La Pleine Lune du 17 décembre 2013

Une Pleine Lune qui voit le Soleil à 25° 36 du Sagittaire, face à une Lune à 25° 36 du Gémeaux

Pour le Soleil, le 26ème degré sabian du Sagittaire nous dit :

«  Un porte-drapeau au milieu de la bataille »

Dominante : L’importance de rester fidèles aux principes que nous avons acceptés, même dans la confusion d’un conflit idéologique ou militaire.

Pour la Lune, le 26ème degré sabian du Gémeaux nous dit :

« Les branches d’arbres couverts de givre se détachent sur un ciel clair »

Dominante : La découverte de la beauté et de la pureté des archétypes après que les passions vitales et les désirs personnels se sont dissipés.

Comme chaque fois, la Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) et permet à la Pleine Lune d’intégrer et de comprendre, pour permettre la récolte avant qu’un nouveau cycle ne démarre.

 

Aujourd’hui :

Sur le degré du Soleil nous avons un porte-drapeau qui symbolise une collectivité organisée, que ce soit une nation ou une classe sociale. Dans les anciens types de bataille, celui qui portait le drapeau devait se sentir le représentant de l’intégrité de son groupe. Or, le porte-drapeau n’est pas armé. Il est sans défense. Mais il peut être le point de ralliement de tout l’effort de son groupe.

Et c’est en laissant la vie et le bien-être personnel s’identifier complètement  au bien-être du « tout », en laissant chaque être agir en agent conscient et responsable de l’humanité, que le ciel de la vie pourra se dégager.

La question est posée : « Sommes-nous capables d’assumer ce rôle ? »

 

Pleine Lune du 17 décembre 2013  –  9h 29  TU

9h 29 en France

 

Pleine Lune dans un axe mutable

Lune au trigone de Neptune

Un T-carré avec l’opposition Mars / Uranus

au double carré de Pluton,

figure qui annonce

tous les Grands Carrés de l’année 2014 en signe cardinal.

 

Air/Feu, il s’agit d’une polarité yang : dans l’axe Gémeaux / Sagittaire, un idéalisme souvent coloré d’humour, voire de talents oratoires. Donc une Pleine Lune qui permet de communiquer, d’échanger, de partager. Mais il n’y a pas beaucoup de Terre (seulement Vénus et Pluton)  donc peu de sens pratique et un risque de s’éparpiller ou de voir son énergie se disperser lorsque le stress du quotidien sera trop prenant.

 

Uranus redevient direct !

Le jour même de la Pleine Lune. C’est un point tournant important, d’autant plus que nous commençons à ressentir l’effet Mars qui en avançant dans la Balance, vient se placer à l’exacte opposition d’Uranus et au carré de Pluton.

C’est la Grande Croix cardinale de la fin de l’année / début 2014 qui se met en place.

 

Le carré Uranus / Pluton, on connaît depuis 2012 : les deux réformateurs nous font passer à la moulinette tous nos systèmes relationnels, sociaux, politiques, économiques, culturels. Pour une mort / Renaissance.

Et voici Mars. En dissonance, il serait presque prêt à détruire pour gagner.

Enfin, Jupiter en rétrogradant viendra fermer le Grand Carré. Un peu plus d’impatience. Un peu plus de révolte. Un peu plus de besoin de changement. C’est bien là qu’est demandée la participation consciente et active de chacun. Et si le  chaos est aujourd’hui incontournable, le saut quantique qui nous est demandé est encore difficile à envisager pour le plus grand nombre.

 

Le Nœud Nord arrive au trigone de Neptune

Une belle opportunité justement pour permettre à chacun de devenir le porte-parole d’une nouvelle philosophie, dans le besoin de s’ouvrir à une dimension qui dépasse celle du mental. La magie de Noël peut-être ….

.

Le pas de deux de Vénus et de Pluton

Vénus est toujours en Capricorne. Elle s’est rechargée à Pluton, puis s’en est éloignée. Dans quelques jours, elle va commencer sa rétrogradation et revenir vers le Seigneur des Ténèbres, qu’elle ne touchera pas complètement  puisqu’au moment de le toucher, à 1° d’orbe, elle va décider de reprendre sa marche directe.

A partir du 21, elle sera Hespérus rétrograde, étoile du Soir, et nous demandera de sortir des attentes affectives, quelles qu’elles soient, dans le but d’assumer pleinement une mise au point affective (quelle soit personnelle ou trans-générationnelle).

Vénus en Capricorne a besoin d’échanges authentiques pour naître et de temps pour s’épanouir, dans un lien profond, solide et durable. Elle a en fait bien du mal à s’exprimer dans ce signe hivernal bien froid.

Avons-nous suffisamment de stabilité affective intérieure ? … Que voulons-nous vraiment construire dans ce signe de Terre ? … Qu’est-ce qui est essentiel ? …

N’avons-nous pas une problématique de place sociale  non reconnue (Capricorne) ?

Réponse possible après la conjonction inférieure Soleil/Vénus du 11 janvier qui peut voir démarrer une nouvelle direction affective ou relationnelle, dans un sens de valeurs qu’on se donne ou qu’on donne aux autres.

 

Bizarre comme Vénus n’a pas voulu aller non plus jusqu’au trigone avec son compère Mars, en signes d’Air (celui qui est indiqué sur la carte est un trigone dissocié) ; juste avant de rentrer en Sagittaire pour former avec lui un vrai trigone et mettre en œuvre de nouvelles fondations affectives et sociales, elle rebrousse chemin, pour refaire un carré avec lui. C’est un carré croissant qui donne à Vénus un besoin d’aimer et d’être aimée mais en éprouvant des difficultés pour faire ce qui ne lui plait pas !

 

Une Vénus finalement bien « frileuse » :

  • elle ne revient pas toucher complètement Pluton,
  • elle n’est pas encore prête à faire un vrai trigone avec Mars,
  • mais elle repart également en sens rétrograde, sans avoir fait son quintile exact avec Uranus (70° 02).

Tout est remis à plus tard …. Comme un fruit à recueillir après toutes les rétrogradations de ce premier semestre 2014.

 

Jupiter et Saturne sont toujours en trigone

Second passage du trigone décroissant (Jupiter se rapproche de Saturne) qui a commencé en juillet et se prolongera jusqu’à l’été : les deux planètes sociales nous parlent de notre intégration et plus précisément de l’intégration de nos projets dans la société. Le cycle est décroissant, et le trigone qui va durer jusqu’en mai prochain, nous demande de faire preuve de maturité relationnelle et de  trier, de se débarrasser de tout ce qui est devenu obsolète pour ne garder que ce qui sera nécessaire pour démarrer le prochain cycle. Nouvelle confirmation d’un véritable changement de la qualité de la vie.

Quelques heures après la PL, Jupiter est sesqui-carré croissant exact (135°) avec Neptune, apportant un esprit de crise dans la contestation.

 

Justement, Jupiter est toujours opposé à Pluton

(et jusqu’en mai prochain)

Dans l’axe Cancer / Capricorne, il nous faut revoir nos habitudes de vie.

Jupiter rétrograde en Cancer jusqu’en mars. Avec lui, va s’instaurer un drôle de ballet avec des planètes qui transitent en Capricorne à l’opposé, aux côtés de Pluton : Vénus rétro, Le Soleil et Mercure bientôt. Prise de conscience par rapport à une réorientation affective, intellectuelle, professionnelle.

 

Le Soleil rentre en Capricorne le 21 décembre

Au solstice d’hiver, dans l’hémisphère Nord, c’est la nuit la plus longue. Les jours recommencent à progresser et le soleil va progressivement remonter à l’horizon. Depuis l’aube des temps, les hommes fêtent cette renaissance du soleil et de la lumière. Les peuples nordiques décorent leurs habitations de gui, de houx, de branches de sapin, pour célébrer ce qui ne meurt pas en hiver et rappeler que la nature renaît avec le retour du soleil. C’est la tradition de la belle couronne que certains mettent sur leur porte.

Ce même jour, Vénus commence à rétrograder en Capricorne. Nécessité d’une remise en question, d’une mise au point indispensable. Peut-être aussi l’occasion de régler une situation sentimentale qui n’a plus lieu d’être dans la forme existante. Retours de liens du passé. Mais surtout réflexions sur tout le mode relationnel dans le sens « Cette relation est-elle bonne pour moi ? » ….

 

Une journée de Noël sous haute influence

Dans la nuit du réveillon, la Lune est trigone à Pluton. Que d’émotions en perspective !

Et le jour de Noël  voit le Dernier Quartier de cette Lunaison avec :

* un Mars pile opposé à Uranus

* et la Lune conjointe à Mars, carré à Mercure et opposée à Uranus.

Parlerons-nous d’agitation ?…. Mais alors, juste pour nous préparer à celle du prochain réveillon de la Saint-Sylvestre.

 

Conclusion

En attendant une atmosphère qui reste d’être tendue dans les semaines à venir, je souhaite à toutes et à tous de belles fêtes de Noël, dans la joie, dans la confiance, et dans le partage de nos belles valeurs d’humanisme. Le trop plein d’énergie est bien l’affaire de chacun, et non celle de l’astrologie !

 

Copyright Jacqueline Boilot  –  ce  16  décembre 2013

www.jacquelineboilot.com

 

Share