La Nouvelle Lune du 11 décembre 2015

Cette Lunaison se fait à 19° 03 du Sagittaire  dont le degré sabian explique :

« Dans un vieux village, des hommes cassent la glace d’une mare en vue de l’été »

Dominante : Utilisation planifiée des ressources naturelles pour subvenir aux besoins des hommes.

Référence à la relation de l’homme avec la nature  … (intéressant au moment où se termine la COP 21 !…, au moment où nous prenons conscience qu’il nous faut préserver nos ressources, …)

L’ingéniosité de l’Homme lui permet de planifier le futur, avec sa connaissance des rythmes saisonniers de chaleur et de froid. Il faut sacrifier le calme et la relaxation et endurer certaines difficultés pour pouvoir résoudre plus tard un autre type de problème … peut-être celui de la survie par la nourriture. Quelle synchronicité à nouveau avec cette Conférence au sommet qui réunit les grands dirigeants de la planète ! Même s’il n’en sort pas grand-chose pour le climat, il en restera au moins cette réunion de 140 hommes d’état.

 

Une nouvelle Lune le 11 décembre 2015 à 10h 31 TU

(11h 31 en France)

Lunaison dans l’énergie du Sagittaire

Un signe de Feu, cardinal, yang

En carré à son maître, Jupiter

Encore de la violence avec le T-Carré

de l’opposition Mars/Uranus sur Pluton

mais Vénus est trigone à Neptune

 

Une lunaison où le Feu domine largement, avec l’élément mutable. L’ambiance générale est celle de la prise de risque. On a envie de se lancer dans des aventures. L’esprit reste indépendant, mais démonstratif, voire excessif. Le talent est présent. Mais attention au manque de concentration qui peut nuire aux réalisations.

 

Avec une Lunaison en Sagittaire,

on retrouve le Centaure mi-animal, mi-humain : la partie cheval représente l’animal et le côté instinctif de l’être humain, tandis que le buste d’homme représente la partie humaine, plus spirituelle, qui aspire à s’élever vers les hauteurs.

Cette lunaison Sagittaire permet la libération d’une énergie qui propose d’explorer de nouveaux territoires (physiques ou mentaux) : elle peut donner une nouvelle impulsion aux  idéaux, aux envies d’évasion par le rêve ou par les voyages (qui peuvent être intérieurs).

 

La conjonction de Saturne,

se défait ; je n’en tiens pas compte, sauf pour dire que le Soleil repart chargé d’une énergie saturnienne de discipline et de courage.

 

Les 2 luminaires (et Saturne) sont en trigone à Uranus

L’ambiance a considérablement évolué :

la NL du 13 octobre était opposée à Uranus, avec une envie de tout envoyer promener dans une tonalité assez éruptive ;

la NL du 11 novembre en quinconce à Uranus insistait sur une nécessaire mise au point y compris dans sa rencontre avec l’Autre ;

cette NL du 11 décembre en trigone à Uranus demande cette fois de se projeter dans l’avenir dans une affirmation qu’on pourrait qualifier d’audacieuse puisque ça se passe en Feu. On élargit sa vision et sa compréhension du monde, en partageant et en communiquant (clin d’œil Facebook détaillé, publié mardi)

 

Mais la Lunaison est en carré à son maître Jupiter

Jupiter est la planète sociale par excellence. Personne ne sera étonné qu’entre ces deux tours d’élections régionales en France, la tonalité économico-sociale demande un remaniement très fort ! Le carré croissant exige un effort pour aller de l’avant et donner forme à un projet qu’on aurait pu formuler fin août, pour lequel il s’agit maintenant de se jeter à l’eau. Mais la dissonance fait penser à des luttes de partis, à des marchandages de tous ordres, à des optiques  rigides, à des erreurs d’aiguillage. La conscience planétaire n’est pas encore pour demain

 

Sur un plan plus personnel, Jupiter dissonant agit dans la démesure et dans l’excès. On est dans une ambiance d’inadéquation entre ses désirs et la réalité. Les possibilités du moment semblent s’opposer aux réalisations personnelles. L’attention qu’on porte aux choses (ou aux autres) n’est pas à la hauteur de ce qu’on fait. Forcément, il en ressort une frustration qui rend susceptible. Difficultés d’ordre social ou matériel, on peut se tromper ou être trompé, on a des ennuis juridiques ou administratifs, il peut y avoir des ruptures de contrat, des retours de bâton, des erreurs, des négligences, … Tel est le lot d’une dissonance jupitérienne.

Le sens à donner :

si Jupiter se fâche, c’est qu’on a quitté le droit chemin, soit par négligence, soit par aveuglement, soit par étourderie. Il faudra alors s’efforcer de revenir dans le cadre des lois supérieures de la Vie, être fidèle à ses exigences profondes, ne pas prendre d’engagements qu’on ne saurait tenir.

 

Le jour de la Lunaison, deux aspects exacts :

1 – Mars est opposé à Uranus

Ils forment un T-Carré sur Pluton, en signes cardinaux.

Si l’on n’est pas prêt en conscience, et si Uranus s’habille d’un habit provocateur, le T-Carré pourra être ressenti par certains comme une décharge électrique.

Mais en même temps, l’opposition est la mise en lumière d’un problème qui a commencé en Bélier à la mi-mars, et Mars arrivé en face en Balance, donne l’opportunité de trouver un équilibre qui pourrait ouvrir les yeux sur un paysage nouveau, plus ouvert sur la Vie  (clin d’œil Facebook détaillé, publié hier).

 

Pour ceux qui travaillent avec les astéroïdes, et je ne suis pas une spécialiste, Pallas vient se placer pile sur Pluton à 14° Capricorne. Pallas, qui était conjointe à Uranus lors de sa découverte, c’est l’Athéna de la mythologie, c’est le symbole de l’émancipation de la femme. C’est la soif de liberté, le refus des contingences d’après Jean Billon.

Sur Pluton, en carré à Uranus, en carré à Mars, elle ajoute au T-Carré une pugnacité pour défendre certains idéaux de justice. Allons-nous voir dans les jours qui viennent, encore plus de revendications de la part des femmes ?

(Etonnant comme les astéroïdes cette année, se font remarquer. Début janvier, lors des attentats en France, c’était Vesta qui était conjointe à Pluton, pendant que Junon lui était opposée).

 

2 – Vénus est trigone à Neptune

Une douceur dans ce maelstrom de courants contradictoires mais impétueux, une surprise agréable, une éclaircie pour nettoyer un ciel trop chargé, ou tout simplement la possibilité de se brancher sur un état vibratoire plus élevé, ….

 

Après avoir dialogué avec tout le monde,

Mercure vient juste de rentrer en Capricorne

Chez Saturne, il se veut droit et responsable, logique et rigoureux, organisé, méthodique. Il faudra juste quand même laisser la porte ouverte à quelques émotions ; en Capricorne, elles sont trop souvent refoulées  (clin d’œil Facebook détaillé, publié avant-hier)

 

Saturne et Neptune sont toujours dans l’orbe de leur carré

Confrontation entre la réalité saturnienne et le rêve neptunien.

Saturne est rigoureux et persévérant, mais aussi rigide

Neptune est créatif et bienveillant, mais aussi porteur de fuite et de désillusion.

Il s’agit de prendre conscience de notre responsabilité à vouloir construire des murs que Neptune cherche à dissoudre  (clin d’œil Facebook détaillé, publié le 26 novembre).

 

Dans la nuit du 21 au 22 décembre  à 4h 49 TU :

(5h 49 en France)

le Soleil rentre en Capricorne

On franchit un portail. C’est le solstice d’hiver.

La lumière revient progressivement.

Le soleil rejoint Mercure dans le signe de Saturne. Ensemble, ils vont vouloir fuir les enthousiasmes idéologiques du Sagittaire.

Mais Monsieur Soleil sait où il veut aller et réussit sur le long terme. Avec Saturne, il développe l’autonomie à travers le respect de ses propres lois ou de celles dont il a hérité de son père.

 

Chaque aspect abordé dans ce Billet, exact après le 11 décembre, sera repris en détail dans mes clins d’œil Facebook.

 

Conclusion

11 + 12 + 2015  =  2 + 3 + 8  =  13 … La Lame sans nom

Certains l’appellent la Mort, mais ici-bas, si rien n’est éternel, rien ne meure. Tout se transforme. Cette treizième lame du Tarot n’est donc pas une fin en soi, mais une étape à franchir pour passer d’un état à un autre.

C’est une mort symbolique, on quitte l’ancien pour réaliser quelque chose de neuf. C’est donc une fantastique opportunité de se transformer. Une page se tourne …Sauf qu’on récolte ce que l’on a semé, le fruit de son travail et de ses efforts.

Alors, changement radical, tournant, arrêt brusque d’une situation qui n’a plus sa raison d’être et qui se transforme …

 

Sur le plan collectif, la lame 13 du Tarot fait penser à tous ces karmas que nous trimballons avec nous, toutes ces mémoires enfouies faites de massacres, de destructions et de barbelés, d’invasions barbares,  d’inquisitions pétries de machines à torturer, d’exodes et de terreurs.

Mais une nouvelle carte du monde se profile. L’ouverture est en mouvement.

Concrètement, physiquement, la Terre change de niveau vibratoire. Nous aussi.

Certains le sentent. D’autres le chantent. Ce sera encore long … Langue de bois ? … Incapacité des modèles actuels à répondre aux défis d’aujourd’hui ? ….Manque d’âme ? …. Un peu tout à la fois.

Mais face à tout cela aussi : des millions d’âme qui ne se battent pas « contre », mais qui s’unissent pour être prêts. Bientôt ….

Et justement, sur un plan plus personnel, notre taux vibratoire définit la fréquence d’énergie correspondant à notre degré d’évolution spirituelle. Les vibrations que nous émettons créent un champ autour de nous, qui entre en contact avec les lieux, les êtres et les objets qui nous entourent. Je ne suis pas une spécialiste des taux vibratoires ni de la radiesthésie, mais j’ai lu que de nombreux radiesthésistes et géobiologues se sont aperçus que la fréquence vibratoire humaine a beaucoup augmenté depuis quelques années, pouvant largement dépasser 10 000 unités sur l’échelle de Bovis.

Je me remets en question comme vous tous, mais j’y vois toute l’importance de se libérer de ses peurs, de ses pulsions, de ses colères, qui nous polluent et font baisser le taux. Pour ceux qui ont commencé un travail sur eux-mêmes, l’adaptation est plus facile, leur permet de vivre en harmonie et de trouver la paix intérieure.

Alors tous ensemble, faisons vibrer nos cellules, essayons de rire, de sourire, de chanter, de faire ce que l’on aime et d’avoir des pensées positives, d’entrer en contact avec la nature, de manger et de boire sainement, …. de s’aimer et d’aimer. Et comme nous sommes des gouttes d’eau dans l’océan de la conscience universelle, en élevant notre taux vibratoire, non seulement nous nous ajustons avec celui de la planète, mais nous aidons aussi à élever la vibration de tout ce qui est vivant dans cet océan de Lumière.

 

Copyright Jacqueline Boilot  –  ce  8  décembre 2015

En ce jour de la Fête des Lumières

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Facebook : https://www.facebook.com/alloallomercure/

Share