La Nouvelle Lune du 5 mai 2019

(Le 5 mai pour la France – mais c’est le 4 mai fin de journée, en Temps Universel).

Cette Nouvelle Lune se fait à 14° 10 du Taureau

Avec un degré sabian qui nous dit :

 « La tête couverte d’un chapeau de soie sur les oreilles, emmitouflé contre le froid, un homme affronte un orage »

Dominante : Le courage nécessaire pour affronter les crises engendrées par l’ambition sociale

Le symbole dont il est question (et dont la teneur a été écrite en 1924 par Mademoiselle Wheeler et Marc Jones dans le parc de San Diego – Californie) parle des efforts qu’apporte un certain succès social : il apprend que rien ne rate plus que le succès.

L’orage peut être en soi, ou attaquer la position sociale. Il s’agit d’y faire face, dans une volonté déjà d’accepter la crise, mais aussi de la vaincre par une attitude adéquate.

(extrait des Symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

 

Une Nouvelle Lune à 14° 10 du Taureau 

le 4 mai 2019 à 22h 47 TU

mais le 5 mai à 0 h 47 pour la France)

Ascendant 27° Sagittaire pour Paris

 

Lunaison dans l’énergie du Taureau

(un signe de Terre, fixe et yin)  

 

Toutes les planètes sont dans un arc de 180° ,  

limité encore par Mars et Jupiter, cette fois en opposition exacte.

 

Vénus maître de Lunaison,

est en T-Carré à l’axe des Nœuds Lunaires,

mais aussi dissonante à Pluton/Saturne et harmonique avec Jupiter

 

Conjonction exacte de Saturne / Nœud Sud.

En face, et seul, le Nœud Nord en Cancer

 

Jupiter, Pluton et Saturne sont rétrogrades

 

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée pour un nouveau départ, peut-être un peu confus au début. Et en fonction de la maison natale où ça se passe : en maison 1, ce sera peut-être une décision qui permettra de se montrer sous un nouveau jour ; en maison 10, un nouveau projet par rapport à sa vie sociale ou professionnelle ; etc …

 

C’est bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 18 mai, fin Scorpion.

 

Une Lunaison dans le signe du Taureau

Signe de Terre, yin, et fixe

On a été plutôt secoués avec la dernière Nouvelle Lune en Bélier ! Cette fois, la lunaison s’installe dans un cocon protecteur, empreint de douceur. Peut-être rêvera-t-on, pendant ce mois, d’acheter une maison à la campagne, en pleine nature … quelque chose qui soit bon et doux (on est chez Vénus) et où l’on pourra peut-être s’adonner à une activité artistique, peinture, chant, musique, … tout ce qui peut rappeler la Beauté ; peut-être tout simplement voudra-t-on s’occuper de soi, et de son corps, ou bien partager quelques barbecues avec les amis. Le Taureau, c’est aussi le signe de la convivialité et du « bien manger »

 

Ce mois-ci, on a droit à une jolie parenthèse qui va permettre en même temps de s’ancrer de façon à tanguer un peu moins ! On est en gare dans l’attente d’un train qui va nous emporter jusqu’à la prochaine escale ; et on regarde tranquillement les autres passagers … Tout comme un taureau qui, placidement, dans son pré, regarde passer les trains.

On peut bougonner un peu, parce que la machine à composter est en panne.

Mais on sait qu’une fois monté dans le train, on retrouvera le confort et la sécurité qui permettront de continuer la route, pour un ancrage maximal.

 

Le trigone à Saturne est un peu large,

mais le Soleil sera dans l’aspect exact le 11 mai

En signe de Terre, le Soleil se trouve renforcé et il trouvera le soutien nécessaire à condition qu’on fasse des efforts (effet de Saturne) et qu’on prenne le temps pour le faire (Saturne est rétrograde tout comme Pluton qui lui est conjoint).

Pour une jolie médiation ?

Pour une belle perspective créatrice ?

Pour la mise en pratique d’une nouvelle vision de ses projets ?

Comme Pluton sera lui-même en trigone exact le 14 mai, une belle lumière, aussi bien sur le meilleur que sur le pire, peut mettre à jour et réveiller un passé un peu lourd de croyances familiales, dans le seul but d’être un peu plus en cohérence avec soi-même.

Le sextile avec Neptune permet en outre d’avoir l’intuition nécessaire pour s’adapter au Nettoyage qui est toujours en vigueur. Mais dans l’écoute et la compassion.

 

Maître de la lunaison : Vénus en Bélier

Elle n’est pas très à l’aise, Vénus, dans ce signe martien ! On dit qu’elle est en exil … Elle peut perdre de sa douceur. Au moins pendant la première partie de cette Lunaison, elle se montre dynamique et conquérante pour mettre en place un projet de façon tangible.

Mais elle est bien contrariée !…

Elle est en carré à Saturne / Pluton, aspect porteur d’une frustration par rapport à ses valeurs ou ses aspirations. Elle sera obligée d’affronter ses peurs.

 

Elle est surtout en carré à l’axe des Nœuds Lunaires : son défi semble bien être de remettre ses valeurs en cause, et sur bien des plans, des valeurs qui l’ont pourtant soutenue jusque-là.

Dans quel but ?… peut-être pour se débarrasser de projections ou de visions faussées, et pour comprendre ce qui correspond à sa vraie valeur.

Et c’est toute la difficulté de cette Nouvelle Lune en Taureau qui est en recherche de bien-être et de plaisirs, mais dont Vénus, la planète maîtresse, doit prendre conscience que ses tentatives de séduction trouvent peu d’écho à l’extérieur, si son investissement dans le lien amoureux ou dans toute forme de tendresse contrarie l’épanouissement … au point qu’elle pourrait voir s’écrouler comme un jeu de cartes, ce qu’elle aura construit sur un plan affectif ou relationnel depuis des années.

On peut se demander si le trigone avec Jupiter (qui aime toujours agir dans l’excès) saura apporter une détente suffisante.

Et pourtant, sous l’impulsion d’Uranus qu’elle va rencontrer le 18 mai, tout peut arriver, désir impérieux, coup de cœur, coup de foudre, dans une prise de conscience salutaire face à ses propres besoins, et en correspondance à ce qui aurait pu se passer à l’automne dernier, entre mi-septembre et début décembre quand les deux planètes sont restées longtemps en opposition, en raison de la rétrogradation de Vénus …. un rêve personnel, ou une projection particulière, pourraient prendre une tout autre tournure.

 

Mars,

l’hôte qui l’accueille en cette Nouvelle Lune,

lui-même en Gémeaux,

est en opposition exacte à Jupiter,

et en large carré à Neptune

L’énergie est contrariée. Ou mal gérée. Neptune dissonant, peut envoyer son voile d’illusion. On ne voit pas les choses clairement. Ou l’inadéquation est trop grande entre les possibilités du moment et la bataille qu’on voudrait gagner. On reste insatisfait des résultats qu’on obtient. Avec une bizarre impression d’être critiqué, ou que les autres ne tiennent pas compte de ce qu’on voudrait privilégier. Conflits, rivalités … ça s’amplifie. En particulier face à l’autorité. Les choses s’arrangeront, mais il faudra apprendre la patience, au moins jusqu’à ce que les planètes Jupiter, Saturne, Pluton, sortent de leur rétrogradation (à l’automne).

Le quinconce à Pluton semble exiger une révision et un réajustement puissant de sa façon d’agir.

 

Un peu avant la Pleine Lune en Scorpion,

Vénus sera passée en Taureau, maîtresse chez elle.

Désireuse de paix et de calme, pour apaiser les tensions …. Sauf qu’elle passe sur Uranus dès le 18 mai ! … Un petit grain de folie en préparation ?… J’y reviendra dans des publications détaillées sur ma Page Facebook.

 

Et Mercure ?

En Bélier il est en carré à Saturne/Pluton :

Encore une fois, un virage est à envisager dans ses schémas mentaux.

 

Cette fois, Pluton s’éloigne petit à petit du Nœud Sud, mais c’est Saturne qui le croise à 20° du Capricorne

Comme Saturne est rétrograde, ça fait même un petit moment qu’ils cheminent ensemble, dans le même sens :

je rappelle que si les planètes directes avancent dans un sens, les Nœuds Lunaires avancent dans l’autre sens,  … ce que font donc aussi les planètes quand elles rétrogradent.  Saturne et le Nœud Sud seront donc conjoints pendant quelques mois !

Ce contact prend la suite de Pluton/Nœud Sud ; mais cette fois, dans l’OBLIGATION d’affronter une situation nouvelle et essentielle. Va-t-on reculer devant la remise en cause nécessaire qui ébranle totalement ses certitudes, et donc ses protections ? … Cette fois, c’est en toute autonomie qu’il va falloir affronter et assumer sa vie. En trouvant en soi les réponses qu’on pouvait auparavant trouver chez l’Autre ou les autres.

 

Le semi-carré est toujours exact entre Uranus et Neptune.

Il vient de se faire pour la 5ème fois (cf publication détaillée Facebook du 1er mai).

 

Le même jour, la Lune Noire Moyenne est rentrée en Poissons

(cf encore, publication très détaillé, aussi sur ma Page Facebook)

 

Le Nœud Nord est toujours tout seul en Cancer.

C’est le phare à viser sur son Chemin de Vie ; et c’est l’opportunité d’explorer la richesse de ses sentiments, l’opportunité d’abandonner la rigueur morale du Capricorne qui, dans son besoin de reconnaissance morale, peut brimer la sensibilité. C’est donc s’autoriser à être gentil avec soi, à recevoir de la douceur et de la tendresse … si le Nœud Sud conjoint à Saturne n’empêche pas de les vivre !

 

Je rappelle que ce Billet n’est qu’un résumé des influences de la Nouvelle Lune. Toutes ces têtes de chapitre sont revues et détaillées dans des Billets quasi quotidiens sur ma Page Facebook … Pour ceux qui sont réfractaires à FB, je fais chaque fois un copier-coller que je mets ici, dans les commentaires de mon blog.

 

Conclusion

5 mai 2019 : 5 + 5 + 12 = 22 … le Mat

Ou  5 + 5 + 2019 = 2029 = 13 …. la Lame Sans nom

 Le Mat fait partie des 22 arcanes majeurs, mais ne représente pas l’arcane 22. Il n’est pas numéroté. Alors est-il 22 ? Est-il 0 ?

Il est vrai que le personnage surprend, venant après la carte 21, le Monde, symbole d’accomplissement et de réussite … Libre comme le vent, habillé comme un saltimbanque, il marche. Et c’est la seule carte du Tarot qui le fasse. Il marche d’un pas décidé. Il va hors des murs. Il ne sait pas où il va. Mais il va vers sa destinée.  Et il tourne le dos à la société. Fou et Sage à la Fois. Déterminé et confiant dans la vie. Tellement tendu vers son but qu’il ne sent pas la morsure du chien, pendu à ses basques.

Il n’a que sa besace et son bâton. Ignorant ceux qui rient de lui. Ignorant ceux qui l’attaquent. Ignorant ceux qui veulent le lapider.  Comme un pèlerin qui cherche la Vérité, qui cherche la Connaissance. Mais on ne sait pas très bien s’il avertit d’un danger … ou s’il désigne une route neuve et féconde hors des sentiers battus !

Sur la carte de la Lame Sans Nom, il nous est dit que rien n’est éternel, que rien ne meure, que tout se transforme : rien n’est une fin en soi. Ce n’est qu’une mort symbolique, bien en cohérence avec le ciel planétaire : mais une page se tourne, on abandonne ce qui doit l’être … Changement radical ….

Alors faisons appel à l’Ange qui dort au fond de soi, et qui attend dans la Lame suivante de la Tempérance. Essayons de le retenir, de lui chuchoter dans ce mois consacré au Taureau, qu’on a besoin d’être aimé, d’être dans le bien-être, et dans la tendresse. Ce n’est certes pas tabou que de revendiquer la douceur. Et c’est ce que demande le Nœud Nord en Cancer depuis quelques mois.

Mais comment être doux avec soi ?… Pas seulement avec son Ame …Avec son corps aussi.   Car ce corps finalement, on ne le regarde trop souvent que lorsqu’il nous fait mal, lorsqu’il n’en finit pas de nous dire à travers la souffrance, qu’il a besoin lui aussi d’être regardé, d’être aimé, et caressé. Entendons-le, qui nous crie : « J’existe ! Aime-moi ! … et tu verras le bien-être que je te donnerai en échange !… »

En donnant de la douceur à son corps, c’est comme un sourire qu’on lui fait …

Et il rayonnera d’une lumière d’abord intérieure, qui, à son tour, éclairera les autres.

 

Les nouvelles thérapies insistent sur les caresses à donner aux bébés. Des caresses qui leur apportent douceur et sérénité. Et que ces bébés nous rendent au centuple par leurs sourires et leurs gazouillis.

Alors profitons de cette énergie Taureau pour redonner de la beauté à nos mains. Et leur permettre de s’exprimer. Elles ont tant de choses à dire.

Mais aimons-nous d’abord. D’un amour sacré.

S’aimer, ça n’est pas narcissique.

Et s’aimer, ça permet d’aimer les autres.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – mai 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Ne pouvant plus souhaiter la bienvenue à chaque nouvelle inscription comme je le faisais avant, j’envisage de mettre bientôt une réponse automatique.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 

 

 

.

 

Share