La Pleine Lune du 22 décembre 2018

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Cancer / Capricorne à 0°49

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« Sur un navire, des marins abaissent un drapeau pour en hisser un nouveau »

Dominante : Changement radical d’obéissance, qui s’extériorise dans une action symbolique : point de non-retour.

Par rapport à la Pleine Lune précédente, on est toujours sur la mer, sur notre Inconscient collectif ; la différence, c’est que la conscience n’est plus représentée par un petit bateau à fond en verre, mais par un navire. Et sur ce navire, notre Conscience, qui flotte sur ce vaste horizon qu’est l’Inconscient, il y a une décision primordiale à prendre, lourde de conséquence, puisqu’en exprimant sa capacité de prendre une décision « libre », on va agir comme un individu qui choisit le but de sa vie.

Pour le Soleil, le degré sabian du Capricorne explique :

« Un chef indien demande le pouvoir à sa tribu »

Dominante : Pouvoir et responsabilité du meneur d’hommes

Premier symbole du Capricorne qui se réfère à la capacité latente chez tout homme, de réclamer et d’assumer une autorité dans une situation de groupe. Il s’agit bien du pouvoir de mener une communauté et de lui assurer le bien-être (ou même la survie physique)

Il vient un temps pour chacun, de se trouver placé dans une situation qui lui permet d’assumer un « pouvoir » sur son entourage, même si ce pouvoir est limité. Mais est-il prêt à assumer cette responsabilité avec efficacité ?

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)

 

Pleine Lune Cancer du 22 décembre à 17 h 50 TU

(18 h 50 en France)

ascendant 25° Cancer pour  Paris

Axe à 1° Cancer / Capricorne – axe cardinal

Axe de Pleine Lune en faux sextile/trigone avec Uranus

et en faux carré à Chiron

Grand T-Carré des Nœuds Lunaires, toujours, sur Uranus

la seule planète encore rétrograde

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 1° du Capricorne avec son sens des responsabilités et sa persévérance) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 1° du Cancer et sa sensibilité)

Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Cancer / Capricorne

Le solstice d’hiver a eu lieu quelques heures avant, donnant forcément de l’intensité à cette Pleine Lune. C’est la Porte des dieux qui va s’ouvrir bientôt sur la lumière. Les jours vont s’allonger, et sous la terre, la vie est là, toute prête à percer la croûte. Pour émerger au printemps à l’Equinoxe.

Dans ses Eaux protectrices, le Cancer est lié au rêve, à l’imaginaire, à la profondeur de son inconscient. ; mais il a besoin d’une carapace, et son défi est de casser sa coquille pour franchir la membrane cellulaire qui va le propulser hors du monde protégé de l’enfance. En face, sur une terre gelée, le Capricorne, rigoureux et persévérant, a l’ambition de réussir et de concrétiser ce qu’il entreprend.

Dans l’axe Cancer / Capricorne, il est demandé d’équilibrer sa sensibilité personnelle (Cancer) et son sens des responsabilités (Capricorne) : acceptera-t-on en toute conscience ce qui se passe dans sa vie (même si c’est difficile) ou bien sera-t-on tenté de résister par tous les moyens, simplement pour se raccrocher à quelque chose de son passé qui maintiendrait en sécurité comme dans un cocon ?… Ce sera l’enjeu de cette Pleine lune pour certains, de relever un défi de maturité en débusquant certaines attitudes un peu infantiles ou vêtues de fausses croyances, ou bien de détricoter des mémoires émotionnelles liées au manque de sécurité.

 

L’importance des planètes en signes d’Eau et en signes cardinaux indique pourtant bien l’envie de faire du neuf dans tout ce qui touche aux sentiments et aux émotions, après le retour en phase directe des trois planètes personnelles (Mars, puis Vénus puis Mercure)

Par contre aucune planète ne prend l’Air … Malgré le froid, il faudra ouvrir grand les fenêtres.

Et l’excès de Yin confirme (17 points Yin dans mon comptage pour 6 Yang dans le thème monté pour Paris) : cet excès traduit une mise au point de ce qu’on doit trier pour le futur entre ce qu’on doit garder et ce dont il faudrait se débarrasser (car poids trop lourd à porter)

 

Les aspects formés par cet axe de Pleine Lune sont « bizarres »

(ils sont exacts en degrés mais pas en énergie) :

* Dans le sextile/trigone avec Uranus (avec seulement 2° d’orbe) réputé harmonieux :

Les énergies ne sont pas compatibles, puisque qu’en réalité, le Feu d’Uranus en Bélier fait des étincelles avec l’Eau de la Lune en Cancer

* Dans le carré avec Chiron réputé dissonant :

C’est la même chose ; malgré le « carré » compté en degrés, l’Eau de la Lune en Cancer fait ami-ami avec l’Eau de Chiron en Poissons. Il n’en reste pas moins que l’on doit rester attentifs aux messages que Chiron veut adresser, d’autant plus que Mars lui est presque conjoint (aspect exact les 29-30 décembre à 28° Poissons)

 

Cet axe de Pleine Lune renvoie évidemment aux Nœuds Lunaires qui sont rentrés dans l’axe Cancer / Capricorne le 6 novembre 2018

Comme un avertissement lancé par cette dernière Pleine Lune de l’année 2018, on est prévenus : le défi à réaliser en 2019, ce sera de laisser derrière soi la rigueur, l’austérité, le sens des responsabilités de façon à pouvoir extérioriser sa sensibilité.

Les évènements apporteront peut-être des situations qui feront ressortir que plus on se consacre aux autres, plus on s’implique pour eux, plus on agira avec abnégation, voire acharnement, pour leur bien-être, moins on en aura de reconnaissance. Aucun repos. Mais aucun fruit en retour (Nœud Sud en Capricorne).

Le fardeau semblera parfois si lourd que, tout naturellement, on voudra un peu plus penser à soi, et extérioriser une tendresse qui est bien présente mais qu’on n’aurait jamais penser voir surgir. Pour les uns, ce sera peut-être la création d’un foyer heureux et la volonté de le maintenir, pour d’autres, ce sera s’épanouir dans sa vie intime avec naturel et spontanéité et sans souci du qu’en dira-t-on.

 

Une conjonction Mercure / Jupiter en Sagittaire au carré de Neptune

La conjonction a été exacte la veille. Le 21 décembre. Jupiter est riche d’une communication et d’une compréhension qu’il est revenu ajuster pendant sa rétrogradation en Scorpion, et prêt à enfourcher de grands projets. Le carré à venir avec Neptune, décroissant, peut libérer de certaines illusions d’optique et, si on sait prendre le virage obligatoire du carré, peut développer un certain courage pour avancer, même face à des vents contraires.

La fuite n’est jamais la solution. Même si l’on croit éliminer ce qui blesse, elle ne fait que retarder la mise en face de la réalité. On ne peut pas tout faire comme on le souhaite.

Avec Neptune en Poissons, on a forcément vécu bien des carrés avec des planètes en Sagittaire : la confrontation s’est souvent faite entre la Vérité et des vérités … et ce carré peut permettre effectivement de sortir de certaines ornières psychologiques qui ont pu empoisonner et instituer un dialogue de sourds … avec les autres ou avec soi-même …

Si l’on a fait preuve de patience, de Grande Patience, les résultats pourraient peut-être bien venir avec le prochain sextile de Vénus avec Pluton (le 28 décembre) !

 

Encore une fois, je n’ai pu aborder tous les aspects de cette Pleine Lune. Je vous renvoie aux publications que je fais sur ma Page Facebook, plus nombreuses et plus documentées forcément !

 

Conclusion

Selon les différents modes de calcul :

22 + 12 + 2018  =  4 + 3 + 2 = 9 … l’Hermite

Ou                          4 + 3 + 11 = 18 … la Lune

Ou     22 + 12 + 2018 =  2052  =  9 …. L’Hermite

 

Rien n’a changé par rapport aux Pleines Lunes précédentes. Avec une grande influence sur les désirs, les besoins, les humeurs et les pensées intimes. Sur les ressentis qu’il faut accueillir. Mais souvent dans la confusion et les illusions.

L’Hermite est encore présent, pour nous éclairer dans l’obscurité. Avec sa lanterne et son bâton, il voit les choses comme elles sont. En même temps, il prend conscience de lui-même, de sa solitude qui n’est pas un isolement, mais la solitude lumineuse de celui qui cherche, qui avance pas à pas, qui s’interroge et se remet en question, qui poursuit son chemin avec patience et ténacité.

Il est prudent, l’Hermite ! … une prudence forcément source de retard et d’indécision. Il rappelle qu’un délai inévitable sépare le désir de son aboutissement. En fait, il est là, pour dire qu’on peut modifier son devenir, … mais qu’on reste libre de le subir

Avant lui, la lame 8, celle de la Justice : il sait bien au fond de lui qu’il doit rompre avec ses certitudes et s’inscrire dans la vision de la lame suivante, la lame 10, celle de la Roue de la Fortune, cette roue qui tourne inéluctablement jusqu’à la prise de conscience qui sert à sortir du cercle des répétitions

Mars, puis Vénus, puis Mercure, les trois planètes personnelles, sont sorties de leur rétrogradation, et peuvent maintenant commencer à libérer le changement de direction issu de leur repli et concrétiser leur réorientation autant sur le plan de l’action que sur le plan relationnel ou mental.

 

Mais l’Hermite associé à la Lune suppose une exacerbation des émotions ; le ton a bien été donné avec une vie intime chahutée, avec un climat social perturbé.

Le puissant semi-carré croissant entre Uranus et Neptune qui s’est fait récemment pour la 4ème fois, et puissamment visible dans le ciel français, en relation avec Jupiter et Saturne, est très instructif pour comprendre le besoin d’évolution de la société (cf ma publication sur Facebook du 14-15 décembre)

La bourrasque n’est pas apaisée. Par chance, Mars qui s’envole, chargé de la moisson récoltée en doublant Uranus, s’approche de Chiron, dans la visible intention d’une dynamique de réparation ….

C’est bon de le sentir dans cette ambiance de Noël qui approche. A tous, j’en profite pour vous souhaiter de passer les fêtes comme vous le souhaitez, dans le partage avec ceux que vous aimez, ou dans la méditation intérieure.

A tous, merci encore de me suivre et à très bientôt.

Jacqueline

 

 

Tous droits réservés Jacqueline BOILOT – décembre 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 

 

Share