L’entrée de Neptune en Poissons (1)

( et  son  rapport  avec  Uranus  en  Bélier )

 

Ce mois-ci, le 4 avril, Neptune a fait sa première entrée dans le signe des Poissons.

Dans nos thèmes, Neptune est en rapport avec nos idéaux, notre foi, nos croyances … mais également avec nos utopies, nos illusions ou nos dépendances.

 

Il en est de même en astrologie mondiale : dans son sens le plus positif, il est compassion, dévouement, partage. Il se répand en actions humanitaires, voire en sacrifice. Il est le rêve et l’espoir, la spiritualité aussi.

Dans son sens négatif, le rêve devient utopie et désespoir, illusion, désillusion, aveuglement, fuite en avant.

Plus largement, il signe des problèmes démographiques liés aux ressources vitales, entraînant souvent la dissolution des frontières et des déplacements de populations.

Et sur le plan de l’environnement, il peut avoir un rapport avec la pollution des eaux, sans parler des tempêtes, des inondations, voire des tsunamis.

 

Neptune vient donc de faire une première entrée, le 4 avril 2011, dans le signe des Poissons, un signe dans lequel il est tout-à-fait à son aise puisqu’il en est le maître.

Il y a rejoint Chiron qui l’a précédé peu de temps auparavant : ensemble, ils partagent l’esprit de compassion et la guérison sur tous les plans, ce qui nous permet d’espérer pour les années à venir une meilleure évolution du plan énergétique pour chacun et une vision holistique de la médecine. Enfin, peut-être … si la course au profit et à la rentabilité des lobbies pharmaceutiques ne viennent pas, encore une fois, se mettre en travers !

 

Neptune a été découvert en septembre 1846.

Il est entré tout de suite après, en Poissons, en 1847. Uranus venait d’entrer en Bélier, en 1843.

 

Bizarre …. Y aurait-il un point de concordance avec l’époque actuelle, qui voit également l’entrée de Neptune en Poissons en même temps que la présence d’Uranus dans le signe cardinal du Bélier ?

Certes, Neptune ne fera qu’une première incursion en Poissons pendant quelques mois seulement (jusqu’au mois d’août 2011) quand il se rendra compte qu’il a oublié de faire un dernier petit ajustement  — probablement un élargissement de la conscience, propre au Verseau qu’il revisitera donc pendant un moment  —

Il n’entrera définitivement en Poissons qu’en février 2012 pour y rester jusqu’en 2025.

 

Alors que peuvent bien avoir de commun

* Neptune, la planète qui dissout lentement,

* et Uranus, la planète révolutionnaire du changement rapide et spectaculaire ?

Et que peuvent avoir de commun

* le signe des Poissons (où se trouve Neptune), signe de fin de cycle, de pertes de vieux repères périmés, de lâcher-prise

* et le signe du Bélier (où se trouve Uranus) qui est le signe du renouveau et du RE-démarrage ?

 

Que s’est-il donc passé à la période précédente ?

à partir de 1846, des soulèvements un peu partout en Europe (Irlande, Portugal, Pologne,…)

1846 / 1847 : la plus grande Famine connue en Europe  (1 million de morts) entraînant une vague immense d’émigration en Amérique.

1848 est surnommée « L’année du Printemps des Révolutions » : un mouvement révolutionnaire embrase tous les pays d’Europe (France, Autriche, Prusse, Angleterre, Pologne, Pays-Bas, Italie, Moldavie, …)

22 / 24 février 1848 : En France, l’insurrection renverse le roi Louis Philippe et proclame la Seconde République sur un fond d’idéologie humanitaire.

27 février 1848 : ouverture des Ateliers Nationaux, destinés à résorber l’immense chômage qui s’est installé (programme de grands travaux lancés à Paris) … Ce sera un échec.

Mais aussi :

mars 1848 : suffrage universel (uniquement pour les hommes)

mars 1848 : droit des serfs d’acquérir des terres en Russie

avril 1848 : abolition de l’esclavage dans les colonies françaises

août 1848 : adoption du timbre-poste en France

septembre 1848 : nouvelle constitution en Suisse

novembre 1848 : nouvelle Constitution en France

novembre 1848 : nouvelle constitution aux Pays-Bas.

 

Et pendant ce temps, essor du réseau ferré en Europe et en Amérique du Nord ; donc essor de nouvelles technologies qui permettent aux populations de traverser les frontières, et de se déplacer.

 

Peut-on pour autant établir un parallèle entre les révolutions de 1848  et  la période de 2011 / 2012 ?

Certes, les révolutions de 1848 ont été « préparées » par la crise économique et la grande Famine qui a sévi en Europe en 1846 / 1847 … ce qui nous renvoie à la crise financière, économique et sociale que nous venons de traverser depuis 2008.

Certes, « l’année du Printemps des Révolutions » nous renvoie aussi à la Révolution du Jasmin en Tunisie et à celles qui ont suivi en ce printemps 2011.

Neptune en Poissons, avec Uranus en Bélier nous parlent bien de révoltes, de déclarations d’indépendances, de nouvelles constitutions (Uranus en Bélier) dans une société plus humaine (Neptune en Poissons).

Et certes, outre le climat de violence qui s’est installé dans le Maghreb et le Moyen-Orient, la grogne gagne bien des foyers en Europe (Grèce, Portugal, France, Angleterre …)

Mais il ne s’agit pas du même contexte astrologique.

D’autres paramètres sont en jeu et notamment la présence de Pluton : en Bélier pour 1848, en Capricorne pour la période actuelle. Nous le verrons dans un prochain Bulletin

 

Pour résumer malgré tout, il s’agit d’une lente transition entre hier et demain …. où Neptune pourra donner le meilleur de lui-même, mais pourra également apporter peurs, insécurités, trahisons.

Ce n’est pas gagné : le début du cycle qui a vu arriver les révolutions de 1848 a démarré en 1821 en Capricorne, laissant donc apparaître un problème à résoudre quant à l’utilisation du pouvoir social pour une gloire personnelle.

Le début du cycle actuel s’est faite en 1992, également en Capricorne : la leçon demandée par le cycle précédent n’a pas été comprise et l’usage (ou plutôt le mauvais usage) du pouvoir social risque bien d’affecter cette fois toute la planète : dirigeants politiques ou dictateurs, multinationales, magnats de l’industrie, etc… qui n’ont pas su dominer le contrôle éthique des fabuleuses énergies mises à leur disposition.

 

Il s’agit d’une lente transition entre hier et demain, pour comprendre que le pouvoir engendré par les changements uraniens et la révolution industrielle qui a commencé au 19ème siècle, doit être utilisé au profit de tous les peuples et non d’un petit nombre de privilégiés qui ne recherchent qu’argent et pouvoir au détriment de valeurs morales.

 

Une lente transition entre hier et demain,  dont nous ne connaîtrons les retombées que lorsque Neptune commencera sa route vers le Bélier, à partir de 2023 / 2024, lorsque Pluton s’apprêtera à rentrer lui-même dans le signe du Verseau., des retombées qui ne sont pas écrites dans le ciel … mais dans nos consciences !

 

Jacqueline  –  ce 26 avril 2011

Share