La Pleine Lune du 1er octobre 2020

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Bélier / Balance  à 9° 08

Le 10ème degré Bélier dit :

« Un enseignant apporte un nouveau symbolisme à des images traditionnelles » 

Dominante : Révision des attitudes au début d’un nouveau cycle d’expériences.

Après l’image du sentier du disciple de la précédente Pleine Lune, voici celle de l’enseignant qui vient reformuler nos acquis sur un autre niveau, par souci d’évolution. C’est une nouvelle dimension d’images concrètes et émotionnelles du passé qui sont ré-interprétées de façon plus significative.

En face, le 10ème degré de la Balance explique :

« Après les rapides, un canoë atteint des eaux calmes »

Dominante : auto contrôle et équilibre nécessaires à une stabilité intérieure.

(cf les degrés symboliques de Dane Rudhyar)

Pleine Lune Bélier du 1er octobre 2020 à 21 h 06 TU

(23 h 06 en France en heure d’été)

Ascendant pour Paris à 29° 38 Gémeaux  

Axe à 9° 08 Bélier / Balance – axe cardinal   

Pleine Lune conjointe à Chiron

Soleil quinconce Uranus  

 

Mars, maître de la Pleine Lune est important :

En Bélier, chez lui, toujours rétrograde

conjoint aux Lunes Noires et à Eris

en trigone à Vénus

en carré au trio en Capricorne

en bon aspect aux Nœuds Lunaires

 

4 planètes rétrogrades :

Mars + Uranus, Neptune et Pluton.

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune : ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 9° de la Balance et son besoin d’harmonie et de justesse) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 9° du Bélier (et ses réactions spontanées).

Cette Pleine Lune est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

Comment vous sentez-vous depuis cette Nouvelle Lune en Vierge ?…. Avez-vous réussi à équilibrer les petites choses du quotidien ? Les activités comme le temps de repos (moi, je n’ai pas su !)? Avez-vous pris soin de votre vie, de votre emploi du temps, de votre santé bien sûr ? En faisant bien attention à tous ces petits détails de la vie quotidienne qui accompagnent chaque rentrée ?

C’est important dans l’ambiance particulière de cette année, très chaotique, qui impose de subir des situations qui ne sont vraiment pas gaies, tout en satisfaisant au rituel de la Vierge, un rituel fait de nettoyage et donc de tri dans ses idées et ses croyances.

 

Cette Pleine Lune se fait donc dans l’axe Bélier / Balance

Axe émotionnel et relationnel du JE et du NOUS.

Au moment de la Pleine Lune, le Soleil et la Lune se font face : il y a donc opposition entre deux signes dont l’énergie est contradictoire … mais aussi complémentaire !

C’est un axe cardinal qui donne l’impulsion et qui démarre un hémicycle, pour le Bélier l’hémicycle croissant (individuel), pour la Balance, l’hémicycle décroissant (collectif)

Il y a quand même, toujours, avec une Pleine Lune Bélier, une idée de démarrage.

 

En même temps, c’est un drôle de face à face, une dualité :

* Entre cette énergie Bélier qui veut montrer la route et exister en tant qu’individu, une énergie qui exprime la conscience de Soi, une énergie qui libère une volonté créatrice et une capacité à surmonter les peines du moment, mais qui est dans l’impulsivité. Ce qu’elle veut, elle le veut tout de suite. Avec le risque de s’enflammer un peu vite.

* et l’énergie Balance plutôt diplomate, qui veut prendre conscience de ceux qui l’entourent, et qui cherche le compromis pour conserver la paix. Comment faire ?

 

Certes l’énergie Balance peut, si elle le veut, oublier les raideurs passées et assouplir les rigidités. Et le récent passage de l’Equinoxe d’automne (équinoxe = égalité et équilibre jour/nuit) a annoncé le besoin évident de remettre les pendules à l’heure et de réaccorder ses violons !  Mais … cette demande d’équilibre et de justesse monte en puissance, avec des risques de tension.

 

C’est une Pleine Lune conjointe à Chiron, le Guérisseur

C’est plutôt positif, mais l’émotivité est exacerbée. C’est d’autant plus intense que la sensibilité est terriblement malmenée dans les domaines de la sécurité à son foyer.

 

Et le Soleil est en quinconce croissant à Uranus

(aspect exact le lendemain, 2 octobre)

Il y a bien un dysfonctionnement quelque part ; il s’agit de dépasser l’imprévu, d’ajuster, de comprendre une leçon et de mettre en place une opportunité qui a été soufflée autour du 2 septembre, pour que le fruit soit mûr au 31 octobre.

Liberté … répression de la liberté … Quelle attitude adopter face à la vie relationnelle, à la vie extérieure avec les autres, face à l’autorité ?….

Uranus pousse à la rébellion. Il est probable que sous le vent de la colère qui souffle du côté d’Aix-Marseille en France, ou même à Paris, devant des mesures considérées comme des entraves à la liberté, le sentiment de voir sa liberté d’expression bafouée au point de mettre vraiment à mal l’économie de certains secteurs, ne soit projeté en avant.

 

Mars est la plaque tournante de cette Pleine Lune.

Il est rétrograde depuis 10 septembre.

Sur sa face positive, il permet de se positionner avant de prendre une décision ! …. Il pose des questions. Comment peut-on agir ?… Pour asseoir son autonomie. Pour se positionner par rapport à l’autre, que ce soit dans son couple ou par rapport à ses amis. Qu’est-ce qu’on peut faire ? … Qu’est-ce qu’on voudrait faire mais qu’on ne fait pas pour ne pas déplaire à l’autre ?… Où est le libre arbitre ?… Est-on dans la soumission à l’autre ? … Mais alors comment agir pour en sortir ?… Comment exister soi-même si l’on continue d’accepter et de tolèrer bien plus qu’on ne doit ? …

Mais il faut bien reconnaître qu’en Bélier, Mars freine les projets (et je le ressens très fort, avec le Bélier intercepté dans mon natal) ; on voudrait bien faire, mais Mars rétrograde empêche d’agir. On ne peut rien faire.

Pour d’autres, au contraire, Mars sur-réagit, un peu à la manière de cet étalon enfermé dans son box, qui ne veut qu’une chose : retrouver sa liberté. C’est qu’en Bélier, Mars jaillit sans calcul et sans préméditation.

Rétrograde, il ronge son frein, mais dans l’immense incohérence qui nous gouverne, partagé entre l’impossibilité de faire et la colère compulsive, il veut quand même aller de l’avant sans céder à la fatalité.

 

Il s’éloigne de son trigone à Vénus et réfléchit à la paix qu’il a imaginée avec elle, autant dans sa vie affective, que dans son désir de faire, personnel ou professionnel.

Par contre, il se rapproche de son sextile au Nœud Nord (trigone Nœud Sud)

C’est un courant d’énergie porteur ; certains pourront imaginer tirer parti d’un climat de chance insolite (plus visible et plus concret lors du prochain sextile entre eux, autour du 12 décembre, quand Mars sera redevenu direct)

 

Mais toujours conjoint aux Lunes Noires

A nouveau conjoint à Eris

C’est très puissant, niveau angoisse + niveau violence. Dans le besoin d’absolu des Lunes Noires, Mars veut vivre de façon excessive. Eris de son côté apporte aussi de la violence. C’est difficile de maîtriser cette énergie.

Il existe comme une censure de la violence du fait de la rétrogradation, du coup, ça peut exploser de manière brusque et d’autant plus violente qu’il y a frustration.

 

Et surtout, Mars est en carré exact à Saturne redevenu direct.

Dans ma publication de la Nouvelle Lune du 24 mars, j’écrivais :

« Le 30 mars, il passe en Verseau où il rejoindra Saturne qui l’aura précédé depuis une semaine. Puis il fera sa conjonction exacte à Saturne le 31, à 0° 37 du Verseau … exactement là où se réuniront Jupiter et Saturne à la fin de l’année, le 21 décembre, à 0° 28 du Verseau. »

Il y a forcément un rapport … Que va-t-il se passer le 31 mars entre Mars et Saturne qui va aboutir à ce nouveau départ des deux planètes sociales le 21 décembre ?… »

 

A l’époque, on venait de passer par l’équinoxe de printemps le 20 mars.

On vient de passer par l’Equinoxe d’automne le 22 septembre.

Qu’a-t-on mis en place entre ces deux équinoxes ?….

Saturne a rétrogradé du 11 mai au 29 septembre. Belle synchronicité.

Qu’est-ce que Saturne pendant tout ce temps a demandé de redéfinir ? …. Pour chacun différent selon la maison natale traversée.

Et quel type de blocage a semblé s’installer sans négliger les manifestations corporelles (colonne, peau, genoux, propres à Saturne) ?…. Quel frein a touché le besoin de se débarrasser de vieux cadres ?…

Rétrogradation de Saturne en même temps que celle de Jupiter qui exigeait de son côté de nouveaux points de vue sociaux et une révision de nombreuses attitudes sociopolitiques.

 

En redevenant direct, Saturne apporte un profond désir de se libérer de vieux carcans qui emprisonnent et font mal. Il se réveille d’une profonde réflexion qui a malmené un besoin de structure et de sécurité sociétale.

Mais Mars est en carré dissonant exact : 25° Bélier pour Mars, 25° Capricorne pour Saturne,

Etrange synchronicité : Mars passait sur le 25° Capricorne (où est aujourd’hui Saturne), en mars quand le confinement commençait.

Dans les énergies en présence, Bélier et Capricorne, signes cardinaux, les maîtres Mars et Saturne sont dissonants entre eux …

Ce n’est pas encore possible de visualiser le nouvel horizon de la société, même si l’on sait bien que trop de choses sont devenues obsolètes et doivent disparaître.

 

Mercure est en Scorpion face à Uranus, et en quinconce à Neptune.

On revient à ce Soleil en quinconce à Uranus dont j’ai parlé plus haut.

Les communications via les médias (Mercure) sont de plus en plus discordantes (quinconce à Neptune qui brouille les ondes). Tout est dit en même temps que son exact contraire. Même les chiffres donnés sur une même situation diffèrent totalement (l’explication venant peut-être du fait que l’on compte comme « mortes du Covid » des personnes en réalité atteintes d’autres maladies).

Pire : on ne veut plus faire entendre qu’une voix unilatérale ; pendant qu’un collectif de 9 médecins demandent en urgence en France un reconfinement général dans l’urgence, d’autres médecins sont muselés : ils sont 200 et demandaient juste un débat contradictoire à propos des opinions très alarmistes des premiers. Tribune censurée au dernier moment par le rédacteur en chef du journal.

 

Mercure en quinconce à Neptune : peur de déplaire aux plus hautes instances ? aveuglement ? interprétations erronées ? décisions administratives disproportionnées ?

Quoi qu’il en soit, la colère gronde.

En Scorpion, Mercure fouille comme un laser. Il peut faire remonter de la vase, sous l’impact d’Uranus, des infos inattendues qui pourraient bien s’échapper d’un chapeau en pleine dérive autoritariste. Ce n’est pas un hasard s’il reste exceptionnellement près de deux mois (27 septembre – 10 novembre) dans ce signe …. Il va lui falloir tout ce temps pour faire remonter des infos plus justes.

 

Vénus finit son passage en Lion.

Royale et conquérante, elle veut séduire. Et elle a pu le faire en passant au trigone de Mars, croissant, exact le 29 septembre, en lui permettant de donner forme à ses désirs. Elle est magnétique d’autant plus que ce jour de Pleine Lune, à 28° 38 du Lion, elle est dans un bi-quintile décroissant exact avec Pluton (216°) ; c’est un aspect dit mineur, mais il permet d’aborder un vieux problème affectif d’un œil complètement nouveau.   

 

Saturne vient tout juste de repasser direct, le 29 septembre, le jour de la Saint Michel

Au carré de Mars

(J’ai fait une publication très détaillée sur ma Page Allô Mercure, je ne reviens pas dessus)

Saturne c’est un peu Saint Michel qui terrasse le dragon avec son épée (Mars en carré)

Il y a un peu de l’épée de Damoclès qui sentit l’épée suspendue au-dessus de sa tête ( = un danger peut frapper)

C’est aussi Excalibur, l’épée magique du roi Arthur.

Mais Saint Michel protège de ses ailes, il terrasse le dragon et envoie sa lumière.

 

Conclusion

1er octobre 2020 :  1 + 10 + 4 = 15 … le Diable

Ou : 1 + 10 + 2020 = 2031 = 6 … l’Amoureux

 

Ce sont les mêmes lames que les PL précédentes.

On reste dans la manipulation, le mensonge et les magouilles du Diable de la Pleine Lune du 3 août et du 2 septembre … Le Diable tire les ficelles et s’amuse de voir les diablotins enchaînés.

+  Lame 6 … Un choix à faire.

Sur la carte 6, l’Amoureux est un jeune homme indécis. Il est entre deux femmes. L’une, à sa droite, est âgée et inflexible ; elle a le visage dur. Mais c’est vers l’autre que le Cupidon dirige sa flèche, celle qui est à sa gauche, l’élue du cœur.

Le jeune homme est dans le doute, dans le flou et l’indécision. Pourtant, il doit trancher.

Choisir, c’est marquer sa différence, son originalité. C’est affirmer sa personnalité. C’est parfois difficile, mais en se laissant influencer par les autres, on devient victime des circonstances.

Comment apprendre à se connaître en exprimant sa volonté, ses désirs, ses convictions, ses sentiments ? Comment imposer son choix ?

Cette Lame 6 demande pourtant de prendre une décision. C’est bien tout le sens d’Uranus pendant les cinq mois de sa rétrogradation, qui nous incite à vivre de façon plus authentique, en OSANT faire ce qu’on a envie de faire.

 

Mais le Diable est là … Et quelle lame singulière que cette Lame 15 ! Faut-il y voir le démon qui prend l’apparence d’un être androgyne ?… Faut-il y voir les diablotins enchaînés qui, en symbolisant l’impossibilité de bouger et d’agir comme ils veulent, représentent tous ceux qui ont été et sont encore sur un plan personnel ou collectif, dans la privation d’aller là où ils veulent ?

Le Diable, leur maître, regarde de face, mais il louche. Forcément, il voit trouble. Mais il représente le pouvoir sur d’autres qui sont enchaînés.

Avertissement ou délivrance …

Infantilisation ou éveil.

Et c’est toujours le même avertissement : de vieux schémas de vie doivent disparaitre. C’est le sens de la venue de cette pandémie. Un pan de vie se termine. Une Page est à tourner.

Pour l’instant, il y a encore trop de confusion, trop de manipulation, pour prendre maintenant un nouveau départ. Même si le virus est venu pour forcer à bouger, même si l’on est au pied du mur, il faut encore attendre.

Mais tout s’accélère.

 

Chaleureusement à tous.

Jacqueline

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – septembre 2020

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : A CHAQUE LUNAISON, JE RECOIS DES ADRESSES ERRONEES.

Pour éviter une erreur qui serait de mon fait, je procède par collier-coller de ce que vous écrivez.

Ensuite, si j’ai « wanadoo.ft » je peux corriger ; mais quand il s’agit d’une lettre manquante ou en trop dans le nom, je ne peux rien y faire.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

 

 

 

Share