La Nouvelle Lune du 18 décembre 2017

Cette Nouvelle Lune se fait à 26° 31 du Sagittaire dont le degré symbolique nous dit :

« Un sculpteur au travail »

Dominante : capacité de se projeter sur la matière, pour lui donner forme.

Degré qui met en scène une personne qui exprime par sa création, sa propre individualité. Il prend la matière dans son environnement sociogéographique et lui donne une forme, pour montrer aux autres ce qu’il a en lui.

C’est un symbole de la capacité de l’homme à transformer la matière brute selon sa vision personnelle.

 

Une Nouvelle Lune le 18 décembre 2017 à 6 h 32 TU

(7h 32 en France)

ascendant 11° Sagittaire pour Paris

Lunaison dans l’énergie du Sagittaire

un signe de Feu mutable et yang

Un sagittaire très occupé avec

Mercure, Vénus, Soleil et Lune, Saturne

Lunaison en trigone avec Uranus Rétrograde

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation. Or nous faisons partie de la Nature, nous sommes reliés à elle. Sans elle, nous ne saurions exister.

C’est bien le moment de poser des intentions, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 2 janvier.

 

Le signe du Sagittaire est sous les projecteurs

avec Mercure, Vénus, Soleil, Lune, Saturne

Beaucoup de Feu et de signes mutables : comme dans la précédente Pleine Lune, l’originalité de pensée est bien là, avec une certaine indépendance d’esprit. On aimera prendre des risques et se lancer dans des aventures mais l’importance des Mutables peut nuire pendant un moment  aux réalisations (ce qui rentre bien dans l’optique d’un Mercure encore rétro jusqu’au 23 décembre)

.

La Lunaison se fait à 27° du Sagittaire

… là où s’est fait la conjonction Saturne / Uranus en 1988

Pour une carte apparemment aussi simple, et à l’approche des fêtes de fin d’année qui projettent plutôt un esprit festif, il y a donc en toile de fond quelque chose d’important à approfondir.

 

Le cycle Saturne Uranus a commencé il y a presque 30 ans.

A 28° / 29° du Sagittaire

Il signait un départ de crise encore inconsciente entre le maintien et l’obéissance à de vieilles structures traditionnelles (Saturne) et l’acceptation d’une toute nouvelle réalité de vie (Uranus) : intégrer les perpétuelles innovations que propose Uranus selon un défi posé aux schémas sociaux, institutionnels, psychologiques établis. Mais forcément, le contact entre ces deux mondes, libère des confrontations, parfois de la violence et des combats si l’on n’est pas prêt à les intégrer.

Jusqu’à l’opposition de 2008/2010, sous l’impulsion d’Uranus, des besoins de rupture se sont concrétisés, des intuitions sont devenues réalités. La nécessité d’une vision globale de la vie sur la planète s’est faite et s’est parée petit à petit d’un potentiel de valeurs plus humaines. Mais c’est lent, très lent. L’angoisse et la peur de l’inconnu empêchent encore beaucoup d’entre nous à capter les messages d’un nouveau monde.

 

Dans cette carte de Nouvelle Lune qui se fait sur le degré du début de leur cycle, les deux planètes sont en trigone décroissant : il nous est VRAIMENT proposé d’ouvrir en conscience une porte de compréhension  plus subtile entre Uranus qui peut un peu mieux laisser s’écouler une vision nouvelle dans la mesure où Saturne est plus cool pour accepter maintenant le changement d’optique. Ce sont deux mondes qui s’ouvrent à nous et qu’il nous convient de faire cohabiter : l’ancien et le nouveau, la stabilité et l’incertitude, la sécurité et le risque.


Il est possible d’harmoniser ces deux mondes,

mais ce n’est pas si facile,

car pour l’astrologie humaniste,

Le thème est un bol sans opposition

Le Bol  = toutes les planètes sont comprises dans un arc de 170° avec Mars le pionnier, qui mène la course.

Mars est en Scorpion, quintile à Pluton son maitre.

La planète de queue : Uranus en Bélier. Donc Mars est son maître.

C’est toute l’importance de Mars dans cette carte : le quintile avec Pluton est décroissant (288°) et peut nous faire ouvrir les yeux sur le pourquoi et le comment de certaines destructions dans nos vies depuis le 19 octobre 2016, départ du cycle entre le Pionnier et le Maître des Profondeurs. Pourquoi est-on passé par des épreuves qui ont pu être lourdes (et forcément négatives sur le moment) ? … le quintile pourrait, aidé par la fin de la rétrogradation de Mercure, nous faire ressentir une sorte d’inspiration ou nous faire porter un autre regard, sur une action ou un projet en cours.

Mais le manque d’opposition signe un manque de perspective. Sans opposition dans un bol, on est dépendant des autres.  Et si l’on traverse un moment de crise, ce sera plus difficile. Il peut y avoir confusion, il est plus facile de penser que c’est la faute à tout le monde.

Dans ce bol sans opposition, il faudra créer soi-même l’impulsion dynamique pour agir. Si on y parvient, ce sera pour permettre un meilleur départ au prochain cycle qui démarrera fin avril à 26° du Capricorne.

 

Ce qui peut nous aider :

y-a-il un carré dans le thème ?

Car c’est lui qui indique le meilleur moyen de mobiliser son action : or il existe bien un carré entre Mercure et Neptune. (à 3 degrés d’orbe)  – l’aspect était exact le 13 novembre (carré décroissant) avec Neptune rétro. Cette fois c’est Mercure qui est rétrograde.

Le carré qui est décroissant permet de rompre avec des illusions d’optique ou des attentes floues et d’oser avancer même en face de vents momentanément contraires.

La fuite n’est pas la solution. En fuyant, on croit éliminer ce qui blesse … mais ça ne fait que retarder la mise en face de la réalité ; ce carré décroissant est l’opportunité de se dégager d’une atmosphère délétère qui empoisonne dans un dialogue de sourds (soit avec soi-même, soit avec les autres)

 

Autre point important :

Saturne est sur le dernier degré du Sagittaire

Dans deux jours, le 20 décembre, il rentre en Capricorne, chez lui. Immédiatement suivi du Soleil le 21 pour le solstice d’hiver, puis de Vénus le 25 décembre

Ce sera une accentuation des capacités à se concentrer durablement sur un objectif.

Mercure aura juste repris sa marche directe, le 23 ; il aura bien envie de commencer à récolter certains fruits de toute la réflexion issue de sa boucle de rétrogradation. Mais il ne rentrera lui-même en Capricorne que le 11 janvier, porteur d’un mental à toute épreuve, pour délivrer les premiers résultats de sa longue réflexion en Sagittaire.

 

Jupiter, maître de Lunaison, est en Scorpion

Toujours dans l’orbe de son trigone à Neptune

Ce sont les deux maîtres des Poissons ; ils repartent pour un nouveau cycle ensemble tous les 13 ans environ, et proposent chaque fois un nouveau pont à enjamber entre un vieux monde et une nouvelle Aventure à vivre. C’est le symbolisme du signe des Poissons, le dernier signe, celui qui prépare au Bélier et au recommencement …. Il s’agit pour Jupiter (planète sociale) de capter le message de Neptune (planète de l’inconscient collectif) dans un lâcher prise avec une certaine illusion qui a engendré des individus assoiffés d’argent, avides de profits, exigeant un maximum de rentabilité dans un minimum de temps, n’hésitant pas à broyer ceux qui ne rentrent pas dans le système.

 

Leur cycle a commencé en 2009 à 27° Verseau, signe quand il est bien compris, de liberté et de libération.

Pour insister sur ce nouveau départ de cycle, Chiron s’était inscrit dans l’aventure, pour une ouverture forcément liée à un Chemin de guérison spirituelle.

Qu’avons-nous fait de cette opportunité ? … nous aurons encore un moment pour y réfléchir, puisque le trigone se refera deux fois en 2018,  en mai et en août :

Les deux planètes vont vivre pendant près d’un an leur phase de trigone décroissant : opportunité d’une nouvelle confiance en vue d’une communion qu’on peut vivre plus concrètement, si on ne s’accroche pas à des acquis ou des privilèges qui n’ont plus lieu d’être dans une ouverture d’esprit qui peut atteindre tout le monde.

Neptune est sorti récemment de sa période rétrograde, il est tout prêt à rayonner maintenant d’une Lumière qui braque ses projecteurs sur un nouvel horizon dégagé de ses pollutions. Travail lent, très lent, mais chaque année, une marche est franchie. Très subtilement … et souvent sans qu’on en prenne réellement conscience. Bien des évènements commémoratifs d’actes atroces n’ont d’autre but que de relier un maximum de personnes autour d’une humanité commune  (Charlie, Bataclan, …. )

 

Chiron était donc fin Verseau lors du début du cycle, avec Jupiter et Neptune.

Dans un signe tourné naturellement vers le collectif.

Chiron le Centaure, mi-homme, mi-animal, propose toujours une transition profonde. Mais c’est un Guérisseur blessé ; de par sa souffrance, il montre ce qui doit être libéré pour avoir une chance d’être guéri. Il invite à élargir le plus possible un autre type d’épanouissement et demande donc à se libérer d’un passé que l’on connait pour se tourner vers un futur tout à fait incertain.

Le pas est difficile.

Et pour cette Lunaison :

Chiron en Poissons est en carré avec toutes les planètes en Sagittaire, donc avec le Soleil, avec la Lune, avec Vénus et avec Saturne

Le défi est lancé. Comme une opportunité à tout recadrer en remettant en cause les vieilles valeurs qu’on avait mais qui ont abouti à des impasses.

Une nouvelle opportunité POUR affirmer sa confiance en de nouvelles voies.

 

Conclusion

18 + 12 + 2017  =  9 + 3 + 1  = 13 … La Lame Sans Nom

L’imagerie traditionnelle nous montre la mort sous la forme d’un squelette armé d’une faux. A priori, pas très engageant.  Et puis ce nombre 13 … Un peu redouté aussi puisque rappelant  les 13 convives de la Cène dans la culture judéo-chrétienne, le 13ème chapitre de l’Apocalypse consacré à l’antéchrist, les 13 esprits du mal, …

Mais …. le nombre 13  (1 + 3  =  4) renvoie aussi à l’Empereur, une carte de concrétisation et de réalisation

Et s’il ne s’agissait que d’une mascarade ?

Regardez-le bien, ce squelette. Il est debout, actif, bien en chair. Il est vivant. Et il marche. Il fauche. Sa colonne vertébrale ressemble à un épi de blé, beau symbole de la Vie.

Sous sa faux, un peu tout, des mains, des pieds, des têtes … et même une tête couronnée ! … Et dans un sol bien noir.

C’est l’une des cartes les plus puissantes du Tarot. Mort et métamorphose.

Etape à franchir pour passer à autre chose.

Une page se tourne. Un trait est tiré.

Mais on ne récolte que ce qu’on a semé.

 

Sur le plan personnel, quelles grandes transformations devons-nous opérer, quel deuil devons-nous faire ?…A quel changement radical pouvons- nous être confrontés ?  Quel tournant de notre vie allons-nous affronter ? … De quelle dépendance émotionnelle doit-on se détacher ? … Que va-t-il nous falloir faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec notre Contrat d’Ame ?

Bien des questions qui vont nous interpeller : la Nouvelle Lune est toujours un point culminant énergétiquement très fort, qui donne une nouvelle direction, propice à un nouveau projet, à une nouvelle intention.

L’énergie de cette Nouvelle Lune est forte, avec un Sagittaire puissant. Avec aussi ce sculpteur au travail, indiqué par le degré sabian, tout prêt à donner forme à la matière.

Uranus, seule planète rétrograde, est en trigone à tout l’amas en Sagittaire dont Saturne. Ouverture d’esprit. Perspectives puissantes d’émancipation ou de créativité artistique. Plus de responsabilités peut-être mais en conservant son indépendance. Et dans une motivation de fraternité Verseau qui cherche à casser les murs qui ne font plus évoluer pour aller vers une expérience de type Lion. : être vrai avec soi-même, faire briller sa Lumière et allumer sa flamme intérieure. Créer ainsi sa nouvelle réalité.

C’est ce que je vous souhaite à tous à l’approche de ces fêtes.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – 15 décembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.