La Pleine Lune du 4 novembre 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Taureau / Scorpion à 11° 59

Pour la Lune, le degré sabian du Taureau nous dit :

« Un jeune couple fait du lèche-vitrines  »

Dominante : la fascination et les désirs d’un jeune Ego encore immature cherchant à se mettre au niveau de l’élite intellectuelle de son milieu.

Pour le Soleil, le degré sabian du Scorpion nous dit :

«  Un grand bal d’ambassade officiel »

Dominante : la conscience de groupe au niveau des interactions culturelles de l’élite de la classe dominante.

Dans le degré précédent du Taureau, la femme était seule et arrosait ses plantes. Cette fois, c’est le couple qui désire participer à la société. Habits, biens de toutes sortes, parures et outils de travail sont nécessaires  Il y a comme un jeu entre la personne et sa culture, la personne étant modelée par ce qu’elle voit et parce qu’elle est socialement.

Le symbole du Soleil est une image de jeu de pouvoir, de prestige et d’argent dans une relation hiérarchisée et institutionnalisée ; c’est un symbole qui présente la classe dominante du groupe Nation : valeur d’une rencontre entre personnes, au niveau culturel le plus haut possible plutôt qu’avec le type moyen de conscience.

 

 

Une Pleine Lune le 4 novembre 2017 à 5 h 24 TU

(6 h 24 en France)

ascendant 27° Balance pour Paris

Vénus, maître de la Pleine Lune en Taureau,

est opposée à Uranus

Le Soleil est en trigone avec Neptune, en signes d’Eau

Deux triangles intéressants :

1 – l’axe de Pleine Lune est en trigone/sextile avec Neptune R

2 – l’opposition Vénus/Uranus est en trigone/sextile avec Saturne

Dans quelques jours,

le 3ème trigone entre Saturne et Uranus est exact.

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Scorpion) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Taureau). En signes fixes, la tension risque d’être un peu plus forte.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Taureau / Scorpion

Beaucoup d’Eau et de signes fixes. Mélange de doute et de confiance en soi. Les émotions sont là mais encore difficiles à exprimer.

En fait, c’est bien plus complexe :

La Pleine Lune est en Taureau, un signe de Terre, calme, qui fuit l’impulsivité et l’énergie jaillissante du Bélier qui l’a précédé, et qui pousse tout naturellement au farniente (du moins quand il n’est pas Taureau d’arène). Avec une Lune en Taureau, maîtrisée par Vénus, on a envie de se poser, de profiter tranquillement de la vie qui passe, de chanter, de danser, de peindre ou de cuisiner

En face, le Soleil est dans le signe le plus complexe qui soit, balayé par l’intensité de la passion, toujours au bord du gouffre. Il sonde les profondeurs de l’inconscient et s’analyse en permanence comme un laser omniprésent. Du coup, il cherche à dénouer les schémas psychiques, générateurs de mécanismes répétitifs qui l’empêchent d’évoluer, que ce soit dans sa vie intime, dans son couple, dans ses sentiments, tout simplement dans ses peurs viscérales  … à moins qu’il ne se rende finalement compte que c’est lui qui se rend la vie compliquée et qu’il accepte de faire lui-même un peu moins de nœuds coulants à son parcours de vie.

 

Opposé à la Lune en Taureau,

le Soleil est conjoint à Jupiter

L’énergie de Jupiter en Scorpion est une énergie intense de rapports socioculturels : sur son côté Ombre, on pense aux rapports de force qui peuvent se situer tant envers les autres qu’envers soi-même ; si l’on n’apprécie pas d’être canalisé, la résistance de l’ego se manifestera par des colères sourdes, des ressentiments profonds, des rancunes … Mais sur son côté Lumière, il peut y avoir une réelle envie de se dépasser.

Lors de la Nouvelle Lune du 19 octobre, Jupiter était conjoint à Mercure, c’est dire l’importance de l’acuité du mental capable d’analyser en profondeur une situation personnelle à condition de maîtriser un possible esprit dominateur vêtu parfois d’une incroyable mauvaise foi !

A cette Pleine Lune, c’est au Soleil que Jupiter est collé … plus de magnétisme, plus d’ambition peut-être d’autant plus que la Lune en face exacerbe les besoins et les désirs, plus d’angoisses existentielles aussi.

Il n’en reste pas moins qu’on peut profiter de cette conjonction Soleil Jupiter  pour créer une ambiance enthousiaste et créative autour d’un projet innovant.

 

L’axe de Pleine Lune est en trigone/sextile

avec Neptune toujours rétro en Poissons

Comme Neptune devient la planète médiatrice, peut-on justement imaginer une ouverture d’esprit partagée, libérant ainsi les tensions lourdes qui ont traversé la Vie depuis le début de la lunaison ! … Ce joli trigone ouvre les fenêtres d’un horizon nouveau ; à nous de savoir (ou de décider) si nous avons envie de monter dans le train de la Métamorphose.

 

Le jour de la Pleine Lune,

Vénus maître de la Pleine Lune en Taureau,

forme 2 aspects importants :

1 – elle est opposée à Uranus

et pose la question habituelle venant de l’Eveilleur : quels imprévus, quelles surprises inattendues pourraient bien conforter cette Vénus maîtresse chez elle en Balance et pourtant si désireuse d’harmonie, dans un soudain besoin de liberté ? ….

2 – elle forme un sesqui-carré décroissant de Vénus à Neptune

qui peut aider dans le même temps à vaincre ses peurs et permettre de se renouveler ou de se fortifier en intégrant d’autres possibilités de se relier

Vénus vient tout juste de former un sextile décroissant avec Saturne

C’est dire à quel point le besoin de liberté sous-jacent pourrait bien être scruté à la loupe saturnienne !

 

En même temps, Mercure fait un quinconce avec Uranus

Il s’agit bien d’une mise au point proposée. Pour ajuster ses nouvelles idées. Pour réaccorder le changement de son point de vue avec l’acceptation d’un environnement pas forcément d’accord. C’est donc une invitation à se restructurer, malgré les aléas.

 

Pourquoi ?

… pour soutenir peut-être ce 3ème trigone Saturne/Uranus

qui sera exact le 11 novembre,

en Feu, entre le Bélier et le Sagittaire.

Un trigone surtout important sur le plan mondial :

Les résistances d’un vieux monde encore arc-bouté sur ses anciennes valeurs hyper matérialistes, commencent tout doucement à se dissoudre. Après l’obscurité psychique qui a entraîné chaos et violences, serait-ce enfin le signe de la fracture quantique qui se prépare où l’impossible deviendrait possible ?

… à méditer tant sur le plan collectif que sur le plan individuel.

 

Le même jour, la Lune Noire Moyenne rentre en Capricorne

(juste avant que Saturne n’y rentre à son tour).

Elle veut être un modèle et va chercher à développer pendant quelques mois une attitude sociale parfaite quitte à s’imposer des devoirs et des contraintes qui pourront aller jusqu’à s’interdire l’accès au plaisir. Il faudra peut-être veiller à ne pas s’enfermer dans une attitude qui isole et viser de nouveaux lâcher-prise.

 

Sur toute la Lunaison, et même s’il commence à se défaire,

le Grand Triangle de Feu est toujours là,

entre Saturne / Uranus et le Nœud Nord.

Nous en avons largement parlé dans les lunaisons précédentes.

 

Conclusion

4 + 11 + 2017  =  4 + 2 + 1  = 7 … Le Chariot

Depuis le début de l’année, on a souvent obtenu cette carte :

un Chariot avec le véhicule bien sûr, mais aussi l’attelage et le conducteur.

Plusieurs éléments nous interpellent : les roues inutilisables d’abord, elles ne semblent pas aller dans le même sens ! … Et sur le fronton du véhicule, les lettres SM … Sa Majesté ? … Soi-même ? … Soleil/Mars ? … Soleil/Moon ? … Soufre et Mercure rappelant un certain hermétisme de l’alchimie ? ….

L’attelage aussi, est composé de deux chevaux (l’un rouge, principe masculin, l’autre bleu, principe féminin)  qui ne se dirigent pas dans a même direction. En revanche, ils regardent tous les deux dans le même sens, vers la droite, dans un but commun d’avenir.

Le conducteur est seul et debout. Il n’a pas de rênes, mais il montre sa détermination.

Est-ce à dire que faisant fi de toutes les contingences matérielles, le Chariot est libre ? C’est le pouvoir de l’esprit qui guide et qui invite à aller de l’avant, à aller au bout de ses choix et de ses objectifs, même s’ils semblent téméraires. Avoir la maîtrise de soi  permet de bouger et de voyager.

Mars est en Balance depuis le 22 octobre. S’il se trouve souvent avoir peu de prises avec l’affrontement, et avoir du mal à agir sans demander l’avis des autres, il sait aussi se battre socialement parlant. Et dans cette carte où il ne forme pas d’aspects avec le reste du thème, il peut imposer ses goûts grâce à sa douceur et à son tact. Il peut aussi devenir carrément enthousiaste pour tout ce qui concerne l’Art.

C’est tout naturellement qu’il rejoint cette Pleine Lune en Taureau, chez Vénus aussi, qui nous propose de respirer la Nature et de vivre la Beauté, tout en étant attentifs à notre intuition et en restant connectés à la Lumière du monde divin.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   novembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  …. Et vérifiez-la  (trop nombreuses adresses erronées)

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.