Aux portes de 2015 …

Trop de travail … et pas le temps matériel de monter les 24 cartes astrologiques des douze mois à venir sur lesquelles nous travaillerons ensemble en 2015.

Alors au seuil de cette année encore difficile qui commence, m’est venue l’idée de vous parler d’un signe que j’affectionne quand il est bien compris et donc bien vécu : le Verseau. …  avec un petit détour vers la Mythologie et les Douze Travaux d’Hercule, en analogie avec les douze énergies du zodiaque, une petite réflexion facile à lire sans avoir à subir les tracas d’une technique astrologique parfois trop complexe!

 

Et quel beau symbole que celui d’Hercule qui,

dans le Verseau,

se propose de nettoyer les Ecuries d’Augias …

le travail le plus humble qui soit.

Le roi Augias, dont la fonction le rendait responsable des écuries royales, ne les avait jamais fait nettoyer depuis trente ans. Imaginez le fumier accumulé, la puanteur qui en sortait ! … Personne ne pouvait plus maintenant en venir à bout. Impossible de balayer autant d’immondices à la fois. Même les prairies aux alentours en étaient recouvertes. Plus rien n’y poussait, et les gens de son royaume tombaient malades.

Hercule descendit de la montagne  (il venait du Capricorne !) et vint trouver Augias qui se montra suspicieux. Comment ! …Vous prétendez servir le monde. Sans récompense ! … Impossible.

Mais trop las devant ce mal trop ancien, qui pourrissait son pays et ses gens, il laissa faire le jeune fou qui prétendait vouloir l’aider, en lui promettant le dixième de son troupeau s’il réussissait.

Hercule réfléchit au problème. C’était un initié, et comme tout bon initié, il avait du bon sens. En contournant la difficulté, il fit deux grandes ouvertures sur les côtés opposés et détourna deux rivières qui traversèrent les écuries. Même Augias crut que c’était une supercherie lorsqu’Hercule vint lui annoncer que les écuries étaient propres. Furieux, il le mit à la porte de son royaume, sans lui donner sa récompense.

 

Or qu’a fait Hercule, sinon abattre des barrières (symbole d’Uranus, l’un des maîtres du Verseau)  …  N’aurait-il pas élargi la pensée en même temps ? …

A nous, terriens, il faudra certes des centaines d’années encore pour cesser d’être exclusifs, pour s’ouvrir aux autres, pour développer la conscience de l’humanité dans son ensemble. C’est tout le travail de l’Ere du Verseau dans laquelle nous entrons pour deux mille ans.

 

Il y a très TRES longtemps, entre 4 000 et 2 000 ans avant JC, nous étions dans l’Ere du Taureau : l’être humain devait-il alors apprendre à lutter contre l’animalité en lui ? … Symbolisme du culte du Taureau en Egypte, ou de la Vache Sacrée en Inde, de la vénération d’Apis, le dieu-taureau de la fertilité à l’époque pharaonique,  etc …  mais aussi époque du Veau d’Or, où les hommes s’adonnaient à la violence, à la luxure et au vice.

 

Puis dans l’Ere du Bélier, avec le sacrifice de l’agneau notamment, a-t-il fallu comprendre qu’il n’était pas besoin de recourir au sacrifice d’un animal innocent pour être racheté et se tourner vers un Nouvel Age ? … Opposition entre la matière et l’esprit

 

Dans les deux mille ans qui ont suivi, donc jusqu’à aujourd’hui, pendant l’Ere des Poissons, il nous a été demandé de réunir ces deux poissons qui nagent en sens contraire, l’un vers la matière, l’autre vers la spiritualité … Dualité entre la matière et l’esprit ….

 

Aujourd’hui, à la porte de l’Ere du Verseau., peut-on imaginer que la nature animale, la nature émotionnelle et le mental vont faire émerger une humanité qui aurait enfin une Ame ? …  Unité de la matière et de l’esprit.

 

Un peu comme si l’on passait pendant ces trois Eres du « Transporte-moi » au « Aide-moi à marcher » pour aboutir au Verseau à « Je veux marcher tout seul »

 

Nous avons tous du Verseau dans notre thème ! Pourquoi ne pas envisager tous ensemble :

* un travail de groupe, sans ambition personnelle, et sans chercher de privilège particulier (souvenons-nous d’Augias qui a renvoyé Hercule sans le remercier)

* fait avec abnégation et dans une notion de service désintéressé,

* pour aider au nettoyage du monde. En pleine autonomie.

 

Je vous vois sourire …. Vous ne croyez pas que ce soit possible ! …. Vous avez tort.

Certes, ça ne sera pas facile. Alice Bailey que beaucoup connaissent, pense aussi que nous sommes trop tendus. Elle écrivait déjà en 1981 :

« Forcément, nous avons des corps de l’Ere des Poissons et nous essayons de vibrer au rythme de l’Ere du Verseau. Nous ne sommes pas encore des êtres du Verseau ; il n’y en a pas de véritable, nous n’en avons pas encore l’équipement. Certains enfants qui naissent actuellement en ont les caractéristiques, mais ils sont très peu nombreux ».

 

Je reviens un peu à l’astrologie : le Verseau, représenté par le beau Ganymède, porte un vase renversé sur son épaule dont coulent deux rivières, peut-être celles qu’Hercule a détournées pour nettoyer ces fameuses écuries : la rivière de la vie et la rivière de l’amour, qui ne pourront se répandre en nous que lorsque l’on aura détruit les barrières.

La brèche se fait tout doucement.

La vie, nous commençons peut-être à l’entrevoir, pour certains d’entre nous.

L’amour, nous ne savons pas ce que c’est. Mais nous le saurons un jour …. Promis. Dans deux mille ans.

 

Sur ces quelques réflexions, je souhaite une belle année d’ouverture et de partage, riche en éveils de conscience, à chacun de vous. En notre compagnie mutuelle pour les 382 abonnés du blog à ce jour, mais aussi pour tous les autres qui viennent lire les Billets dans l’anonymat, et aussi pour les amis non férus d’astrologie, à qui j’envoie exceptionnellement mon Billet cette fois-ci.

Namasté.

Lumière et Joie à tous.

 

Copyright Jacqueline Boilot  –  ce  30  décembre 2014

www.jacquelineboilot.com

 

 

Share