La Pleine Lune du 20 juillet 2016

En réalité, cette PL se fait dans la nuit du 19 au 20 juillet, après minuit pour la France et les pays européens qui font le même décalage horaire, avant minuit pour ceux qui préfèrent travailler avec l’Heure de Greenwich.

 

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Capricorne / Cancer à 27° 40

Pour la Lune, le degré sabian du Capricorne nous dit :

« Une grande volière »

Dominante : c’est tout le plaisir que l’Ame retire des valeurs spirituelles

Pour le Soleil, le degré sabian du Cancer nous dit :

« Une jeune indienne présente à sa tribu son fiancé visage pâle »

Dominante : Renaissance intérieure par acceptation totale des valeurs primordiales du corps humain et de ses fonctions naturelles.

Les oiseaux symbolisent les forces spirituelles et la volière nous montre l’image de ces forces ou de ces désirs contenus dans un esprit ouvert aux réalités psychiques. Dans le degré précédent déjà, des pèlerins grimpaient « jusqu’à un autel logé dans la montagne »… Envol de la conscience humaine et possible « clairaudience », c’est-à-dire réceptivité à ses voies intérieures.

Face à ce degré, on a clairement un retour à la nature : à l’époque où ce symbole a été formulé, certains membres de l’intelligentsia américaine essayaient de trouver auprès des Indiens du sud-ouest une solution à leur vide moral. Cinquante ans après, le mouvement s’est amplifié, surtout dans la jeunesse déçue … et pour certains, l’âme a un niveau de conscience qui permet de s’accorder à Plus Haut et de retrouver la simplicité et la paix intérieure qu’interdisent la vie citadine et ses occupations.

 

Une Pleine Lune le 19 juillet 2016 à 22 h 58 TU

(le 20 juillet à 0h 58 en France)

— ascendant 29° Bélier pour Paris —

 

Une Pleine Lune dans l’axe Capricorne/ Cancer

Un axe cardinal et yin

avec Uranus en T-Carré

et Mars en aspects harmoniques

Carence totale en Air

Une carte un peu complexe avec de multiples aspects

L’axe des Nœuds Lunaires

est toujours sur l’opposition Jupiter/Neptune

 

Le Feu et la Terre sont bien présents,

c’est actif et concret. Il est nécessaire d’aller de l’avant, en regardant la réalité (Terre), en prenant des initiatives (Feu) ; c’est maintenant qu’on peut mettre en place ce qui doit l’être et ce qui nous permettra de construire à la rentrée et de structurer, de façon à être prêt en octobre à répondre au carré de Saturne à l’axe des Nœuds Lunaires en trouvant en soi la force dont on aura besoin pour répondre au Seigneur du karma et s’assumer en toute autonomie.

C’est possible. Je le répète : ne sommes-nous pas plus que ce que nous croyons être !

Et quelle chance nous avons, grâce à l’astrologie, de pouvoir anticiper.

La Lunaison du 4 juillet en Cancer, qui voit son « accomplissement » au moment de cette Pleine Lune, demandait par son opposition à Pluton un lâcher-prise par rapport à nos dépendances et à nos besoins de sécurité, en apprenant à gérer nos émotions. C’est maintenant que le virage peut se faire. Est-ce que ça vous parle ?

En revanche, cette Pleine Lune présente une carence totale en Air.

Heureusement c’est l’été, on pourra ouvrir grand les fenêtres !

 

Un axe de Pleine Lune au carré d’Uranus

Sur le plan personnel, c’est un branle-bas de combat ! L’Eveilleur nous rappelle cette petite graine semée à la Nouvelle Lune ; mais il ajoute : « Faut qu’ça bouge ! » … La mentalité, les idées, les projets, …. Uranus déteste la routine. Ce qu’il veut, c’est que l’horizon s’élargisse et qu’on puisse s’autoriser à faire des choses qu’on n’aurait même pas imaginées avant.

 

Justement, Mars est en Scorpion.

D’abord c’est le maître d’ascendant pour le thème monté sur Paris.

Entre autres choses, il nous demande d’opérer des changements et de réorienter nos actes (éventuellement en portant à la lumière ce qu’on préfère souvent cacher). Ne nous est-il pas demandé de voir à quel point nous sommes en fait la source de nos propres souffrances …

Depuis qu’il a repris sa marche directe fin juin, nous avons pu commencer à vérifier l’efficacité de nos entreprises et des défis qui se sont imposés à nous entre le 11 mars et la fin mai et que nous avions à relever pour nous réaligner avec notre Soi.

En sextile et trigone à l’axe de Pleine Lune, Mars est plutôt dynamique.

Il forme un quinconce décroissant à Uranus, qui est stationnaire à 24° du Bélier depuis le 24 juin jusque dans la première semaine de septembre. Mais en finissant ce quinconce, il peut nous montrer clairement ce qui ne fonctionne pas, en pointant le doigt sur des désirs qui ne sont pas des réalités. Ceux qui ont une planète ou un angle autour de ce 24° Bélier ont un travail à faire par rapport à la remise en question de leurs actions/réactions, comme une obligation à se libérer de vieux schémas pour retrouver une Vraie Liberté (résultats possibles à la mi-septembre lors du trigone Mars/Uranus juste avant l’équinoxe d’automne – l’éclipse de Lune Nœud Sud qui se produira en même temps permettra au Soleil de faire le tri de façon à se libérer de ce qui pourrait encore entraver pour évoluer).

 

Le 29 juillet, Uranus commence sa rétrogradation de l’année 2016

Il a cinq mois pour être au contact de nos besoins de liberté d’expression personnelle. A chacun de voir où se place ce 24° Bélier justement pour savoir dans quelle maison natale ça se passe : C’est dans ce secteur qu’Uranus va aller voir sous l’apparence des choses pour intégrer des idées nouvelles nécessaires à un changement complet d’attitudes et d’habitudes …. Réforme vraiment profonde de l’intérieur !

Dans l’ombre, se prépare le 3ème passage du quinconce croissant entre Jupiter et lui, pour un dernier ajustement avant l’opposition du 13 août, de façon à rendre plus efficace une ouverture à de nouvelles orientations.

 

Mercure, le Messager des dieux, est sur tous les fronts

Conjoint à Vénus en Lion

Trigone à Saturne, le maître de la Lune

En tri-décile à Uranus

En quinconce croissant exact à Neptune

Avec la belle Vénus, ensemble, ils déploient charme et savoir-faire dans un grand besoin de plaire et dans une vision qui peut être initiatique grâce au tri-décile à Uranus, s’il est bien utilisé.

Encore mieux, dans les quelques jours qui viennent, ce duo Mercure/Vénus devient un Doigt du Destin si l’on considère le quinconce exact à Neptune d’un côté et le quinconce qui se forme à Pluton de l’autre : comme une purification à faire qui toucherait tout à la fois le mental et les sentiments.

Le maître-mot de cette Pleine Lune semble bien être METAMORPHOSE.

Le trigone à Saturne peut apporter en même temps une maturité et une profondeur qui permettront de donner le maximum lorsqu’ils feront leur trigone à Uranus, le 27 juillet pour Mercure, le 1er août pour Vénus, un moment où l’excitation intellectuelle voudra intégrer un mental audacieux et intuitif ou apporter une saine émancipation côté cœur !

 

Conclusion

Si l’on considère l’heure de Greenwich :

19 + 7 + 2016 = 1 + 7 + 9 = 17 ….toujours l’Etoile

Pour la France et les pays qui ont aussi deux heures de décalage avec l’Heure de Greenwich

20 + 7 + 2016 = 2 + 7 + 9 = 18 …. La Lune

C’est toujours pour les uns, une énergie de renouveau qui demande de se débarrasser de ses vieux oripeaux, et de quitter un certain passé de façon à renaître …. dans le but de découvrir cette Etoile que l’Univers nous envoie au travers de multiples opportunités. A nous de les reconnaître, et de les saisir.

De son côté, la lame du Tarot, représentée par la Lune, apporte une extrême sensibilité. Astre de la nuit, elle préside au rythme des marées, elle exerce ainsi une influence sur nos sens, sur nos humeurs, sur nos pensées. Elle exalte nos sensations, elle fascine et envoûte. Ici elle peut représenter les fondements mêmes de notre vie … soit une situation confuse … soit une illusion … soit nos pensées intimes …

A nous de choisir pour qu’elle soit créatrice dans le cheminement de notre vie quotidienne.

 

La France vient de vivre des heures douloureuses et pleure ses morts. Aucun mot, aucune parole ne saurait réconforter ceux qui ont perdu aussi injustement et dans des conditions aussi atroces, un enfant, un parent, un ami. Que la flamme de nos bougies les accompagne.

Pour ce 14 juillet, qui célèbre la Fête de la Liberté en France, le ciel planétaire était sombre.

Le Soleil était opposé à Pluton et carré à Uranus (deux aspects impliquant déjà par eux seuls, la violence possible). Mars était quinconce à Uranus et passait pile sur la Lune au moment de l’attentat à 22h 45 ; encore de la violence possible.

Avec Saturne en carré à Neptune, on est en plein cœur d’une crise idéologique. On en a déjà souvent parlé ici : si pour les uns, s’ouvre une dimension fraternelle (Neptune en Poissons), pour beaucoup encore, les peurs saturniennes engendrent un mur d’égoïsmes dont la lame de fond conduit à des violences et des déchirures inhumaines

Antarès, ce soir-là, étoile fixe réputée pour sa violence, à 10° du Sagittaire était sur Saturne, au carré de Neptune et au carré des Noeuds Lunaires.

C’était palpable …. Mais si l’astrologie permet de lancer une alerte sur le plan international, le problème est qu’elle ne peut pas prévoir où ça va se passer.

 

Il est encore trop tôt pour essayer de réconforter ceux qui pleurent aujourd’hui … Il n’est pas facile d’avoir une vie heureuse. Mais c’est quand on a souffert, et quand on a réussi à surmonter sa souffrance, que l’on connaît le Prix de la Vie. C’est en s’interdisant de se replier sur soi-même qu’on peut s’ouvrir à la compassion et au partage.

Mais le Chemin est long.

 

Copyright Jacqueline Boilot – ce 16 juillet 2016

 

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Facebook : https://www.facebook.com/alloallomercure/

 

 

Share