La Lunaison du 17 août 2012

Une Lunaison Lion à  25°08 dont le degré Sabian apporte un peu de baume :

« Un arc-en-ciel après la tempête ».

Dominante : le symbole d’une communication entre Dieu et l’homme, toujours possible si la crise de croissance a été vécue, courageusement et intelligemment, dans la foi.

Dans la chrétienté, l’arc en ciel  représente le pardon, la réconciliation. Il peut être aussi l’espoir de retrouver une lueur de la lumière primordiale qui s’est cachée. C’est une opportunité, certes. Mais les hommes la saisiront-ils ? …. Rien n’est moins sûr.

Il s’agit ce mois-ci d’une Lunaison dans l’énergie du Lion,

un signe de Feu, fixe, yang.

 

 

Le Lion est le signe de l’été. En pleine chaleur estivale, il représente la plénitude de la vie, la maturation du fruit. En mythologie, nous retrouvons Hercule terrassant le lion de Némée et se couvrant de sa peau : possibilité pour l’être humain  de surmonter n’importe quel obstacle, grâce au potentiel inscrit en lui depuis toujours. Le Lion symbolise donc la puissance, le courage, et tout ce qui brille.

 

Mal compris, le Lion se situe au niveau de l’abus de pouvoir. Imposer sa volonté, donner des ordres et en abuser, flatter les autres … pour mieux en déceler les faiblesses. Ce qu’il veut, c’est être admiré. Et s’il est généreux, c’est pour qu’on lui en soit reconnaissant.

Bien compris, en revanche, le Lion devient volontaire (il est fait de Feu), généreux, fidèle à ses principes et créatif bien sûr (symbolisme de la maison 5). Il a conscience de son rôle de leader qu’il assume avec volonté, organisation et brillance.

 

La carte de la Lunaison présente un peu moins d’aspects que la Lunaison précédente, comme si les planètes voulaient prendre, elles aussi, avec la chaleur qui revient en force, un peu de repos.

Mais beaucoup de Feu, l’élément dominant, avec Soleil, Lune, Mercure et Uranus peuvent apporter de l’impatience et des pulsions incontrôlées. D’autant plus que la Terre si peu représentée (juste un point avec Pluton) ne nous apportera pas le réalisme dont on aurait besoin pour gérer le domaine matériel … et donc la crise économique qui continue à enfler un peu partout.

 

De plus : une lunaison à l’opposé de Neptune !

Si l’opposition peut être bénéfique aux artistes, elle l’est moins sur un plan économique,  car le monde d’idéaux dans lequel elle veut vivre manque de points de repères stables. La quête d’absolu, c’est très beau … jusqu’à ce que le conflit intervienne et qu’on prenne la fuite pour éviter d’affronter objectivement et rationnellement les problèmes.

 

Une lunaison carré à la Lune Noire moyenne sur laquelle va bientôt passer le Nœud Sud (on en reparlera), confirmant un travail à faire au niveau très profond de nous-mêmes. Le carré peut nous dynamiser pour faire cette coupure, indispensable, avec de vieux schémas du passé.

 

Un point d’issue : l’opposition est sextile/trigone donc harmonique à la conjonction étroite Mars/Saturne, fin Balance :

La persévérance et l’opiniâtreté arriveront-elles à transformer les obstacles en de potentiels tremplins ?…

Il faut bien visualiser ce périple hors du commun que vient de faire le Sieur Mars :

De novembre à juin, il a fait sa longue boucle de rétrogradation en Vierge, le forçant à faire une analyse critique de ses comportements et de sa manière d’agir habituelle.

Le 3 juillet il rentre en Balance pour 7 semaines, où il fait la cour à la Belle Vénus chez qui il vient cohabiter. Il est en exil et prêt à toutes les compromissions. Que feriez-vous à sa place pour la remercier de son hospitalité ? …. Il guette ses réactions, cherche à lui faire plaisir, se met en quatre, pèse le pour et le contre (on est en Balance) … . Une ou deux scènes de ménages aux moments des carrés ; c’est normal et sain chez un couple !

Mais surtout, le preux chevalier rencontre d’abord Neptune (en quinconce) et s’aperçoit que pour suivre son idéal, il aura quelques ajustements à faire.

Puis il se heurte à Pluton, dont le carré lui sape les élans.

Heureusement Jupiter en trigone en Gémeaux lui redonne du cœur à l’ouvrage, en développant en lui, confiance et organisation.

Enfin, à la NL du 19 juillet, Uranus en opposition le trouve toujours aussi courageux mais lui fait faire des erreurs de parcours.

C’est donc imbibé de ses multiples expériences qu’il vient juste de rencontrer Saturne (en exaltation dans le signe, alors que lui-même est en exil), le 15 août, pour agir avec ténacité et sérieux et peut-être enfin essayer de construire quelque chose.

Mars et Saturne se sont déjà rencontrés en Balance :  c’était le 31 juillet 2010.

Cette seconde conjonction a son importance, elle se fait sur les derniers degrés du signe, et surtout elle intervient après la longue rétrogradation de Vénus.

 

 

Une seconde conjonction Mars/Saturne en Balance

 

Une conjonction Mars/Saturne se fait tous les deux ans environ (un peu plus) : il s’agit toujours d’un rendez-vous important, puisque Saturne, le Surmoi, vient contrôler les réactions primaires de Mars.

Résultat : ou bien on devient un adulte mature, ou bien on rue dans les brancards si Mars veut se montrer très violent.

Mais en Balance, Saturne est chez lui puisqu’en exaltation, alors que Mars est en exil, se montrant plutôt hésitant et indécis, détestant les conflits et préférant faire la paix à n’importe quel prix !

 

Les deux planètes ont déjà eu rendez-vous le 31 juillet 2010 à 0° 48 de la Balance : c’était après une  rétrogradation de Mars en Lion qui nous avait secoués par rapport à notre identité, ou à notre territoire ou à notre dignité à nous défendre, …..

Et puis surtout, la conjonction Mars/Saturne était prise dans un T-Carré cardinal plutôt explosif, à l’opposition d’Uranus, et au carré de Pluton, planète Apex du T-Carré : à l’époque, n’importe quel désaccord, n’importe quelle frustration pouvaient réactiver des pulsions remontant à l’enfance qui n’avaient pas jusque là trouvé d’exutoire. Mars sur Saturne pouvait servir de détonateur.

 

Une nouvelle fois, le 15 août 2012, cette conjonction s’est faite en Balance.

Hyper importante, cette conjonction Mars/Saturne, puisqu’il ne faut pas oublier que le carré qui occupe nos esprits pour 4 années au moins, voit la dissonance :

* d’Uranus qui est chez Mars

* avec Pluton qui, lui, est … chez Saturne !

Un lien évident … Pourtant, la conjonction ne semble pas aussi explosive que la première fois, puisqu’elle est en bon aspect de Soleil/Lune d’une part, et de Neptune d’autre part.

Tout au plus n’a-t-elle pu indiquer, sur le plan individuel, qu’un bon examen de conscience sur le plan relationnel. D’ailleurs beaucoup sont en vacances et ont remisé à plus tard la pression du quotidien.

Sans oublier que Saturne est un ami, dès lors que l’on a développé en soi sagesse intellectuelle et maturité affective : en s’alliant à Mars, Saturne peut donner les structures pour que l’action martienne puisse s’ancrer dans le réel et le concret.

Faut-il y voir le lien avec la NASA qui vient de réaliser un exploit en direction de la planète rouge !

 

Saturne étant « le juge », la conjonction au sesqui-carré de Jupiter, la Loi, pourrait aussi représenter un tournant, une sentence.

Or il est curieux de constater :

* à la conjonction de juin 2006 en Lion, réforme des successions.

* à la conjonction de juillet 2008 en Vierge : loi de modernisation des institutions de la 5ème République

* à la conjonction de juillet 2010 en Balance : loi relative aux violences faites aux femmes   +  nouvelle loi de modernisation des institutions de la 5ème République

* déjà pour cette conjonction du 15 août 2012 : loi relative au harcèlement sexuel  votée le 6 août.

 

Enfin Saturne est un frein, un blocage aussi. Alors des refus, des retards, des empêchements peuvent nous perturber cette semaine ou contrecarrer certains projets qui nous tiennent à cœur. Acceptons les limitations que nous impose le seigneur du Temps : elles peuvent nous inviter à intégrer un meilleur équilibre dès que Mars se sera éloigné (dans quelques jours !)

D’ailleurs à la fin du mois d’août, Mars fait un Triangle mineur plutôt favorable, sextile au Soleil et sextile à Pluton. (Soleil et Pluton étant bien entendu en trigone)

 

Il est possible de noter encore que Mars/Saturne est en quintile décroissant (72°) quasi exact avec Pluton : après l’opposition Saturne/Uranus des années 2008/2010, qui a commencé cette révolution entre les Anciens et les Modernes, Pluton vient essayer de pulvériser les dernières résistances qui nous attachaient encore à d’anciens modèles aujourd’hui obsolètes. Un long travail à faire (mais ce n’est pas le propos d’aujourd’hui) par rapport à un cycle Saturne/Pluton qui a commencé en novembre 1982 à 27° de la Balance … Peut-être le sujet d’un prochain article qui nous ferait comprendre le sens des épreuves et des lâchers-prises que nous avons vécus, notamment au carré croissant de 1993 et au carré décroissant de 2010  …

 

Le carré Uranus / Pluton est toujours très étroit. Les deux planètes sont rétrogrades. La prise de conscience de l’ambiance actuelle est toujours de mise dans ce conflit entre l’ancien et le moderne, entre le vieux et le neuf : une prise de conscience économique mondiale. Les banques continuent à subir les remous, prises dans l’étau de ceux qui s’accrochent à leurs vieilles peurs et de ceux qui veulent innover.

 

Uranus, planète Apex du T-Carré cardinal pourrait signifier des réformes brusques et agressives si la rétrogradation des deux mastodontes ne venait en maîtriser la violence encore un peu. L’opposition de base du T-Carré rejoint Pluton à Vénus dans l’axe Capricorne/Cancer.

Cette petite Vénus en recherche de sécurité affective en Cancer, opposée à Pluton, et carré à Uranus, se trouve bien rudoyée ces jours-ci. Sa fragilité et les remous qu’elle a entraînés ont été manifestes cette semaine sur le blog qui a dû faire face, tant bien que mal, à un déversement émotionnel (près de 450 messages depuis dix jours !) avec des remises en question douloureuses au niveau familial et l’obligation de trouver une sorte d’abri et de douceur où partager ces moments de mal-être.

 

Mercure est trigone à Uranus et quinconce à Pluton. Il a repris sa marche directe en Lion et pourrait nous permettre d’exprimer nos idées personnelles (Uranus) avec beaucoup d’aisance, ou tout simplement nous donner l’envie d’apprendre et d’intégrer de nouvelles méthodologies, d’autant plus que Pluton nous permet d’aller vraiment en profondeur.

Le 1er septembre, il rentre en Vierge, pouvant alors concrétiser ce que l’on aura conçu sous l’effet du trigone à Uranus … enfin, avec un peu de patience, car il faudra attendre que la planète mentale soit sortie de son opposition à Neptune (également le 1er septembre)  risquant de nous embrouiller un peu l’esprit pendant quelques jours  !

 

 

L’énergie de la rentrée : le Scorpion !

 

Mars commence le défilé : il rentre en Scorpion le 23 août

Le 31 août, c’est au tour du Nœud Nord (en face, le Nœud Sud rentrera en Taureau, bien sûr)   – Un changement d’énergie pour 18 mois environ, jusqu’en février 2014, et un axe qui va très vite nous parler de transformations, de destruction/reconstruction, du deuil d’une certaine forme de vie, parfaitement synchrone avec Saturne qui rentrera en Scorpion, lui, le 5 octobre et signera pendant un peu plus de deux ans, un nouveau partage qui devient nécessaire après le vaste chantier émotionnel que Saturne en Balance a fait dans notre quotidien  en sciant les branches mortes !

La Lunaison Scorpion se fera le 13 novembre avec une éclipse totale de soleil ! … Les émotions (Lune) pourraient bien éclipser la raison (Soleil)  –  Pour rappel : l’éclipse de Soleil Nœud Nord du 4 janvier 2011 qui marqua le soulèvement du peuple tunisien et mit le feu aux poudres dans toute une partie du Moyen-Orient.

Or, le mécontentement actuel après la mise en place par le gouvernement (démocratiquement élu) de Comités de surveillance dans les villages reculés (pour l’instant), se met à gonfler de nouveau dans l’esprit de femmes qui se voient aujourd’hui dépossédées de leur volonté de réelle démocratie.

 

Le Scorpion, lorsqu’il est serpent, représente la destruction, ou l’autodestruction. Mais lorsqu’il est aigle, il devient endurance et transformation de soi.  Il demande alors de « s’unir à … »  et de « faire avec … » pour aller dans le sens d’une évolution.

 

J’ai déjà signalé comme cet été peut être une charnière entre les six premiers mois de l’année qui nous ont fait vivre ces longues rétrogradations de Mars et de Vénus … et une fin d’année où il va bien nous falloir trancher , décider, oser (Uranus est en Bélier au carré de Pluton …)

Une belle période pour tous ceux qui voulaient justement changer tant de choses dans leur vie. Ils vont pouvoir concrétiser, ça, c’est promis !

 

 

Conclusion

 

Nous sommes nombreux à être épuisés.

A l’image de cette Terre, défigurée par des catastrophes qui la rongent de l’intérieur, nos nuits ne trouvent plus le sommeil ou sont peuplées de rêves parfois bizarres et de cauchemars qui rajoutent au stress quotidien.

La longue rétrogradation de Mars a façonné un printemps fait de travail et de rigueur. Il a fallu se structurer, mieux s’organiser parfois, ou s’organiser autrement pour être plus minutieux.  Il a fallu analyser, prévoir, comprendre nos contradictions et rentrer dans les structures d’un signe de Terre     .

Vénus à son tour, est venue ajouter son grain de sel. Dans le signe aérien des Gémeaux, elle proposait une liberté et une légèreté qui a fait froncer le regard martien plus d’une fois  (l’année 2012 est semée de carrés Vénus/Mars !) Et  nous avons été touchés dans notre sphère émotionnelle ou relationnelle.

Positivement, selon le plan sur lequel est vécue affectivement Vénus (amour physique, complicité amoureuse intellectuelle, ou amour de l’humanité) nous avons tous eu l’opportunité d’évoluer vers une nouvelle conscience d’être. Seule, la peur, en a empêchés beaucoup.

 

Car certains, en engrangeant trop de déceptions, se sont sentis frustrés sans comprendre ce qui pouvait limiter ces dimensions vénusiennes (affectives ou pécuniaires) dans leur vie. C’est un peu toute la difficulté du bateau qui veut s’ancrer, juste avant de se stabiliser.

Mais d’autres, en revanche, de plus en plus nombreux, se sont retrouvés, se sont recentrés, dans leurs désirs en une meilleure adéquation avec leur vécu.

 

Jacqueline  –  ce 16 août 2012

www.jacquelineboilot.com

 

 

 

Share