La Pleine Lune du 27 octobre 2015

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Scorpion/Taureau à 3°45

Pour le Soleil, le 4ème degré sabian du Scorpion nous dit :

« Un jeune homme porte un cierge allumé lors d’une cérémonie »

Dominante : pouvoir éducatif des cérémonies, qui donnent les grandes images d’une culture aux participants.

Pour la Lune, le 4ème degré sabian du Taureau nous dit :

« Un pont d’or, à l’extrémité d’un arc-en-ciel »

Dominante : Richesses qui viennent de l’alliance des natures célestes et terrestres.

Une communauté d’êtres humains est animée par un certain nombre de symboles de base qui structurent et illustrent la culture particulière de ce groupe. Que ça aille du service religieux au football, les rituels et les cérémonies sociales de toutes sortes incorporent ces symboles dans des formes traditionnelles d’activité. Les esprits des jeunes gens sont formés par ces symboles. Ils acceptent ces valeurs … jusqu’au jour où ils revendiquent leur personnalité en méprisant les rituels traditionnels.  A eux d’en chercher alors de nouveaux.

Mais quelle belle image que celle de l’arc-en-ciel qui, dans la Genèse, est le symbole de l’accord entre Dieu et Noé. Dans toutes les mythologies, il exprime une sorte de « pont » qu’utilisent les dieux pour communiquer avec les mortels, une porte lumineuse vers une vie purifiée.

 

Une Pleine Lune le 27 octobre 2015 à 12h 06 TU

(13h 06 en France)

Pleine Lune dans l’axe Scorpion / Taureau

Un axe fixe

Le Soleil est trigone à Neptune rétrograde

La Lune forme beaucoup d’aspects :

sesqui-carré à Vénus et à Mars,

quinconce à Saturne,

sextile à Neptune

Une triple conjonction Vénus/Mars/Jupiter

en trigone à Pluton

 

Un axe Taureau/Scorpion

Le Soleil est entré en Scorpion le 22 octobre et je reprends quelques mots du clin d’œil que j’ai publié sur Facebook à propos de ce Sherlock Holmes du zodiaque :

Il voit tout, il sent tout, il comprend tout, il détecte derrière les apparences ; et trigone à Neptune, en signes d’Eau, il se branche carrément sur de hauts états vibratoires.

La Lune est en Taureau, réceptive et féconde, épanouie et sensuelle ; elle aime s’épanouir dans un certain confort. Elle-même en sextile à Neptune, elle est momentanément dans une intuition profonde.

 

Mars et Pluton, maîtres du Soleil, sont en trigone

C’est un bon équilibre entre planète d’instinct et planète de combativité qui peut symboliser une détermination farouche pour percevoir au-delà des non-dits. Les réajustements sont devenus indispensables dans une société qui voit toujours trop d’injustices.

 

Vénus maître de la Lune, est très sollicitée

Le 23, elle a été trigone à Pluton dans une énergie qui lui permet d’approuver totalement les réglages en cours.

Le 25, conjointe à Jupiter, elle cherche à s’épanouir autant que la Vierge le lui permet

Le 28, elle sera quinconce à Uranus, bien obligée de passer par quelques mises au point affectives indispensables ou par des réflexions sur un problème de valorisation

Elle se prépare à célébrer, pour la 3ème fois cette année, ses noces avec Mars le 3 novembre, à 25° de la Vierge

 

L’un des points forts de cette quinzaine !

Ils se sont unis une première fois en février, à 2° Bélier. Mars était chez lui et a peut-être eu avec sa belle une attitude un peu trop guerrière. Elle s’est éloignée, a rétrogradé tout l’été, s’est approchée de celui qu’elle ne peut décidément oublier, s’est unie à nouveau le 1er septembre, à 15° Lion. Que se sont-ils raconté ? …. Ils ne sont pas venus me le dire. Mais une nouvelle dynamique s’est installée. Cette fois, c’est sûr, ils sont repartis pour deux ans.

Ça se passe avec Jupiter, le maître de cérémonie qui vient bénir leur union (j’en ai parlé amplement sur mon Clin d’œil Facebook de samedi) ; et à une poignée de degrés du Nœud Nord.

A la Nouvelle Lune, ils appliquaient à Jupiter ; cette fois ils s’élancent, gorgés de cette énergie jupitérienne, emplis d’une demande affective énorme … sauf que Neptune est en face ! Même si l’aspect se défait, on a pu être tenté de « prendre des vessies pour des lanternes ». En langage plus noble, on penserait aux contes de Perrault : beau prince ou crapaud ? ….

D’autant plus qu’en Vierge, Vénus est en chute, Jupiter en exil ; Vénus va bientôt passer en Balance, version « midinette »  rêvant d’un « toi et moi » éternel ; et par son sextile à Saturne du 13 novembre, que Mars formera bientôt lui aussi, il peut y avoir une recherche de sécurité qui se traduira par une surcompensation dans le domaine matériel des affaires ou des finances.

Une chance …. De sa grotte, en face, sur l’autre rive, Chiron en Poissons les observe de son regard bienveillant, et les recouvre autant qu’il le peut, d’un manteau guérisseur.

 

A la mi-novembre, ensemble, ils vont croiser le Nœud Nord sur le 1er degré de la Balance. Nouvelle rencontre, peut-être karmique, qui sera porteuse d’une vraie évolution positive ? … Nouvelle façon de vivre une relation actuelle avec plus d’authenticité ? …. Fusion des âmes ? …. Nouvelle activité artistique ? …. Rencontre avec une nouvelle pratique qui apportera sur un plan énergétique ? … Ce sera selon le vécu de chacun.

Mais il y a là l’occasion de passer dans un nouveau monde vibratoire, un monde que les précédentes éclipses d’octobre ont préparé en clôturant certaines vieilles histoires karmiques qui nous empêchaient d’avancer.

La récente rétrogradation de Mercure (en Balance chez Vénus) + sa conjonction au Nœud Nord du début de la Lunaison + les Lunes Noires en Balance sans oublier ce Nœud Nord qui n’en finit pas de s’accrocher à la Balance avant de rentrer définitivement en Vierge, tout cela converge pour nous permettre de mettre au point les histoires relationnelles actuelles, débarrassées de leurs scories, ou d’en vivre de nouvelles, plus conformes avec ses idéaux :

 

Saturne est en Sagittaire, le signe de « l’ailleurs » et nous permet de voir haut et loin … Mais il y a cette dualité inhérente au Sagittaire (signe mutable). Saturne aime se déguiser ; s’il s’en remet en Sagittaire à des lois censées régir la vie à partir de l’autorité du père ou de l’église, la personne qui s’y réfère peut être prise au piège de sa propre étroitesse d’esprit.

Sur son versant négatif, et j’en ai déjà suffisamment parlé, il y a les risques de dérives à tous niveaux ; mais positivement, Saturne suggère aussi la possibilité de vivre en dehors des croyances reçues par son éducation, sans l’aide de dogmes, de guides ou de gourous,  mais dans un idéal tourné vers la tolérance et l’acceptation des opinions des autres.

 

L’autre point fort : le quinconce Jupiter Uranus

qui sera exact dans la nuit du 5 au 6  novembre à 17° Vierge/Bélier

L’opposition Jupiter / Neptune (encore indiquée sur la carte) a été exacte le 17 septembre. Un seul aspect qui a préparé le terrain en lançant un défi énorme : élaborer un nouvel art de vivre ensemble basé sur des valeurs plus universelles et plus fraternelles (Neptune en Poissons)

Cette fois c’est le 1er des 3 quinconces croissants  (6 novembre 2015  – 2 mars 2016  – 13 août 2016) entre Jupiter et Uranus. On a donc le temps de comprendre et d’intégrer ce qui nous est demandé.

Jupiter c’est la participation sociale ; les 3 fois, il sera en Vierge, dans une recherche de solution pratique et technique.

Uranus, c’est l’éveilleur qui nous pousse à développer un autre regard, une autre vision, tout autant autour de nous, qu’en nous-mêmes.

Il s’agit d’une nouvelle tendance à une transformation sociale, culturelle, religieuse, psychologique qui a commencé en 2010 à 0° Bélier / 27° et 28° Poissons. Le défi s’étend au monde entier et tout le monde doit y participer. Et dans une nécessité absolue de changement.

Dans ce quinconce croissant, le problème est posé aujourd’hui (1er passage) :   il y a une leçon à apprendre qui vient d’un dysfonctionnement, mais pour cela, il faut franchir le cap des dissensions que le quinconce évoque par rapport à la transformation demandée par Uranus, de façon à pouvoir dépasser la situation et trouver une solution (Jupiter est en Vierge) alors que le monde est englué dans une société qui ne fonctionne plus, pour beaucoup, que sur le profit et un égoïsme incommensurable.

C’est un aspect qui se joue d’abord sur un plan mondial ; mais dont les mises au point personnelles sont nécessaires pour accompagner le contexte difficile actuel.

La prochaine opposition du cycle (son accomplissement  – ou non)) se fera sur toute l’année 2017

 

Conclusion

27 + 10 + 2015  =  9 + 1 + 8 = 18 … La Lune

Si les yeux sont les fenêtres de l’âme, les cinq sens nous permettent de nous ouvrir au monde extérieur : ce sont les « outils » de notre sensibilité dont la Lune est la représentation symbolique.

La Lune est astre de nuit. Elle exerce une influence sur nos sens, sur nos humeurs ; elle nous rend imaginatif, créatif, anxieux, … Elle fascine et elle envoûte. Mais elle est multiple, changeante avec tant de facettes différentes : elle est à la fois notre vie familiale, nos parents, nos origines, les fondements mêmes de notre vie, mais elle est aussi le symbole d’une situation qui peut être confuse, une illusion, un mensonge, …

 

En calculant  27 + 10 + 2015 = 2052 = 9 … on tombe sur l’Hermite

On retombe souvent sur l’Hermite depuis quelques temps ! … Ce Sage qui avance seul dans la nuit, s’éclairant de sa lanterne, s’appuyant sur un bâton, ne compte que sur lui. Solitude intérieure de celui qui cherche, qui réfléchit, qui avance prudemment … à l’image de chacun d’entre nous s’il accepte de se remettre en question.

Et si, juste pour essayer, on essayait à son image, de vivre un peu moins vite, de ralentir sa vitesse et d’ETRE pleinement

 

Copyright Jacqueline Boilot  –  ces  18 / 25 octobre  2015

Facebook : https://www.facebook.com/alloallomercure/

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Share