La Nouvelle Lune du 23 avril 2020

Cette Nouvelle Lune se fait à 3° 24 Taureau

Le degré sabian nous dit :

« Un point d’Or à l’extrémité d’un arc-en-ciel »

Dominante : Richesses qui viennent de l’alliance des natures célestes et terrestres

Dans la Genèse, l’Arc en Ciel est le symbole de l’accord entre Dieu et Noé. Dans toutes les mythologies, il exprime d’une façon ou d’une autre, un processus d’alliance, un pont qu’utilisent les dieux pour communiquer avec les mortels.

(extrait des Symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

 

Une Nouvelle Lune à 3° 24 Taureau     

le 23 avril 2020 à 2h 27 TU

4h 27  pour la France –

Ascendant 21° Verseau pour Paris

 

Nouvelle Lune dans l’énergie du Taureau

(un signe de terre, fixe, yin) 

Lunaison ramassée sur 140°

 

Nouvelle Lune conjointe à Uranus

En carré relativement serré à Saturne

 

Aucune planète rétrograde

Mais Pluton se prépare

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin théoriquement unis.

Quoi qu’il en soit, une impulsion est donnée pour un nouveau départ, peut-être un peu confus au début. Et en fonction de la maison natale où ça se passe (regardez où se situe pour vous le 3° Taureau) : en maison 1, ce sera peut-être une décision qui permettra de se montrer sous un nouveau jour ; en maison 4, une nouvelle énergie se libère au niveau de la construction et des bases de sa personnalité ; en maison 7, ce sera plutôt au niveau des relations de couple ou d’associés ; en maison 10, un nouveau projet par rapport à sa vie sociale ou professionnelle …

 

C’est le moment de lancer une initiative particulière (dans ce domaine du thème natal où tombe la lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 7 mai à 17° Scorpion.

 

C’est une Lunaison où dominent Terre + Fixe  

On sent l’organisation, une certaine ambition plutôt concrète et réaliste, d’ordre pratique (Terre), mais dans une volonté de rester ancré dans ses idées (Fixe) afin d’utiliser les possibilités à son avantage.

 

Lunaison, Soleil et Lune, dans le signe du Taureau  

Les jours s’allongent, le beau temps est là avec l’éclosion de ses bourgeons… avec le Taureau, on a besoin de sécurité, besoin de sécuriser ce qu’on a. Habituellement avec la Nouvelle Lune en Taureau, on parle de cette joie de vivre qui arrive avec le printemps proposant les premiers apéritifs sur la terrasse avec les amis, les grandes tablées à partager, les premiers pique-nique. Une Lunaison Taureau, c’est le plaisir de se retrouver en famille, entre soi  … Eh bien, rien de tout cela cette année.

Au contraire, le Taureau, un signe qui aime marquer son territoire, fait réfléchir cette fois sur les limites à ne pas franchir, quitte à se croire enfermé dans son labyrinthe comme le Minotaure.

 

Le Taureau c’est aussi une invitation à se reconnecter avec la nature, même si on ne la voit que de son balcon ; déjà pour les chanceux qui ont un jardin, mais aussi pour tous les autres, c’est une possibilité de participer avec ses cinq sens : de toucher, de goûter, de regarder et d’écouter, de sentir. De partager des moments de douceur avec son compagnon ou sa compagne, et d’ensemencer sa vie de fleurs de tendresse.

Avec une Lunaison en Taureau, ce sont tous les sens qui sont sollicités. On est dans une quête d’Amour et d’affection, qui aime le beau, qui apprécie les belles choses autour de soi, mais dans un fort besoin de sécurité que le coronavirus met à mal.

 

Le maître de la lunaison : c’est Vénus en Gémeaux

Une Vénus qui voudrait bien renforcer cette légèreté même si elle ne peut se consacrer à ce qu’elle préfère initier : de nouvelles rencontres, ! En revanche, avec le temps revenu pour soi, qui est donné à tous ceux qui doivent rester chez eux, Vénus peut à loisir se consacrer à de nouvelles curiosités, à de nouveaux centres d’intérêt.

Elle est en trigone étroit avec Mars

Et même si le trigone exact ne se fera que le 29 septembre, l’orbe est là. Venus voudrait bien partager quelques beaux moments d’émotion dans une ambiance apparemment propice à renverser une situation difficile.

Mais elle est dans l’orbe de son semi-carré à la Lunaison et à Uranus

Elle montre en même temps, que pour vivre cette dynamique amoureuse, il faudrait d’abord se libérer d’une tutelle ou d’un mal-être diffus, même si pour cela, elle est contrainte à prendre une décision tranchée sur le plan relationnel (ou financier)

Sauf que …. elle prépare aussi son carré à Neptune

(3 passages exacts les 4 mai, 20 mai et 27 juillet)

C’est une Vénus qui manque de discernement.

Que d’illusions sentimentales et pécuniaires encore en perspective !

 

Et puis surtout, la Lunaison est conjointe à Uranus

Turbulences en vue ! ….. Sur fond d’inquiétudes ou sur promesse d’ouvertures inespérées ? … On ne sait pas trop au milieu de tant d’informations qui se contredisent les unes les autres.  Quoi qu’il en soit, ça risque d’être volcanique, tendu, soudain, d’autant plus que la Nouvelle Lune ne forme qu’un seul aspect … dissonant à Saturne !

Quelle sorte de choc en retour nous attendrait-il, rapide, qui permettrait, tant sur un plan personnel que collectif, de se libérer d’un karma qui par le biais d’un immense nettoyage, peut être purifié pour régénérer de nouvelles forces de Vie ?

Quoi qu’il en soit, Uranus demande impérieusement des changements inédits et innovants. Autant sur un plan de « territoire » que de « finances », deux termes bien associés au Taureau.

 

Oui, mais voilà, cette Lunaison est au carré de Saturne en Verseau

Alors, entre Uranus qui veut tout changer, rapidement, et le Taureau qui veut prendre son temps, Saturne s’approche en carré dissonant, en imposant déjà ses délais : délai pour équiper en masques, délai pour passer des examens, délai pour faire repartir l’économie. Et comme Saturne en Verseau, c’est un frein posé à son besoin de liberté, délai pour sortir du confinement.

Ce sera encore difficile.

Pour ceux qui voient des proches partir.

Pour ceux qui sont victimes de violences dans leur quotidien.

Pour nos Aînés confinés dans leurs maisons de retraite.

Pour tous ceux qui sont en première ligne et qui supportent tant de douleurs sur les épaules.

Si le virus est là pour nous apprendre quelque chose, il n’en reste pas moins tous ceux qui, démunis, n’ont d’autre choix que de subir.

 

La dernière Lunaison était en carré avec l’axe des Nœuds.

Cette fois, elle est en bel aspect harmonique

Un peu comme un espoir qu’une nouvelle opportunité pourrait s’ingénier à aplanir certaines difficultés.

Mais cette fois, c’est Mars qui forme des aspects dissonants à l’axe des nœuds

Semi-carré au Nœud Sud

Sesqui carré au Nœud Nord

Des freins évidents sur le plan de l’action, des cailloux à retirer dans sa chaussure !…. Avec aussi une tendance à se montrer agressif. Alors, attention. D’autant plus que Mars est en Poissons. Plus « subtil » mais tout aussi virulent. Et donc dangereux (il rejoindra Neptune le 13 juin)

 

Mercure est sorti de ses sextiles à Mars,

qui depuis fin janvier demandaient d’aligner le mental sur l’action, ou l’action sur le mental.

25 janvier (et premiers cas de coronavirus détectés à Paris sur deux touristes chinois originaires de Wuhan, et hospitalisés à Bichat) puis 20 février (retour des derniers Français rapatriés de Wuhan) enfin 19 avril (et annonce du déconfinement progressif pour tous, y compris pour les Aînés) ….

En fait, il s’organise pour les carrés qu’il va bientôt former à Pluton d’abord, puis à Jupiter puis à Saturne, pendant cette première partie de lunaison. Ça ne sera pas si facile que ça à mettre en œuvre ! Il est en Bélier, il trépigne d’impatience, il veut dire qu’il n’est pas d’accord, qu’il veut bouger et dire sa vérité. Mais il se heurte au confinement …. La diplomatie l’obligera-t-elle à mettre un mouchoir sur ce qu’il voudra dire ?

 

Dans deux jours, Pluton commence ses 5 mois de rétrogradation.

Et là, c’est l’impérieuse nécessité de faire un choix, pour un changement complet d’attitude.

Pluton est en lien avec le pouvoir, celui qu’on a sur soi, ou celui qu’on veut nous imposer.

Et pourtant, après ce passage sur le Nœud Sud (histoire de karma collectif et personnel) il y a un nettoyage à faire. Pour se libérer de ce karma, pas d’autre échappatoire que de purifier ce qui doit l’être pour permettre une régénération.

Mourir à quelque chose pour vivre à autre chose. En dehors des manipulations souterraines, de la haute finance et du pouvoir par l’argent.

Bientôt, le rejoindront Saturne et Jupiter.

Vénus les rejoindra aussi l’espace de 6 semaines pour permettre de réévaluer son sens des valeurs. Or Vénus en Gémeaux est symbolique de la respiration, et en carré dissonant à Neptune pendant toute la durée de sa rétrogradation et au-delà (passages exacts les 4 mai, 20 mai et 27 juillet) il faudra rester très TRES vigilant ! …

Quand les trois premiers sortiront de leur période de repli (deuxième quinzaine de septembre, tout début octobre) ce sera l’effet boomerang et forcément l’annonce d’un automne où les planètes reprendront les choses, là où elles les avait laissées début mai.

 

 

Conclusion

23 avril 2020 :  5 + 4 + 4 = 13 … La Lame 13

Ou : 2047 = … la Lame 13

Et toujours la Lame 13, L’Arcane Sans nom, l’arcane de la transformation et du renouvellement.

Comme la précédente Nouvelle Lune en Bélier, comme les prochaines en Gémeaux, et les deux qui se font en Cancer les 21 juin et 20 juillet.

La mutation ne se fait que très très lentement.

 

Sur la Lame 13 : un squelette qui fauche des têtes, des mains, des pieds, … Ce n’est pas la Mort, mais plutôt l’annonce d’un changement salutaire qui permettra de Renaître.

La colonne vertébrale du squelette est représentée par un épi de blé, hautement symbolique …. La moisson est à venir.

Et il s’agit bien d’une étape à franchir. Il s’agit de la fin d’une ancienne situation qui permet d’aller vers du neuf. C’est un tournant dans l’existence, un changement radical. Et c’est une Renaissance vers d’autres horizons. … en fonction de ce que l’on aura semé.

 

En lien avec cette Lame 13, en lien avec cette Nouvelle Lune en Taureau, je ne peux m’empêcher de penser au Minotaure, ce monstre mi-homme mi-taureau de la mythologie grecque, né des amours de l’épouse du roi Minos et d’un taureau blanc.

Furieux de cette progéniture, le roi Minos enferma le minotaure dans un labyrinthe construit par Dédale pour que personne ne découvre son existence. Mais tous les 9 ans,  le Minotaure recevait 7 filles et 7 garçons pour qu’il se nourrisse de chair humaine.

Une année, ce fut Thésée qui fut livré … Thésée qui, arrivé sur le rivage de Crète, juste avant de pénétrer dans le labyrinthe rencontre Ariane …. Ariane qui lui donne une bobine de fil

C’est à mains nues que Thésée vaincra le Minotaure et pourra retrouver la sortie grâce à la bobine de fil déroulée.

Quête du Héros qui doit parcourir le labyrinthe de son inconscient ( = carré Mercure Pluton) et dépasser ses pulsions intérieures pour se libérer du labyrinthe dans lequel il s’est lui-même enfermé ( = carré Saturne à la Lunaison) grâce à l’amour ( = Vénus trigone Saturne)

 

Au final, et en synthèse, qu’y a-t-il de positif dans cette Nouvelle Lune en Taureau qui signe habituellement le Renouveau ?

Des aspects essentiellement dissonants signent bien le jeu de dominos chaotique qui se continue. Rien de nouveau.

Il faudra probablement attendre la Pleine Lune du 8 mai, je l’ai déjà dit à la dernière Lunaison, pour sentir un début bien timide d’ouverture. Avec Uranus, certes, tout reste à inventer.

Mais c’est dans le signe du Taureau qui aime prendre son temps, ce sera long. Et je crains que ça ne soit qu’un repli provisoire, dû à la rétrogradation du trio Pluton/Saturne/Jupiter.

 

On est toujours à la croisée des chemins.

Cette fois avec un temps de réflexion. Avec un temps de prise de recul.

Sans se laisser manipuler, ce sera le plus difficile.

Et sans préjugés préalables.

Mais qu’en sera-t-il à nouveau à l’automne ?

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – avril 2020

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite de la publication sur le blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées qu’il m’est donc impossible d’intégrer à la liste des abonnés..

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 

 

Share