La Pleine Lune du 16 janvier 2014

Une Pleine Lune qui voit le Soleil à 25° 58 du Capricorne, face à une Lune à 25° 58 du Cancer

Pour le Soleil, le 26ème degré sabian du Capricorne nous dit :

« Des ondines semblent danser parmi les reflets irisés d’une chute d’eau très élevée »

Dominante : imagination poétique, mais aussi aptitude à percevoir l’essence occulte des activités de la nature.

Pour la Lune, le 26ème degré sabian du Cancer nous dit :

« La bibliothèque d’une résidence luxueuse. Des invités se plongent dans la lecture de livres précieux.

Dominante : l’essor d’une classe intellectuelle favorisée par la richesse, et d’une idéologie commune aux classes sociales supérieures.

 

Comme chaque fois, la Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) et permet à la Pleine Lune d’intégrer et de comprendre, pour permettre la récolte avant qu’un nouveau cycle ne démarre.

Aujourd’hui :

Sur le degré de ce Soleil de Terre, beaucoup d’eau (autant dans le symbole que dans la carte du ciel) et des esprits naturels (les ondines). L’eau unit toutes les cellules vivantes. Elle symbolise le flux de l’énergie vitale. Et le cycle aquatique, que ce soit celui des océans, des rivières, des nuages, de la pluie, représente les phases essentielles des processus vivants universels mais aussi la montée et la descente des énergies émotionnelles.

En face la Lune parle d’opulence et de prestige. Ces invités chercheraient-ils, tout en maintenant des standards de classe, à s’améliorer spirituellement ?

 

 

Pleine Lune du 16 janvier 2014 à 4h 53 TU  –  5h 53 en France

 

Pleine Lune dans un axe cardinal

Toujours le Grand Carré Cardinal

reliant  Mars / Jupiter / Uranus / Pluton

–  Un carré exact Vénus Mars  –

L’opposition Soleil / Lune

a une porte de sortie sur Saturne en Scorpion.

Prédominance de l’Eau

Seul Uranus est en Feu

Eau/Terre en dominante. Il s’agit d’une polarité yin.

 

Une Pleine Lune dans l’axe Capricorne / Cancer

Le Capricorne (le signe de la Nouvelle Lune du 1er janvier) nous parle toujours de fondations solides ; le Cancer nous parle de vie émotionnelle, de besoin de sécurité. Et cette Pleine Lune nous demande de trouver un équilibre entre le matériel et l’émotionnel.

Mais la conjonction Lune / Lune Noire en Cancer me semble importante. Elle signe une image-mère absente ou manquante. Par extension il peut s’agir de la sensation qu’auront certains d’avoir l’impression d’être abandonnés, ou de devoir quitter une matrice sécurisante. Quoi qu’il en soit, il y aura soit une quête insatiable, soit la compréhension d’une perte qui sera définitive. C’est Saturne en trigone qui demande, grâce à sa structure et à son surmoi, de construire sur ce manque et de rétablir la loi du père intérieur.

 

Le Grand Carré en signes cardinaux est toujours là :

Avec une montée des tensions à travers des aspects dont on a déjà parlé :

Uranus carré croissant Pluton ; les deux planètes sont en marche directe.

Jupiter carré croissant Uranus, avec son impatience pour un désir de changement

Mars carré croissant Jupiter, exacerbant impulsivité et imprudence

Mars carré décroissant Pluton, rébellion et possible violence

Mais en plus :

 

Un carré exact Mars à Vénus :

La Pleine Lune est liée à ce carré et donc à une symbolique qui lie le yin et le yang, le féminin et le masculin, dans notre sphère relationnelle, qu’elle soit affective, amicale, professionnelle.

C’est le 2ème passage qui se fait, avec une Vénus rétrograde. Le besoin d’aimer et d’être aimé est très présent. Mais Vénus en Capricorne a besoin d’aller à l’essentiel, de faire des choix plus matures, de reconstruire s’il le faut.

Du fait du carré croissant, la tension est palpable ; il peut y avoir des agacements ou des frustrations, parfois un éloignement qui sera nécessaire ou une rupture qu’on n’attendait pas.

Comme ce sont les signes de la Balance et du Capricorne qui sont concernés, il peut y avoir  confrontation entre la justice et les institutions en place.

 

Donc, oui, la montée des tensions continue,

mais il existe encore des issues :

 

La Pleine Lune se fait avec l’aide de Saturne

Sextile au Soleil, trigone à la Lune, Saturne ne fait aucun aspect dissonant. Toujours en Scorpion, et s’il a acquis un peu de sagesse en maîtrisant ses instincts, il peut apporter son aide dans la gestion et la finance, préservant ainsi notre besoin de sécurité.

 

Il se fait également un trigone exact Neptune / Nœud Nord

Entre les Poissons et le Scorpion, l’Eau apporte une fluidité  capable d’entraîner la bonne entente, l’adhésion, le besoin de s’ouvrir à une autre dimension, peut-être à une nouvelle philosophie.

 

Au lendemain de la Pleine Lune, le 17,

un quintile Soleil/Uranus  (72°) en même temps qu’un sextile Mercure/Uranus :

on distille trois grammes d’originalité, autant d’inspiration, on saupoudre d’une pointe de vivacité  … on peut obtenir une réalisation créative très innovante.

 

Certes, le trigone Jupiter / Saturne se défait pendant un moment

Jusqu’au 2 mars, Saturne caracole en Scorpion (il rétrogradera alors à 23°)

Jusqu’au 6 mars, Jupiter rétrograde, augmentant l’écart entre les deux.

Mais, devant bien des perspectives de chaos, et avec toute l’importance de leur statut de planètes sociales, ils s’apercevront qu’ils doivent encore coopérer pour limiter la casse.

 

Le Soleil rentre cette année en Verseau très tôt, le 20 janvier

On peut imaginer déjà le mouvement qui se prépare dans un signe précurseur dont l’ouverture d’esprit se prête à toutes les réformes innovantes !

Il sera très vite en carré à l’axe des Nœuds. Peut-être les quelques jours autour du 22 janvier,  obligeront à travers des circonstances qui pourraient bien être contraignantes, de s’interroger sur les modèles qu’on s’est choisis.

 

En Verseau également, Mercure prépare son ballet :

Le 17 janvier en sextile à Uranus, une aide pour penser avec plus d’originalité  … ou, encore mieux, une facilité à se désolidariser des idées reçues au profit de théories nouvelles ?

Le 24 janvier, en trigone à Mars, avec donc en prime, l’art du compromis,

Le 25 janvier, en carré à Saturne, attention à l’entêtement ! … à moins que la présence du Verseau ne vienne alléger un peu le frein saturnien

Mais le 26 janvier, en semi-carré à Uranus, la raideur d’esprit revient avec :

Le 29 janvier, en semi-carré à Pluton et en sesqui-carré à Jupiter, un possible manque de clairvoyance ou la volonté délibérée de travestir la vérité avec un cynisme qui porte en même temps à critiquer pour critiquer !

 

Conclusion

Les prises de conscience et les remises en questions continuent. Avec Jupiter/Lune Noire opposé à Pluton, dans l’axe Cancer/Capricorne, certains ont été déstabilisés en recevant de plein fouet les conséquences d’une attitude sociale ambiguë. Avec des contradictions qui alternent entre la quête et le refus de la sécurité et de l’appartenance sociale. Un dilemme qui oblige à redéfinir plus précisément le personnage social que l’on veut incarner.

Il nous est demandé à tous de prendre du recul. C’est dur, mais c’est possible si l’on remet en question l’authenticité de son être profond. Plus tard, bien plus tard, on comprendra peut-être que c’était une chance unique et inespérée.

 

Copyright Jacqueline Boilot  –  ce  15  janvier 2014

www.jacquelineboilot.com

 

 

Share