Bonjour 2012 !

L’année 2011 s’en est allée sur la pointe des pieds. Avec son lot d’évènements qui nous ont touchés, souvent profondément, et qui ont secoué le monde : ce souffle de liberté qui a balayé le monde arabe, le tremblement de terre qui a provoqué un tsunami géant qui s’est abattu sur une centrale nucléaire au Japon, la plongée infernale d’un homme que son parti prédestinait à diriger la France, la mort de Ben Laden, la tuerie d’Oslo, une crise économique et financière mondiale qui a entraîné une crise politique et a pulvérisé plusieurs chefs de gouvernements en Grèce, en Italie, au Portugal, en Irlande, en Slovénie, en Slovaquie, … Avec à chaque fois, une volonté de reconstruire.
Mais …
Pour les uns, les urnes ont parlé et ont remplacé les dictateurs déchus par des partis islamistes. Pour les autres, on apprend dans le Monde (édition du 11 novembre) que Papademos en Grèce, tout comme Monti en Italie, et Mario Draghi (le nouveau président de la Banque Centrale Européenne) ont travaillé jadis … pour Goldman Sachs (vous savez, la banque impliquée dans la crise des subprimes) et que le nouveau ministre de l’Economie et des Finances en Espagne est un ancien de Lehman Brothers !
On prend les mêmes et on recommence …

L’année 2011 s’en est allée sur la pointe des pieds.
Avec des gares et des aéroports bondés pour les fêtes, avec des restaurants pris d’assaut, et les stations de sports d’hiver  remplies à 98% partout en France, selon les médias … sans compter les « tablettes » qui semblent avoir été le cadeau le plus offert cette année, malgré leur prix !
Avec des poubelles remplies de denrées  qui auraient pu nourrir les Restos du Cœur pendant des mois !

Oui, l’année 2011 s’en est allée sur la pointe des pieds.
Sans pétards. Avec un anniversaire qui s’en est venu aussi en catimini, sans tambours ni trompettes : les 10 ans de l’euro !

C’était le 1er janvier 2002. Une mini révolution sonnait aux portes de 12 pays (17 aujourd’hui) en adoptant une monnaie unique … pour 332 millions d’habitants !
D’abord fêté par beaucoup, l’euro a vite été accusé de faire flamber les prix. Exact  pour certaines denrées de consommation courante, comme le pain ; mais inexact pour les produits manufacturés que sont les voitures, les téléviseurs, …
Qu’en est-il aujourd’hui ? … Il faut bien avouer que, devant le manque de convergence économique de pays aussi différents, la monnaie unique ne pouvait creuser qu’un chemin difficile. De quoi sera fait demain ? … Impossible de le prévoir ici : l’astrologie humaniste n’est pas une boule de voyance. Et les évènements nous entraînent dans un tourbillon quotidien qui exige une adaptation constante dans un défi permanent.

Alors, où allons-nous dans cette année 2012 qui commence tout juste à balbutier ?
Devant l’extrême complexité de la situation, on ne peut que se pencher sur les lunaisons successives de cette année, haute en couleurs, une année-phare de notre génération.
Les phrases rituelles ont été prononcées : bonne année, bonne santé, paix, bonheur, activité rémunérée. Mais au-delà c’est le brouillard, une sorte de no man’s land, rempli de peurs et d’inquiétudes, malgré la débauche de ces derniers jours. Si le poids s’alourdit sur les épaules de certains, la crise n’est pas dans tous les portemonnaies … à moins qu’on n’ait assisté qu’à un coup de bluff de gens désabusés qui se sont dits que c’était peut-être la dernière fois..

Une année 2012 qui verra des projets de transformation en profondeur, de ses institutions et de ses valeurs, avec des réformes tous azimuts et des tabous brisés.
Une année 2012 à deux facettes :
* celle qui ouvrira l’année et nous fera avancer tant bien que mal vers le mois de juin, avec la rétrogradation de Mars en Vierge, puis celle de Vénus en Gémeaux, deux planètes personnelles qui montrent bien la difficulté que nous aurons à accepter un changement devenu nécessaire, en même temps qu’une nouvelle rétrogradation de Saturne en Balance qui nous interrogera, encore une fois, sur la valeur de nos relations.
* et celle qui commencera en juillet, juste après le premier carré dissonant Uranus / Pluton, tellement porteur de tensions.

 

La Lunaison du 23 janvier 2012  à  3° Verseau,
s’ouvre avec la rétrogradation de Mars le 24 janvier.
L’opposition Vénus / Mars du 2 février peut nous apporter un éclair de conscience par rapport à une société devenue trop mercantile ; d’autant plus que l’entrée de Neptune en Poissons le 3 février, pourra nous aider dans les mois à venir, à lâcher prise par rapport au matériel.  (il y restera pendant près de 14 ans)
D’ailleurs, la rétrogradation de Saturne qui démarrera le 6 février ajoutera des interrogations ponctuées de doutes sur, encore une fois, la profondeur de nos relations.
Peut-être le tout-début d’une conscience planétaire ?

 

La Lunaison du 21 février 2012 à 3° Poissons,
nous branchera directement sur la conjonction Neptune / Chiron, au même degré des Poissons et nous fera sentir à nouveau l’obligation de nous relier, d’une façon planétaire
Le trigone de terre qui se reformera entre Jupiter et Pluton, évoque plutôt richesse et abondance. Mais que peut-il signifier dans un moment où toute la planète est en crise ?
Peut-être la prise de conscience de nouvelles forces en nous, pour affronter l’adversité ?

 

La Lunaison du 22 mars 2012  à 3° Bélier,
en conjonction à Uranus et à son énergie ici tellement puissante ! … Une Lunaison qui ne sera pas paisible, c’est le moins que l’on puisse dire ! Aïe …
Et qui sera d’autant plus « secouée » que Mars   –  carré aux Nœuds Lunaires pour la seconde fois  (tension entre son idéal et la mise en place de cet idéal, et confrontation avec une résolution de vieux schémas qui nous empêchaient d’évoluer)  –   reprendra sa marche directe en Vierge, le 14 avril
Une Lunaison difficile dont il est difficile aujourd’hui d’imaginer l’équilibre.

 

La Lunaison du 21 avril 2012  à 2° Taureau
Cette fois, c’est Vénus qui commence sa rétrogradation et qui oblige à de sérieuses crises de valeur (autant pour son porte-monnaie que pour les monnaies d’état, l’euro, le dollar, …)
Jupiter et Saturne, les deux planètes sociales, sont en quinconce décroissant : il faudra, et cette fois, ce sera impératif, mettre sa propre vision au point, c’est-à-dire accepter ce qui est, et non pas souhaiter ce qui devrait être : une prise de conscience indispensable pour réajuster sa vision des choses et des évènements, en corrigeant ce qui ne va pas, dans son environnement social et relationnel.
L’opposition qui nous a menés de mai 2010 à décembre 2011, nous a permis de faire un récapitulatif de ce que nous avons vécu depuis 11 ans (début de la conjonction en mai 2000) et de réfléchir à « comment participer et trouver sa place dans le monde »

Point culminant de cette lunaison, la Pleine Lune du 6 mai, premier tour des élections présidentielles en France, dans l’axe Taureau / Scorpion (la Pleine Lune étant un moment d’objectivité, de prise de conscience et de décision) … avec, en point d’orgue,  le 3ème carré de Mars aux Nœuds lunaires :
Aurons-nous résolu nos difficultés par rapport à ce Mars en Vierge ? Aurons-nous réussi à traverser ce premier semestre, toujours debout et campés sur nos décisions d’agir ? … Les trois carrés devraient nous avoir conduits à franchir les obstacles, à faire des choix qui ont abouti à de réels projets, à oser prendre le risque de les faire se réaliser avec toute l’organisation Vierge pour qu’ils aboutissent. Trois carrés qui nous auront permis, si nous avons fait le travail sur nous-mêmes, d’avoir une vision plus claire du nouvel état d’être qui sera le nôtre.

 

La Lunaison du 20 mai à 1° des Gémeaux
En carré à Neptune / Chiron, et avec une éclipse solaire Nœud Sud : nécessité de remettre le passé en question, de réfléchir sur des évènements du passé qui demandent à être surmontés. On ne peut pas changer ce passé, certes, mais on peut changer de comportement, et se libérer de barrages qu’on s’est inconsciemment construits pour éviter le changement.
A la fin de cette lunaison, Jupiter rentre en Gémeaux, permettant une pluralité de contacts, favorisant le sens commercial, mais aussi pouvant apporter une certaine dispersion dans la poursuite de ses objectifs, ou des erreurs judiciaires en faveur des nantis !

 

Le second semestre commence
avec le premier carré Uranus / Pluton
qui va rythmer les 4 à 5  années qui viennent.


Uranus est  « l’ éveilleur », celui qui mène aux nouvelles technologies (comme l’informatique),  à l’originalité et à l’indépendance. Dans le signe guerrier du Bélier, il peut encore apporter des révolutions comme il l’a déjà fait dans les pays du monde arabe au printemps 2011.
Pluton est  «  le destructeur », mais il ne détruit que ce qui est devenu obsolète, pour reconstruire. En Capricorne, il est lié à la ploutocratie, le pouvoir par l’argent, à la spéculation, à la manipulation sur un plan psychologique, mais aussi au nucléaire.

 

Les deux planètes sont en dissonance pour plusieurs années et risquent bien de nous entraîner dans des évènements drastiques dont il est impossible aujourd’hui de cerner les contours mais qui apporteront les prémices d’une nouvelle société, d’une nouvelle philosophie de vie, sûrement plus juste et plus équilibrée.

 

L’opposition Saturne / Uranus que nous avons connue en 2008 / 2010 nous a habitués à avoir un face à face implacable qui va perdurer encore :
* d’un côté ceux qui s’accrochent encore à leurs privilèges exorbitants qu’ils ne veulent surtout pas perdre,  et dont l’égocentrisme n’hésite pas à écraser ceux qui n’ont rien,
* et de l’autre côté, 99% de gens qui cherchent déjà à se regrouper (voir mon Billet sur les Indignés) et dont la force va encore gonfler avec l’entrée définitive de Neptune en Poissons, venu rejoindre Chiron, le Guérisseur des maux de l’humanité.
A côté de ces lobbys qui ne voudront pas laisser la place, on peut imaginer aussi
– des problèmes liés à la crise économique (pouvoir d’achat, chômage, …)
– ou à la crise financière (tant par rapport aux banques mondiales que dans notre propre rapport à l’argent)
– des problèmes liés à Internet, à des virus informatiques,
– de nouveaux soulèvements d’indépendance,
– des problèmes liés à la colère des éléments  (dérèglements climatiques, volcans qui se réveillent, tempêtes, tsunamis, inondations,  … provoquant des exodes de populations),
– des problèmes de santé (épidémie, nouveaux scandales de médicaments, …)
Oui, nous sommes au bord d’une crise sans précédents, qui affectera toute la planète, et qui pourra être douloureuse si nous nous accrochons au passé. Mais le moment sera aussi un défi extraordinaire pour oser changer et adopter un nouveau comportement de vie.

Car, sur un plan positif, c’est aussi l’opportunité de nouvelles technologies révolutionnaires par rapport à l’informatique, des avancées sociétales, le développement d’une nouvelle médecine moins chimique, une nouvelle étape de libération et d’émancipation qui se trouve en dissonance avec tout ce que représente Pluton en Capricorne, le rejet de formes d’autorités hiérarchiques que sont certains patrons, certains chefs, certains états.

C’est un pas « quantique » qu’il nous est demandé, tellement grand qu’il nous faudra quelques années pour le comprendre, et pour l’intégrer en conscience. Mais plus on comprendra rapidement que nous avons l’obligation de changer notre comportement et notre manière de vivre, plus les obstacles s’effaceront …. Alors, tous ensemble, nous pourrons visualiser un nouveau monde pour qu’il soit possible certes, de donner vie à nos projets, mais en sachant apprécier ce que l’on a, sans envier ce que possède le voisin s’il a pu s’offrir la dernière Smart TV !

 

C’est la Lunaison du 19 juin  à 29° des Gémeaux
qui verra, le 24 juin,  le premier carré Uranus / Pluton :
Sur un plan personnel, ce qu’on a initié à la conjonction de 1965 / 1966, pourra commencer à subir une réorientation fondamentale.
Avec le 25 juin, le carré croissant Jupiter Neptune nous imposera une vigilance extrême pour ne pas tomber dans le piège des belles promesses et des vendeurs d’illusions.
Saturne redevient direct. Vénus aussi.
Questions de justice, de droits, de devoirs. Recherche d’un nouvel équilibre, le meilleur pour soi, celui qui permettra une évolution de soi-même.

 

La Lunaison du 19 juillet 2012  à 27° Cancer
Le temps des vacances … et une lunaison en carré à Saturne comme si l’été demandait justement une pause, du moins un ralentissement pour mettre un frein à la tension collective.
En fin de lunaison, la 2ème conjonction Mars / Saturne. Commencerait-on à prendre de la distance par rapport à nos désirs ? Ou bien la chaleur de l’été nous pousserait-elle à nous décourager au moindre obstacle ?

 

La Lunaison du 17 août 2012 à 26° Lion
Le temps des vacances continue … une lunaison en sextile à Mars et à Saturne pour une atmosphère plus sereine.

 

La Lunaison  du 16 septembre 2012  à 24° Vierge

Une rentrée en fanfare … Le 2ème carré Uranus / Pluton du 19 réactive la tension.

Et pour le cas où l’équilibre relationnel précaire des derniers mois résisterait un peu trop, Jupiter rétrograde dans la foulée le 4 octobre et Saturne rentre en Scorpion le lendemain. Juste histoire de mettre de l’ambiance.

 

La Lunaison du 15 octobre 2010 à 23° Balance
conjointe à Saturne. On doute, on s’interroge, on prend conscience de ses responsabilités. Mais on sent la fatigue, physique et morale. On risque bien de se trouver dépendant

 

La Lunaison du 13 novembre 2012 à 22° du Scorpion
avec une éclipse totale de Soleil, Nœud Nord, qui peut nous permettre de regarder le passé d’une façon objective, et de le remettre en question pour ne garder que l’essentiel et se mettre en mouvement pour se tourner enfin vers l’avenir.

 

La Lunaison du 13 décembre 2012 à 22° du Sagittaire
Difficile de présager ce qui pourrait arriver. La flèche du Sagittaire pourra-t-elle nous montrer un horizon nouveau, une issue nouvelle ?

 

Un monde nouveau, un monde en crise, certes, est en train de naître sous nos yeux. Sera-t-il  vêtu de solidarité, d’aide et de partage ?
Neptune en Poissons, avec l’aide de Chiron, devrait nous donner l’opportunité de regarder notre égoïsme en face pour participer au sauvetage commun du lien social.
Peut-être ….
Le succès du film « Intouchables » n’est tout de même pas le fruit du hasard !
En attendant, profitons de ces transits pour surfer sur les ondes positives de ces planètes et devenir comme l’explique si joliment Anahel, une amie, dans les commentaires de ce blog : « notre propre Guerrier Intérieur pour OSER, oser démarrer, oser franchir les étapes ».
Et ainsi, changer le monde.

 

Jacqueline  –  ce  4  janvier 2012
www.jacquelineboilot.com

 

Share