La Lunaison du 10 avril 2013

Une Lunaison sur le 21ème degré Sabian du Bélier

«  Un boxeur entre sur le ring »  (ou dans l’arène)

Dominante : Glorification de l’agressivité sociale quand elle suit les canaux que la culture lui impose.

… Comme une volonté de pouvoir, qui opérerait à un niveau de compétition … Mais alors, il y a victoire ou défaite. Car s’il y a un ring et deux combattants, tout comme dans l’interaction du Yin et du Yang, chacune des énergies gagne à son tour. Dans un monde dualiste, la victoire est toujours temporaire.

 

Il s’agit d’une Lunaison dans le signe du Bélier,

un signe de Feu, cardinal, yang.

Un stellium dans le dernier décan du Bélier

Saturne est rétrograde

 

La Pleine Lune du 27 mars nous a fait rencontrer déjà l’énergie Bélier : ce signe du début du printemps nous apporte des jours qui rallongent. Première impulsion de l’année avec une activité printanière qui démarre. En restant très prudent …. Cette Lunaison qu’on appelle Lune Rousse peut nous réserver bien des surprises

 

Le Bélier est bel et bien le pionnier, celui qui prend des initiatives, qui n’en fait parfois qu’à sa tête. Il apporte élan et enthousiasme. Il déborde d’ardeur et d’audace. Parfois colérique. Souvent imprudent par trop d’impatience.

 

 

Très peu d’aspects.

 

Mais l’énergie est toujours incroyable avec le signe du Bélier tellement occupé.

Vénus et Mars viennent tout juste de commencer leur cycle et nous interpellent. C’est bizarre comme leur conjonction n’est pas toujours considérée comme un aspect harmonieux  !

Un feu trop intense qui jaillirait en pulsions destructrices ? … Un désir de changement qui voudrait évoluer en possible libération ? … Une passion vénusio-martienne qui se transformerait en rapport de forces ? … Tout est possible dans ce signe de Feu, et dans l’ambiance électrique d’une époque qui génère de multiples décompensations.

Leur nouvelle aventure en Bélier signe une autre façon d’aborder nos relations intimes. Pour les uns, en laissant jaillir une nouvelle flamme amoureuse et créatrice.  Pour les autres, en transformant un quotidien affectif qui peut avoir besoin d’un nouvel éclairage pour lui donner du sens.

 

Entre 20° et 24° du Bélier, donc dans le troisième décan, les deux couples Soleil/Lune et Mars/Vénus sont galvanisés par l’énergie d’un Uranus, décuplée dans ce signe très martien. Il y a de l’amour dans l’air.

Mais entre les deux couples astrologiques, un planétoïde étrange, à 22° : Eris, qui viendrait comme Sedna, de la ceinture de Kuiper, observée en 2003 et classée planète naine en 2006.

En mythologie, Eris est la déesse de la discorde ! Viendrait-elle régler des injustices en semant la zizanie ? … La question reste posée.

 

 

Saturne fait sa 1ère rétro en Scorpion

 

Saturne, c’est le Grand Sage qui nous fait tenir debout. Il nous structure en posant des limites. Mais il appuie là où ça fait mal. Dans notre vie ou dans la société. Il est là pour ça !

 

Rappel de sa boucle de rétrogradation :

15 novembre 2012 : direct à 4° 49 du Scorpion

18 février 2013 : il rétrograde à 11° 32 du Scorpion

8 juillet 2013 : il reprend sa marche directe à 4° 49 du Scorpion

15 octobre 2013 : il franchit le 11° 32 du Scorpion.

 

 

Sur un plan personnel :

 

Quand il passe en REtrogradation, il nous invite à REpenser, à REdéfinir un cadre de vie avec ses autorisations et ses interdits, à s’interroger sur la solidité de sa structure.

Mais il est impératif de repartir sur de nouvelles bases après avoir évacué ce qui ne convenait plus. Voilà ce que va nous proposer Saturne pendant 4 mois et demi. Une petite pause pour réfléchir. S’interroger sur les structures qui étaient les nôtres jusque là, se poser des questions sur leur réelle efficacité. Changer éventuellement d’ossature pour trouver une nouvelle manière de se tenir debout. Délimiter la nouvelle place qui sera la nôtre dans la société. Accepter éventuellement de nouvelles responsabilités.

 

Les rétrogradations précédentes de Saturne en Balance (janvier/mai 2010, janvier/juin 2011 et février/juin 2012)  nous proposaient de lâcher nos fragilités intérieures pour transformer nos rapports avec les autres

Cette fois en Scorpion, signe des métamorphoses, Saturne nous propose de changer ce qui doit l’être.

La prochaine rétrogradation se fera du 2 mars 2014 au 20 juillet 2014  (entre 23 et 16° Scorpion)

La troisième rétrogradation se fera à cheval entre le Scorpion et le Sagittaire du 14 mars 2015 au 2 août 2015  (entre 5° Sagittaire et 28° Scorpion) : il s’agira alors de mettre en place le fruit des réflexions nées en Scorpion.

 

Il est intéressant de regarder dans quelle maison natale ça se fait  …

Le moment est-il arrivé de revenir sur de vieilles peurs ?

Y a-t-il des crispations agrippées à de vieilles sécurités ?

Ou de vieilles frustrations à gérer autrement ?

Voire des certitudes à ébranler ?

Ou des limites à franchir qu’on s’était interdites jusque là ?

Peut-être peut-on se protéger autrement du monde extérieur ?

Ou tout simplement recharger ses batteries pour nouer de nouveaux liens moins rigides, et porteurs d’une communion plus vraie avec les autres ?

Et tout cela malgré la peur de grandir ….

 

Et sur un plan plus global,

 

C’est intéressant de voir ce mois-ci, justement, le lien de Saturne avec Uranus, Neptune et Pluton.

 

Une lunaison où Saturne est en aspect décroissant avec les 3 planètes lentes

 

Saturne est en sextile décroissant avec Pluton en Capricorne.

(tous les deux en réception mutuelle jusqu’en septembre 2015, approfondissant du même coup un travail de lâcher-prise, de remises en question et de transformations indispensables)

Une opportunité favorable au désir saturnien de réguler les pulsions plutoniennes. Et peut-être une occasion de réfléchir plus sérieusement à tous les problèmes de société concernant les tabous, la sexualité, l’euthanasie, ….

Le vote du mariage gay relève directement de cet aspect en entraînant la transformation de l’institution qu’est le mariage. Mais l’aspect astrologique ne fait que renverser une tradition ; il ne parle pas des conséquences d’un tel renversement.

 

Saturne est en trigone décroissant avec Neptune en Poissons.

Encore une opportunité pour redéfinir nos valeurs dans un sens plus humaniste. Mais aussi parfum subtil de Neptune dans un signe dont l’empathie naturelle fait rentrer la foi en ses idéaux dans le climat contestataire du moment  (le trigone pour l’instant recule les effets qui vont pouvoir devenir dévastateurs lorsqu’ils arriveront en carré  (novembre 2015).

 

Saturne est en quinconce décroissant à Uranus en Bélier

Chez Mars tous les deux, on peut penser à des conflits entre la sécurité  et les habitudes d’une part, et le désir de changement d’autre part.

Imaginons-les, tous les deux, en haut du donjon : « Je veux tout changer » dit l’un. « Tu n’y penses pas, il faut toujours garder raison » répond l’autre.

Le quinconce demande toujours un ajustement. Et dans la prise de conscience induite par la rétro de Saturne, il s’agit vraiment de réajuster sa vision des choses en s’ouvrant au changement  (une transformation qui a commencé en 1988 à la conjonction)

 

 

En toile de fond : le carré Uranus / Pluton

 

Un carré croissant à 3° d’orbe qui confirme depuis maintenant plus d’un an, la dégradation progressive d’une économie mondiale, à travers des hoquets de plus en plus forts qui soulèvent des vents insurrectionnels, frappant des  populations dramatiquement fragilisées.

 

Deux jours après cette Nouvelle Lune, Pluton commence sa rétrogradation, dont on parlera plus en détail à la prochaine Lunaison.

 

 

Les Lunes Noires finissent leur séjour en Gémeaux

 

Avec toute l’ambigüité du signe, chacun de nous l’aura vécu de façon différente :

* quête du double, recherche complice de l’Autre pour le comprendre dans sa ressemblance et sa différence, d’une part,

* ou bien désir / manque du savoir, absence de savoir ou volonté de ne pas savoir / reprise d’études ou d’apprentissages, d’autre part.

En passant dans le signe du Cancer, elles vont nous demander d’épurer une certaine relation à la matrice, couper en quelque sorte, un cordon ombilical, quel qu’il soit  (à lier à la notion d’Etat/Providence et aux réformes à venir, allocations familiales, quotient familial, ….).

 

Conclusion

 

Une carte de lunaison avec peu d’aspects, qui pourrait être cool. Mais la toile de fond du carré Uranus / Pluton est bien là, pesante, avec sa kyrielle de nouvelles révélations, de nouveaux  scandales,  pour un assainissement des problèmes sociaux, culturels, moraux, et autres.

 

Avec Saturne, de profondes remises en question sont à l’œuvre, les plus grandes certitudes s’effondrent, que ce soit sur le plan mondial ou sur un plan plus personnel. Un Saturne plutonisé aidé par un Pluton saturnisé. Quel duo de choc pour renverser complètement certaines valeurs qui n’ont plus lieu d’être et initialiser de nouveaux modes de pensée.

Qui pouvait imaginer il y a seulement un mois, un ministre du Budget qui pourfend la fraude fiscale dans sa journée professionnelle … et rentre chez lui, le soir, pour consulter ses comptes à Singapour ! Tsunami politique d’une ampleur inimaginable et dont les secousses sont loin d’être terminées.

 

Car le carré U / P est encore là pour des années, impatient d’opérer une déconstruction qui va de pair avec le cycle Saturne / Pluton dans sa phase décroissante.

Malgré une légère amélioration avec le trigone Saturne / Uranus des années 2016 / 2017, la solution n’est pas pour demain :  la triple conjonction Jupiter / Saturne / Pluton dans le 3ème décan du  Capricorne ne commencera qu’en 2020  (avec très vite Jupiter et Saturne en Verseau)  pour LA vraie reconstruction  qu’on peut légitimement envisager dans une mise en conscience plus humaine, grâce au rayonnement de Neptune en Poissons.

Peut-être nous faudra-t-il tout ce temps pour comprendre qu’il faut redonner leurs lettres de noblesse aux gens qui innovent, qui créent des entreprises, des richesses et des emplois, avant que tous ceux qui veulent encore le faire, ne partent ailleurs. L’émulation est le facteur-clé du bien-être collectif, et non un assistanat dont certains font un métier à vie. Quand le comprendrons-nous ?

Liberté… Egalité… Fraternité …… Oui, mais aussi pour ceux qui ont envie d’entreprendre et de travailler  … Cette fois, c’est clair et net, comme le dit le degré sabian de cette Lunaison, il faut retrousser ses manches et monter sur le ring avec courage.

 

Jacqueline  –  ce   8  avril  2013

www.jacquelineboilot.com

 

Share