La Pleine Lune du 19 septembre 2013

Une Pleine Lune qui voit le Soleil à 26° 40 de la Vierge, face à une Lune à 26° 40 des Poissons.

 

Pour le Soleil, le 27ème degré sabian de la Vierge nous dit :

«  Des femmes aristocratiques se rencontrent à la cour avec cérémonie »

Dominante : Capacité de continuer une Tradition, pour perpétuer les normes culturelles.

 

Pour la Lune, le 27ème degré sabian des Poissons nous dit :

« La pleine lune au temps des vendanges »

Le couronnement d’une œuvre collective unissant une communauté d’hommes. L’individualisme dépassé dans l’expérience du « nous ».

 

Comme chaque fois, la Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) et permet à la Pleine Lune d’intégrer et de comprendre, pour permettre la récolte avant qu’un nouveau cycle ne démarre.

 

Aujourd’hui :

* Au plus haut point de toute culture développée, le « roi » se considère en quelque sorte, comme une représentation du pouvoir qui contrôle l’univers. Du côté féminin, être aristocratique signifie pouvoir agir avec efficacité dans les nombreux rites culturels, que ce soit une présentation à la cour ou une dégustation de thé ! Dignité, élégance, respect de la forme sont essentiels. On peut penser à un formalisme absurde … mais quand il cesse, la culture s’affaisse. Même en nos temps de crise et de transformations du monde, il peut y avoir des moments où les procédures formelles prennent de la valeur. Voilà pour le Soleil

* En face, la pleine lune de l’automne, la « lune de la moisson ». Or, pour des raisons astronomiques, elle nous apparaît plus grande que les autres pleines lunes. Dans notre hémisphère nord tempéré, elle correspond aux jours où la verdure de nos champs devient marron et or,  à des jours de naissance si tout va bien.

Un symbole qui nous apporte l’image du temps venu où nous allons commencer à récolter ce que nous avons semé …. si nous avons semé !

 

PL  du 19 septembre 2013  –  11h 14 TU  –  13h 14 en France

 

Pleine Lune dans un axe mutable

Encore une carte très chargée

avec un Grand Carré Cardinal

où Vénus a laissé la place à Mercure

et un Grand Rectangle

(prenant en compte l’axe des Nœuds)

Beaucoup d’Eau

(Lune, Vénus, Jupiter, Saturne, Neptune

sans oublier Chiron, Nœud Nord et Lune Noire)

Toujours sur fond de carré Uranus / Pluton,

tous les deux rétrogrades.

 

 

Bientôt l’équinoxe d’automne :

c’est le 22 septembre que le Soleil passe en Balance.

Equinoxe  =  nuit égale. C’est vrai à une dizaine de minutes près. Le symbolisme est fort : la lumière est vaincue par l’obscurité. Et l’épi de blé se sacrifie au moment de la moisson, pour nourrir pendant les mois d’hiver, jusqu’au printemps suivant. C’est aussi une période de réflexion pendant laquelle on remercie la Terre de donner de la nourriture.

 

La carte présente

* un Grand Carré cardinal Jupiter / Mercure / Pluton / Uranus

* et un Grand Rectangle avec deux trigones et deux sextiles :

trigone de Pluton  à  Nœud Sud

et trigone de Jupiter/Lune Noire  à  Vénus/Saturne/Nœud Nord.

(le 2ème sextile est un peu large)

 

 

Un axe Vierge / Poissons

 

En toute fin Vierge, le Soleil nous invite toujours à  récolter ce qui a été semé, à trier le bon grain qu’il faudra séparer de l’ivraie. Et c’est Mercure, la planète maîtresse du signe, qui nous incite pendant toute cette Lunaison  à utiliser notre mental pour mettre de l’ordre dans nos idées. En essayant de laisser son angoisse au vestiaire !

On peut parler d’une rentrée intellectuelle où il nous faut bien étudier les différents éléments de notre vécu et de nos projets, pour définitivement se débarrasser de ce qui est devenu obsolète et ne peut plus faire partie de ce que sera le prochain cadre de vie.

En face, la Lune en Poissons peut faire oublier un moment le respect maniaque du détail  et nous donner justement un sens pratique intuitif et créatif.

 

L’axe de la Pleine Lune ne fait aucun aspect. Mais il y a des énergies très puissantes en jeu, et souvent contradictoires :

 

 

Au moment de la Pleine Lune, une conjonction Vénus / Saturne / Nœud Nord

 

Le Nœud Nord restera en Scorpion jusqu’à la mi-février 2014. Chacun a maintenant bien compris que la transformation doit se faire en profondeur. Dans une véritable métamorphose. Et pour se dépouiller du superflu. Dur, dur, lorsque le Nœud Sud en face, en Taureau, a tant besoin de sécurité.

La rencontre entre Saturne et le Nœud Nord est essentielle : ensemble, ils restent plusieurs jours sur le même degré (8° du Scorpion) nous obligeant à revoir certains comportements anciens, ou certains aspects de ces comportements en lien avec la vie sociale ou relationnelle  (voir où ça se passe dans son thème).

Voici ce que j’avais écrit dans mon précédent Billet :

Quel évènement imprévisible va nous obliger à nous interroger ? … A quelle responsabilité allons-nous être confrontés après avoir mis tant d’application à la fuir jusque là ? … De quelle illusion affective allons-nous prendre conscience ? … Quelle prise de conscience va soudain nous obliger à changer les bases de notre vie ? …. Dans laquelle de nos affirmations morales allons-nous être testés ? …. Quel évènement, peut-être pénible, va nous obliger à marquer un temps d’arrêt ? …

Toutes sortes de pistes qui vont nous faire comprendre qu’une phase de révision importante est activée, que ce soit dans nos habitudes mentales, dans nos certitudes, dans nos sécurisations, tout simplement dans notre morale personnelle (Saturne) mais aussi dans notre vie relationnelle (Vénus).

Nous sommes en plein dedans … Et la crise qui a bel et bien commencé un peu partout maintenant, nous oblige à nous poser des questions.

 

La conjonction est sextile à Pluton et trigone à Neptune et à Jupiter. Ce peut être une volonté de régénération (Pluton) avec un nouvel idéal ou une nouvelle philosophie (Neptune) pour un objectif nouveau (Jupiter)

Mais elle est toujours dans l’orbe du carré à Mars. Un peu moins tendu, certes, du fait de son trigone à Uranus, comme si l’Eveilleur  nous permettait d’aller de l’avant, avec enthousiasme. Cependant, le contexte reste difficile. Et l’enthousiasme est modéré !

En Lion, Mars est conquérant, il a le goût du panache ; et son autorité naturelle lui sert pour partir à la conquête du pouvoir. Mais carré à Saturne, il vit dans la peur de l’échec, dont la surcompensation peut lui faire commettre bien des maladresses.

Avec en outre le carré à l’axe des Nœuds, on peut se demander si l’ambiance n’a pas déjà provoqué une remise en cause sociale ? …. ou relationnelle du fait de la présence de Vénus ? …. une simple querelle ? …  la nécessité de tourner une page ? …

A chacun de comprendre comment  peut se passer cette crise de mutation sur le plan personnel. Sans oublier que le Scorpion est le signe du « faire ensemble ». Faut-il juste comprendre que nous avons besoin les uns des autres, mais que cette nouvelle attitude s’accompagne d’une dimension émotionnelle pas toujours facile à vivre ? …

 

 

Et puis, Vénus et Mars commencent leur carré.

 

Les amoureux se sont rencontrés à la conjonction le 7 avril en Bélier. Amour passion dans ce premier signe de Feu, qui dévore et ensorcelle, où l’on s’implique corps et âme.

Sextile début août, qui permet de commencer à s’organiser. Conquête affective et séduction.

Fin septembre, début d’un carré qui va durer jusqu’au printemps. L’un et l’autre font leur boucle de rétrogradation.

Mars est émetteur et yang, Vénus réceptrice et yin. Ils s’attirent comme des aimants, de façon impérieuse et passionnée, mais ils se repoussent dès qu’ils sont trop proches. Comment la crise se manifestera-t-elle ? …

Y a-t-il un rapport de force dans mon rapport avec l’Autre ? … Ai-je fait le bon choix ? ….  Mon désir à moi est-il bien clair ?  … et en harmonie avec le sien ? … Confusion, doutes, agacement de n’être pas respecté dans son bien-être, … dépenses imprévues aussi dans le cadre amoureux, …

Il appartiendra à chacun de positiver en se montrant plus attentionné et plus câlin que d’habitude, pour échapper aux bleus et aux égratignures !

 

 

Un Grand Carré Cardinal Jupiter / Mercure / Pluton / Uranus

 

L’opposition Jupiter / Pluton est toujours là, même si l’orbe est un peu large. Mais on peut en tenir compte puisque Jupiter va bientôt rétrograder et reformer l’opposition avec le Prince des Ténèbres pendant plusieurs mois encore. (Voir le Billet sur l’opposition Jupiter / Pluton).

L’opposition est en carré à Uranus en Bélier et à Mercure en Balance.

Mercure est sensé équilibrer les plateaux de la balance. Objectif et tolérant sur son versant positif, il peut jouer de la flatterie sur son versant négatif, pour influencer l’autre et l’amener à ses idées. Et avec Uranus en face, ça peut se faire très vite d’autant plus que Mars s’approche en sextile à Mercure. Un aspect intéressant puisqu’il se combine à la Pleine Lune.

 

C’est le 20 septembre que Pluton reprend sa marche directe : tout doucement il nous prépare son  4ème carré avec Uranus qui sera exact le 1er novembre.

 

Conclusion

 

Ça continue …. Un pas en avant, un pas en arrière …. Une avancée, un recul.

C’est toute la complexité de cette carte avec ses potentialités et ses contradictions. Le passage dans un autre monde n’est jamais aisé, pas plus qu’un nouveau Contrat Social à passer. Les grands défis transformateurs proposés, sinon imposés par ces carrés Uranus / Pluton, apportent obligatoirement un chaos social, économique, politique, scandé par les différents aspects des planètes lentes : pendant un an, nous avons eu le sextile Saturne / Pluton ; nous venons de rentrer dans l’opposition Jupiter / Pluton ; puis ce sera le trigone Jupiter / Saturne et le quinconce Saturne / Uranus ; …..

Nous vivons une grande décennie (grosso modo de 2008 à 2020 … voire 2023) où il nous faudra chaque année, faire en sorte que le pas en avant soit plus important que le pas en arrière, pour arriver enfin à ce processus de transformations jamais vues, certes en profondeur, mais sur fond d’instabilité politique et sociale majeure, au milieu d’incohérences et de violences plus fortes que jamais.

 

C’est en 2019 qu’Uranus rentrera en Taureau pour commencer à remettre de l’ordre dans les débris qui se seront amassés pendant son passage en Bélier, et à concrétiser et enraciner les nouveaux espoirs qui seront nés de son trigone décroissant à Saturne autour de l’année 2017.  Que ce soit sur un plan individuel ou collectif.

Comme chacun le sait, il faut savoir canaliser ses efforts. Apprendre à récupérer entre deux étapes. Tout n’est pas linéaire. Et les respirations des planètes pourront  permettre, au fil des années, quelques pauses  bienfaitrices.

 

Jacqueline  –  ce   18  septembre  2013

www.jacquelineboilot.com

 

 

 

Share