La Lunaison du 4 juillet 2016

Cette Lunaison se fait à 12° 53 du Cancer dont le degré sabian nous dit :

« Une main ouverte, au pouce proéminent »

Dominante : Le rôle de la volonté dans la formulation du caractère

Encore une fois, on voit ici comment une caractéristique physique révèle un trait psychologique et spirituel sous-jacent. Le pouce en chiromancie, représente la volonté.  Et un pouce rigide, c’est une volonté inflexible ; tandis qu’avec un pouce plus flexible, on a une personne plus impressionnable.

Dans la formulation originale de ce degré symbolique, élaborée dans le parc de San Diego, la « main » était légèrement fléchie, ce qui tendait à suggérer un caractère moins rigide. Pourtant, le sens de base, c’est bien que l’individualité ne peut s’exprimer que dans un caractère fort. On peut imaginer ici qu’une grande volonté est nécessaire pour faire face aux problèmes.

 

Une Nouvelle Lune le  4  juillet  2016  à  11 h 02 TU

(13 h 02 en France)

 

Lunaison dans l’énergie du Cancer

Un signe d’Eau, cardinal, yin

Soleil/Lune conjoints à Mercure,  plus largement à Vénus

L’axe des Nœuds Lunaires

est toujours sur l’opposition Jupiter/Neptune

Une carence en Air

(sauf pour une partie de la France qui a l’ascendant en Balance)

Tout d’abord, bonjour à nos amis américains qui fête The Independance Day initié en 1776, juste avant la découverte d’Uranus !

.

Beaucoup d’Eau !

avec le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars et Neptune, Chiron, le Nœud Sud et Pallas … et une forte tonalité Cancer. On est dans les eaux protectrices d’une matrice, d’un ventre, d’une enveloppe, d’une membrane cellulaire qui sert de carapace.

On a un grand triangle d’Eau, mais il n’est pas fait de trigones : le départ se fait dans le signe cardinal du Cancer avec quasiment toutes les planètes personnelles, il se projette par un sesqui-carré sur Mars dans la fixité du Scorpion, et se diffuse à travers un tri-décile sur la mutabilité de Neptune en Poissons : le ciel planétaire voudrait-il nous brancher sur une vision spirituelle concernant nos projets du moment ?

Ceux parmi vous qui ont déjà l’Eau très dominante dans leur thème natal, et en particulier ceux qui ont des planètes dans le 2ème décan du Cancer, entre 10 et 20°, peuvent sentir un côté émotionnel très fort déferler  (dans un sens ou dans un autre : hypersensibilité accrue ou accents de mélancolie) et le sublimer à travers une création.

 

Le départ d’une Lunaison est toujours le début de quelque chose. C’est une petite graine qu’on sème. On ne sait pas bien encore dans quel terreau. On ne sait pas comment le temps ou les vents vont accélérer la germination ou la ralentir. On sait juste qu’il y a quelque chose qui est en train de démarrer. Dans une nouvelle vision, une nouvelle intention, dont il faut prendre conscience et qu’il nous appartient de manifester en lui donnant forme. Et le Cancer, signe de la Lune, plus encore qu’un autre signe, parle de gestation. Gestation de nous-mêmes.

 

Lunaison conjointe à Mercure à 10° Cancer

Lunaison conjointe à Vénus à 13° Cancer

Lunaison en quinconce à Saturne Rétro à 11° Sagittaire

Lunaison en trigone à Neptune à 12° Poissons

Lunaison opposée à Pluton à 16° Capricorne

Lunaison en aspect harmonique à l’axe des Nœuds lunaires  – 15° Poissons/Vierge

Lunaison en trigone large à la Lune Noire Moyenne à 5° Scorpion

Lunaison en trigone à Pallas à 7° Poissons

Donc une lunaison sur tous les fronts.

La révision du mental est privilégiée, un mental qui parle vénusien, une drôle de langue que certains ont complètement oubliée. L’opposition des 4 planètes (Soleil, Lune, Mercure, Vénus) à Pluton nous branche sur des notes fondamentales et peut faire jaillir de puissants remous venus des profondeurs, comme un point d’orgue à de potentiels réaménagements en cours.

Si on ne regarde que le stellium des 4 planètes en Cancer, on tourne le dos à Pluton et à ses métamorphoses et on ne pense qu’à l’été qui vient, avec ses plages de sable doré. Si on se tourne vers Pluton, on oublie que c’est le Soleil qui lui donne sa vitalité.

C’est un équilibre qui doit donc se faire entre le Cancer et le Capricorne, un équilibre cardinal actif, un équilibre entre l’enfant et l’adulte en nous, qui nous demande

* de quitter une vulnérabilité aux émotions  (Cancer)

* de façon à permettre de s’affirmer et de « grandir » en trouvant une nouvelle structuration de soi (Capricorne)  – et ce, à tous les niveaux, que ce soit par la métamorphose de toutes ses structurations sociales ou familiales, ou dans la transformation en profondeur de soi-même.

 

Bien sûr avec Pluton en opposition, ça peut être une confrontation radicale et sans appel, avec forcément une peur, une anxiété, une angoisse, qui montera de la nécessité de sécurisation demandée par les 4 planètes personnelles en Cancer ; mais en même temps Pluton aide à prendre conscience de cette obligation de transformation.

Ça nous rappelle que la Terre bascule sur son axe Pôle Nord / Pôle Sud ; et que chez nous aussi, dans cet axe Cancer / Capricorne, ça peut chavirer grave.

Mais ce n’est pas nouveau, Pluton fait cette opposition chaque été dans cet axe, depuis qu’il est passé en Capricorne en 2008  (et il nous redonnera un petit coup d’accélérateur de prise de conscience chaque été jusqu’en 2023) pour nous dire que le passé est terminé, qu’il faut se tourner vers un futur plus en adéquation avec notre Evolution et qui réponde à ces questions de sécurité, en nous ou à l’extérieur de nous.

Il faut OSER.

Et si on arrive à éliminer un passé qui nous sclérose, ce sera forcément pour une plus grande stabilité à venir. C’est une nécessaire mise au point et Saturne le confirme en obligeant à un recadrage par son quinconce au stellium en Cancer.

 

Jupiter a son mot à dire et sert de relais/issue à l’opposition centrale

Jupiter, c’est l’expansion, c’est la solidarité, c’est la générosité. Il apparait en solution à l’opposition centrale.

Mais il est encore un peu opposé à Neptune ; l’opposition est très large, et se défait  (elle était exacte en septembre 2015) …Avec ces planètes du collectif, on s’est trouvé devant une obligation de trouver un équilibre entre un idéal  (Neptune) concernant une espérance proposée par Jupiter. Une prise de conscience qui apparemment, n’a pas été entendue au niveau collectif, puisque c’est toujours la plus grande confusion qui règne.

A nous de décider ce que l’on veut en faire au niveau personnel… en gardant à l’esprit que si l’on trouve du sens à ce qui se passe en soi, on donnera du sens à la transformation de cet Univers en pleine métamorphose.

 

Le 7 juillet : Mercure fait sa conjonction supérieure au Soleil

Il est en marche directe. En Cancer, ensemble, le Soleil et lui, ils expriment une puissante expression de nos feelings. La dynamique mentale est très forte puisque la lunaison est conjointe à Mercure. A la conjonction supérieure, la parole est libérée et s’oriente vers une nouvelle direction en reflétant tout ce qui a été remanié au niveau du mental depuis la mi-mai.

Nous avons pu mettre en place de nouvelles intentions, de nouveaux dialogues. C’est une nouvelle page d’orientation mentale qui rencontre un horizon inédit

En trigone à Neptune, c’est une page qui s’ouvre à nous dont on pourra avoir une lecture différente, que l’opposition à Pluton confirmera en expliquant le pourquoi du changement.

Le trigone à Saturne et le tri-décile à Uranus confirment la nouvelle approche intellectuelle, qui peut faire rayonner la pensée sur un plan personnel.

 

Mars a repris récemment sa marche directe

Je suis rentrée dans le détail de ce retour direct dans un récent Clin d’œil sur ma Page Facebook.

Pour cette Lunaison, Mars est pour la troisième fois en quinconce décroissant quasi exact à Uranus : la première fois, c’était le 5 février, puis le 19 juin. Ce 3ème quinconce, est la constatation évidente de ce qu’il faut profondément réviser et changer dans sa manière de faire au niveau de la relation avec l’Autre. La mise au point, la leçon à apprendre, le réajustement, sont nécessaires. Mais il se fait encore trop de dissensions et de tiraillements. Et on est passablement énervé !

Dans le même temps, entre février et fin août, entre Mars et Uranus, c’est un enchevêtrement de quinconces, de bi-quintiles et de sesqui-carrés. C’est dire la complexité du lien entre les deux planètes, entre des prises de risques devant les obstacles, qui alternent avec des moments de doute et une puissante créativité.

 

Saturne, Neptune et Pluton sont rétrogrades pendant toute la Lunaison.

Au niveau politique, le début de l’été va-t-il stopper les contestations ? … On va de toute façon, vers quelque  chose de moins électrique que ces deux derniers mois.

Dans nos vies personnelles, c’est le moment de se demander, encore une fois, ce que nous ne pouvons plus supporter. C’est le moment de reprendre confiance en soi, en plongeant à l’intérieur de soi, de noter tout ce qu’on a réussi, réalisé, et mené à terme. Nous valons bien plus que ce que nous croyons. Si seulement nous pouvions en être persuadés !

 

 

********

 

La Pleine Lune se fera le 19  juillet  2016  à  22h 58 TU

(le lendemain, le 20 juillet, à 0h 58 France)

 


une Pleine Lune dans l’axe Capricorne / Cancer

Un axe cardinal et yin

Avec Uranus en planète Apex

Pour ceux qui viennent sur ma Page Facebook, je ferai une étude plus fouillée de cette Pleine Lune, le moment venu. Mais je ne pourrai pas vous en informer via le blog.

 

Bien équilibrée entre Feu/Terre/Eau, cette Pleine Lune présente une carence totale en Air.

Heureusement c’est l’été, on pourra ouvrir grand les fenêtres !

 

Un axe de Pleine Lune au carré d’Uranus

Branle-bas de combat ! L’Eveilleur nous rappelle cette petite graine semée à la Nouvelle Lune ; mais il ajoute : « Faut qu’ça bouge ! » … La mentalité, les idées, les projets, …. Uranus déteste la routine. Ce qu’il veut, c’est que l’horizon s’élargisse et qu’on puisse s’autoriser à faire des choses qu’on n’aurait même pas imaginées avant.

Et justement, la PL est en aspect harmonique à Mars

qui vient de reprendre un peu de vitesse et veut initier de nouvelles démarches.

Le Feu et la Terre sont bien présents,

c’est actif et concret. Il est nécessaire d’aller de l’avant, en regardant la réalité (Terre), en prenant des initiatives (Feu) ; c’est maintenant qu’on peut mettre en place ce qui nous permettra de construire à la rentrée et de structurer. C’est maintenant qu’on doit mettre en place ce qui doit l’être de façon à être prêt en octobre, de façon à pouvoir répondre au carré de Saturne à l’axe des Nœuds Lunaires et à trouver en soi la force dont on aura besoin pour répondre au Seigneur du karma et s’assumer en toute autonomie.

C’est possible. Je le répète : ne sommes-nous pas plus que ce que nous croyons être !

Et quelle chance nous avons, grâce à l’astrologie, de pouvoir anticiper ….

 

Le 29 juillet, Uranus commencera sa rétrogradation de l’année 2016.

Cinq mois pour être au contact de nos besoins de liberté d’expression personnelle. La planète a déjà commencé à ralentir, elle permet d’aller  voir sous l’apparence des choses pour intégrer de nouvelles idées, pour un changement complet d’attitudes et d’habitudes.

Tout est synchrone !

 

La Numérologie de la Nouvelle Lune  n’a pas changé :

4 + 7 + 2016  =  4 + 7 + 9  =  20 … encore une fois le Jugement

La Numérologie de la Pleine Lune n’a pas vraiment changé :

19 + 7 + 2016  =  10 + 7 + 9  =  1 + 7 + 9  = 17 … encore une fois l’Etoile

A moins que l’on totalise  26, soit 8, la Justice

Une énergie de renouveau qui demande de se débarrasser de ses vieux oripeaux, et de quitter un certain passé de façon à renaître un peu comme cet enfant tout nu qui sort du tombeau de la Lame 20 …. mais dans le but de découvrir cette Etoile que l’Univers nous envoie au travers de multiples opportunités. A nous de les reconnaître, et de les saisir.

Si on pouvait juste imaginer un moment que la Guérison est désormais enclenchée  …

 

Conclusion

L’été arrive. Certains sont sur le départ. Mais c’est peut-être aussi le moment d’avoir plus de temps pour soi. Sans refuser totalement les joies du farniente, on en a besoin, c’est un temps pour se ressourcer, pour profiter de soins énergétiques si on le peut.

Pour dire STOP à un passé qui nous pollue.

… référence au pouce proéminant du degré sabian de cette Lunaison : si nous nous arrêtions un moment pour penser à nous, pour nous libérer enfin de tensions émotionnelles et de colères réfrénées, de contrariétés et de frustrations mal digérées

Pluton en face de cette Lunaison invite à une remise en question importante. Et Neptune peut nous soutenir dans sa dimension spirituelle et son intuition.

Cette Lunaison en Eau nous apporte une Energie de Bonté, de Beauté, de Spiritualité.

Le couple Vénus/Mars est en trigone, nous offre une harmonie du yin et du yang et nous permet de naviguer sur une nouvelle affirmation de nous-mêmes, pas celle qui laisse toute la place à un ego dominateur, mais une affirmation qui passe par une force intérieure capable de nous faire passer de la matrice cancérienne à une sérénité retrouvée à travers une structure Capricorne.

Pouce levé, n’oublions pas !

Vers l’Univers

Pour une dimension cosmique.

Entre le corps physique et le corps énergétique.

Entre le visible et l’invisible.

Et pour la Renaissance de l’Etoile qui est en nous.

 

Copyright Jacqueline Boilot  –   le 2/3 juillet 2016

 

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Facebook : https://www.facebook.com/alloallomercure/

 

 

Share