La Nouvelle Lune du 1er octobre 2016

Cette Lunaison se fait à 8° 15 de la Balance dont le degré sabian nous dit :

« Trois tableaux de maîtres sont accrochés au mur d’une galerie d’art »

Dominante : Inspiration que suscitent les grandes réalisations du passé. Besoin de retourner aux sources, pendant la recherche de nouvelles valeurs.

Il y a toujours des moments qui mettent en évidence dans nos esprits, la volonté de se replonger dans les réalisations du passé.

Le nombre 3 suggère la plénitude : dans la tradition ésotérique, il parle de l’Ame trinitaire ou des 3 Rayons fondamentaux, le Pouvoir, la Sagesse de l’Amour et l’Intelligence dans l’action.

La Méditation dans son sens le plus profond, est un Retour à la Source, une volonté de se ré-identifier à l’essence de notre Etre trinitaire dans sa manifestation, et après les errances confuses, de s’identifier consciemment à cette « essence ». Les formes les plus élevées de notre culture nous en donnent les moyens. Comme si les grands moments de notre passé collectif devenaient Inspiration à d’autres départs.

La graine d’hier accueille la graine de Demain

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le  1er octobre 2016  à  0h 13 TU

(2h 13 en France)

Lunaison dans l’énergie de la Balance

Un signe d’Air, cardinal, yang

L’Air est dominant

Lunaison conjointe à Jupiter

En sextile à Saturne

Quinconce à la conjonction Neptune/Nœud Sud

En carré large à Mars

 

Uniquement de l’Air Balance

Cette Lunaison nous parle vraiment d’EQUILIBRE. : équilibrer les plateaux de sa balance intérieure, trouver le juste milieu pour tenir debout au milieu des autres. La Balance est le premier signe du collectif ; on quitte l’évolution personnelle des six premiers signes, pour trouver un idéal relationnel. Il nous est demandé un peu plus de souplesse et de conciliation, Attention, on est chez Vénus et dans l’ouverture de cœur ; pas dans la compromission qu’on aurait tendance parfois à adopter pour être accepté de tous.

 

Une lunaison conjointe à Jupiter

On est bien dans une qualité d’être relationnelle qui permet de construire ou de reconstruire avec les autres un rapport humain et ouvert si le ciel planétaire le permet par rapport au thème natal.

 

La dernière lunaison était opposée à Neptune/Nœud Sud

et la Vierge semble bien avoir joué son rôle de clarification et de nettoyage.

Mercure, le maître de la Vierge, a joué aussi son rôle, et en reprenant sa marche directe depuis un peu plus d’une semaine (le 22 septembre) il a libéré ce qui pouvait encore freiner.

 

Aujourd’hui la Lunaison est en quinconce par rapport à Neptune/Nœud Sud et en sextile à Saturne

En quoi est-on dans le flou d’une relation ? … En quoi s’est-on mis en retrait dans cette  relation, qu’elle soit amoureuse ou affective, simplement pour être accepté, ou apprécié, pour ne pas décevoir

En quoi vit-on d’anciens schémas de fonctionnement qui ne nous conviennent plus ?  (on est toujours dans l’aura de ces éclipses qui doivent nettoyer)

En quoi ces idéaux ont-ils engendré des illusions sur lesquelles on a fondé notre réalité, mais qui se sont avérées  porteuses de déceptions et de frustrations ?

Combien de fois ai-je dit à des personnes en souffrance : Prenez une photo de vous, enfant, regardez-la cette photo, aimez-la, et dites à cet enfant que vous avez été, combien vous l’aimez ….Accompagnez-le malgré les peurs et les insécurités qui vivent encore en vous.

Aujourd’hui, il est temps de retrouver un équilibre perdu par trop de compromis : c’est tout le travail de l’énergie Balance, de retrouver de la justesse dans ses actions,  dans ses pensées, dans ses amours.

Le sextile décroissant de Saturne en Sagittaire nous aide à revoir nos objectifs pour le prochain cycle qui va démarrer

 

Mars avance vite, la lunaison est toujours en carré, certes large.

Et pose toujours la même question : Est-ce que je vais pouvoir réaliser mes rêves ? … Est-ce que Mars va m’inciter à contrer Saturne qui m’empêche d’avancer ? … Mais si je fais un pas en avant, un pas en arrière, je ne vais guère avancer ! …

Seule différence, les questions ne se posent plus entre la Vierge et le Sagittaire, mais cette fois entre la Balance et le Capricorne ; la confrontation Air/Terre est moins drastique car elle permet d’associer une conscience conceptuelle et une efficacité pratique, ce qui peut donner au final un regard novateur pour comprendre le monde de la matière.

 

Et ceci d’autant plus que le carré à Saturne de la dernière Lunaison est devenu un sextile qui sera exact le 4 octobre pour le Soleil : un sextile décroisant qui tend les bras à une nécessaire réorganisation générale pour rendre efficace leur prochaine conjonction du 10 décembre.

 

Pluton a repris sa marche directe le 26 septembre à 15° du Capricorne

(article sur ma Page Facebook)

Il va libérer les vieilles pelures qui nous gênaient aux entournures et dont on a pris conscience pendant ces 5 mois de rétrogradation.

Sur le plan personnel, il s’agit parfois, dans un signe qui parle d’ambition et de persévérance, de tourner son ego vers une autre mentalité.

Et sur un plan plus collectif, on pourrait bien voir, ici ou là, de nouvelles transformations drastiques dans le système institutionnel.

 

Vénus, maître de la lunaison, est conjointe aux Lunes Noires

(fin du premier décan / début du 2ème décan Scorpion)

L’aspect peut faire réapparaître une blessure narcissique ancienne, prolongeant l’effet des éclipses  (peut-être liée à la surface du corps et à la peau) … besoin de caresses (rappelant le bébé qui n’en a pas reçu assez de sa mère), mais aussi besoin d’être aimé et d’être confirmé dans le regard de l’autre.

Vénus en Scorpion (étudiée sur ma Page Facebook) a besoin d’être fondue dans le désir de l’Autre (même si c’est dangereux  …Tristan et Iseut, Roméo et Juliette, …)

Dans cet aspect, attention, on peut donc être confronté à la peur du manque d’amour, du manque d’attention, du manque de ce toucher propre à Vénus Scorpion.

 

Conclusion

1 + 10 + 2016  =  2 + 9 = 11 …. La Force

Serions-nous à mi parcours de la quête initiatique  (la onzième étape d’un chemin qui en compte 22) ?

Et quelle synchronicité, encore une fois quand on voit

* cette femme qui ouvre la gueule d’un lion, sans apparemment recourir à la force (certes, il a perdu sa crinière, mais il reste le roi des animaux !)

* son regard vers sa gauche (le passé, les acquis, l’expérience  – et donc rappel du degré sabian dans son retour aux sources)

* et son pied qui ne repose sur rien  … elle ne repose donc que sur elle-même

Une femme sûre d’elle, à mains nues avec un lion, tout comme Hercule qui fait face au Lion de Némée …

Une femme qui a compris que c’est en faisant corps avec l’obstacle, qu’on peut l’analyser et donc le maîtriser.

En fait, que nous soyons homme ou femme, c’est un rappel pour nous dire que toute situation peut se régler en douceur. Rappel de cette lunaison en Balance.

Cette Lame est bien l’arcane du véritable pouvoir, celui qui est intérieur et rayonne à l’extérieur.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  –   le 20 septembre 2016

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

Share