La Pleine Lune du 7 mai 2020

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Scorpion / Taureau à 17° 20

Le 18ème degré Scorpion nous dit :

« Un chemin illuminé à travers bois »

Dominante : Sentiment exalté du travail bien fait et d’une existence bien remplie.

Symbole qui fait penser à la béatitude et à la paix. L’existence peut être riche, dès lors que la graine est semée. Même cachée, cette graine a le pouvoir de vaincre la mort et de déboucher sur un ciel sans nuages dans une symphonie magnifique de couleurs chaleureuses.

Le 18ème degré Taureau explique :

« Une femme secoue un vieux sac par la fenêtre de sa chambre »

Dominante : purification de la conscience égotique.

Pour arriver à la béatitude en question, il faut d’abord prendre conscience que le véritable ennemi git au sein de l’esprit. C’est le mental qui doit être décrassé.

(cf les degrés symboliques de Dane Rudhyar)

Pleine Lune Scorpion du 7 mai 2020 à 10 h 46 TU

(12 h 46 en France)

Ascendant pour Paris à 16° Lion

Axe à 17° 20 Scorpion / Taureau – axe fixe   

 

La Grappe des 9 planètes est toujours très étroite :

146° entre Pluton planète leader et Mercure, planète de queue.

La Lune est isolée en face.

Le Nœud Nord vient juste de rentrer en Gémeaux 

Pluton est rétrograde

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 17° Taureau avec son besoin de concrétiser) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 17° Scorpion et ses émotions violentes)

Cette Pleine Lune est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

Avez-vous senti le climat uranien qui accompagne cette Lunaison, d’autant plus que tour à tour, le Soleil le 26 avril et Mercure le 1er mai, ont doublé Uranus  et s’envolent aujourd’hui, plein d’idées novatrices ?….

Avez-vous senti aussi les secousses un peu brutales que cette Lunaison uranienne a pu engendrer en forçant une remise en cause de ses valeurs par la dissonance à Saturne ?…

 

Serait-ce un avant-goût de ce que sera 2021 dans un climat de contestations et de révoltes sociales, climat qui sera tendu pour de multiples raisons : déjà les positions de ceux qui voudront revenir aux règles d’avant (et à leurs privilèges) face à ceux qui voudront aller de l’avant ; mais aussi les contradictions entre les désirs personnels et la réalité des règles sociales.

 

Il vaut mieux dès maintenant s’armer de patience, bien plus, gagner en sérénité, passer outre les médias qui rivalisent de scoops en aggravant la désinformation pour semer l’angoisse ou engranger des oreilles supplémentaires. Méfiance avec Neptune en Poissons !

 

C’est la Pleine Lune du Wesak :

comme chaque année, en Pleine Lune Taureau, c’est le moment choisi par le Christ et par Bouddha pour venir ensemble bénir la Terre : moment privilégié donc, où l’on est aidé par des forces spirituelles si l’Amour et la Conscience sont suffisamment installés en chacun de soi dans son quotidien.

 

Cette Pleine Lune se fait donc dans l’axe Scorpion / Taureau  

Axe de possession/dépossession.

D’un côté un Soleil Taureau certes, qui a besoin de se rassurer en s’ancrant dans l’attachement et la possession, en se faisant plaisir, et qui n’aime pas le changement ni la remise en question profonde. Mais c’est une énergie et une vitalité encadrées par Mercure le mental, et par Uranus, la volonté de s’individualiser (pas de chance avec un confinement qui empêche encore d’aller et venir comme on veut !) : la conjonction à Uranus s’est déjà faite et on peut se sentir porteur de possibilités nouvelles. Mais avec Uranus, il y a quand même un risque de nervosité ou de contrariétés qui suintent encore de leurs conjonctions exactes récentes.

De l’autre, une Lune Scorpion qui invite à se remettre en question, à dissoudre et à réorganiser ce sentiment de protection, au risque de chambouler les émotions et de faire remonter les angoisses (argent, mort, …).

C’est donc un axe de transformation et de métamorphose (non sans douleur) de ce qu’on a pu construire : ce qui a été ancré en Taureau risque de perdre ses repères, et encore plus dans ce climat qui prépare une crise monétaire, sociale et économique. Le principal défi est d’accepter le lâcher-prise pour évoluer. Mais ce n’est pas entendable pour ceux qui perdent tant actuellement.

Pourtant, la Pleine Lune est toujours une mise en lumière pour trouver un équilibre entre (ici) une énergie de créativité (Taureau) qui cherche à concrétiser dans un signe qui trouve sa sécurité dans l’expansion le plus souvent matérielle, d’une part, et une invitation à se délester (Scorpion) de cet ancrage pour saisir la face cachée des choses.

 

Une Lune en Scorpion qui passe au trigone de Neptune

Le Scorpion est instinctif. A son plus beau niveau, il sait percer le mystère, apte à déceler les intentions d’autrui. Dans cet aspect à Neptune, il multiplie son intuition et comme une pellicule photo, peut impressionner des infos qui lui sont d’habitude inaccessibles.

C’est aussi un aspect qui parle de réelle compassion pour les autres ; on peut y voir notamment la relation qui se noue toujours, chaque soir, avec les soignants.

 

Un Soleil conjoint à Mercure

Avec un objectif : bien plus qu’une potentielle concrétisation d’un changement de communication, il s’agit cette fois d’une remise en cause fondamentale d’un discours commencé autour du 26 février. Et tout prend son sens, avec cette Lune Scorpion harmonique à Neptune.

En Taureau, c’est peut-être lent, mais c’est pratique, réaliste, pragmatique.

Et il s’en donne de la peine, le Messager des dieux. Sur tous les fronts pendant cette quinzaine :

après sa conjonction à Uranus, qui fut exacte le 1er mai,  il forme ensuite :

* un sextile à Neptune, autour du 7 mai, pour tenter de rendre créatif le projet du moment ou la recherche d’une solution (aspect qui peut servir grandement les chercheurs),

* un trigone à Pluton, autour du 9 mai, pour investiguer au-delà des apparences, se délester du superflu, et aller vraiment à l’essentiel,

* un trigone à Jupiter, autour du 10 mai, pour affûter son mental sans se laisser piéger, et faire accepter un nouveau dialogue,

* un trigone à Saturne, autour du 12 mai, pour porter un regard peut-être plus lucide et s’autoriser à … approfondir une connaissance ou un raisonnement, sans tenir compte de la « bien-pensance du moment » (et pour viser le long terme, sans s’illusionner),

En l’espace de 5 jours du 7 au 12 mai, il va saluer chacun pour leur donner le punch nécessaire, dans une volonté de changement de ton indéniable à partir de cette Pleine Lune.

 

Mais, mais, mais  ….

le 11 mai : il passe au carré de Mars

Or, le 11 mai …. C’est la date prévue du déconfinement.

C’est quand même un besoin d’exprimer franchement ses états d’âme pour pousser à mettre en place une autre façon d’agir … Et comme en même temps le Soleil est au sextile quasi exact de Neptune, on ne peut que réfléchir à un nouvel aménagement d’un projet qu’on a pu vouloir ensemencer autour du 8 mars ….

 

Le 11 mai, c’est aussi le départ de la rétrogradation de Saturne

A 1° 57 Verseau. Nécessité d’une nouvelle pause. Pause de quoi ?

Si l’on se dit que Saturne Rétro remet en cause ce que Saturne Direct a mis en place, ce déconfinement semble à priori logique.

Mais en même temps Saturne rétro = blocage pour avancer !

Que faut-il comprendre ?

Certes, sur le plan collectif, on va avoir des freins, des obstacles, des responsabilités imprévues, pour se débarrasser d’un conditionnement passé. Et ce sont toutes les questions qui tournent autour d’une mise en place de plus en plus difficile au fur et à mesure que les jours passent.

Sur le plan individuel, chacun peut le ressentir dans la maison natale traversée entre 25° Capricorne et 2° Verseau (il est nécessaire de réfléchir sur le « comment structurer de nouvelles bases » de façon à pouvoir utiliser efficacement les ressources de cette maison natale traversée).

Et que dire lorsque le 1er juillet, Saturne Rétro repassera en Capricorne, le signe des institutions et donc de l’Etat, et qu’il reviendra donc vers Pluton qu’il n’aura finalement pas quitté bien longtemps ?

 

Suivront :

Le 13 mai, la rétrogradation de Vénus en Gémeaux (siège entre autres de la respiration)

Et le 14 mai, la rétrogradation de Jupiter en Capricorne

Ces mouvements seront étudiés en détail sur ma page Facebook, mais d’ores et déjà, on peut penser que cette rétrogradation de Vénus ( = prise de conscience sur son sens des valeurs) prendra cette année une signification particulière puisqu’elle se démarrera en même temps que la rétrogradation des deux planètes sociales !

Objectif vraisemblable : une remise en cause et une refonte totale des systèmes sociaux qui nous structuraient jusqu’à maintenant (rétro de Saturne) et qui étaient censés donner bonheur et joie de vivre (rétro de Jupiter)

Comment va-t-on aborder mentalement la grave crise sociale qui se prépare ?

Comment va-t-on pouvoir respirer, physiquement et surtout psychologiquement ?

Est-ce que le confinement aura permis de comprendre qu’il y a autre chose qu’une course perpétuelle vers des valeurs qui finalement n’apportent pas le bonheur ?

Est-ce que le confinement aura permis de prendre conscience que le bien-être n’est peut-être pas là où on le plaçait ?

Est-ce que le confinement, en donnant tant d’importance au « nid » (derniers jours du Nœud Nord dans le signe du Cancer) aura permis de liquider de vieux karmas tant collectifs qu’individuels, et de retrouver le sens profond de la Vie ?

Et tout cela au milieu de toutes les infos biaisées qui sont distillées au quotidien ?

 

Ce sont des questions multiples qui traverseront :

* La conjonction inférieure Soleil/Vénus du 3 juin (en même temps qu’une Pleine Lune à éclipse !)  … moment de révélation ?

* La rétrogradation à venir de Mars en Bélier, avec un sac de revendications pour un appel à un changement fondamental … mais aussi peut-être une alternative qui pourrait se présenter à la rentrée.

* Et la conjonction supérieure Soleil/Vénus qui ne se fera qu’en mars 2021 et verra le résultat du travail de réorientation des valeurs.

 

Mais surtout, cette rétrogradation de Vénus intervient

juste après le carré qu’elle forme avec Neptune

Vénus en Gémeaux !… Elle se veut légère, aérienne, elle aime dialoguer, communiquer. Elle aime échanger au cours de gentilles petites promenades avec ses amis … Pas de chance !

Et la voilà qui entame pour deux mois, une relation plutôt tendue avec Neptune !

De quoi se poser beaucoup, beaucoup de questions …. Trop d’informations circulent tant dans les médias que sur Internet …  Et avec Neptune en Poissons, c’est forcément nébuleux.

Une pincée de complot, une autre de 5G, une guerre bactériologique provoquée ou pas, un labo mal sécurisé, des infos contredites, … On secoue, et hop, la sauce prend !

Etrange de constater que la conjonction a commencé le 27 janvier 2020, au moment où démarrait en France (du moins, c’est ce qu’on nous a fait croire) une épidémie qui allait bouleverser toutes les institutions, sociales, sociétales, économiques, financières, …

 

Les deux planètes arrivent maintenant au carré croissant. Tension maximale ! Mais pas blocage. Vénus, la planète le plus rapide, cherche à se retirer du contrôle de la plus lente, Neptune. Elle veut se dégager pour viser maintenant l’opposition qui ne se fera que le 18 octobre.

Il lui faut absolument sortir de la pression sociale, sortir de vérités préfabriquées et des illusions, pour acquérir une autre perception.

De quelle immense manipulation devrait-elle se défendre, qui va lui imposer de revenir sur ses pas pendant les 43 jours de sa rétrogradation ?

Il lui faut vraiment braquer à 90° pour qu’un nouveau paysage se présente à elle.

C’est tout le bénéfice de cette Pleine Lune Scorpion, au trigone de Neptune.

En sortant d’une possible manipulation, Venus peut acquérir en même temps la possibilité de sortir de la dépendance et de s’envoler vers son autonomie.

Sur le plan collectif, comme sur le plan individuel.

 

S’ouvrir à d’autres voies …

Abandonner les vieux schémas … Malgré la résistance du carré.

Mais sortir de certains modèles qui n’ont plus lieu d’être.

Ce sera long : la prochaine conjonction supérieure Vénus/Soleil ne se fait qu’en mars 2021.

Préfèrera-t-on le versant intuitif/concret de l’assemblage de l’énergie Uranus/Taureau ?

Ou bien le côté électrique d’Uranus carré Saturne ?

On a jusqu’à la fin du mois de septembre pour aborder ces sujets en profondeur.

Mais :

* de même que tous les signaux astrologiques étaient en place depuis la mi-juillet 2019 pour signifier à chacun, une injonction de changement de tout un pan de sa vie,

* de même que visiblement le constat a été fait que cette injonction n’avait pas été entendue (d’où l’apparition d’un virus qui oblige à faire ce qu’on n’a pas pu ou voulu alors mettre en route)

* de même comment sera comprise cette nouvelle prise de conscience demandée ?

Plus que jamais, l’Ombre en face est immense puisque cette fin d’Ere des Poissons met le doigt sur un manque d’Ame généralisé, privilégiant le « chacun pour soi ».

 

La rentrée sera chaude. En même temps que Jupiter, Saturne et Pluton redeviendront directs, ce sera Mars qui prendra le relais.

Impossible de prévoir, puisqu’une fois de plus l’Univers propose, mais les Humains disposent. Donc tout sera fonction de ce qui va se faire maintenant.

On peut juste dire sans se tromper que la crise monétaire, sociétale, économique, connaîtra des bouleversements. Mais au-delà de ceux qui seront touchés de plein fouet, c’est aussi une porte qui s’ouvre pour beaucoup, avec des moments pour repenser un monde plus humaniste.

 

Juste avant la Pleine Lune, autour du 5 mai, l’axe des Nœuds Lunaires a changé.

Cet axe est toujours le symbole de l’évolution collective qui est proposée.

Leur passage pendant 18 mois dans l’axe Capricorne/Cancer a demandé de lâcher la rigueur et l’austérité du Capricorne pour laisser émerger une sensibilité Cancer faite de tendresse pour soi d’abord, et forcément pour les autres ensuite. Mais a-t-on réellement fait fondre une certaine dureté envers soi pour aller vers plus de réceptivité ?

Cette fois, les Nœuds Lunaires Sagittaire/Gémeaux demandent pour les prochains 18 mois, à s’ouvrir et à s’intéresser à ce qui se passe autour de soi. Les voyages et la philosophie du Sagittaire c’est bien. Mais il faut maintenant faire passer son idéal dans la vie de tous les jours, s’adapter sans cesse. Et communiquer autrement, divulguer ses idées sans rester dans une sphère trop élevée. Il faut passer de la théorie des livres (Sagittaire) à la pratique (Gémeaux)

Adapter aussi la curiosité des Gémeaux pour se découvrir, pour se connaître mieux, sans imposer ses idées mais en acceptant d’adapter son jugement à la nouvelle réalité. Et se relier d’une façon plus significative aux autres. Echanger et partager. Respecter les autres dans leur différence (ne pas tomber par exemple dans le rejet des malades du Covid, qu’on a connu par rapport aux malades du sida)

Je ferai une publication spéciale cette semaine sur ma Page publique Allô Allô Mercure.

 

La dernière fois, que l’axe des Nœuds Lunaires est passé dans cet axe Sagittaire/Gémeaux, c’était d’octobre 2001 à avril 2003.

Sur le plan collectif, c’est le 1er janvier 2002 que les 12 pays de l’Union Européenne basculent à l’Euro qui devient la nouvelle monnaie à circuler.  Mais ce n’était pas l’unanimité. Ce retour du Nœud Nord en Gémeaux pourrait-il signifier qu’on va reparler de la monnaie unique ?

A l’époque aussi, on a vu une mise en place au niveau des pays européens : après le Brexit anglais, peut-on envisager que d’autres pays suivront ?

Et sur le plan individuel …. A-t-on réussi dans sa vie personnelle à quitter des certitudes qu’on avait érigées en dogmes ? …. .

 

Conclusion

7 mai 2020 :  7 + 5 + 4 = 16 … la Maison Dieu

Ou : 7 + 5 + 2020 = 2032 = 7 … le Chariot

 

La Maison Dieu, Lame 16, voit un édifice s’écrouler. Un « coup de tonnerre » l’a frappé à la tête. Il est décapité. Rien d’étonnant dans le contexte actuel qu’il soit surmonté d’une couronne (la corona)… L’Univers nous étonnera toujours par son humour !

 

La Maison-Dieu, c’est aussi la carte de la délivrance. Deux personnages chutent depuis cette tour qui est touchée par la foudre à sa couronne. Mais ils ne tombent pas de haut. Et sur les mains. Ils pourront se relever et reconstruire.

 

Et comme 16, c’est 1 + 6 = 7, la lame du Chariot, ils pourront même reprendre la route, malgré les embûches (les roues ne semblent pas aller dans le même sens ; et les chevaux ne regardent pas dans la même direction !)

 

C’est vrai, la route est encore agitée. Et longue. La mutation ne se fait pas d’un coup de baguette magique.

Toutes ces rétrogradations qui commencent en même temps demandent pour l’instant de réfléchir, de revenir sur ses pas, de se déconditionner, pour permettre à Uranus et à Neptune qui rétrograderont quand les autres auront fini leur travail, d’aller vraiment vers du nouveau.

 

Pour la date du déconfinement :

11 mai 2020 : 11 + 5 + 4 = 20 … Le Jugement

Ou 2 + 5 + 4 = 11 … La Force

L’annonce d’un changement qu’on pourrait avoir la Force de maîtriser …

 

Le Nœud Nord en Gémeaux demande pendant les 18 mois qui viennent de travailler sur une problématique relationnelle et d’établir une nouvelle forme de communication dans le respect de tous, en se détachant d’une dictature mentale, bien élaborée, mais alimentée par une machine de guerre impitoyable et sans âme, basée sur la haute finance (c’est bien la fin de Pluton Capricorne)

 

A tous, je souhaite de vivre cette Pleine Lune en conscience. Si on le veut bien, elle est positive à condition de se faire confiance et d’écouter sa petite voix intérieure

Prenez soin de vous.

Ecoutez-vous, en vous recentrant sur l’Essentiel.

C’est très subtil, mais ce virus nous relie à des choses qu’on avait perdues, qui lentement remontent à la surface et qui permettent de se reconnecter à son âme, à la Nature, aux vraies valeurs.

MAIS SURTOUT, GARDEZ CONFIANCE.

Allumez juste la Lumière qui est en vous et qui n’attend qu’une chose : que vous pensiez par vous-mêmes.

Dans la bienveillance. Pour vous et pour les autres.

 

Chaleureusement à tous.

Jacqueline

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – mai 2020

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : A CHAQUE LUNAISON, JE REÇOIS DES ADRESSES ERRONÉES.

Pour éviter une erreur qui serait de mon fait, je procède par collier-coller de ce que vous écrivez.

Ensuite, si j’ai « wanadoo.ft » je peux corriger ; mais quand il s’agit d’une lettre manquante ou en trop dans le nom, je ne peux rien y faire.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

 

 

 

Share