La Pleine Lune du 24 octobre 2018

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Taureau / Scorpion à 1° 13

Pour la Lune, le degré sabian de la Lune explique :

« Un orage »

Dominante : le pouvoir cosmique capable de féconder ou de détruire.

Le degré précédent parle d’un torrent limpide. Quel contraste ! …. On nous explique qu’il s’agit en fait ici de l’énorme pouvoir du domaine de l’Âme. Comme si, à certains moments, ce pouvoir forçait la personnalité à accepter (par crainte ?) les potentialités spirituelles d’une « destinée » plus haute … l’expérience pouvant éclairer ou assombrir l’âme.

Pour le Soleil, le degré sabian du Scorpion explique :

« Une belle bouteille de parfum cassée libère son odeur parfumée »

Dominante : Nature accidentelle des possibilités qui forcent à se libérer du passé dont le souvenir est encore présent.

Les anciennes sensations sont encore présentes même si l’on se déplace dans une sphère nouvelle d’expériences. De même les anciennes relations peuvent être abandonnées, mais la mémoire de leurs meilleurs moments demeure, souvent forte et nostalgique. C’est toute la difficulté de traiter avec le passé, quand on entre dans un nouveau domaine de sensations. A l’excitation de la nouveauté, correspond la mémoire du passé que l’on a abandonné.

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)

 

 

Pleine Lune du 24 octobre à 16 h 46 TU

(18 h 46 en France)

ascendant 4° 26 Taureau  pour  Paris

Axe Taureau / Scorpion  - fixe

La Lune est pile sur Uranus

Le Soleil est conjoint à Vénus Rétrograde

Axe de Pleine Lune en carré exact à l’axe des Nœuds Lunaires

donc formant un Grand Carré fixe

Uranus toujours rétrograde, fait son opposition exacte au Soleil

Vénus toujours rétrograde, prépare sa conjonction au Soleil

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Scorpion avec une perspicacité qui l’incite à se remettre en question) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Taureau et son besoin de sécurité)

Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Taureau / Scorpion

Axe de possession / dépossession ; axe de la valeur qu’on se donne et de la valeur qu’on donne à l’autre et aux autres : du territoire qu’on se donne et de la place qu’on donne aux autres.

Il y a forcément des échecs et des risques de pertes. Mais c’est le moment de se poser des questions et de regarder ses peurs en face. C’est comme ça qu’on évolue.

 

Cet axe Taureau/Scorpion donne l’occasion d’une mise au point entre ce qui est bien concret et tangible (Taureau) et un univers plus subtil, relié souvent à des connexions invisibles, un univers qui peut nous mettre face à nos vieux démons mais qui ose se remettre en question à chaque tournant de sa vie (Scorpion)

C’est donc un axe où il s’agit d’établir un équilibre entre ce qui a été acquis ou que l’on veut acquérir, d’une part, et ce qu’il convient de donner ou d’abandonner.

Positivement, la Lune de nature Eau, ici en exaltation en Taureau, est bien accueillie par la Terre qui accueille ses émotions, tant qu’elles ne se heurtent pas aux vieux démons du Scorpion.

Mais, dans cette carte, il y a un excès de planètes en signes Fixes … et une carence totale en Feu : du fait que l’Eau est très importante, on baigne dans des émotions qui provoquent des extrêmes dans les sentiments, avec un mélange de doute et de confiance en soi !

 

La Pleine Lune est pile conjointe à Uranus

C’est dire l’intensité uranienne de cette deuxième partie de lunaison … On ne tient pas en place, on est nerveux et impatient, voire éruptif. On peut avoir besoin de trouver un autre équilibre, ou de rompre le cordon ombilical, ou de déchirer des liens du passé. Quelle forte demande de liberté ou de libération est en jeu ? … Quelles dépendances inhibantes ou réductrices devrait-on dépoussiérer ? … Est-on aussi autonome qu’on pourrait ou voudrait l’être par rapport à ses habitudes ou à son mode de vie ? …. Bien des questions qui vont se poser pendant cette seconde partie de lunaison.

 

Or Vénus est la planète maîtresse la Pleine Lune en Taureau.

Et elle rétrograde depuis le 5 octobre à 11° Scorpion

Dans la maison natale où se fait le transit, elle va envoyer un message, probablement assez « volcanique » puisque pendant tout le trimestre qui vient, elle reste dans l’orbe de l’opposition à Uranus

(les 3 oppositions exactes à Uranus : 12 septembre, 31 octobre et 1er décembre)

 

Vénus en Scorpion se nourrit de passion et de piment pour exister, n’hésitant pas à remplacer le rameau d’olivier et le fuseau à dentelle de son séjour en Balance, par un glaive qu’elle plonge directement dans les tripes de son amoureux. Elle déteste les non-dits, les tabous. Elle veut parler Vrai. Avec la lucidité d’un laser.

Pour l’instant, Vénus réagit à l’opposition d’Uranus ; et son impact est d’autant plus important pour ceux qui en natal, auraient déjà un aspect Vénus/Uranus, ou une Vénus en Verseau.

 

Dans sa première phase de rétrogradation – du 5 octobre au 26 octobre – elle reconsidère les valeurs d’ordre affectif, sentimental ou esthétique, qui l’ont plus ou moins guidée jusqu’ici et fait le tri pour savoir ce qu’elle va garder. La période propose de se pencher sur ce qui peut bloquer ou dévaloriser. Et donc pousse à agir à contrecœur.

La date du 14 septembre si l’on se souvient de ce qui s’est passé autour de cette date, pourrait être éclairant pour la suite, puisque ce jour-là, Vénus passait en ligne directe sur le degré de sa conjonction inférieure au Soleil à 3° 06 Scorpion.

 

Le 31 octobre, le jour du Dernier Quartier de cette Lunaison commencée le 9 octobre, elle repasse dans le signe de la Balance, chez elle : le Dernier Quartier demande un tri et une réorientation qui va permettre de se détacher de ce qui ne convient plus ; mais en plus, pour elle, ce retour en Balance permet de réinventer au besoin un nouveau sens des valeurs, ou une nouvelle manière d’aimer, mieux maîtrisée et plus en harmonie avec l’énergie du signe. Il s’agit d’envisager les changements à venir.

Pour l’aider, le même jour, Mercure rentrera en Sagittaire pour s’ouvrir à de nouveaux horizons.

 

Pour cette Pleine Lune, Vénus est conjointe au Soleil

La conjonction exacte, appelée conjonction inférieure, se fera exactement deux jours plus tard. Le nouveau cycle vénusien commencera alors, avec l’opportunité de rencontrer un nouvel ensemble de valeurs en grossissant une prise de conscience relationnelle importante. Bien sûr, ça ne sera pas systématique : il faut au préalable une volonté consciente de voir ces valeurs, d’être à l’écoute de ce qui émerge et d’être capable de répondre aux questions que pose la rétrogradation … « Est-ce que je suis objectif par rapport à mes valeurs et à mes choix ? … Est-ce que je tiens compte de mes désirs affectifs ou artistiques ? ….. Est-ce que je suis à l’écoute de ce qui a émergé de mes désirs personnels ? … ou de mon plaisir ? ….

 

Vénus prépare sa seconde opposition à Uranus

et risque de faire bouger très fort la vie sentimentale ; ça va dans le même sens que cette Pleine Lune conjointe à Uranus qui bouleverse  (c’est le moins qu’on puisse dire)

Mais elle est toujours en dissonance avec l’axe des Nœuds Lunaires et avec la Lune Noire Moyenne.

Il y a comme une surtension intérieure qui peut venir des contradictions que ces transits mettent à jour. Avec la Lune Noire, on se trouve comme amputé de sa Vénus qui, comme le fer chauffé à blanc, est appelée à subir une transmutation. Difficile de maîtriser la situation.

Encore une fois, tout ce qui a été construit sur un plan affectif et relationnel récemment, peut s’écrouler comme un château de cartes. Malentendus, fuite d’une relation instable, visions faussées des autres, manifestations affectives non viables car trop éloignées d’un réel possible, …

 

En revanche, Vénus est en sextile exact à Saturne

C’est un sextile décroissant qui a le mérite d’apporter une placide observation des faits. C’est plutôt apaisant et rassurant dans le sens que le sextile peut générer une pleine acceptation des valeurs nouvelles qui traversent la vie affective actuelle. Une opportunité de réorganisation générale après avoir compris ce qui a mal fonctionné et nécessite une obligation de reconstruction

Ce sextile a déjà été exact autour du 13 septembre et a posé un problème qu’on doit examiner de plus près en ce jour de Pleine lune, mais dont la réponse ne viendra qu’à la mi-décembre (troisième passage exact de ce sextile le 16 décembre).

 

Pour le dernier jour de cette Lunaison, le 6 novembre,

il se passera deux choses importantes :

 

D’abord Uranus repasse en Bélier

Il y était depuis mars 2011 et l’avait quitté le 15 mai pour faire une première escapade en Taureau. Il rétrograde et revient 4 mois en Bélier ; le travail qu’il s’est proposé pendant son bref passage en Taureau lui a montré qu’il lui manquait encore un peu d’audace et d’originalité pour mener à bien et concrétiser ses initiatives.

Et puis le Nœud Nord passe en Cancer :

un moment pour s’ouvrir à la sensibilité, aux émotions, pour aimer et donner. En face, le Nœud Sud en Capricorne intériorise tout, jusqu’à brimer cette tendresse qu’on porte au fond de soi. Près de 18 mois donc, pour faire fondre une certaine dureté faite de responsabilité, d’exigence et de sérieux et laisser parler son cœur et ressentir la chaleur de la vie.

 

Conclusion

Selon les différents modes de calcul :

24 + 10 + 2018  =  6 + 1 + 2 = 9 … l’Hermite

Ou                          6 + 1 + 11 = 18 … la Lune

Ou     24 + 10 + 2018 =  2052  =  9 …. L’Hermite

Nous sommes toujours un peu avec la Lune, comme les Pleines Lunes précédentes. Et comme toutes les Pleines Lunes jusqu’à la fin de l’année. Une Lune qui exerce son influence sur nos désirs, sur nos besoins, sur nos humeurs et nos pensées intimes. Mais une Lune qui est forte aussi pour lancer confusion et illusions.

Plus que jamais, il est demandé :

* d’être à l’écoute de ses ressentis,

* d’accueillir les tensions inséparables de cet Uranus dont l’excès d’impatience s’habille d’agacement devant tout ce qui est ressenti comme une entrave à la liberté,

* de donner du sens à ses impatiences.

 

Mais il y a une tonalité supplémentaire avec l’Hermite, une lame nouvelle. La lame de la clairvoyance. De cet homme, il émane une force et une sagesse … Seul dans la nuit, L’Hermite s’appuie sur un bâton qu’il pose sur la terre ferme, au cœur des réalités de l’existence. Il avance seul, en s’éclairant d’une lanterne. Il ne compte que sur lui.

Sa lanterne, c’est son esprit, sa clairvoyance. Il voit les choses comme elles sont. Il se fie à sa lucidité et son discernement.

En même temps, en prenant connaissance du monde avec son bâton et sa lanterne, il prend conscience de lui-même, de sa solitude qui n’est pas un isolement, mais la solitude lumineuse de celui qui cherche, qui avance pas à pas, qui s’interroge et se remet en question, qui poursuit son chemin avec patience et ténacité.

Il est prudent, l’Hermite ! … une prudence forcément source de retard et d’indécision. Il rappelle, comme Vénus rétrograde, qu’un délai inévitable sépare le désir de son  aboutissement. En fait, il est là, pour dire qu’on peut modifier son devenir, … mais qu’on reste libre de le subir

 

Avant lui, la lame 8, celle de la Justice : il sait bien au fond de lui qu’il doit rompre avec ses certitudes et s’inscrire dans la vision de la lame suivante, la lame 10, celle de la Roue de la Fortune, cette roue qui tourne inéluctablement jusqu’à la prise de conscience qui sert à sortir du cercle des répétitions

Un peu ce qu’il nous a été demandé dans ce Grand Nettoyage de l’été dominé par trois éclipses ….

 

Mais l’Hermite associé à la Lune suppose une exacerbation des émotions (tout comme cette Pleine lune sur Uranus) : on est vraiment à fleur de peau. Et c’est un euphémisme !

 

Tous droits réservés Jacqueline BOILOT – octobre 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.