La boucle de rétrogradation de Vénus en Gémeaux (1)

Bientôt Vénus va rétrograder. Quel impact peut avoir cette rétrogradation dans nos thèmes personnels ?

 

 

Et d’abord que symbolise Vénus ?

 

Vénus est le point de départ de la structure affective de notre thème. Dans l’astrologie traditionnelle, on relie Vénus à la vie émotionnelle et plus particulièrement à l’amour.

En fait, dans une approche humaniste, Vénus symbolise les sentiments parce que ceux-ci sont basés sur la valeur que l’on donne aux gens ou aux choses. Ainsi est-elle en relation avec notre façon d’aimer et de vivre nos amours, certes, mais aussi avec nos goûts, et notre sens des valeurs.

Et il ne faut pas oublier que les valeurs vénusiennes  sont subjectives et formatées (sauf si l’on nait avec Vénus rétrograde) par les traditions sociales, culturelles, religieuses et morales du clan auquel on appartient. Elles sont donc conditionnées par l’approbation sociale.

 

Au niveau biologique, Vénus est en rapport avec les glandes qui régulent l’équilibre du corps. Tout dysfonctionnement d’une glande peut donc indiquer que l’on n’est pas en harmonie avec  ses besoins.

Au niveau socio-culturel,  Vénus symbolise nos valeurs (j’aime / je n’aime pas) et notre besoin d’harmoniser notre relation au monde. Elle est aussi la fonction qui nous permet de donner une valeur à nos expériences après les avoir vécues.

Au niveau psychologique, Vénus est liée aux problématiques que l’on peut rencontrer pour s’aimer soi-même, pour aimer les autres et être aimé.

Au niveau individuel, Vénus symbolise la créativité et la capacité de rayonner des valeurs que l’on a établies

 

 

Rappel du sens de la rétrogradation

 

Il s’agit, on l’a déjà vu, d’un mouvement apparent car une planète ne recule jamais dans son mouvement héliocentrique (c’est-à-dire par rapport au Soleil)

C’est un effet d’optique, dans une vision  géocentrique (par rapport à la Terre) : pour x raisons,

* que ce soit à cause de l’excentricité des orbites,

* que ce soit à cause d’une vitesse de rotation différente,

on a l’impression, vu de la Terre, que la planète semble ralentir, s’arrêter, renverser sa direction. C’est la même impression, lorsqu’on est en voiture sur l’autoroute, et qu’une voiture nous double. Pourtant les deux voitures continuent bien à avancer dans le même sens !

 

Symboliquement, ce moment de REtrogradation est une façon de REvenir sur ses pas, une volonté de REvoir son passé, d’y REfléchir, de se REcentrer, de se REorienter, et d’apporter une nouvelle réponse.

C’est pourquoi Alexandre Ruperti parlait dans ses séminaires du sens guérissant de la rétrogradation par rapport à quelque chose d’antérieur.

 

S’il s’agit d’une planète intérieure (Mercure ou Vénus)

la rétrogradation est une opportunité pour mettre un terme à une situation périmée.

S’il s’agit d’une planète extérieure (de Mars à Pluton)

il s’agit d’apporter une rectification pour repartir du bon pied.

 

 

 

La rétrogradation de Vénus et son impact dans nos vies personnelles

 

Cette période de rétrogradation dure environ 42 jours. Elle revient tous les 18 mois. Et la rétrogradation se passe dans le même signe tous les huit ans.

 

Avec Vénus, c’est avant tout une prise de conscience significative au niveau des relations, et la remise en cause d’un fonctionnement ou d’un dialogue relationnel qui ne convient pas. Il s’agit donc d’un moment important pour réorienter ses valeurs, et plus particulièrement pour réorienter SA valeur, celle que l’on se donne à soi-même : un moment opportun pour reconsidérer dans son quotidien, les standards d’attitude que l’on a adoptés jusqu’ici, mais qui sont encore porteurs de dévalorisations trop lourdes pour soi.

 

* Quelle valeur réelle je peux donner à telle personne ?

* A telle chose ?

* Quelle valeur je me donne à moi-même ?

* Comment sortir d’une situation dévalorisante pour moi ?

* Comment réhabiliter l’image que j’ai de moi ?

* Qu’est-ce que j’aime réellement faire ?

* Qu’est-ce qui m’attire vraiment ?

* Et qu’est-ce que j’aime ne pas faire ?

* Qu’est-ce qu’il me faut absolument refuser ?

* Pourquoi tels ou tels malaises ?

* Sont-ils réellement fondés ?

* Et si oui, sur quoi ?

* Quels vieux schémas relationnels serait-il  bon d’abandonner ?

* Comment me ressourcer à travers la dynamique d’une Vénus en Gémeaux qui fuit la routine et privilégie les affinités intellectuelles   ?

* Quels sont les manques qui m’empêchent d’évoluer ?

* Et si je réfléchissais à ma façon d’aimer ?

* Qu’est-ce que je dois transformer dans ma vie sentimentale pour me sentir bien ?

 

Vaste programme ! …. tellement important que les questions nous sont reposées régulièrement tous les 18 mois.

Au début, Vénus rétro risque quand même de nous embrouiller pas mal. Mais lorsque le moment de rétrogradation sera passé, il sera possible d’y voir plus clair, peut-être de pouvoir enfin exprimer des ressentis difficiles

 

 

Les 4 phases de la rétrogradation

 

Après avoir étudié la rétrogradation de Mars en novembre dernier, voici celle de Vénus, bien différente : Mercure et Vénus sont des planètes intérieures (elles sont entre le Soleil et la Terre) tandis que Mars est une planète extérieure (elle est au-delà).

 

Dans son cycle avec le Soleil, Vénus en effet, ne va pas de la conjonction à l’opposition, pour revenir à la conjonction. Elle n’est jamais à plus de 48° du soleil, et ne forme pas d’aspect plus grand que le demi-carré.

 

Ainsi, pour l’astrologue humaniste, la boucle de rétrogradation de Vénus commence lorsqu’elle atteint pour la première fois, en phase directe, le degré où elle fera plus tard conjonction au Soleil.

Quand la conjonction se fait avec Vénus rétrograde, elle est dite « conjonction inférieure »

Celle qui se fera, un peu plus tard, avec Vénus directe, est dite  « conjonction supérieure ».

 

Pour ne pas alourdir ce Billet, les 4 phases de la boucle de rétrogradation de Vénus seront étudiées en détail dans le prochain article à paraître dans quelques jours : 4 phases dont voici les dates :

Phase 1 : à partir du 23 avril, à 15°44 des Gémeaux, Vénus commence à ralentir son pas. Elle est Hesperus directe.

Phase 2 : à partir du 15 mai,  à 23°59 des Gémeaux, Vénus rétrograde. Elle devient Hesperus rétrograde

Phase 3 : le 6 juin, à 15°44 des Gémeaux, Vénus fait sa conjonction inférieure au Soleil. C’est le départ d’un nouveau cycle. Cette nouvelle Vénus, appelée Lucifer rétrograde, est porteuse d’une grande originalité de valeurs.

Phase 4 : à partir du 27 juin, à 7°29 des Gémeaux, Vénus repart en marche directe. Elle est Lucifer directe

 

Clôture de vieux schémas relationnels ? … nécessité de sortir d’une attitude dévalorisante ? … réhabilitation de l’image de soi ? … Nous verrons bientôt tout cela dans le Billet qui va suivre  …

 

 

Sur quelle toile de fond se fait cette rétrogradation de Vénus ?

 

A la fin d’une longue rétrogradation de Saturne en Balance

(la 3ème depuis que Saturne est rentré pour la 1ère fois dans ce signe en janvier 2010) et qui, justement pendant de longs mois, nous aura invités à réfléchir longuement sur un vaste chantier relationnel qui n’aura eu d’autre but que de nous aider à nous remettre en cause et à faire le tri dans nos relations personnelles.

 

Après une rétrogradation de Mars en Vierge

Il semble bien que nos deux amants célestes aient décidé de réorienter nos sentiments et nos émotions en nous faisant revivre des émotions perdues et oubliées.

Mais la conjonction inférieure Soleil / Vénus se fait à quelques heures d’un carré décroissant Vénus / Mars

Et il s’agit d’un carré qui se renouvelle plusieurs fois en 2012 (8 avril – 4 juin –  27 septembre), ce qui ne s’est pas passé depuis plusieurs années : l’énergie circule mal entre les deux planètes, entre nos sentiments et nos actions. Et l’aspect répété insiste sur cette nécessité de se confronter à bien des mises au point sentimentales.

 

Juste besoin de signaler encore que Vénus repart en marche directe au moment du 1er carré Uranus / Pluton qui se fera le 24 juin

 

 

Pour un travail personnel :

Avant d’aborder le prochain Billet, on peut déjà faire quelques recherches par rapport à son thème personnel :

* Voir dans quelle maison natale se fait la rétrogradation de Vénus  –  cette année  entre 7° et 24° Gémeaux  –

C’est dans cette maison que l’on pourra s’interroger sur une remise en cause de valeurs désormais périmées.

* Rechercher dans sa mémoire ce qui a pu se passer il y a 8 ans, lorsque la rétrogradation de Vénus s’est faite au même endroit   –  entre 9 et 26° Gémeaux  –

La conjonction Soleil / Vénus s’était faite alors le 8 juin 2004  à 18° des Gémeaux  –  boucle de rétrogradation entre les 26 avril et 24 juillet  –

 

 

Conclusions

 

La rétrogradation d’une planète demande toujours de se tourner vers l’intérieur. Mais cette rétrogradation répond à un besoin de la personnalité consciente : elle va permettre de combler ce besoin, de comprendre, d’assimiler quelque chose. Et ce sera plus facile pour ceux qui ont déjà Vénus rétrograde dans leur thème natal, puisqu’ils sont habitués à fonctionner « autrement » et à aller à contre-courant des valeurs généralement admises !

 

Pour tous, il s’agit encore une fois de tourner la page. D’aller vers autre chose. Vers son Devenir. En assumant son passé, en reconnaissant ses erreurs et en tirant des leçons positives.

Car fidèle à l’enseignement de Rudhyar, puis à travers lui, de Ruperti, je voudrais encore insister sur le fait que toute « crise » extérieure n’est qu’une phase nécessaire de croissance. Ce n’est pas la situation extérieure en elle-même qui est importante ; mais la façon dont on y répondra. C’est là que réside notre véritable liberté, dans notre capacité à donner à ces « crises » une signification, celle d’une croissance ou bien celle d’une terrible frustration. A nous de choisir.

C’est en ce sens que c’est nous, et seulement nous, qui sommes responsables des résultats de nos confrontations avec la vie.

 

 

Jacqueline  –  ce  2  avril  2012

www.jacquelineboilot.com

 

Share