La Pleine Lune du 5 juillet 2020

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Capricorne / Cancer à 13° 37

Le 14ème degré Capricorne dit :

« Un ancien bas-relief gravé dans le granit, témoigne d’une culture oubliée »

Dominante : Volonté d’exhumer ce qui a une valeur permanente.

De temps en temps, quand des Hommes se posent des questions sur la validité de leurs croyances traditionnelles, il devient nécessaire de séparer les valeurs permanentes et leurs grands principes, des habitudes individuelles et des développements socio-politiques qui ont perverti le plus souvent, ou bien ont oblitéré les idéaux de leur culture. Il faut alors s’efforcer de libérer ces « idéaux » de la cupidité et de l’ambition de la nature humaine, et apprendre à apprécier l’excellence de ce qui est la moisson culturelle de toute culture.

Le 14ème degré du Cancer explique :

« Un vieillard face à l’étendue sombre du nord-est »

Dominante : Accomplissement et Sagesse.

Le Nord-est représente ici la direction d’où viennent sur terre les forces spirituelles et cosmiques (inclinaison de l’axe polaire par rapport à la perpendiculaire au plan de l’orbite terrestre)

Méditation sur la réalité spirituelle et immuable de toute expérience de Sagesse.

(cf les degrés symboliques de Dane Rudhyar)

 

 

Pleine Lune Capricorne du 5 juillet 2020 à 4h 46 TU

(6h 46 en France)

Ascendant pour Paris à 22° Cancer

Axe à 13° 37 Capricorne / Cancer – axe cardinal   

En aspects harmoniques à Uranus

 

3ème éclipse de l’été à 13° 38 Capricorne

Eclipse de Lune Nœud Sud

 

Nœud Nord en quinconce exact avec Saturne R

 

5 planètes rétrogrades : Jupiter, Saturne, Pluton,

+ Mercure et Neptune qui viennent de se rajouter  

 

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 14° Cancer et son désir d’être bien protégé dans son cocon de douceur) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 14° Capricorne et son désir de réussite sociale, avec rigueur et discipline, pour une bonne contribution à la société)

Cette Pleine Lune est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

Comment allez-vous ?… Comment vous sentez-vous dans cette ambiance qui nous accompagne depuis la Nouvelle Lune du 21 juin, et qui n’a guère changé depuis la précédente dans le Grand Nettoyage qui nous est demandé ?… Ce n’est pas facile, au milieu de ces éclipses, dont 2 se font en Nœud Sud, de ces planètes rétrogrades, des nouvelles vibrations que la Terre impose.

Les deux éclipses du 5 juin (Lune Nœud Sud) et du 21 juin (Soleil Nœud Nord) ont plongé dans des ressentis émotionnels qui ont bouleversé, sans forcément donner la force de faire le Grand Saut qui serait pourtant libératoire. Celle-ci (Lune Nœud Sud à nouveau) appuie encore sur ces mémoires du passé qu’il faut dénouer en lâchant prise. Pour une Nouvelle vision. Pour un Nouvel horizon.

Ceux qui ont choisi depuis l’été dernier d’écrire une nouvelle Page de leur vie, de changer des schémas devenus obsolètes, voient maintenant leurs nouveaux projets se mettre doucement en place.

Ceux qui, par peur, par faiblesse, par fausses croyances, n’ont rien voulu changer, voient aujourd’hui une grosse, grosse vague déferler sur eux.

 

Cette Pleine Lune se fait donc dans l’axe Capricorne / Cancer

La Lune est liée à l’imaginaire et au rêve (Cancer), à la profondeur de l’inconscient ; elle est forcément en contraste avec le signe sérieux du Capricorne qui prédispose à la rigueur, à la solitude et au silence. Là où elle est, en Capricorne, elle ne se sent pas à l’aise !

Il s’agit vraiment d’équilibrer sa sensibilité personnelle (Cancer) et son sens des responsabilités (Capricorne) ; mais aussi d’équilibrer son désir de repli sur soi avec un besoin de participation sociale.

Accepte-t-on en toute conscience ce qui se passe dans sa vie, même si c’est dur et difficile ?…. Ou bien est-on tenté d’y résister pour s’accrocher à quelque chose du passé ?

C’est toute la question posée à l’occasion de ce face à face de la Pleine Lune.

 

Le Soleil a largement dépassé Mercure

Leur conjonction a eu lieu 5 jours avant, le 1er juillet. Conjonction inférieure qui marque le milieu de la rétrogradation mercurienne.

(cf ma publication du 1er juillet sur ma Page Allô Allô Mercure)

Plein éclairage fait d’intuition et d’inspiration, et occasion de commencer à optimiser les réflexions qui se sont faites pendant les semaines précédentes, en portant un regard tout neuf sur une situation passée, karmique ou transgénérationnelle.

 

D’autre part l’axe de Pleine Lune est en aspects harmoniques avec Uranus :

Un trigone pour la Lune, un sextile pour le Soleil. C’est très beau (du moins si l’on accepte l’idée du changement, voire du bouleversement, symboles d’Uranus).

Pour la Lune, l’aspect est décroissant ; c’est l’humeur qui fait preuve d’imagination et d’ingéniosité pour acquérir une certaine indépendance. Aucun piège en perspective. Mais plutôt l’abandon d’un blocage imposé par une autodiscipline abusive (Capricorne), pour se donner les moyens de vivre avec plus de douceur pour soi (Cancer).

Pour le Soleil, l’aspect est croissant ; Uranus encore direct en Taureau, propose au Soleil une ouverture possible à tous les imprévus et semble même lui susurrer à l’oreille : « Vas-y, libère-toi d’un poids qui est devenu trop lourd pour toi. »

 

Le trigone du Soleil à Neptune est encore un peu large, mais il sera exact le 12 juillet.

Petit à petit, au fil des jours qui viennent, il peut se faire un bel accord entre ses idéaux et son environnement immédiat.

 

Mais surtout, on a la 3ème éclipse de l’été :

Après une éclipse lunaire Nœud Sud, à la Pleine Lune du 5 juin, à 15° 34 Sagittaire

Après une éclipse solaire Nœud Nord, à la Nouvelle Lune du 21 juin, à 0° Cancer

Voici à nouveau une éclipse lunaire Nœud Sud, pour cette Pleine Lune du 5 juillet, à 13° 38 Capricorne.

Trois éclipses de suite, ce n’est pas courant (habituellement ces dames se montrent en duo, deux à la suite !) ; c’est dire comme le rappel à l’ordre est important.

 

L’éclipse est toujours une méditation importante qui fait remonter à la surface des histoires du passé qui ne sont pas réglées

 

En juin, où l’éclipse lunaire était déjà Nœud Sud, on a vécu une montée d’émotions, sur fond d’insécurité ; il fallait s’habituer à un temps potentiel de libération. L’énergie du Sagittaire délimitait un secteur plutôt réservé à ses croyances. Au Nœud Sud, c’était un lâcher-prise à faire par rapport à des énergies du passé, karmiques ou transgénérationnelles, et par rapport à des réminiscences qui remontent mais dont il faut se libérer pour permettre une nouvelle vision.

 

L’éclipse de Soleil Nœud Nord est arrivée, le 21 juin, exigeant un gros effort pour donner un sens plus profond à sa vie. Obligation, bien plus que besoin, de se libérer de schémas nocifs, de vieux démons, en Cancer, donc dans tout ce qui concerne l’intimité, la famille, le besoin de douceur.

 

Mais il faut croire que les croyances étaient trop fortes, et collaient à la peau au point d’empêcher d’avancer :  il faut cette troisième éclipse de Lune Nœud Sud, à 14° Capricorne.

Une éclipse qui intervient entre 2 Nouvelles Lunes en Cancer, c’est rarissime !

Ce Soleil est en Cancer, comme à la dernière Nouvelle Lune du 21 juin, comme à la prochaine Nouvelle Lune du 20 juillet : c’est toute l’importance des valeurs en lien avec la famille, l’importance de ses racines familiales et de ses mémoires d’enfant et donc de l’ambiance actuelle du foyer qu’on a formé :

Ces 3 éclipses sensibilisent l’inconscient familial qu’on reproduit par fidélité … à moins qu’on soit uranien, dans ce cas, on cherche l’exact contraire.

Quoi qu’il en soit, ces éclipses sont des ouvertures de conscience puissantes, qui annoncent un point de bascule, aidées :

* par les 2 Nouvelles Lunes successives en Cancer, une énergie particulièrement sensible et intuitive, en belle harmonie d’écoute,

* mais aussi par l’axe des Nœuds Lunaires qui viennent de rentrer dans des signes qui poussent à la réflexion, et permettent de se questionner, de comprendre, de communiquer dans un langage vrai, en se débarrassant de ce qui emprisonne et empêche de voir haut et grand (NS en Sagittaire)

 

Vénus forme de beaux aspects et peut aider avant une nouvelle illusion /manipulation possible en fin de mois :

* en sextile à Mars, les sentiments sont en harmonie avec le désir d’entreprendre (ou le désir d’entreprendre sert le tempo amoureux)

* en trigone à Saturne, sa légèreté Gémeaux s’habille de maturité.

 

Mars, tout le monde le sait maintenant, vient de rentrer pour 6 mois en Bélier.

Chez lui, avec donc une force amplifiée, il est entier, il aime décider et prendre des décisions. Mais il est relativement dissonant dans les semaines à venir (cf ma publication détaillée sur Facebook du 28 juin)

* Le 8 juillet, il est en dissonance avec Mercure : avec toute l’émotion qui ressort de ces éclipses, attention à sa façon de s’exprimer (la parole peut être vive, maladroite ou coupante)

* Ensuite au mois d’août, il sera plus que jamais à fleur de peau, j’aurais l’occasion d’y revenir !)

 

Autour du 14 juillet toutefois, il sera conjoint à Chiron.

A voir s’il pourra mettre son habit de Guerrier pacifique et guérisseur.

Ou bien est-ce cet habit qui, grâce à l’impulsivité inhérente au Bélier, et à son courage, pourrait permettre d’ouvrir une Porte libératrice ?

Je rappelle que Chiron en Bélier parle d’un traumatisme lié à l’image de soi, une image de soi jadis blessée, à l’origine d’un manque d’affirmation de soi ; le cadeau de Chiron qui transite en Bélier, c’est d’offrir une opportunité d’agir pour faire naître quelque chose, et de retrouver une identité qui lui permette d’accéder enfin à l’autonomie.

 

Saturne vient tout juste de réintégrer le signe du Capricorne en marche rétrograde.

Juste avant, encore en Verseau, il a fait un quinconce au Nœud Nord en Gémeaux… comme pour confirmer qu’il y a bien un réajustement à faire pour évacuer de vieux stress, de vieilles histoires familiales chargées de mémoires trop lourdes. Pour rentrer dans une phase de révision de ce en quoi on a toujours cru, et sur quoi on a bâti des sécurités qui n’en sont plus.

 

Il vole maintenant vers Jupiter et Pluton pour finir un tour de piste commencé il y a plusieurs mois, et fermer définitivement une Page de sa Vie.

 

A noter que Jupiter est conjoint à Pallas, qui apporte une certaine Sagesse, et sextile à Neptune qui peut apporter une vision plus éclairée et régénérante (du fait de la position toute proche de Pluton)

 

Conclusion

5 juillet 2020 :  5 + 7 + 4 = 16 … la Maison Dieu

Ou : 5 + 7 + 2020 = 2032 = 7 … le Chariot

 

A la précédente Pleine Lune, on avait les magouilles du Diable, et l’importance du libre-arbitre avec la Lame de l’Amoureux qui doit faire un choix.

Cette fois, c’est la Maison Dieu : une tour qui porte une couronne, et deux enfants qui chutent sous la force de la foudre qui décapite l’édifice. Certes, il y a un effondrement inattendu.

Mais, les enfants chutent-ils vraiment ? … Ils ne semblent pas tomber de haut. Et toutes les petites bulles de couleur qui se promènent dans l’air ressemblent plutôt à des confettis.

Alors SEISME ou bien LIBERATION ?

Cette carte fait penser à Uranus, en aspect harmonique à l’axe de Pleine Lune … Uranus qui agit d’une manière brutale, soudaine, imprévisible, parfois violente. Mais qui éclate pour casser des carcans et des structures anciennes qui ont besoin de nouvelles bases.

 

La Maison Dieu, la Maison de Dieu, est frappée à la tête. C’est le mental qui s’ouvre pour un nouvel idéal. Comme ces enfants qui étaient enfermés et qui sont éjectés à l’extérieur.

Quand la tension est trop forte, il faut que l’orage éclate. C’est un bouleversement inévitable, on ne peut pas l’arrêter.

Comme l’indique la Lame du Chariot. Certes, il a des roues qui ne semblent pas aller dans le même ! Certes, les deux chevaux qui le mènent ne regardent pas dans le même sens ! … Pourtant son conducteur est seul et debout ; il n’a pas de rênes, mais il montre sa détermination.

 

C’est bien le sens à donner à cette Pleine Lune du 5 juillet avec éclipse de Lune Nœud Sud.

Si on maîtrise ses chevaux, c’est-à-dire son émotion, on peut réussir.

Réussir à se libérer d’un poids trop lourd.

Réussir à surmonter une peur matérielle.

Réussir la libération souhaitée.

Pour donner naissance à quelque chose de neuf d’ici la fin de l’année (prochaines éclipses en novembre/décembre !)

En attendant, bel été à tous, dans la sérénité malgré tout. Il ne sert à rien d’angoisser. Comme un bon surfeur qui sait glisser sur la crête de la vague, on peut danser avec elle.

Sans perdre l’équilibre.

 

Chaleureusement à tous.

Jacqueline

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juillet 2020

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : A CHAQUE LUNAISON, JE RECOIS DES ADRESSES ERRONEES.

Pour éviter une erreur qui serait de mon fait, je procède par collier-coller de ce que vous écrivez.

Ensuite, si j’ai « wanadoo.ft » je peux corriger ; mais quand il s’agit d’une lettre manquante ou en trop dans le nom, je ne peux rien y faire.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

 

 

 

 

 

 

Share