La Pleine Lune du 31 août 2012

Pour ce dernier jour du mois d’août, nous avons donc un Soleil en Vierge, face à une Lune en Poissons à 8°34

Pour le Soleil, le 9ème degré sabian de la Vierge nous dit :

« Un peintre expressionniste à son travail »

Dominante : l’originalité foncière dont toute personne ayant touché le tréfonds de son être, devrait pouvoir faire preuve ; mais ce qui apparaît d’abord a le plus souvent un caractère d’isolement tragique.

 

Pour la Lune, le 9ème degré sabian des Poissons nous dit :

« Un jockey cravachant son cheval pendant une course »

Dominante : stimulation des énergies biologiques et psychiques dans la compétition sociale.

 

Sur quoi nous font réfléchir ces deux degrés qui se font face ?

  • d’abord à une transformation de la personnalité passant par une originalité, qui, malgré le choc d’une catharsis douloureuse, peut nous permettre de devenir enfin nous-mêmes (degré du Soleil)
  • mais ceci  grâce à l’énergie qu’on peut développer dans une compétition, après s’être délesté du superflu  (degré de la Lune)

 

 

Une pleine Lune dans un axe mutable

 

La Pleine Lune nous apporte l’opportunité de voir clair. Et comme elle se fait dans un axe mutable, on peut y ajouter la notion d’adaptabilité. Alors, comment avons-nous traversé ce mois d’août ? … Avons-nous su gérer la pression émotionnelle de l’opposition Vénus/Cancer à  Pluton/Capricorne ? …. Avons-nous eu l’opportunité de répondre aux défis de la conjonction Mars/Saturne en Balance ? ….

 

Le Soleil est dans la Terre de la Vierge : le signe représente une femme tenant un épi de blé dans la main. Tout le symbolisme de la rigueur  et du sérieux à mettre en œuvre pour séparer le bon grain de l’ivraie.

La Lune, en face, est dans l’Eau des Poissons, émotive, vulnérable, ici médiumnique dans sa conjonction à Neptune.

Que peuvent-ils bien se raconter ?

 

 

L’opposition de la Pleine Lune est incluse dans un  Bateau

 

(il est à l’envers sur la carte).

Une opposition Soleil/Lune avec 3 sextiles qui vont chercher Mars et Pluton.  Et c’est un Bateau dit parfait, puisqu’il génère en outre, à l’intérieur, deux trigones, créant ainsi deux triangles mineurs :

Neptune/Lune/Chiron  –  Pluton  –  Mars d’une part,

et  Pluton  –  Mars  –  Soleil d’une part.

Une jolie configuration qui met en jeu :

* le relationnel, par l’opposition

* la communication par les sextiles

* et l’aspect créatif par les trigones

Il s’agit donc d’une recherche d’équilibre relationnel et émotionnel avec les autres. L’opportunité est là, avec une facilité de communication, et l’art d’utiliser le compromis dans l’expression de soi. Mais encore une fois, libre à nous d’exprimer ses sentiments ou de les refouler.

Un Bateau qui devient Voilier grâce au T-Carré formé par Jupiter qui devient planète focus et défi principal, permettant une meilleure prise de conscience de tout le potentiel créateur représenté par la configuration.

 

L’opposition  Soleil/ Mercure à Neptune/Chiron/Lune pourrait nous présenter la facture de certaines illusions

Mais en même temps, les portes de sortie que sont Pluton d’une part, et Mars/Saturne d’autre part, peuvent apporter une intuition sans limite et une volonté qui, pour être cachée, n’en est pas moins forte et puissante.

 

La conjonction Mars Saturne du 15 août se défait.

Du fait qu’elle appuie à la fois sur le frein et sur l’accélérateur, la conjonction a pu renvoyer à une situation difficile où l’on s’est senti coincé, voire à une impasse dans laquelle on s’est laissé enfermer inconsciemment. Si c’est le cas, elle a pu faire très mal, car l’impact a pu réveiller et ré-actualiser un sentiment d’échec de la petite enfance.

Elle a pu correspondre aussi à un échange verbal  (il s’agit de la Balance)  dans lequel l’aspect « règlements de compte » a renvoyé à un sentiment douloureux de soi-même. Que ce soit dans le couple, dans l’amitié, ou au sein d’une association, la « confrontation » introduisait une sorte de face-à-face destiné à nous mettre au défi de comprendre que l’écoute et la compréhension mutuelles sont les clés de la véritable relation : entendre réellement ce que dit l’autre.

 

Mars en Scorpion va bientôt se sentir plus fort :

* il est chez Pluton à qui il envoie un sextile décroissant (phase de réorganisation pour une nouvelle perspective)

* et sextile croissant au Soleil (phase d’organisation et d’adaptation avec des matériaux adéquats)

* tout en préparant un quinconce décroissant à Uranus : la prise de conscience qui s’est faite par rapport à Uranus à l’opposition du 19 juillet, est suivie maintenant des ajustements nécessaires qui devront se faire pour permettre la prochaine conjonction de mars 2013, dans un printemps qui sera très Bélier !

 

Et Vénus rentre en scène en faisant un carré à Saturne qui est toujours chez elle en Balance. A peine remise de ses remous émotionnels de la mi-août, lors de son opposition à Pluton, la voilà maintenant, par l’implication du Cancer et de la Balance, en proie à de possibles conflits familiaux. Le carré décroissant exact du 3 septembre obligera à une réévaluation pas toujours négative si l’on est à l’écoute de sa petite voix intérieure, et si l’on est capable de faire le point sur sa relation, sans entrer dans le conflit.

 

 

Un petit tour du côté des Nœuds Lunaires

 

Que nous réserve, sur le plan personnel la conjonction Nœud Sud / Lune Noire Moyenne qui aura lieu le 9 septembre sur le dernier degré du Taureau, au moment du Dernier Quartier de cette Lunaison  ? … L’un et l’autre sont des « passeurs » c’est-à-dire des points où se concentre une énergie considérable. Il pourrait bien s’agir d’un détachement difficile à faire, d’un lâcher-prise, d’un deuil symbolique qui entraînera un gros travail sur soi mais, en même temps, nous permettra de nous libérer de quelque chose qui, jusqu’à présent nous empêchait d’avancer.

 

Le Nœud Nord va rentrer en Scorpion pour 18 mois environ, par la porte du Sagittaire.

Que nous a-t-il appris pendant les 18 mois écoulés ?

* Avons-nous dépassé le stade de la curiosité qui nous faisait multiplier les centres d’intérêt (Nœud Sud en Gémeaux) pour élargir notre compréhension du monde ? …

* Avons-nous ouvert notre conscience vers plus de tolérance et d’humanité ?  …

* Avons-nous trouvé l’accès à un nouveau Chemin plus large et porteur de valeurs plus spirituelles, propres au Sagittaire ? …

* Avons-nous acquis un meilleur sens de l’organisation pour formuler de  nouveaux projets ? …

Aujourd’hui le Scorpion nous parle d’une métamorphose qui devrait nous faire complètement lâcher prise pour peu qu’on se détache du besoin de sécurité si cher au Taureau, en face. Remises en questions, mises à l’épreuve, renoncements, bien des transformations au service d’une nouvelle aventure (qui fut visée par la flèche de l’archer qu’était le Sagittaire)  … mais aussi mise en commun aujourd’hui de nos énergies pour une meilleure authenticité et plus de justice.

 

 

Le 14 septembre : Saturne passe à 27°33 de la Balance !

 

C’est sur ce point précis qu’a commencé le cycle Saturne / Pluton  le 7 novembre 1982, dont le 28ème degré sabian est bien explicite :

« Un homme prenant conscience de forces spirituelles qui l’entourent et l’assistent »

Ce moment précis entre quintile (72°) et sextile (60°)  décroissants pourrait être un moment important et le départ d’un nouveau travail de réflexion dans notre vécu personnel.

Juste un petit rappel : lors de l’explosion des Twin Towers à Manhattan, le 11 septembre 2001, l’opposition Saturne / Pluton venait se superposer sur l’axe AS/DS du thème des Etats-Unis (14° Gémeaux/Sagittaire). C’est dire comme le cycle est lié à des évènements qui peuvent tout autant ébranler notre équilibre que celui du monde (des Tours fortement marquées par le cycle Saturne/Pluton puisque leur construction a commencé en 1966, justement sous une opposition Saturne/Pluton en Vierge/Poissons, au carré de l’opposition de 2001).

 

Cette date du 14 septembre n’est pas anodine pour comprendre le sens de renoncements vécus, surtout si l’on a dans son thème un aspect Saturne/Pluton.

* Qu’a-t-on alors initié  dans sa vie, si nous étions nés, à la fin de l’année 1982 ? …

*  A-t-on vécu une épreuve (style effondrement de structure) au carré croissant en 1993 ? …

* L’opposition de 2001/2002 a-t-elle apporté un éclairage supplémentaire qui aurait provoqué un rééquilibrage indispensable ? …

* Y a-t-il eu un nouveau conflit au carré décroissant de l’automne 2009 à l’automne 2010 ? …

A conjuguer bien sûr, avec le reste du thème. Mercure rentre en Vierge, il peut nous aider à faire le tri  !

 

 

Conclusion

 

Profitons de ce moment de clairvoyance qu’est la Pleine Lune. Des changements ont eu lieu déjà, que ce soit dans notre corps, ou dans notre mental. Malgré la fatigue, chacun de nous a pu déjà commencer à faire le ménage ; peut-être avons-nous eu l’occasion de gommer les blessures émotionnelles, ces mémoires erronées qui nous empêchaient d’avancer.

Ce n’est pas facile. Mais nous pouvons tous saisir cette opportunité de trouver une clé : celle qui nous permettra de sortir de notre prison mentale ou psychique, et de nous connecter à une nouvelle conscience qui nous permettra de faire germer un sol vierge.

 

Comment ne pas faire le lien avec l’exploit d’un homme qui, lui, a cherché à sortir de sa prison physique avec une force morale hors du commun : en rappel aux degrés sabians de cette Pleine Lune, et loin des infos dramatiques que nous renvoient les divers médias, je veux saluer cet homme extraordinaire, le quadruple amputé Philippe Croizon, amputé des bras et des jambes, à 26 ans, en 1994, après avoir reçu plusieurs décharges électriques en démontant une antenne télé.

C’est sur son lit d’hôpital que le jeune homme s’est lancé un défi insensé : relier les cinq continents à la nage (Manche, détroit de Gibraltar, Mer Rouge, …) à l’aide de prothèses semblables à des palmes. C’est le 18 août, qu’il a réussi sa 5ème traversée, celle du détroit de Béring, dans une eau à 4° et avec des vagues de deux mètres de haut.

Bravo, Monsieur Croizon, bravo, vous tous, hommes et femmes extraordinaires qui commencez tout juste les Jeux Paralympiques de Londres dans un manque de couverture médiatique ahurissant. Pourtant, en voulant démontrer que rien n’est impossible aux handicapés physiques, vous nous montrez que rien ne devrait être impossible aux handicapés psychiques que nous pouvons tous être, lorsque nous n’avons plus goût à la vie.

 

Et si nous décidions, nous aussi, de nous affranchir de la pesanteur et de nous aligner sur la nouvelle fréquence. Tout s’accélère. La vie n’a pas manqué de nous lancer des signaux d’alerte. Si nous les avons écoutés, et seulement si nous les avons écoutés, nous pourrons semer à nouveau, et faire germer de nouvelles possibilités.

Ajoutons-y juste une petite graine pour que l’ancrage se fasse au mieux : l’Amour …  Que ce soit le Dalaï Lama, la Bible, la Bhagavad Gita, tous nous recommandent de regarder à l’intérieur de soi pour y trouver la paix. Agir à partir du cœur, et non de l’ego … Le reste suivra.

 

Jacqueline  –  ce 30 août 2012

www.jacquelineboilot.com

Share