sur terre, l’humain, le végétal, l’animal, le minéral. Un basculement confirmé par les premières approches de la physique quantique :

Un passage qui se fait par l’axe Vierge/Poissons, axe de la Nouvelle Lune de septembre, axe des Nœuds Lunaires, axe des deux éclipses de septembre, axe qui rappelle que Neptune transite le signe des Poissons de 2011 à 2025, pour rentrer dans le signe hautement symbolique du Bélier, départ de toute initialisation.
Et c’est toute la symbolique de cette ouverture spirituelle qui se fait en Poissons. Mais nous n’en avons pas encore atteint le mi-parcours, même si de plus en plus nombreux sont ceux qui ont décidé de prendre leur bâton de pèlerin avec les seules armes qu’ils possèdent : la foi, l’espoir et le sourire.

Forcément, Neptune forme aussi un carré avec Mars : l’aspect a été exact le 26 août et se défait, mais dans la libération un peu désordonnée de nos émotions pour échapper à la réalité du moment, il nous a demandé d’agir avec un peu plus de discernement. Le carré est réputé dissonant, mais il donne aussi une formidable énergie pour prendre le virage demandé.

Depuis un moment Neptune flirte avec le Nœud Sud, qu’il croisera « pour de vrai » vers le 17-18 novembre avec un carré à Mercure. Ensemble, ils sont dans l’orbe de leur rencontre depuis le printemps et renvoient aux Ombres de l’Humanité toute entière et de tout ce qui est vivant. Les Ombres d’une Humanité qui remontent au début de l’Ere des Poissons, et qui a vu des prophètes se faire crucifier.
Beaucoup aujourd’hui, se sentent eux-mêmes crucifiés, émotionnellement, et le carré d’aujourd’hui amplifie leur détresse , mais le passage exact prochain Neptune Nœud Sud qui viendra après l’éclipse de Lune Nœud Nord pourrait libérer un peu de cette pollution réelle et psychique, qui empoisonne encore nos vies.

A tous, très sincèrement, je souhaite de pouvoir se recentrer sur « l’essence-ciel »
Et en vous souhaitant un joli week-end dans cette douceur d’été indien, je vous embrasse chaleureusement.
Copyright Jacqueline Boilot,  ce 9 septembre 2016

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Blog : http://www.jacquelineboilot.com/alloallomercure/

Facebook : https://www.facebook.com/alloallomercure/

Share