La Nouvelle Lune du 9 octobre 2018

Cette Nouvelle Lune se fait à 15° 48 Balance

Le 16ème degré de la Balance explique

« Après une tempête, un bateau est en cale sèche pour reconstruction »

Dominante : besoin de conserver des liens entre l’inconscient et l’ego

La confrontation avec les grands problèmes relationnels, les courants énergétiques et les réalités spirituelles, a souvent pour résultat une destruction temporaire. Or dans ce symbole, il y a bien une idée de reconstruction.

Le symbole du bateau est intéressant : c’est lui qui joint entre elles des régions distantes qui permettent aux hommes de tirer leur nourriture de la mer. Il peut être aussi utilisé pour faire une excursion temporaire, pour sentir l’eau et les vagues.

Toute société développée doit pourtant faire attention au danger de l’aventure loin des structures de vie consciemment définies socialement. Et de telles aventures peuvent bien sûr virer à la destruction … ne serait-ce que dans des tempêtes psychiques.

Ce symbole montre que, quoi que construisent les hommes pour s’aventurer au-delà de leur mode d’existence conscient, cela peut être endommagé par des forces cosmiques inconnues. Le lien ténu entre les deux domaines doit constamment être réparé.

(extrait des Symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 9 octobre 2018 à 3 h 48 TU

(5 h 48 en France)

Ascendant 20° 34 Vierge pour Paris

Lunaison dans l’énergie de la Balance

un signe d’Air cardinal et yang

Carence totale en Feu

alors que le Nœud Nord est toujours en Lion


En carré à Pluton

En quinconce à Neptune rétrograde

En trigone large à Mars


Vénus, maître de la Lunaison,

vient de commencer sa rétrogradation

Mercure est dans le dernier degré de la Balance,

et s’apprête dès son arrivée en Scorpion

à faire une opposition à Uranus début Taureau

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée, peut-être un peu confuse au départ.

C’est pourtant bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 24 octobre.

 

Une Nouvelle Lune en Balance

régie par Vénus, porteuse d’harmonisation des énergies, des relations, des activités. Elle met le doigt ce mois-ci, sur le partenariat, sur le couple, dans une quête d’harmonie et l’art de faire des compromis dans sa vie relationnelle.

 

Le trigone à Mars pourrait faire émerger de nouvelles orientations. Mais il est un peu large

Le quinconce à Neptune rétrograde met l’accent sur un travail de clarté à poursuivre pour établir un équilibre à définir ou redéfinir, porteur d’une nouvelle alliance relationnelle, en soi ou autour de soi (c’est bien le but poursuivi par la Balance)

Mais c’est en carré à Pluton (l’aspect sera exact le 12) – aspect difficile de transformation ou transmutation. Deux possibilités ! …. Soit l’envie très nette d’envisager de tout envoyer promener devant l’émergence d’une toute nouvelle relation …. Soit au contraire le besoin de s’investir totalement dans un tout nouveau projet venant de surgir dans sa vie. Mais, quelle que soit la direction suivie, les émotions seront exacerbées.

Ce sont tous des aspects décroissants ; et les luminaires sont en Balance.

On a l’opportunité, sur le plan collectif de faire ressortir des mouvements diplomatiques ; quand au plan plus personnel, on peut travailler sur l’émergence malgré tout, d’un nouveau type de relation.

 

Avec obligation quand même de rectifier le tir :

Uranus est toujours un peu en carré à l’axe des Nœuds : pour ne pas perdre la face, il y a toujours la possibilité de s’engager dans un combat perdu d’avance. Il est plus que jamais recommandé (pour accepter le miroir de vérité présenté) de faire preuve d’objectivité vis-à-vis de soi-même et des autres.

 

Vénus vient de commencer sa rétrogradation en Scorpion

Elle décide de rebrousser chemin pour venir approfondir son sens des valeurs aussi bien dans la sphère affective, sentimentale, qu’esthétique ou morale. Plus précisément, quelle valorisation ou dévalorisation personnelle ou relationnelle a-t-on développée depuis le début du cycle avec le Soleil le 9 janvier 2018 ? … des réflexions qui ont pu se faire déjà en 2010 dans une situation identique puisque tous les 8 ans, Vénus rétrograde au même endroit :

en 2010, c’était du 8 octobre à 13° Scorpion, au 18 novembre à 28° Balance  … Situation identique ? …. Qu’a-t-on eu l’opportunité de réévaluer à cette époque ? … Sur quoi doit-on revenir aujourd’hui qui n’a pas alors été terminé ? … Quel blocage affectif n’a-t-on pas dénoué sur lequel il est possible de revenir aujourd’hui ? ….

Pendant toute cette partie croissante de la Lunaison, Vénus nous fait rentrer dans une période de déconditionnement qui peut permettre d’agir pendant un temps, pour transformer les vieilles habitudes qui ne conviennent plus. Un tri se fait dans ce qu’on doit garder, et qui ressort du domaine affectif, sentimental ou esthétique. Forcément on sera sensible à tout ce qui bloque, à ce qui contrarie, à ce qui dévalorise. Cette première partie de rétrogradation est un moment de mal-être, fait de contrariétés et de malaises relationnels.

C’est seulement deux jours après la prochaine Pleine Lune du 24 octobre, qu’on pourra commencer un nouveau cycle vénusien – date de la conjonction avec le Soleil … SI  on a envie de se poser les habituelles questions du style : qu’est-ce qui est valable pour moi (ou pas) ?

(j’ai publié le 5 octobre sur ma Page Facebook des réflexions détaillées sur cette rétrogradation vénusienne)

 

Mercure s’apprête à rentrer en Scorpion, en formant une opposition à Uranus

Malgré sa prochaine rétrogradation, ce sera leur seule opposition.

Certes, ça peut secouer sur le plan nerveux,  mais c’est aussi une opportunité de pleine conscience d’un besoin de répondre mentalement et intuitivement  (Mercure est en Scorpion) à un besoin de révolution puissante dans sa vie.

Comme le ferait une marmotte qui sort de son hibernation.

Les aspects harmonieux avec Saturne le 12, avec Neptune le 19 et avec Pluton le 22, lui apporteront une efficacité remplie de lucidité.

Pour les uns, certes, la parole se fermera. Mais pour les autres, elle se libèrera pour ouvrir une porte jusque là inespérée. Il faudra juste rester encore un peu patient.

Ensuite, pendant la rétrogradation prochaine de Mercure, ce sera avec Uranus, un quinconce qui se répètera trois fois : c’est seulement à ce moment-là qu’il s’agira en fait de ré-accorder ou de réajuster à son environnement, les idées nouvelles nées de l’opposition   – dates exactes du quinconce décroissant : 31 octobre, 2 décembre, 11 décembre.

On en revient toujours à ce redémarrage dont j’ai parlé dans mon Billet sur Le Grand Nettoyage du 19 septembre, et qui se fera à partir de la Nouvelle Lune du 6 janvier 2019


Rappel de ce qui a été dit plus haut :

Uranus rétrograde est toujours en carré aux Nœuds Lunaires

L’opposition avec Vénus rétrograde est toujours présente et le sera pendant toute cette première partie de lunaison, exacerbant une prise de conscience aiguë pouvant déclencher tout aussi bien des états d’âme surprenants (style sautes d’humeur) qu’une ouverture lumineuse pour tout ce qui est du domaine affectif, et plus fortement ressentie par tous ceux qui ont un point important de leur thème dans les premiers degrés des signes fixes (Taureau, Scorpion, Verseau, Lion).

Le carré d’Uranus à l’axe des Nœuds Lunaires, conjointement à la rétrogradation de Vénus, confirme bien une remise en cause des valeurs, ce qui implique un certain courage personnel puisqu’Uranus fait passer par des moments de révolte, voire de rupture, pour sortir d’un certain affranchissement et trouver une vraie liberté.

 

Les Nœuds Lunaires vont bientôt finir leur périple dans l’axe Verseau/Lion : a-t-on appris à équilibrer en soi indépendance et vision avant-gardiste et humanitaire du Verseau pour nous individualiser en Lion ? … A-t-on su  écouter son cœur et extérioriser ses émotions dans une attitude créative, en oubliant les peurs qui traversent le Lion, souvent trop attaché à l’image qu’il veut projeter à l’extérieur ?

 

 

Conclusion

9 octobre 2018 : 9 + 1 + 2 =  12  … le Pendu

Ou                     2037 = 12 … le Pendu

Avec cette carte de Tarot, les choses semblent figées, tout comme ce Pendu, retenu par un pied, arrêté, immobile.

Il est à l’envers.

Allant vers …

Mais allant vers quoi ? Vers qui ?

Et si, comme dans le yoga, dans un immobilisme apparent (il semble faire le Poirier), il allait chercher des énergies intérieures pour se ressourcer et préparer les étapes suivantes ? ….

Car le Pendu est attaché par le pied ; il est juste bloqué. Il ne lui faudrait pas grand-chose pour le libérer.

Tout comme Achille qui fut blessé au seul endroit de son corps qui était vulnérable, son talon, peut-être est-il temps pour chacun de chercher son point faible.

Où est la faille en soi ?

Quelle est la partie de l’ego qui ne veut pas être remise en question ?

Y répondre en conscience permettrait de se détacher des considérations, affectives, matérielles, intellectuelles, qui nous retiennent et nous empêchent d’évoluer.

 

Le Pendu ne semble pas inquiet. Son visage est même serein.

Il demande juste d’inverser  la vision des choses, d’imaginer d’autres perspectives, dans un nouveau choix à faire  (appuyé astrologiquement par cette rétro vénusienne)

Il insiste sur une façon de lâcher prise, une vision des choses différente, une remise en question.

Mais le temps n’est pas venu encore.

Un temps d’arrêt est nécessaire.

Pour prendre conscience de ce qui empêche d’avancer.
Ce Pendu est bien à l’image de cette Nouvelle Lune, instigatrice d’un nouveau départ, mais tendu par le carré de Pluton, tendu par la Croix en T sur Uranus à partir des Nœuds Lunaires.

Pas de Feu dans cette Nouvelle Lune

On peut imaginer que bien des élans seront freinés.

Il faudra attendre la prochaine Pleine Lune sur Uranus, qui se fait donc en même temps que l’opposition du Soleil à Uranus et viendra couronner une profonde libération personnelle, consciente, même si ça se fera sur fond de montagnes russes …. avec des émotions à fleur de peau !

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – octobre 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.