La Nouvelle Lune du 28 janvier 2017

Cette Lunaison se fait à 8° 15 du Verseau dont le degré sabian nous dit :

« Un drapeau se change en aigle »

Dominante : incorporation dynamique de nouvelles valeurs sociales.

Le degré donne à l’archétype du drapeau, un corps et des ailes. Et du fait que les ailes sont celles de l’aigle capable de voler dans les plus hautes sphères (y compris de la conscience), l’image devient Pouvoir.

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 28 janvier 2017 à  0h 08 TU

(1h 08 en France)

Ascendant à la limite Balance / Scorpion :

Balance pour la moitié ouest de la France

Scorpion pour la moitié est.

 

Lunaison dans l’énergie du Verseau

Un signe d’Air, fixe, yang,

Avec un Air largement dominant.

Encore un Bol hémisphérique,

limité par l’opposition Jupiter/Uranus

qui forme une Croix en T sur Pluton/Mercure

Une voie d’issue sur Saturne,

l’un des maîtres du Verseau,

mais il est en semi-carré à la lunaison

(Sur mon agenda, carte Astrodienst, il est indiqué pour Paris un ascendant à 29° 53 Balance pour une Nouvelle Lune à 0 h 05 TU  –  mon logiciel de professionnel Auréas indique un ascendant à 0° 20 Scorpion pour une Nouvelle Lune à 0 h 08 TU)  – A chacun de voir.

Mais pas d’incidence sur mes lunaisons : compte tenu que ces Billets sont lus sur plusieurs continents, je ne travaille jamais avec les maisons. Je préfère travailler avec le Maître de Lunaison.


Rappel de la définition du Bol hémisphérique,

déjà donnée dans la Nouvelle Lune du 29 décembre :

C’est un modèle planétaire dans lequel toutes les planètes sont réparties sur un maximum de 200°. C’est le cas ici ; on a même un Bol hémisphérique parfait avec une opposition entre planète de tête à 23° Balance et planète de queue à  21° Bélier et un T-Carré.

Sur la carte du 29 décembre, le Bol était centré sur l’ascendant et évoquait un certain sens des responsabilités. Cette fois, il est centré sur le Fond du Ciel (pour Paris)

 

Avec une Lunaison en Verseau

qui annonce des mouvements de liberté importants, l’ambiance est sous le signe de l’humanisme, du service rendu à l’humanité, tout en préservant une certaine indépendance. Les idéaux sont élevés comme dans le Sagittaire. Et on cherche à les communiquer.

C’est une Nouvelle Lune dont l’énergie est puissante avec une détermination à formuler encore de nouveaux projets, surtout s’ils se placent sur un niveau social et humanitaire. C’est d’autant plus fort que Mars et Vénus viennent de se recharger à l’énergie de Neptune puis de Chiron, le Guérisseur Blessé, en Poissons. Mars est certes au seuil de la porte du Bélier ; mais il a été très émotionnel au point que Saturne est venu à son secours en lui envoyant un carré il y a une dizaine de jours.

 

Lunaison en quintile décroissant (288°) quasi exact à Uranus,

l’un des maîtres du Verseau,

Le quintile décroissant est un aspect créatif, et encore plus avec Uranus qui peut nous ouvrir les yeux sur le pourquoi et le comment du conflit qui s’est installé juste un peu avant, lors du carré (270°) du 10 janvier, qui a exigé un effort pour rompre avec une certaine inertie. Certains m’ont apporté effectivement leurs témoignages d’une période déstabilisante par rapport à des souvenirs ou de vieilles mémoires.

 

Mais cet Uranus est toujours en opposition à Jupiter

comme il le sera quasiment jusqu’à l’automne.

De la part d’Uranus qui veut imposer des changements fondamentaux, et face à un Jupiter qui n’a d’autres perspectives en Balance que de chercher à s’intégrer harmonieusement dans son milieu social, la demande de mutation est tellement forte que l’Eveilleur de service n’hésitera pas toute l’année à envoyer promener toutes les contraintes qui voudront l’empêcher d’agir en toute indépendance. Selon la vision humaniste, il existe une porte de sortie avec Saturne qui se place en sextile et trigone à l’opposition, un Saturne en Sagittaire, un signe porteur d’idéal,  qui a besoin de mettre sa responsabilité dans une belle Ouverture de pensée, loin des systèmes en place.

Pendant les dix mois qui viennent, on aura l’occasion d’y revenir !

 

Saturne et Uranus,

les deux maîtres de la lunaison,

sont en aspect harmonieux.

C’est un trigone décroissant en signes de Feu qui sera valide quasiment toute l’année 2017.

Pendant que Saturne représente la sécurité, les habitudes et le conservatisme, Uranus  veut de l’inédit. Continuer ou changer ? … Ne rien bouger ou expérimenter ? … Partir ou rester ? … Dilemme. Si Saturne se met au service d’Uranus, il peut lui apporter une structure qui va permettre le changement. Si c’est Uranus qui l’emporte, il risque de prêcher la révolte pour un renouveau en nous obligeant à devenir adultes et à perdre nos béquilles psychologiques.

 

Or vous avez vu :

Le jour de la Nouvelle Lune,

Mars passe en Bélier

Saturne lui a prêté main forte par un carré croissant qui lui a permis de sortir de son marécage émotionnel. En Bélier aujourd’hui, l’énergie va maintenant dominer avec le sentiment que rien n’est impossible. Ça pourra être téméraire, imprudent, voire maladroit. En aucune façon monotone ! Et Mars se dirige pendant toute cette Lunaison vers Uranus auquel il sera exactement conjoint pour la Nouvelle Lune suivante du 26 février. Entre temps, il se sera frotté par carré croissant à Pluton ….

On peut imaginer que les tensions vont aller en augmentant, avec des protestations et des revendications un peu partout

 

Le Nœud Nord à 3° Vierge est isolé

à l’extérieur du Bol Hémisphérique.

Or il est en sesqui-carré exact avec Pluton (135°)

… un aspect plus qu’intéressant à relever pour cette Nouvelle Lune : non seulement Pluton demande une mutation ; mais le sesqui-carré impose  de son côté une prise de conscience qui, poussée à son paroxysme, peut faire voler la sérénité en éclats.

Or il s’agit du Nœud Nord actuel, un Nœud Nord en Vierge, qui n’est rien d’autre que le but de notre évolution collective, et qui demande de développer des qualités d’analyse, le sens des réalités et l’acceptation du concret.

 

Il est intéressant de constater par ailleurs que Pluton est pile aujourd’hui à l’opposé de sa position quand il a été découvert le 18 février 1930.

Il était alors à 17° 46 du Cancer, il est aujourd’hui à 17° 46 du Capricorne

Sur la même carte de l’époque,  une conjonction exacte Vénus/Neptune à 3° Vierge/Poissons se superpose exactement à l’axe des Nœuds Lunaires d’aujourd’hui à 3° Vierge/Poissons.

C’est troublant … mais ça confirme que nous vivons un moment tout à fait particulier de notre Histoire de l’Humanité.

 

Dans la quinzaine qui vient,

et donc dans l’hémicycle croissant de cette Lunaison,

Mercure sera sur tous les fronts.

Depuis son retour en marche directe, il vient juste de repasser sur le degré où il a commencé sa bouche de rétro, à 15° 06 du Capricorne, comme s’il était capable aujourd’hui de donner la réponse qu’il n’avait pas à l’époque, le 19 décembre, mais que sa rétrogradation lui a permis d’éclaircir. Bien plus, il s’apprête à transiter Pluton à 17° 53 du Capricorne, et à se charger à son contact d’encore plus de lucidité et de sens psychologique, de façon à ce que rien ne lui échappe et qu’il aille à l’essentiel … Un gros défi ! …. Le 1er et le 2, il est en carré exact à Uranus puis à Jupiter : Contestation évidente par le carré décroissant à Uranus, pour parler ou se connecter autrement grâce au carré croissant à Jupiter.

 

Un peu avant la prochaine Pleine Lune,

Jupiter va rétrograder

à partir du 6 février, à 23° 14 de la Balance

J’y reviendrai dans un Clin d’œil Facebook qui lui sera dédié, mais comme chaque année, il nous « invite » à intégrer et à mettre en place de nouvelles directions sociales / professionnelles / spirituelles avec un moment de pleine lucidité autour du 7 avril, et qu’on pourra mettre en place à partir de juin 2017  (… juste après le résultat des élections présidentielles en France).

 

Conclusion

28  + 1 + 2017 =   1 + 1 + 1  =  3   – L’Impératrice

Ou : 28 + 1 + 2017  =  2046 =  12 …  et donc un 3 passant par le 12

L’impératrice est une femme confortablement assise. Couronnée et rayonnante. Solaire. Elle est bien ancrée dans la matière mais ne dédaigne pas les forces spirituelles, bien au contraire.

Sa main droite enserre un blason/bouclier recouvert de l’aigle royal, cet animal dont parle justement le degré sabian, et qui aspire à regarder la Vérité en face  (le seul à pouvoir contempler le Soleil sans se brûler les yeux). C’est très subtil, mais elle exprime ainsi sa fonction, son pouvoir et sa volonté de le préserver, tout en ayant conscience de ses propres limites. Ambitieuse et lucide, elle éclaire notre cheminement intellectuel.

 

Symbolise-t-elle ce Mercure plutôt dissonant pendant tout le cycle montant de cette Lunaison  jusqu’à l’éclipse de Lune Nœud Nord qui aura lieu le 11 février ? …  Il faudra mettre en place un nouvel équilibre, c’est ce qui nous est demandé, mais pour y arriver, la parole risque d’être cinglante.

Et pourtant, la dynamique de cette Lunaison peut être positive :

* Saturne en Sagittaire nous demande la transformation de nos idéaux.

* L’énergie Verseau du mois en quintile exact à Uranus pour cette Lunaison, nous branche sur une belle inspiration  … peut-être ce regard d’aigle du degré sabian qui ose regarder le Soleil, comme s’il voulait en comprendre le message et s’en nourrir pour le redistribuer…. Comme Prométhée le fit jadis.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  –   26 janvier 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

Share