La Nouvelle Lune du 13 juillet avec éclipse de Soleil Noeud Nord

Cette Nouvelle Lune se fait à 20° 41 Cancer dont le degré symbolique explique :

« Une grande chanteuse prouve son talent pendant un Opéra

Dominante : la récompense émotionnelle qui accompagne la réussite culturelle.

L’Opéra est une musique, mais aussi une histoire, un mythe, qui incarne une image ; ses émotions profondes caractérisent la culture qui lui a donné naissance.

 

Une Nouvelle Lune Cancer le 13 juillet 2018 à 2 h 49 TU

(4 h 49 en France)

Ascendant 4° 42 Cancer pour Paris

Lunaison dans l’énergie du Cancer

un signe d’Eau cardinal et yin

Lunaison opposée à Pluton

Deux magnifiques Grands Triangles

L’un en Eau, avec Soleil/Lune – Jupiter – Neptune

L’autre en Terre avec Vénus – Saturne – Uranus

4 planètes rétrogrades

Une éclipse de Soleil Nœud Nord


Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée, peut-être un peu confuse au départ.

C’est pourtant bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 27 juillet.

 

Avec cette Nouvelle Lune en Cancer, sous la maîtrise de la Lune,

beaucoup d’Eau et de signes cardinaux : tout ce qui touche aux émotions et aux sentiments prend beaucoup de place. Le Cancer est le Grand Émotif du zodiaque. Mais s’il aime bien rêver, il est aussi à l’écoute des autres et rempli de petites attentions. La Lune fait penser an ventre maternel, aux eaux protectrices, à un rempart ou à une citadelle. Un signe d’Eau tellement sensible, qu’il lui faut une carapace.

Le Cancer, c’est une bulle de tendresse qui aime se créer un monde intérieur à l’abri des coups. Sensible et émotif. A l’image du crabe qui avance … de côté, presqu’à reculons. C’est comme s’il voulait rester encore dans la douceur et la quiétude du passé et des souvenirs du ventre maternel.

 

Un Grand Triangle d’Eau accentue la sensibilité

avec les luminaires Soleil/Lune – Jupiter et Neptune

L’Eau comme les trigones recherchent la tranquillité et des échanges paisibles ; ils pourraient même se trouver dans un besoin exagéré de dépendance, face aux dures réalités de la vie, s’il n’y avait un T-Carré intéressant de Jupiter en double carré à l’axe des Nœuds Lunaires.

Certes, c’est un aspect qui se défait, mais il a obligé à mieux mobiliser toutes ses ressources pour s’affirmer et trouver sa vraie dimension sociale, sans espoir de récompense. Le monde extérieur n’a guère été favorable. On a même pu se voir contesté dans son autorité ou remis en cause professionnellement.

 

Un autre Grand Triangle se forme en Terre

avec Vénus – Saturne  et Uranus

Cette fois la Terre comme les trigones cherchent à maintenir une sorte de statu-quo un peu protecteur. Des options peuvent se mettre en place autour du trigone décroissant Saturne/Uranus en créant une opportunité d’affirmer une idéologie nouvelle (Uranus) avec sens de l’analyse et responsabilité (Saturne) pour conduire à une réorganisation générale qui pourrait se faire à partir de 2021 au carré décroissant, un aspect qui exigera de casser avec une forme ou une autre d’inertie pour rompre définitivement avec le passé et préparer le nouveau cycle.

Pour l’instant, et même si c’est un Triangle qui peut se montrer confortable, on peut manquer d’énergie et ne pas faire assez d’efforts pour obtenir les ressources qu’il promet.

L’une de ses Pointes, Uranus, est comme Jupiter, au double carré de l’axe des Nœuds Lunaires. Cette fois, l’aspect est à venir : c’est une remise en cause de ses propres valeurs, dans un miroir de vérité qui est présenté, mais qu’on peut refuser en s’arc-boutant sur ses conceptions.

 

C’est une Nouvelle Lune opposée à Pluton

D’ailleurs le Soleil n’est pas loin de faire son opposition exacte, qui est le point fort de la rétrogradation de Pluton : dans un excès de lucidité, la confrontation risque d’être sans appel dans une opportunité de purification essentielle. On est au milieu d’un renouvellement radical et total des énergies. Alors certes, cette opposition revient tous les ans. Mais cette année, elle se fait en même temps qu’une éclipse de Soleil.

 

Et c’est bien toute l’importance de la Nouvelle Lune,

qui se fait  avec cette éclipse de Soleil Nœud Nord.

Première des trois éclipses de l’été, elle se fait à 22° du Cancer.

Les Anciens n’aimaient pas les éclipses,  qu’ils considéraient souvent comme des malédictions !  Je pense au contraire que ce sont des moments qui représentent des possibilités de changements dans nos comportements, que ce soit au niveau de la pensée, des sentiments ou des émotions. Certes, il peut y avoir pour celui qui veut rester dans son petit cocon confortable, une confrontation avec ce qui empêche le changement et la progression. L’éclipse peut donc fragiliser. Mais en faisant sauter un verrou de sécurité, elle empêche de se scléroser en imposant de changer ses automatismes et elle ouvre à plus de conscience.

 

Dans une éclipse solaire, c’est la Lune qui vient occulter le Soleil. Elle cherche à le voiler, à lui ôter sa lumière Comme elle domine, ce sont les émotions qui éclipsent la raison.

Et c’est une éclipse Nœud Nord : en Nouvelle Lune, le Soleil et la Lune sont tous les deux conjoints au Nœud Nord.

La Lune est très forte, avec des besoins émotionnels du passé, avec ses habitudes, avec ses automatismes ; elle s’appuie sur des mémoires ancrées dans l’inconscient qui pourraient bien ressurgir alors qu’on les croyait réglées.

Mais le Soleil éclipsé, conjoint au Nœud Nord, est tourné vers l’avenir. Une étape est arrivée à sa fin, de l’ordre de la maison natale où se fait l’éclipse, à 21° Cancer. On ne peut pas continuer comme avant. Une cassure se fait qui va permettre d’envisager un nouveau départ. En trouvant une nouvelle forme d’adaptation aux circonstances. Mais c’est difficile parce que l’éclipse brouille la vue. On est désorienté.

Pourtant, le changement est là. Pour un nettoyage et une guérison. Mais rien ne peut se faire maintenant, il faudra attendre la prochaine Eclipse de Pleine Lune,  où le Soleil pourra reprendre son pouvoir solaire, trier ce qu’il convient de garder dans cet enchevêtrement d’émotions et se libérer de ce qui entrave pour évoluer.

Ce qui est difficile, c’est de déprogrammer ce qui n’a plus lieu d’être.

 

Le Nœud Sud en face est conjoint à Mars

Fatigue, lassitude, découragement, … Avec le Nœud Sud, il y a toujours la possibilité de revivre des expériences anciennes. Un défi pour savoir si l’on aura envie de se précipiter dans les mêmes impasses ! Alors, et c’est difficile pour Mars qui cherche plutôt à agir, la meilleure attitude ne serait-elle pas d’attendre et de patienter ? … En bout de trajectoire, il y aura peut-être une occasion de mettre un terme définitif à un type d’action qui ne convient pas ou plus ; ou bien de mettre bientôt en mouvement un travail qui va permettre de se libérer d’une forme ou autre d’addiction ; ou encore d’initier une nouvelle dynamique d’action qu’on avait refusée jusque là.

 

A la dernière NL du 13 juin, Vénus rentrait en Lion

Cette fois, elle vient juste de rentrer en Vierge

Dans sa robe d’une blancheur incomparable, elle vient de former un trigone exact avec Uranus qui vient de s’installer dans un signe dont elle le Maître : le Taureau… Conflit encore … Uranus voudrait la bousculer un peu en lui faisant vivre un petit grain de folie sympa, mais la Vierge perçoit ces pulsions comme dangereuses et l’incite à une prudence tout à fait synchrone au dialogue qu’elle fait en même temps avec Saturne.

 

Conclusion

13 juillet 2018 : 13 + 7 + 2018  = 4 + 7 + 11 = 22 … le Mat

Ou                      4 + 7 + 2 =  13  … la Lame Sans Nom

Ou                     2038 = 13 … La Lame Sans Nom

Dans la Lame Sans Nom, l’imagerie traditionnelle nous montre la mort sous la forme d’un squelette armé d’une faux. A priori, pas très engageant.  Et puis ce nombre 13 … Un peu redouté aussi puisque rappelant  les 13 convives de la Cène dans la culture judéo-chrétienne, le 13ème chapitre de l’Apocalypse consacré à l’antéchrist, les 13 esprits du mal, …

Mais …. le nombre 13  (1 + 3  =  4) renvoie aussi à l’Empereur, une carte de concrétisation et de réalisation

 

Et s’il ne s’agissait que d’une mascarade ?

Regardez-le bien, ce squelette. Il est debout, actif, bien en chair. Il est vivant. Et il marche. Il fauche. Sa colonne vertébrale ressemble à un épi de blé, beau symbole de la Vie.

Sous sa faux, un peu tout, des mains, des pieds, des têtes …et même une tête couronnée ! … Et dans un sol bien noir.

C’est l’une des cartes les plus puissantes du Tarot. Mort et métamorphose.

Étape à franchir pour passer à autre chose.

Une page se tourne. Un trait est tiré.

On est là dans une Nouvelle Lune en Cancer qui impulse son énergie en se concentrant sur Jupiter en Scorpion pour la rediffuser sur Neptune en Poissons … et donc un sentiment profond d’être en communion avec les autres.

C’est aussi une Nouvelle Lune en Cancer dont le Grand Triangle de Terre a besoin de s’ouvrir à de nouvelles perspectives de concrétisation.

Mais une confrontation se fait, qui vise de réels réajustements :

* par l’opposition de Mercure à Mars

* par l’opposition de la Lunaison à Pluton

* et par la première des trois éclipses de l’été

Sur le plan personnel, quelles grandes transformations devons-nous opérer, quel deuil devons-nous faire ?…A quel changement radical pouvons- nous être confrontés ?  Quel tournant de notre vie allons-nous affronter ? … De quelle dépendance émotionnelle doit-on se détacher ? … Que va-t-il nous falloir faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec notre Contrat d’Âme ?

La remise en question est là pour faire mourir de vieux schémas de comportement.

La métamorphose aussi, pour faire naître une nouvelle dynamique de Vie …

D’ailleurs Le Mat, libre comme le vent, habillé comme un saltimbanque, est en marche. D’un pas décidé. Il ne sait pas où il va, mais il va vers sa destinée. Fou et Sage à la fois. Déterminé et confiant dans la vie. Tellement tendu vers son but qu’il ne sent pas la morsure du chien !

 

Quelque part, avec cet axe Cancer / Capricorne, il y a comme une obligation de sortir d’un petit cocon protecteur, mais aussi grâce à l’éclipse, de sortir des blessures du passé, celles de l’enfance bien souvent, et de vaincre ce dragon intérieur qui nous empêche d’aller de l’avant.

Pour finalement retrouver sa stabilité intérieure …. Bientôt ….

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juillet 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.