Aux portes de 2016

Je suis heureuse de partager ce 150ème Billet écrit pour vous sur mon blog depuis 2010 !

 

2015 ferme ses portes sur une  violence démentielle et l’odieuse réalité de crimes inhumains … Folie destructrice aux relents de massacres … Pollution à tous les étages de la vie psychique et de la vie physique …

Faut-il voir dans ces courts-circuits électromagnétiques (sens propre et sens figuré) les déchirures d’un  inconscient collectif où se sont entassées au fil des siècles, tant de douleurs, tant de souffrances et d’humiliations, tant de colères empilées en riposte à l’esclavagisme, à la colonisation, à l’inquisition, aux terreurs des guerres de religion …

 

2015, année cruciale, est au mi-point du passage de Pluton dans le signe du Capricorne (2008 / 2023) ; et l’année a bien été dominée par le 7ème carré Uranus/Pluton qui mettait le point final à plusieurs années qui nous ont préparés, souvent par la force, à une nécessité impérieuse de changements profonds : une révolution, autant intérieure qu’extérieure, où nombreux parmi  nous se sont sentis écartelés entre les tensions d’une part (faites de blocages inhérents si l’on voulait s’obstiner à rester dans les anciens cadres) et les angoisses d’autre part, qui accompagnent tout processus de changement.

 

En parallèle, toute l’année 2015 a été vécue avec un sesqui-carré décroissant entre Saturne et Uranus : dans ce cycle, il s’agit pour Saturne d’intégrer les perpétuelles innovations d’Uranus qui souffle un vent d’ouverture, d’autant plus fort qu’il est en Bélier.

La phase de sesqui-carré décroissant  (225°) montre la nécessité d’une prise de conscience résultant d’actions passées. Force a été de constater à quel point Saturne a voulu résister ! Affaires scandaleuses qui n’ont pas empêché la ploutocratie (ce fameux pouvoir par l’argent) de continuer à s’étendre, chaos, conflits redoutables et fanatisme, …

 

C’est dans cette ambiance que la nouvelle année arrive.

Et ce sont Jupiter et Saturne, les deux planètes sociales, qui tiennent les manettes avec des phases importantes de grands cycles de planètes lentes qui ont commencé à la mi-2015 et se poursuivront toute l’année.

Je ne veux pas me répéter : tout est expliqué dans mon Agenda Astrologique 2016, sur plusieurs pages. Je l’ai rédigé au printemps 2015, mais il est totalement d’actualité

 

Tous ceux qui me lisent depuis des années, savent à quel point je privilégie toujours la face positive d’un aspect quel qu’il soit, même dissonant : dans ce cas, il faut surtout y comprendre l’énergie qu’il nous faut déployer pour relever le défi. Mais avec Saturne en Sagittaire, il est évident que l’obscurantisme va se développer encore un peu plus.

 

Pour nous accompagner pendant les douze mois qui viennent, nous aurons :

* le carré décroissant Saturne / Neptune, commencé en 2015, qui verra la crise de conscience prendre de l’ampleur. Et il s’agit d’une crise planétaire.

* le carré décroissant Jupiter / Saturne, également commencé en 2015, nouvel obstacle à franchir, changement de direction obligatoire, dans un conflit au niveau des valeurs, les nôtres et celles de la société.

* le quinconce croissant Jupiter / Uranus qui impose jusqu’à l’été, un ajustement avant la prochaine opposition du cycle.

Tous ces aspects sont largement expliqués dans l’Agenda.

 

Pendant le premier semestre, pour nous aider,

* le trigone décroissant Jupiter / Pluton insistera sur un travail commencé lui aussi en 2015, pour clarifier au plus profond de soi les formes relationnelles (associatives, amicales ou coopératives) dans lesquelles on ne se sent plus à l’aise ; ce sera appuyé par les rétrogradations de Jupiter, de Saturne et de Mars, qui nous pousseront à réfléchir sur les chemins à prendre.

 

D’autre part, le second semestre voit démarrer

* le quinconce décroissant Jupiter / Neptune, un cycle qui gouverne la France : l’aspect (qui se prolonge sur l’année 2017) nécessite une transformation en profondeur induite par un dysfonctionnement ou une inadéquation exigeant une épuration.

Neptune veut dissoudre les murs saturniens que la politique et l’économie ont érigés pendant trop longtemps. Mais si Neptune permet d’humaniser l’archétype saturnien, il peut provoquer aussi la perte de valeurs structurantes et entraîner ceux qui seraient trop réceptifs dans des méandres psychiques perturbateurs.

Ce sera tout l’équilibre à trouver et à maintenir (Jupiter passe en Balance en septembre) à travers les angoisses profondes laissées par les sept passages d’Uranus/Pluton, et dans une dynamique de conscience apte à faire sauter certaines digues (Neptune) pour établir la réorganisation totale des institutions (sous l’impulsion de Pluton en Capricorne) à partir de l’automne 2016 en comprenant ce qu’il faut lâcher pour continuer à avancer (Uranus en Bélier), mais en matérialisant aussi les contours de ce nouveau monde (Saturne) qu’il devient urgent de réformer en transformant nos egos si attachés à leurs sécurités.

 

Les derniers jours de l’année se terminent avec deux aspects puissants lancés à Uranus :

* l’opposition Jupiter / Uranus (qui commence à Noël 2016 et se poursuit en 2017) s’annonce comme un ultime défi qui s’étend au monde entier : le changement est nécessaire et tout le monde devra y participer pour trouver un équilibre en vue d’une transformation de la participation sociale de chacun.

* le trigone décroissant de Saturne  à Uranus (exact le jour de Noël 2016) propose pour la construction de l’avenir un nouveau projet de vie.

Pour les amorcer, juste avant, en novembre, aura démarré la phase balsamique (la toute fin de cycle) d’un  semi-sextile décroissant Saturne / Pluton, un cycle commencé en 1982, porteur d’une mutation totale (Pluton) dans la pleine affirmation d’un nouveau style de vie et le rééquilibrage de notre vie relationnelle, autant personnelle que collective.

 

La Lune Noire, qu’elle soit vraie, moyenne, ou corrigée, d’abord en Balance, passe en Scorpion au cours du printemps. Initiatrice, nettoyeuse de l’âme, lucide, elle a l’intelligence des choses subtiles et se propose de fouiller les secrets de l’âme humaine. En face, Priape en Taureau lui demande de trouver un équilibre en apprivoisant une forme de vie plus naturelle pour devenir un réceptacle de forces invisibles.

 

C’est bien toute une nouvelle façon de vivre que 2016 nous demande d’affiner, à travers les défis de transformation symbolisés par Uranus, Neptune et Pluton … sur fond de Nœud Nord en Vierge qui demande de développer, grâce à des outils de compassion Poissons,  un esprit critique et des qualités d’analyse pour faire preuve de discernement.

 

Et cette année, 4 rétrogradations de Mercure (au lieu des 3 habituelles) symboliseront le moment d’arrêt et de réflexion pour reconsidérer les choses, pour réviser les anciens concepts qu’il faut corriger pour permettre un nouvel horizon.

 

Dans ce Billet, je n’ai pas privilégié les aspects planétaires que j’ai préféré développer dans l’Agenda. Je voudrais  juste insister sur quelques pensées qui me viennent, face à tous ces cycles décroissants :

L’Homme est en train de piller et de dérégler l’harmonie.

Or l’être humain, s’il veut s’épanouir pleinement, doit être en harmonie avec la Terre et l’Univers. Ce qu’il ne comprend pas toujours. La civilisation qui a précédé la nôtre, et qui a été techniquement et spirituellement très avancée il y a 10 000 ans, l’a appris à ses dépens.

Aujourd’hui ce sont les bouleversements physiques, économiques, climatiques et magnétiques qui annoncent que la mutation est indispensable si nous ne voulons pas disparaître, et nous y sommes totalement impliqués.

Si le monde meurt, nous mourons avec lui.

Or ce monde est en transition et nous sommes  face à un défi culturel majeur, avec l’obligation d’une refondation fondamentale de notre société.

Certes, et je le comprends bien, face à la stagnation économique, nombreux encore seront ceux qui se heurteront à des difficultés matérielles de plus en plus grandes. L’intégration sociale (Jupiter) passe avant tout par un emploi pour tous (Saturne)

Ce sera encore long avant que tout se remette en place. Et ça passera par un mode de consommation différent, par des règles écologiques différentes, par un contact physique avec les forces vives de la Nature, … Uranus rentre en Taureau en mai 2018 pour huit années. Jupiter et Saturne font leur prochaine conjonction en décembre 2020, pour la première fois dans un signe d’Air après 200 ans de départs en Terre !

 

Le message de cette majorité d’aspects planétaires décroissants, est clair : nous adapter, quitter nos peurs, quitter nos incertitudes, quitter nos anxiétés. Changer notre regard. Plonger dans une vérité intérieure et sortir du déni.

Accorder notre vibration à celle de l’Univers.

En fermant les yeux pour mieux voir.

En cessant d’écouter pour mieux entendre.

En restant silencieux pour mieux entendre le chant de l’Univers.

(le symbole des trois singes de la Sagesse bouddhiste).

En rétablissant ainsi l’équilibre des énergies subtiles

Et en donnant avec son cœur, et non avec son ego.

 

En numérologie, 2016 est une année 9 : une année de bilan, de nettoyage. Une année de réflexion sur nos valeurs et nos priorités, et de prise de conscience. On est au pied du mur.

Nettoyage de notre corps physique et émotionnel.

Rééquilibrage énergétique de la planète.

Le ciel planétaire le confirme

Nous sommes en parfaite synchronicité. Psychologie, astrologie, numérologie ….Et le devenir de la planète dépend uniquement de la façon dont nous prendrons notre vie en charge.

Du côté des planètes, nous avons encore cinq ans pour envoyer paix et respect, écoute et tolérance, compassion et amour …. ce que j’appelle au fil de mes Billets, la conscience planétaire. Pour une nouvelle humanité.

Construisons ensemble une belle année 2016 ….

C’est en Aimant qu’on pourra avancer dans l’harmonie.

Je vous embrasse tous. Jacqueline.

 

Share