La Pleine Lune du 14 décembre 2016

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Gémeaux / Sagittaire à 22° 25

Pour la Lune, le degré sabian des Gémeaux nous dit :

« Trois oisillons dans un nid haut perché dans un arbre »

Dominante : croissance de processus spirituellement actifs dans un esprit relativement intégré, mais dans un essor graduel.

Pour le Soleil, le degré sabian du Sagittaire nous dit :

«  Un groupe d’immigrants remplit les formalités d’entrée dans un nouveau pays »

Dominante : acceptation consciente des moyens d’une nouvelle étape – dans une endurance et une confiance en soi nécessaire pour recommencer une vie après une crise totale.

Dans le symbolisme traditionnel, les oiseaux sont des forces spirituelles, ou du moins, les aspects les plus hauts et les plus libres de l’esprit. Mais on est ici dans le tout début d’un processus qui conduit à la « chambre haute ». C’est petit à petit qu’on peut développer sa personnalité.

Mais quand on passe le seuil d’un nouveau domaine d’existence, il faut remplir un certain nombre de formalités, et il est nécessaire de s’ajuster aux nouvelles conditions de vie, en actions, en pensées et en sentiments.  Tout ce qui suivra dépendra de la façon dont on passera le seuil et de l’esprit avec lequel on fait face aux expériences inconnues souvent traumatisantes.

Une Pleine Lune le 14 décembre 2016 à 0 h 07 TU

(1 h 07 en France)

ascendant 28° Vierge pour Paris

(pas forcément pour toute la France)

 

L’axe de la Pleine Lune

est l’opposition centrale d’un cerf-volant

dont les ailes reposent sur Jupiter et sur Mars

Soleil conjoint à Saturne

(Quintile Vénus / Uranus exact le 15)

Par ailleurs :

L’opposition Jupiter Uranus est toujours là

au T-Carré de Pluton/Mercure

Encore un beau 108° entre Vénus et Jupiter

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Gémeaux / Sagittaire,

un axe mutable qui parle bien de la transition proposée par les degrés sabians. Et l’axe Gémeaux / Sagittaire en particulier est créateur d’un lien qui va plus loin que le jeu équinoxe/solstice ; c’est un lien qui ouvre les portes (Gémeaux) en ne perdant jamais le cap de la flèche du Sagittaire.

C’est un axe de communication qui prend tout son relief avec Jupiter en Balance : il nous est toujours demandé de réfléchir à un nouveau mode relationnel pour remplacer tout ce qui est désuet, et dans une prise de conscience partagée. Mais … Mercure maître de la Lune et Jupiter maître du Soleil, sont en carré ; le couple est en désaccord. Ça sera encore difficile.

La Pleine Lune se fait au double carré de Chiron

comme s’il était proposé une amorce de guérison

Mais aussi avec un quintile exact Vénus / Uranus

dans une force créatrice qui permet d’être moins dépendants et d’inventer d’autres valeurs que celles en vigueur jusqu’ici.

 

Le Soleil est conjoint à Saturne

L’aspect a été exact le 10, il y a quatre jours. C’est donc un Soleil Sagittaire chevaleresque et enthousiaste, mais très saturnisé qui s’élance vers un trigone à Uranus.

(clin d’œil détaillé sur Facebook déposé le 9 décembre)

Qu’en penser ? ….. des vents contrariants porteurs de frustrations ? … ou bien une volonté sérieuse et concentrée sur une mise au point claire et nette et un tri salutaire pour répondre au défi d’Uranus …. Les coups de froid sont prévisibles en cette période bientôt hivernale ! … risques de vents violents mais salutaires.

 

Ici, deux configurations importantes

D’abord ce cerf-volant

Le Grand Triangle est un triangle d’Air Lune/Mars/Jupiter avec une ouverture d’esprit intéressante ; l’opposition (Soleil/Saturne à Lune) permet de lâcher le cerf-volant dans la direction de la Lune Gémeaux pour que le papillon puisse s’envoler.

Cette opposition de la Pleine Lune a une issue sur Uranus conjoint à Cérès.

(là aussi article détaillé sur Facebook, déposé le dimanche 11)

C’est un trigone décroissant par rapport au Soleil qui apporte de l’Espoir pour Demain, dans une ouverture à l’inconnu et à l’inédit si l’on veut bien y prêter l’oreille.

 

Ensuite le T-Carré sur Pluton, et Mercure maître de la Pleine Lune

La configuration rappelle la formidable intensité qui est dans l’air, qui pousse à se repositionner. Est-on ouvert ? Est-on prêt à accepter l’inattendu qui sera peut-être drastique mais peut aussi donner du sens pour un changement de cap ? …Mercure conjoint à Pluton en Capricorne apporte un pouvoir d’investigation qui œuvre dans l’ombre pour les institutions (Capricorne) et sait attendre le bon moment.

 

19 décembre, le même jour :

Mercure devient rétrograde, à 15° Capricorne, sur Pluton  (un rayon laser d’autant plus fort qu’il est en semi-carré avec Mars !)

et Mars passe en Poissons

A l’approche de Noël, il peut se déguiser en sauveur, d’autant plus qu’il ne forme que de jolis aspects. Mais son dynamisme n’est pas toujours apparent. En donnant  l’impression de laisser faire le temps, il peut rester à la surface d’une décision à prendre.

 

21 décembre : le Soleil passe en Capricorne

C’est le solstice d’hiver et la nuit la plus longue de l’année.

Cette Porte hivernale est la Porte des dieux, elle introduit la phase de Lumière, celle qui va vers plus de vie et de conscience, et vers des journées qui rallongent. C’est le moment dans nos méditations de penser à ce qu’on va ensemencer jusqu’à Pâques.

 

Sur le plan mondial,

deux aspects hyper-importants en fin de lunaison :

 

25 décembre pour Noël

Saturne est trigone à Uranus

C’est un trigone de Feu, le premier de trois trigones qui se prolongeront jusqu’à la fin de l’année 2017 : des projets qui peuvent se faire dans une innovation courageuse de systèmes devenus vraiment obsolètes au regard de la société dans laquelle nous vivons. Ils étaient valables avant, ils ne le sont plus. C’est ce qui est si difficile à accepter pour ceux qui y perdent des avantages.

 

26 décembre

Jupiter est opposé à Uranus

Un seul aspect qui montre bien, quand même, l’intensité du défi présenté. Une nouvelle tendance à transformation sociale, culturelle, religieuse et philosophique commence dans le monde. C’est un défi qui s’étend au monde entier. Et qui prépare (entre autre) les futures élections présidentielles en France au printemps prochain.

 

Et juste avant la prochaine Nouvelle Lune du 29 :

la conjonction inférieure Soleil / Mercure

qui se fait au sextile de Mars/Neptune, nous invite vraiment à repenser le mode de communication actuelle et à écouter de l’intérieur ce qui ne se dit pas ou qu’on a du mal à entendre ! Ce qui est nécessaire pour laisser naître une intuition dont on aura bien besoin quand Mercure redeviendra direct le 8 janvier.

 

Conclusion

14 + 12 + 2016  =  5 + 3 + 9  =  17 ….  L’Etoile ou les Etoiles

J’ai beaucoup parlé de cette carte du Tarot dans la Pleine Lune du 16 octobre.

Les arcanes qui précèdent l’Etoile sont durs ; l’Etoile quand elle arrive, indique que, malgré tout, il faut garder la foi et l’espérance. Il faut juste accepter de perdre quelques illusions pour aller à l’essentiel. La femme représentée est nue. Et pure. Elle n’a rien à cacher. Rien non plus pour s’embellir. Sa beauté est intérieure.

Nous sommes tous nés sous une bonne étoile. Mais cette étoile, c’est en nous qu’il faut la chercher et la trouver … peut-être astrologiquement, peut-on la trouver dans notre Nœud Nord, ce phare qu’il faut viser et qui est tout simplement notre Contrat d’Ame ; un Nœud Nord qui est une invitation à ne jamais perdre notre étoile …..

Quand on l’a trouvée, cette Etoile, il suffit de la suivre. Mais JE SAIS qu’alors, elle nous guide et nous protège. Elle nous aide à faire preuve de bon sens, à nous purifier, à nous fortifier.

Elle nous permet aussi, à nous Créateurs, de trouver la bonne inspiration.

 

l’Etoile est le symbole du Verseau en astrologie, un signe qui a le besoin, dans sa version positive, de libérer des énergies nouvelles, d’abord collectives (c’est-à-dire sociales ou culturelles) en étant à la fois distant et à la fois impliqué, et toujours pour contribuer au rayonnement du groupe. Et en utilisant l’humour sur soi, pour guérir de ses peurs émotionnelles ….

 

Noël approche et avec lui, l’occasion de faire une pause fraternelle. Ce sera possible avec tous les beaux dialogues planétaires que nous envoie Vénus ce jour-là : trigone à Jupiter, sextile à Uranus, sextile à Saturne. Si l’opposition Jupiter Uranus ne vient pas perturber la fête, la hotte sera pleine de beaux souvenirs qu’on pourra garder bien au chaud dans notre cœur, de façon à pouvoir les ressortir lorsque la peine nous submergera.

Nous nous retrouverons pour la dernière Nouvelle Lune de l’année, qui se fera en Capricorne le 29 décembre.

En attendant je vous souhaite de belles fêtes de Noël. Je n’oublie pas tous ceux qui seront seuls car je sais bien que, parfois, le silence fait plus de bruit que le chahut le plus tonitruant.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  –   10 décembre  2016

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  …. Et vérifiez-la  (trop nombreuses adresses erronées)

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 

Share