La Pleine Lune du 23 novembre 2018

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Gémeaux/Sagittaire à 0° 52

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« Un bateau avec un fond en verre révèle des merveilles sous-marines »

Dominante : la révélation des énergies inconscientes et des structures psychiques profondes

Dans la sécurité relative d’un « bateau », on peut apprendre à s’approcher des composants cachés de l’Inconscient Collectif pourvu que ce bateau ait un fond en verre. L’esprit conscient doit devenir translucide. Mais cette translucidité n’est pas une ouverture. La fenêtre de l’esprit reste fermée. ; en revanche on peut considérer l’extérieur à travers. Et alors …. Quelle Beauté on peut voir !

Pour le Soleil, le degré sabian du Sagittaire explique :

« Des vétérans de l’armée se retrouvent pour réveiller d’anciens souvenirs »

Dominante : Importance de raviver la mémoire de crises surmontées pendant lesquelles s’est forgée une volonté puissante.

Un symbole à prendre dans son sens le plus large : toute civilisation repose sur l’action, génération après génération, d’hommes dévoués qui s’astreignent à une discipline sévère. Mais le Feu du Sagittaire est une flamme qui se tourne vers l’avenir, dans un environnement de camaraderie et d’activités de groupe. Pour des lendemains plus sereins.

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)

 

Pleine Lune du 23 novembre à 5 h 40 TU

(6 h 40 en France)

ascendant 13° 06 Scorpion  pour  Paris

Axe à 1° Gémeaux / Sagittaire – mutable

Le Soleil est conjoint à Jupiter

Axe de Pleine Lune en carré à Mars

Le Grand Carré fixe est toujours présent

entre Vénus, Uranus et l’axe des Nœuds Lunaires

Vénus a fini sa rétrogradation depuis le 16 novembre.

Mercure a commencé la sienne le 17

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 1° du Sagittaire et son enthousiasme jovial et porté vers l’aventure, dans une ouverture d’esprit qui cherche à approfondir ses connaissances) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 1° des Gémeaux et sa curiosité constamment en éveil, mais qui a tant de centres d’intérêt, qu’elle ne peut pas aller au fond des choses)

Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Gémeaux / Sagittaire

C’est un axe mutable de communication, qui articule le monde des passages et des ouvertures, qui ouvre donc portes et fenêtres : des portes et fenêtres Gémeaux, mais en ne perdant pas le cap et le sens de la flèche inspirée du Sagittaire.

Avec une Pleine Lune en Gémeaux, un signe d’Air régi par Mercure, on est dans les échanges, dans les contacts, dans l’ouverture aux autres. C’est une Lune qui aime s’adapter à son environnement ; tout naturellement, la communication y est facile et aisée.

Avec le Soleil en face en Sagittaire, dans un signe de Feu régi par Jupiter, on est dans une ouverture de conscience qui peut passer par des envies de voyages et d’évasion (réels ou dans la tête) pour aller toujours plus loin et plus haut.

 

C’est un Soleil conjoint à Jupiter en Sagittaire

Ce Soleil est rentré la veille en Sagittaire chez Jupiter justement, un Monsieur Social qui a besoin d’éradiquer un certain nombre d’impostures tant mentales que sociales.

Leur rencontre se fait le 26 novembre ; à priori, et en Sagittaire, c’est un besoin d’ouvertures, d’occasions positives pour s’affirmer avec optimisme, avec fougue et enthousiasme, mais aussi avec bienveillance et générosité, dans un tournoi de chevaliers.

 

Mercure, le maître de la Pleine Lune en Gémeaux, est avec eux en Sagittaire

Le mental aussi voudrait s’envoler vers des pensées d’envergure, viser une étoile, qui sait … chercher à élargir ses points de vue.

 

Mais ça se fait en même temps qu’un semi-carré à Pluton, décroissant, qui peut indiquer une contradiction puissante entre ses exigences intérieures (Pluton) et le personnage digne et rempli de « bonne » moralité qu’on veut montrer à l’extérieur (Jupiter) ; l’énergie s’en trouve bloquée même si la confrontation émotionnelle et sociale qui s’en dégage peut donner l’envie de tout casser.

 

Tout ce petit monde, Soleil, Jupiter, Mercure, est en carré à Mars.

Avec la Lune de l’autre côté, on est donc en face de plusieurs T-Carrés dissonants

Je pourrais écrire des choses doucereuses pour faire plaisir …. C’est impossible : avec ces T-carrés sur Mars, le ton semble orienter vers une secousse énergétique dense … Certes Mars est en Poissons ; il ne cherche pas la confrontation. Mais la tension est énorme, et comme elle est surtout intérieure, elle peut prendre la forme d’un tsunami, avec un stress qui cherchera tous les moyens pour avoir une possibilité de s’évacuer. La tension est incontournable et oblige à une remise en question de son action (carré décroissant par rapport à Uranus) et à un repositionnement plus adéquat.

Le moment de Pleine Lune, et donc d’opposition, permet de développer l’objectivité et la conscience, mais il faut trouver l’équilibre si l’on veut aboutir à quelque chose de concret

On a envie de « râler » …. Mais Mercure est encore rétrograde. On hésite à s’embarquer dans des polémiques stériles et inutiles. On peut encore préférer se taire un moment.

Il n’en reste pas moins que la question est posée :

Qu’est-ce qui peut revenir au galop dans un quotidien porteur de situations non résolues ?

 

La conjonction à Neptune est un peu trop large mais on peut tenir compte du fait que Neptune rétrograde, et qu’ils se rencontreront finalement pour de vrai, le 7 décembre à 14° Poissons le jour de la prochaine Nouvelle Lune ; c’est donc seulement à ce moment-là que la conjonction prendra sa pleine expression : on peut imaginer que l’action d’aujourd’hui voudrait se brancher sur une action connectée à un idéal de vie, mais comme l’aspect sera en carré quasi exact à la Nouvelle Lune, il n’en résultera qu’une certaine confusion

 

Le jour de la Pleine Lune, l’axe des Nœuds lunaires – 28° Cancer/Capricorne – est en aspect harmonique exact à Chiron – 28° Poissons

Chiron est passé en Bélier en avril 2018, mais il a rétrogradé et fin septembre : il est revenu en Poissons

Aujourd’hui, il forme un aspect harmonieux avec l’axe des Nœuds Lunaires ; entre ces deux Passeurs, Nœud Nord en Cancer et Chiron en Poissons, c’est une Porte de Guérison qui s’ouvre si l’on accepte d’écouter ses émotions et d’ouvrir son cœur, plutôt que de se soumettre encore une fois à des contraintes de toutes sortes.

 

Vénus a repris sa marche directe en Balance.

Mais elle est toujours bien impactée par son opposition à Uranus et son carré à l’axe des Nœuds.

La surtension est toujours là, mise à jour par des transits difficiles. On a compris depuis un moment déjà que cette Vénus (et donc la sphère affective notamment) devait être transmutée. Mais c’est difficile de maîtriser la situation.

Encore une fois, tout ce qui a été construit sur un plan affectif et relationnel, peut s’écrouler comme un château de cartes. Malentendus, fuite d’une relation instable, visions faussées des autres, manifestations affectives non viables car trop éloignées d’un réel possible, …

Positivement pourtant, cette Pleine Lune peut inspirer fortement pour libérer un trop plein, pour vidanger une retenue sentimentale trop longtemps contenue, pour empêcher le découragement de submerger le cœur et l’âme.

 

Mercure, maître de cette Pleine Lune Gémeaux, est rétrograde depuis quelques jours.

Ce n’est pas facile pour lui. Dans sa position de repli, il revient sur ses pas, il réévalue ses priorités. Il réfléchit au meilleur moyen de réorienter son énergie et d’aborder les choses.

Alors il bloque (comme les Gilets Jaunes en ce moment en France) ; il retarde, il met du retard dans les déplacements, dans les contrats, dans les échanges et le courrier.

A 4-5° du sagittaire, toujours rétrograde, le 27 novembre, il sera conjoint au Soleil et à Jupiter ; et comme Jupiter amplifie tout, le positif comme le négatif, il pourrait bien y avoir pour les uns une activité mal gérée ou insuffisamment réfléchie, et pour les autres une opportunité de casser de vieux schémas de fonctionnement …. C’est toujours l’histoire du verre à moitié vide ou à moitié blanc :

Bientôt, le 1er décembre, Mercure reviendra en Scorpion pour y puiser un peu de lucidité ; en quinconce à Uranus, il aura envie de réajuster des idées nouvelles issues de sa rétrogradation, à la réalité du vécu (Vénus en même temps fera sa troisième opposition exacte à Uranus) … mais, entre l’Eau du Scorpion et le Feu du Bélier, la mise au point risque d’être explosive et de faire des étincelles, que le carré du Soleil à Neptune en fin de Lunaison accentuera par une lessive karmique génératrice de colères sourdes … mais aussi peut-être de libérations inattendues liées à une flambée d’imagination créatrice (écriture, peinture, chant, …).

 

Conclusion

Selon les différents modes de calcul :

23 + 11 + 2018  =  5 + 2 + 2 = 9 … l’Hermite

Ou                          5 + 2 + 11 = 18 … la Lune

Ou     23 + 11 + 2018 =  2052  =  9 …. L’Hermite

Nous sommes toujours un peu avec la Lune, comme les Pleines Lunes précédentes. Et comme toutes les Pleines Lunes jusqu’à la fin de l’année. Une Lune qui exerce son influence sur les désirs, sur les besoins, sur les humeurs et les pensées intimes. Mais une Lune qui est forte aussi pour lancer confusion et illusions.

Plus que jamais, il est demandé :

* d’être à l’écoute de ses ressentis,

* d’accueillir les tensions inséparables de cet Uranus dont l’excès d’impatience s’habille d’agacement devant tout ce qui est ressenti comme une entrave à la liberté,

* de donner du sens à ses impatiences.

 

Il y a toujours cette tonalité supplémentaire avec l’Hermite, qui était déjà apparue lors de la précédente Pleine Lune. La lame de la clairvoyance. De cet homme, il émane une force et une sagesse … Seul dans la nuit, L’Hermite s’appuie sur un bâton qu’il pose sur la terre ferme, au cœur des réalités de l’existence. Il avance seul, en s’éclairant d’une lanterne. Il ne compte que sur lui.

Sa lanterne, c’est son esprit, sa clairvoyance. Il voit les choses comme elles sont. Il se fie à sa lucidité et son discernement.

En même temps, en prenant connaissance du monde avec son bâton et sa lanterne, il prend conscience de lui-même, de sa solitude qui n’est pas un isolement, mais la solitude lumineuse de celui qui cherche, qui avance pas à pas, qui s’interroge et se remet en question, qui poursuit son chemin avec patience et ténacité.

Il est prudent, l’Hermite ! … une prudence forcément source de retard et d’indécision. Il rappelle, comme Mercure rétrograde, qu’un délai inévitable sépare le désir de son aboutissement. En fait, il est là, pour dire qu’on peut modifier son devenir, … mais qu’on reste libre de le subir

 

Avant lui, la lame 8, celle de la Justice : il sait bien au fond de lui qu’il doit rompre avec ses certitudes et s’inscrire dans la vision de la lame suivante, la lame 10, celle de la Roue de la Fortune, cette roue qui tourne inéluctablement jusqu’à la prise de conscience qui sert à sortir du cercle des répétitions

Un peu ce qu’il nous a été demandé dans ce Grand Nettoyage de l’été dominé par trois éclipses, par la récente rétrogradation de Vénus, et maintenant par celle de Mercure ….

 

Mais l’Hermite associé à la Lune suppose une exacerbation des émotions ; le ton a bien été donné avec une vie intime chahutée ; c’est la qualité de nos sentiments et de nos pensées qui doit être la priorité, plutôt que la toute-puissance de croyances formatées par l’éducation et la société.

C’est la leçon du semi-carré Jupiter-Pluton qui demande d’actualiser sa vie pour participer à un monde différent. Mais c’est à chacun d’examiner ses motivations avec lucidité (Pluton) jusque dans les cellules et l’A.D.N. pour retrouver un nouvel équilibre de valeurs.

La bourrasque n’est pas apaisée. Mars rajoute de la tension. Et les décisions sont difficiles à prendre. C’est tout le défi lancé par l’Univers : mettre en avant sa volonté d’agir et développer ainsi sa force de volonté pour pénétrer les merveilles sous-marines que nous promet ce bateau à fond de verre !

Mais on peut aussi s’appuyer sur ce beau trigone exact Nœud Nord/Chiron pour ouvrir une Porte de profonde Guérison de toutes nos blessures inconscientes.

 

 

Tous droits réservés Jacqueline BOILOT – 20 novembre 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.