La Pleine Lune du 14 février 2014

Une Pleine qui se fera en France le 15 février à 0h 54, avec un Soleil à 26° 12 du Verseau et une Lune à 26° 12 du Lion.

 

Pour le Soleil, le 27ème degré Sabian du Verseau nous dit :

« Un bouquet de violettes dans un vase ancien en terre »

Dominante : Importance des valeurs traditionnelles.

Pour la Lune, le 27ème degré Sabian du Lion nous dit :

« La lumière de l’aube dans le ciel à l’est »

Dominante : Rencontre de nouvelles opportunités, au seuil d’un nouveau cycle.

 

Quel beau symbole que ce bouquet de violettes pour la Fête dédiée en cette Pleine Lune à tous les Amoureux du monde. Elles n’ont pas encore fleuri dans mon jardin, mais elles sont déjà dans mon cœur, et je vous envoie à tous quelques brins que vous mettrez sur votre table de chevet !

 

Comme chaque fois, la Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) et permet à la Pleine Lune d’intégrer et de comprendre, pour permettre la récolte avant qu’un nouveau cycle ne démarre.

 

Pour cette Pleine Lune :

Les violettes ont souvent symbolisé la modestie et l’humilité, valeurs qui marquaient la véritable féminité … il y a longtemps. Faut-il voir dans ce symbole, la dépendance des plus purs sentiments de la vie naturelle sur les traditions dans lesquelles ils trouvent leur assise ?

En face, avec la Lune, l’aube matinale indique le véritable début d’une nouvelle période d’activité.

La crise et ses conséquences sont des évènements inhabituels. Mais chaque jour a son aube qu’il faut affronter avec un cœur pur et un esprit neuf.

.

 

Pleine Lune du 14 février 2014 à 23h 54 TU   —  0h 54 le 15 en France

 

Pleine Lune dans un axe fixe

au double carré de Saturne en Scorpion

avec une issue sur Mars en Balance

Feu/Air en dominante : il s’agit d’une polarité yang

 

Une Pleine Lune dans l’axe Lion / Verseau

Le Soleil est dans le signe d’Air fixe du Verseau, le signe de la liberté individuelle, mais aussi des préoccupations sociales ou humanitaires. Mercure en conjonction, vient lui prêter main forte : en Verseau, où il va rester plus longtemps que d’habitude en raison de sa rétrogradation, il peut l’aider en apportant un regard original sur la situation.

La Lune en face, est dans le Feu du Lion, et même si elle a de grandes qualités de loyauté et d’honnêteté, elle est dans un signe qui aime rayonner et dominer.

Cette Pleine Lune nous interroge sur notre affirmation, sur le lien à faire entre la conscience des autres (Verseau)  et ce qu’on est, SOI face à eux (Lion) : ça peut passer par des stades totalement différents qui peuvent aller de la négation de soi (ou de l’opposition dans le refus de s’engager) jusqu’à une manifestation de narcissisme aigu !

 

Car il s’agit d’une Pleine Lune plutôt tendue avec 3 T-Carrés majeurs, qui mettent en jeu : Mercure (le plan intellectuel), Vénus (le plan affectif) et Mars (l’action).

 

Un T-Carré avec Saturne planète Apex

(en carré à Lune, Soleil, Mercure)

Saturne est très dissonant. Il est carré d’un côté à Soleil/Mercure et carré de l’autre côté à la Lune.

En T-Carré fixe, il y a dans ce Saturne, d’un côté beaucoup d’organisation très motivée, mais aussi une volonté tenace de contrôler étroitement les gens et les situations. Dans son désir de diriger et parfois de manipuler, Saturne ne veut partager son autorité avec personne. Certes il est capable de travailler longtemps et durement ; mais il se cramponne en fait pour atteindre des résultats qu’il veut absolument tangibles.

On pourra se demander si, derrière nos différends ou nos différences de vues, il n’y a pas quelque chose à revoir et à modifier dans nos relations affectives et professionnelles pour mieux accepter la liberté de penser d’autrui (Verseau)

Une issue à cette opposition : Mars au sextile de la Lune et au trigone de Soleil/Mercure. Un trigone qui va revenir entre Mercure et Mars, du fait de leurs rétros. Un trigone en signes d’Air, qui passe donc par de la communication, des échanges, des dialogues, …

Mais il s’agit d’un Mars en exil dans la Balance,  et qui ralentit beaucoup (il sera rétrograde à partir du 1er mars). Est-ce à dire que la diplomatie martienne rencontrera un frein dans la volonté d’agir ?

 

L’autre T-Carré sur Uranus est toujours là

(en carré à Vénus, Jupiter, Pluton)

Ce T-Carré cardinal, on l’a déjà vu, montre l’impatience et la surexcitation pour un changement vers plus de liberté.

Bien maîtrisé, il mène une croisade pour une juste cause. Il peut devenir l’innovateur social ou le combattant pour la liberté. Mais il peut aussi signifier l’illégalité, la méfiance sociale, ou toute possibilité de désorganiser un groupe, quel qu’il soit. Il devient alors le rebelle marginal ou le leader d’une « secte ».

 

Aucune des deux planètes Apex, que ce soit Saturne ou Uranus, n’a de porte de sortie (qui serait indiquée par un trigone ou sextile) …

Alors attention quand même à une impulsivité qui ne marquerait qu’un désir profond de changement sans y avoir vraiment réfléchi ou sans avoir mesuré les conséquences.

 

Un 3ème T-Carré relie l’axe des Nœuds aux Lunes Noires et à la Porte Invisible

(avec Mars) –   il ne figure pas sur la carte

Je rappelle que la Porte Invisible est le mi-point entre Uranus et Saturne (à partir d’Uranus et dans le sens inverse des aiguilles d’une montre).  C’est le siège d’une profonde douleur.

La PI vient de quitter le Cancer où elle a symbolisé le sentiment d’une absence de nid chaleureux, et une source d’insécurité qui a conduit, dans une sensibilité à fleur de peau, à ériger des barrières pour se défendre. Elle vient juste de rentrer en Lion et peut vouloir compenser une supposée infériorité en décidant d’agir soudain, persuadé que c’est pour la bonne cause et le bien de tous, mais au risque de rentrer dans la mégalomanie.

Avec le double carré à l’axe des Nœuds, un travail est à faire au niveau profond. Un problème qui est contenu dans cette Lune Noire dans les derniers degrés du Cancer, prête elle aussi à rentrer en Lion (et à manquer de discernement sur sa notion de pouvoir)

 

Mars est conjoint au Nœud Nord dans le dernier degré du Scorpion et donc carré à la Lune Noire Moyenne. Mars, régent karmique Nord, a beaucoup d’énergie ; il réagit rapidement et il est capable de se fixer des objectifs réalistes avec la force nécessaire pour pouvoir les mener à bien. Dans le signe de la Balance, un signe cardinal, où il invite à prendre des initiatives, et plutôt dans le domaine relationnel, il pose des questions sur la relation affective ou professionnelle, sur la création d’association, sur les contrats, ….

Pile trigone et sextile à l’axe de lunaison, à 26° de la Balance, c’est encore plus de courage et de recherche de réalisation. Mais ….on peut se demander jusqu’à quel point le carré à la Lune Noire peut apporter un blocage ou une culpabilité. Hautement nuisible quand on sait qu’on cherche souvent à compenser l’impuissance par de l’agressivité.

 

Le 18 février, le Soleil passe en Poissons,

en même temps l’axe des Nœuds lunaires change de signe

Il transitera Neptune le 23 février à 5° Poisons : ce rendez-vous des deux planètes dans un signe de compassion, où Neptune domine par rapport au Soleil du fait de sa maîtrise en Poissons, va nous porter un moment vers plus de générosité, de solidarité et d’humanisme. Avec un besoin de se fondre dans une collectivité qui pourrait partager le même idéal.

Justement, le Nœud Nord passe en Balance.

Pendant les 18 mois où il est resté en Scorpion, il nous a invités à une métamorphose complète. Opportunité de mourir à soi-même pour se renouveler de façon fondamentale. Car si on a fait correctement le travail avant, on a pu commencer à expérimenter des situations qui nous ont révélés à nous-mêmes. Saturne dans le signe a grandement aidé !

Ce passage en Balance va nous permettre de voir si cette métamorphose entraîne une nouvelle façon de voir les autres et de communiquer avec eux. Car c’est bien d’un nouveau mode de dialogue, avec les autres ou avec son couple, qu’il s’agit avec ce transit en Balance. Et cette fois, c’est la rétrogradation future de Mars dans le signe qui nous accompagnera quelques mois. Une rétrogradation qui dans ses réflexions pourra induire un manque de confiance en soi, corollaire évident de l’hésitation inhérente au signe ; mais qui pourrait permettre d’oser aller de l’avant dès que Mars redeviendra direct (la Balance est quand même un signe cardinal)

De là à imaginer que la diplomatie, après les tensions, serait aussi de mise entre les états, … on peut toujours rêver.

 

28 février : Mercure redevient direct

Il a rétrogradé en même temps que Jupiter. C‘est suffisamment rare pour le souligner !

Mercure redevient direct le 28 février et Jupiter le 6 mars. Mais au cours de leur rétrogradation commune, ils ont formé un sesqui-carré décroissant  (exact à la mi-février) : un aspect de nettoyage et d’épuration qui apporte l’opportunité de se séparer de ce qui ne va plus. C’est une brèche qui s’ouvre : l’énergie d’un carré et d’un demi-carré ( 90° et 45°  =  135° ) pourrait apporter une perte de contrôle, avec des angoisses, des rejets, du stress. Mais la rétrogradation simultanée permet de réfléchir et éventuellement de réviser sa façon de penser.

 

Conclusion

A la prochaine Lunaison, Mars sera donc sur le point de rétrograder dans le signe de la Balance, … au moment où le Nœud Nord rentre dans le signe ! Changement d’ambiance obligé.

Après être descendu dans les profondeurs de nous-mêmes pendant dix-huit mois, il va falloir maintenant nous interroger sur le véritable lien qui nous relie aux autres.

Espérons simplement que les rapports de force puissent se changer en véritables négociations ! … La Balance est un signe d’Air qui recherche l’harmonie. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

 

Copyright Jacqueline Boilot  –  ce  8  février  2014

www.jacquelineboilot.com

 

 

Share