La Nouvelle Lune du 30 mars 2014

Cette lunaison se fait à 9° 59 du Bélier. Le degré sabian nous dit :

« Un enseignant apporte un nouveau symbolisme à des images traditionnelles »

Dominante : capacité de donner une forme nouvelle aux traditions surannées de son entourage. Enseignement créatif.

Apparaît ici le désir de reformuler nos acquis sur un autre niveau, par nécessité d’évolution. C’est-à-dire que les images concrètes et émotionnelles du passé soient maintenant ré-interprétées comme des symboles plus significatifs.

Lunaison du 30 mars 2014  -  18h 46 TU  -   19h 46 en France

Il s’agit d’une Lunaison dans l’énergie éruptive du Bélier,

un signe de Feu, cardinal, yang

Une Lunaison sur Uranus au double carré

de Jupiter en Cancer et de Pluton en Capricorne

Une Lunaison opposée à son maître,

Mars rétrograde en Balance

 

Du Feu et de l’Eau pour cette Lunaison ! … Du Feu Bélier uniquement, et beaucoup de planètes en signes cardinaux : c’est dire comme les impulsions pourraient bien être passionnées ! Il est vrai que cette lunaison prépare un mois d’avril qui ne passera sûrement pas inaperçu.

 

Le ton sera très vite donné

Le 30 en soirée : la Lune est conjointe à Uranus en Bélier

Le 1er avril : le Soleil est carré à Jupiter

Le 2 avril : le Soleil est conjoint à Uranus en Bélier

Le 2 avril : Mars est sesqui-carré à Neptune

Le 3 avril : le Soleil est carré à Pluton ….

Un côté rebelle, certes novateur parfois, mais passionné et prêt à tout remettre en question, ou à renverser au passage s’il le faut, y compris à travers des luttes de pouvoir, où certains voudront imposer leur volonté aux autres. Uranus est doué pour apporter en dissonance un côté  provocateur. Et le Grand Carré Cardinal qui se reforme dans les jours à venir pourrait bien faire remonter de vieilles colères sourdes qui risquent bientôt d’éclater avec violence,  d’autant plus fortes qu’on aura essayé de les taire jusqu’à aujourd’hui.

Ouf, le climat s’apaise un peu pendant le week-end. Vénus passe en Poissons.

Dès le lundi 7, Mercure passe en Bélier, et le lendemain c’est le Soleil qui passe en opposition à Mars.

Dans le même temps l’opposition Jupiter Pluton met en scène deux planètes en marche directe. Et l’issue sur Mercure va bientôt se défaire.

Qu’avons-nous à comprendre ? ….

 

Mars, bien qu’en exil en Balance et rétro, est LA planète du mois. Mars est opposé au Soleil, à la Lune et à Uranus alors qu’il est leur maître. Il prépare son carré à Jupiter et à Pluton.

 

Le Nœud Nord et Mars

se courent après, du fait de la rétro de Mars, et ne se rencontreront qu’à la mi-juillet à 24° de la Balance.

On peut imaginer que, lors de cette conjonction du début de l’été, la planète actualise les effets des actes passés pour les confronter à la lumière du présent. Donc nouvelle forme d’action qui participe à l’évolution intérieure ? … Implication dans un nouveau projet ? …  Activité différente, ou bien nouvelle façon de considérer l’action ? …

Ce sera aussi un défi pour certains, puisqu’il y aura une opportunité de prise de conscience de son énergie. Pour d’autres, et surtout si Mars est mal aspecté en natal, il s’agira peut-être de canaliser son agressivité ; à moins que les prises de conscience se fassent à partir d’un échec qui imposera une réorientation plus constructive.

 

En attendant, Mars est rétrograde. Il est toujours dans la réflexion, d’autant plus qu’il n’a pas encore fait son opposition au Soleil : il est nécessaire de s’arrêter, de se retourner, de revenir sur certaines actions, en y mettant plus de conscience. C’est un changement d’orientation qui se tourne vers l’intérieur : il s’agit de ralentir. D’ailleurs, et ceci est souvent dû à un manque d’énergie évident, les projets subissent des blocages inattendus, quand ils ne sont pas stoppés net !

Moment privilégié pour s’extraire du chaos environnant, et mettre à profit ces deux mois pour revenir sur nos pas, pour corriger nos erreurs, pour faire les réajustements qui s’imposent, pour voir les choses sous un angle différent, pour  reprendre éventuellement des dossiers en retard ou des chantiers qu’on avait mis de côté.

Lâcher prise ! … Et le signe de la Balance (par son côté relationnel) peut amoindrir des gestes ou des comportements qui pourraient, on le sent déjà sur la scène internationale, être explosifs.

 

Sur un plan plus personnel,

La maison natale dans laquelle Mars rétrograde est précieuse (de 27° à 9° Balance) : elle nous indique là où nous allons rencontrer des situations qui vont nous inciter à réviser, à améliorer, à ajuster notre action. C’est aussi là où nous risquons bien de rencontrer des frustrations ou des blocages ! Soyons attentifs à tous les bâtons qui pourraient venir se mettre en travers de nos routes, ils peuvent nous aider à comprendre certaines choses.

Car il n’est pas toujours facile d’accepter que l’autre pense différemment, ou que sa propre pensée se trouve contrariée ou n’entraîne pas l’adhésion des autres …. Emotions possibles en pagaille, surtout lorsque Vénus sera passée en Poissons à partir du 5 avril !  .

 

Mais quelle chance que Mars soit en Balance ! Il y a dans ce signe la possibilité que ça se passe avec un peu moins de violence (oserai-je dire avec diplomatie ?)  en pesant le pour et le contre, et pour aller vers une action qui peut arranger de part et d’autre, autrement dit avec la possibilité de pouvoir s’exprimer certes, mais dans le respect de l’autre, et dans une reconnaissance des droits de chacun. Savoir agir en disant en même temps JE et NOUS et en prenant conscience que si nous faisons partie d’un tout, ce tout est constitué de millions de petits personnages uniques.

Merci, Saturne, de rétrograder en même temps et de nous éclairer sur nos « limites » !

 

C’est le 8 avril qu’aura lieu l’opposition au Soleil dans l’axe 20° Balance (Mars)  – 20° Bélier (Soleil)

Opposition  =  prise de conscience objective. Et mise en lumière.

Tiraillement bien compréhensible, entre l’énergie de la Balance et celle du Bélier, et d’autant plus ici qu’il s’agit de deux planètes masculines ; mais aussi visualisation possible de l’équilibre à trouver pour fonctionner ensemble, ce qui suppose le déconditionnement de sa façon de faire habituelle. C’est le moment de trouver des réponses aux questions que l’on se pose depuis fin décembre (moment du départ de la boucle de rétrogradation de Mars)

Mars est le guerrier du Soleil, celui qui cherche à le servir en agissant pour lui. Ce 8 avril est le mi-point du cycle de rétrogradation : c’est le tournant à partir duquel on peut réorienter son énergie ou la libérer en reconsidérant les projets enclenchés ou en résolvant les conflits apparus depuis le début de la période de rétrogradation. Donc une opportunité essentielle de possible sagesse, dans cette période où le monde vacille sous des influences trop lourdes, susceptibles de mettre le feu  (et dans des similitudes planétaires assez troublantes avec la période 1938).

 

Sur un plan plus personnel :

La maison natale où Mars rétrograde est le secteur à regarder en priorité, puisque c’est là que s’organise la « crise » dont l’origine remonte à la conjonction Soleil / Mars qui s’est faite le 18 avril 2013 à 28° 10 du Bélier

 

Conclusion

Une Lunaison qui se fait à l’opposé d’un Mars rétrograde !  Pour une société hyper-active qui veut toujours aller plus vite, quoi de plus frustrant que ce moment qui demande patience et lâcher-prise ! Et pourtant, moment béni à condition d’utiliser consciemment cette occasion de se déconnecter de l’extérieur pour se relier à son Etre profond.

Certes, nous engageons un moment qui risque d’être bien volcanique, porteur de changements très puissants. Le lâcher-prise devra être exceptionnel pour aborder le Grand Carré Cardinal qui se reforme avec Mars encore rétro, Pluton, Uranus et Jupiter. Mais il est possible de contrer encore les « tiraillements » incontournables.

Petit à petit, dans la quinzaine qui vient, et surtout après le 8 avril, une vision plus claire d’un nouveau mode d’action se ressentira, accompagnée d’expériences un peu difficiles qui obligeront à se réorienter  (Mars en rétrogradation n’est pas toujours facile à vivre !)

Crise aiguë pour les uns, illumination pour les autres. Car c’est seulement si l’on a fait le travail de ré-ajustement, au cours de ce printemps, qu’on aura su faire preuve de patience, qu’on pourra recueillir les fruits

Et faisons un meilleur usage de notre énergie. Car selon l’expression d’Alexandre Ruperti, si nous ne savons pas utiliser positivement toutes les nuances d’une Boucle de Mars, celle-ci risque bien de se transformer en « nœud coulant » !

 

 

Copyright Jacqueline Boilot  -  ce   29 mars  2014

www.jacquelineboilot.com