La Pleine Lune du 11 février 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Lion / Verseau à 22° 28

Pour la Lune, le degré sabian du Lion nous dit :

« Dans un cirque, un écuyer exécute un dangereux numéro  »

Dominante : L’audace et la persévérance nécessaires au contrôle et à l’utilisation des énergies primaires de l’existence.

Pour le Soleil, le degré sabian du Verseau nous dit :

«  Un ours est assis et agite les pattes.

Dominante : Autodiscipline, résultant du développement conscient de nos facultés individuelles

Le cheval a toujours été le symbole des énergies vitales. Au stade sauvage, il représente l’énergie brute et impétueuse de la libido (au sens psychologique  = énergie) sous toutes ses formes. Apprivoisée cette énergie est au service de l’homme. Et il y a des hommes qui dominent si bien leurs énergies naturelles qu’ils peuvent exécuter des exploits spectaculaires. Ici ces prouesses sont comprises dans le contexte d’une fonction sociale, avec une virtuosité destinée plus à l’amusement du public qu’à une évolution intérieure de l’esprit  (précision donnée par  Marc Jones et Mademoiselle Wheeler  en 1925, tous deux à l’origine des degrés sabians)

Le second degré concernant le Soleil, précise qu’une éducation correcte (enfants ou animaux) est très complexe. Mais qu’aucune éducation n’est vraiment valable si elle ne conduit pas à l’autodiscipline. Or nous sommes constamment face à des situations qui sont en fait des situations éducatives. Tout dépend de l’attitude que l’on prend en face d’elles.

(sens de discipline ici  = sens de discipline + sens du disciple)

 

 

Une Pleine Lune le 11 février 2017 à 0 h 34 TU

(1 h 34 en France)

ascendant 14° Scorpion pour Paris

même signe d’AS pour toute la France

Une belle configuration en forme d’Enveloppe

dont la base supporte un Grand Triangle de Feu

On a rarement une figure aussi parfaite.

L’axe de la Pleine Lune

est l’une des médianes du Rectangle

Toujours le T-Carré

à partir de l’opposition Jupiter/Uranus

sur Pluton

Une Eclipse de Lune Nœud Nord

à 22° Lion

La Pleine Lune offre habituellement un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune peut donc être un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune.

Mais …. cette fois-ci, il y a éclipse de Lune : l’ombre de la Terre se met sur la Lune qui va donc être éclipsée.  Symboliquement, c’est un moment émotionnel très fort, qui se fait avec une absence temporaire d’éclairage, dont les réactions sont reliées aux automatismes du passé, et qui est propice à un nettoyage de toutes ces choses qui ont besoin d’être évacuées. Autant sur le plan personnel que sur le plan de l’inconscient collectif.

 

L’axe de Pleine Lune se fait sur l’axe des Portes

Lune / Porte Invisible  opposée Soleil / Porte Visible

Je rappelle que cet axe des Portes est une notion apportée par Catherine Castanier qu’on  calcule à partir des mi-points entre Uranus et Saturne. C’est une notion importante qui apporte toujours un PLUS dans l’étude d’un thème, puisqu’elle met en relation avec une Blessure existentielle inconsciente qu’on apporte avec soi au moment de l’incarnation, mais dont il nous est possible de guérir si nous dynamisons l’action médiatrice de Chiron.

 

Le sens exacerbé d’une Blessure en Lion entretient le désir de puissance (et pour la France, avec en plus, une exigence des aspirations du fait de sa présence en maison 9). Mais dans une recherche effrénée de se montrer « royal », on peut devoir se résigner à ne jamais occuper son trône. La Lune à l’endroit exact de cette Blessure peut entraîner une insécurité et une vulnérabilité dans son exigence d’absolu, et le chemin de la lumière ne sera ouvert que si l’on trouve un langage simple et accessible à tous  La résolution de la Blessure se fait en Verseau en face, et sur un Soleil qui n’a que des aspects harmoniques et peut donc participer à restaurer l’équilibre psychique

 

Cet axe de Pleine Lune

est la tige centrale d’un cerf-volant qui pointe sur la Lune (et donc sur la Blessure) dont les ailettes de côté sont Saturne et Uranus

Un autre cerf-volant, pointant cette fois sur Uranus, s’appuie sur la Lune et sur Saturne

Ces deux cerfs-volants peuvent être des gages de réussite à condition d’exprimer aux autres les richesses qu’on porte au fond de soi, tout en acceptant leurs appréciations ou leurs critiques.

 

Mais le T-Carré sur Pluton en signes cardinaux est toujours là

Le divorce se continue entre le superficiel et le profond, entre l’apparent et le caché.

 

La carte de Pleine Lune présente

en outre une configuration particulière :

** une « enveloppe » constituée

d’un rectangle  Soleil/Uranus/Lune/Jupiter

s’ouvrant par sextiles sur Saturne

** la base de l’enveloppe étant aussi un côté du Grand Triangle de Feu

Uranus/Lune/Saturne.

C’est un entrelacs incroyable de figures bien particulières à l’astrologie humaniste : il y a bien un message à transmettre.

Le Rectangle Soleil/Uranus./Lune/Jupiter (qui relie l’Air et le Feu) permet une mise en pratique de ses dons grâce à la planète Saturne qui, en Sagittaire, demande un lâcher-prise indispensable pour ne pas laisser s’installer des croisades fanatiques.

 

Vénus est à quelques degrés de Mars, son traditionnel amoureux,

tous les deux dans le signe du Bélier

mais trop de choses sont encore en attente et devront être réglées au fil de l’année. Leur conjonction ne se fera qu’en octobre, en Vierge.

 

L’éclipse de Lune Nœud Nord

reste le point le plus important de cette Pleine Lune

C’est une éclipse dite pénombrale à 22° Lion

Dans mon Cahier sur les Eclipses, écrit en 2015, j’ai essayé d’expliquer comment, des huit cas de figure différents, celle-ci, sur la Lune, au Nœud Nord, et première d’un duo d’éclipses, peut ramener à la conscience des peurs et des blocages qui sont enfouis au plus profond de l’inconscient.

Dans une éclipse de Lune NN, une prise de conscience peut se faire par rapport à ce passé qu’il faut abandonner pour se tourner vers une perspective nouvelle. Et même si les capacités d’adaptation sont diminuées, les deux semaines qui viennent et qui nous préparent à l’éclipse de Soleil suivante, Nœud Sud, nous demandent impérativement de chercher de nouvelles adaptations aux changements qui se présentent dans notre vie, personnelle ou sociale. Dans l’optique humaniste, c’est une chance, dans le sens qu’on va pouvoir utiliser ce qu’on a acquis antérieurement pour construire un futur plus créateur.

Le retour des énergies psychiques peut être puissant si on veut les refouler : dans ce cas, la tempête émotionnelle risquerait d’être forte.

 

Mais l’axe de cette Pleine Lune à éclipse

est magnifiquement soutenu

* par Jupiter (en trigone et sextile)

* et par Saturne (également en trigone et sextile)

On peut imaginer que si l’on s’ouvre à une opportunité de dialogue par Jupiter en Balance, pour gérer les problèmes en cours, on sera soutenu par Saturne en Sagittaire à condition de poursuivre un travail assidu et opiniâtre, dont les résultats seront mesurés à l’éclipse solaire suivante car la confrontation aura rendu plus fort.

Entre temps, le sextile du 16 février, de Mercure à Mars, pourra traduire cette efficacité en testant de nouvelles idées (c’est un sextile décroissant) soutenues par une détermination farouche.

(éclipse à étudier en fonction de la maison natale où ça se passe).

(le même travail d’éclipse lunaire Nœud Nord nous avait été demandé en avril 2014 ; elle s’était faite alors à 25° Balance)

 

Le Soleil rentre en Poissons le 18 février

Il prépare la Nouvelle Lune qui se fera avec une éclipse de Soleil Nœud Sud à 8° des Poissons. Les histoires du passé, pas complètement réglées, referont surface. Le même jour, Mars aura rejoint Uranus à l’opposé de Jupiter et au carré de Pluton :

Sur un plan personnel, les énergies sont très fortes et peuvent entraîner un véritable raz-de-marée. Plus que jamais, pratiquer des exercices de méditation pour rester zen et serein.

Sur le plan de l’inconscient collectif, manifestations populaires et contestations sociales de la fin du mois risquent de faire à nouveau le menu quotidien des médias. Le climat sera très rouge et mettra l’accent sur une gesticulation politico-sociale des plus intenses.

 

Juste avant et juste après, Mercure est le maître du ciel planétaire dans des dialogues qui sont harmonieux et pourront permettre de poser les problèmes à plat et d’y réfléchir.

 

Conclusion

11 + 2 + 2017  =  2030  =  5  … Le Pape

C’est le même tirage que pour la Pleine Lune du 12 janvier. Je rappelle que le Pape est ici un Rassembleur, un Guide, un Enseignant, un Maître. On peut compter sur lui.

En dehors de tout contexte religieux, il bénit. Il est là pour faire évoluer le mental, et indiquer le Chemin vers une dimension idéale. Il est chargé de réconcilier, d’unir, de pardonner, d’aider à un développement spirituel.

C’est un Sage qui connait bien les règles du jeu de la vie, et qui vient nous dire qu’il est temps de faire face à nos obligations et d’assumer nos responsabilités.

 

L’énergie du mois est une énergie Verseau ; or, nous sommes en train de quitter les terres protectionnistes et sécuritaires de l’Ere des Poissons pour nous tourner vers l’Ere du Verseau, et avancer vers une liberté habillée d’autonomie. Toutes les crises que nous traversons ne sont que les significateurs de la pression grandissante de systèmes de pensée qui ont de plus en plus peur de perdre leur pouvoir.

Les éclipses nous aident à sortir les fantômes du placard. Car, ne sommes-nous pas testés, finalement, dans cette marche vers notre dimension d’Homme qui dure depuis des millénaires ?

 

Il y a longtemps, vraiment très très longtemps, nous étions faibles et vulnérables. Nous marchions à quatre pattes, dans l’obligation de nous protéger, face à des espèces plus fortes. Et puis un jour, l’un d’entre nous, appelons-le Orrorin  (aurait-il été Verseau ?) s’est levé et a marché sur deux pattes …. Il a osé le faire avec une audace inouïe …

C’était il y a six millions d’années.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  –   9 février 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  …. Et vérifiez-la  (trop nombreuses adresses erronées)

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

Share