La Nouvelle Lune du 8 février 2016

Cette Lunaison se fait à 19° 15 du Verseau dont le degré sabian nous dit :

« Une grande colombe blanche porte un message »

Dominante : réponse des esprits aux efforts individuels.

Un très beau degré ! … la nature du « message » dépend de la situation, mais la colombe blanche signifie toujours la paix : au cœur de cette paix, la valeur de l’individu et de sa « victoire ». En effet, on peut penser qu’après avoir traversé des moments difficiles, le courage déployé pour les affronter, recevra en quelque sorte une bénédiction spirituelle.  Comme si le Guerrier de l’Ame que l’on est, se disait : « Mission accomplie, la paix soit avec nous maintenant. ». Ainsi, chaque marche franchie sur le Chemin de son évolution est une victoire sur ses propres forces d’inertie.

 

Une nouvelle Lune le  8 février 2016 à 14 h 40 TU

(15h 40 en France)

Lunaison dans l’énergie du Verseau

Un signe d‘Air, fixe, yang

Soleil/Lune en carré exact à Mars

mais en sextile à Uranus, l’un de ses maîtres

et en trigone exact à la Lune Noire Moyenne

C’est une Lunaison où la Terre (Mercure, Vénus, Jupiter, Pluton, Nœud Nord, Lune Noire Vraie) et l’Air des luminaires dominent : c’est une confrontation …. à moins que l’on comprenne qu’il peut être intéressant d’associer la conscience conceptuelle et l’efficacité pratique. Une confrontation donc, si elle est vécue positivement, qui peut donner des moments où l’on se sentira une âme d’organisateur qui saura se débrouiller au milieu de tous les détails dans lesquels d’autres se perdraient, noyés dans leur impulsivité et leur émotivité.

 

Avec une Lunaison en Verseau

qui annonce des mouvements de liberté importants, l’ambiance est sous le signe de l’humanisme, du service rendu à l’humanité, tout en préservant une certaine indépendance. Les idéaux sont élevés comme dans le Sagittaire. Et on cherche à les communiquer.

C’est une Nouvelle Lune dont l’énergie est puissante avec une détermination à formuler encore de nouveaux projets, surtout s’ils se placent sur un niveau social et humanitaire.

 

Les deux luminaires sont en carré exact à Mars

Quelle détermination ! Quelle dynamique d’action ! …. Avec Mars en Scorpion, les nerfs risquent d’être mis à rude épreuve ! ce serait même plutôt tonitruant …

Mais ce même Mars forme un triangle mineur à Vénus et à Jupiter

Sextile croissant par rapport à Vénus, mais décroissant par rapport à Jupiter : ça peut apporter une très forte envie de libérer des eaux usées ! … en trouvant immédiatement une solution efficace aux problèmes qui pourraient se poser dans un contexte de participation sociale et spirituelle (énergie Verseau du mois)

 

La Nouvelle Lune est en trigone exact à la Lune Noire Moyenne

Comme si les luminaires (Soleil et Lune) étaient les outils, les moyens à disposition, pour évoluer à partir du manque représenté par la Lune Noire, ou pour réparer ce manque : des outils Verseau de fraternité et d’humanisme pour réparer un manque de discernement pour un idéal relationnel, pour certains la recherche d’un vrai couple, qui a pu faire l’objet d’une attente.

C’est une interprétation, il peut y en avoir d’autres. Mais celle-ci me plait bien, d’autant plus que  les luminaires sont en sextile à Uranus pour rendre efficaces nos ouvertures de conscience  (ou se libérer d’un poids lourd ?). Le sextile est décroissant, annonce une fin de cycle, et pourrait bien nous faire saisir une puissante inspiration.

 

Uranus à 17° Bélier, l’un des maîtres de la lunaison,

est en carré à la triple conjonction Mercure/Vénus/Pluton

Pluton est toujours dans l’orbe de son carré à Uranus (et ça dure depuis 2012 !)  – à 1°, l’orbe est encore serré. Mais s’y ajoutent Mercure et Vénus.

Bien sûr que les contestations sont dans l’air. Et avec Vénus, de violentes émotions. On l’a vu encore récemment avec la paralysie imposée par certains le 26 janvier pour exprimer leur ras-le-bol. Mais en même temps, et plus que jamais, il est impératif de bouger notre mental, de le transformer complètement pour accepter toutes les transformations nécessaires. Impératif de rompre avec des faux-semblants. Impératif de se brancher sur des fréquences plus élevées si on ne veut pas rester abasourdi et atone. Nous vivons une décennie puissante qui impose, cette fois, on l’a bien compris, un tournant radical de société.

 

A noter aussi que

Uranus, Saturne et la Porte Visible

forment un Grand Triangle de Feu

qui peut répondre aux doutes et aux manques de confiance évoqués plus haut.

 

Il s’agit donc d’une Lunaison puissamment émotionnelle qui prépare les fortes libérations qui vont se faire dans les mois qui viennent et ont déjà commencé à se manifester par de puissantes revendications tant collectives que personnelles.

 

Entre le 13 et le 17 février, Mercure puis Vénus vont rejoindre le Soleil en Verseau

accentuant forcément l’ambiance du signe et en en renforçant les dimensions intellectuelles. Le signe représente deux ondes, identiques mais séparées : celle d’en haut est du côté de l’esprit, celle d’en bas, du côté de la matière. Quand l’équilibre est atteint, les antennes de Mercure sont aiguisées  et innovantes. Les neurones sont électrisés … une opportunité pour ce Mercure qui sort de sa rétrogradation et veut produire de nouveaux schémas, et inventer de nouvelles perspectives pour les partager (on est en Verseau). Et Vénus ne voit pas d’inconvénient à échanger avec les personnes qu’elle apprécie.

.

Le 19 février, notre moteur intérieur change d’énergie :

Le Soleil passe en Poissons, sensible et intuitif, rêveur et imaginatif, compréhensif et dévoué.

Le même jour, Mars commence sa boucle de rétrogradation à 23° Scorpion. On verra au fil des mois qu’il nous faudra avancer sur un chemin de conscience plus large et apprendre à canaliser une attitude un peu trop directe. Et quelques heures après, il fait un semi-carré à Pluton. Il y a tant de choses à nettoyer encore !

 

Conclusion

8  +  2  +  2016  = 8  +  2  +  9  =  19   …. Le Soleil

Le Soleil, c’est l’illumination, la révélation. Dans l’ordre du Tarot, il vient après la Lune : après les ténèbres de la nuit, il apporte son éclat et son rayonnement. Sa chaleur et sa vitalité. La Lune aspire : regardez le sens de ses gouttelettes ! A l’inverse, le Soleil distribue une pluie d’énergie sur la Terre et sur les hommes. Il unit et il réchauffe. Il donne envie de s’abandonner à ses rayons.

On en revient au degré symbolique qui parle d’efforts individuels. Si on veut s’en donner la peine, et faire ce qu’il faut, on peut alors attendre le succès, la réussite, la joie, le bonheur d’être et de donner. Comme les jumeaux insouciants qui sont dessinés sur la Lame : ils sont pieds nus et captent l’énergie de la terre ; ils reçoivent en même temps sur leur peau, les rayons de  ce Soleil si généreux, protégés par le muret de pierres derrière eux.

Mariage heureux de l’âme et de l’esprit, du sentiment et de la raison. Le Soleil est la carte de la joie, de l’amour heureux, du succès.

Mais encore faut-il s’en donner la peine … ce sont les efforts individuels dont parle le degré sabian du mois :

Quand on vit une déception, voire une situation d’échec, on peut être tenté d’attendre le moment où les choses vont s’améliorer d’elles-mêmes. On tient encore un moment. On peut même se dire, au début, que ce n’est qu’une petite déception, une petite frustration. Mais une nouvelle déception arrive. Et puis encore une … On attend toujours. En croyant avoir la « positive attitude », on se dit qu’il y a forcément des hauts et des bas, et que les hauts reviendront un jour, forcément.

Et je suis la première à répéter constamment : « Positivez … »

Mais positiver n’est pas attendre à ne rien faire. C’est vrai qu’il y a une certaine sagesse à dire que tout finit toujours par s’améliorer. Mais à condition de semer dans une terre riche, capable de produire. Si on sème dans une terre stérile, il ne se passera rien.

Ce sera alors peut-être le moment de se demander ce qui se passe derrière cette peur d’affronter l’inconnu, derrière ces pensées que l’on préfère ignorer, derrière ces actions que l’on ne veut pas initier … et faire l’effort individuel de se tourner vers autre chose.

En gardant le cap …

Je parlais d’ESPOIR dans ma dernière newsletter : d’Espoir au sens large … Car n’oubliez pas que perdre l’espoir sur UNE chose, ce n’est pas perdre l’Espoir en la Vie.

Bonne journée à vous tous, et à la prochaine Pleine Lune !

 

Copyright Jacqueline Boilot  –  ce   3  février 2016

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Facebook : https://www.facebook.com/alloallomercure/

 

Share