La Nouvelle Lune du 24 juin 2017

On vient de traverser le Solstice d’été.

Le jour le plus long de l’année dans l’hémisphère Nord …  Et donc la nuit la plus courte. Et depuis ce mercredi 21 juin ,jour du Solstice, on est rentré dans la phase descendante du cycle annuel du Soleil … Mais on peut encore utiliser cette Lumière, opportunité d’accroissement de conscience, et plus particulièrement encore  pendant que le portail du solstice est ouvert.

 

Cette Lunaison se fait à 2° 47 du Cancer dont le degré sabian nous dit :

« Un homme (un explorateur ?) revêtu d’épaisses fourrures, conduit un cerf »

Dominante : besoin de surmonter la stagnation et le froid.

Un symbole étrange … S’agit-il de l’exploration des régions arctiques ? … Ou plus symboliquement est-ce une phase difficile imposée par la ré-orientation de la conscience … Dans ce cas, c’est notre « explorateur intérieur » qui cherche à découvrir de nouveaux horizons ; mais il a besoin de se couvrir, donc de se protéger.

On imagine le cerf harnaché pour le grand froid ; et on pressent la nécessité d’être prêt à subir un milieu hostile : tout comme la fourrure épaisse représente peut-être cette carapace dont tout Cancer a besoin pour retrouver la protection de son nid.

En Inde, le cerf est le symbole de Brahma, le dieu créateur. Et les andouillers, c’est-à-dire les bois du cerf, représentent l’extension du pouvoir de l’esprit. … Le nouveau Chemin conduirait-il vers les régions froides de l’isolement dans une épreuve d’endurance et de détermination ?… Ce temps d’exploration doit-il nous conduire dans une direction nouvelle à aborder chaudement vêtus pour affronter le froid et l’isolement ? …

 

 

 

Une Nouvelle Lune le 24 juin 2017 à  2h 32 TU

(4h 32 en France)

Ascendant Gémeaux pour la France

 

Lunaison dans l’énergie du Cancer

Un signe d’Eau, cardinal, yin

Nouvelle Lune conjointe à Mercure,

en semi-carré à Vénus

Une Croix en T sur Jupiter à 13° Balance

Et toujours le Grand triangle de Feu

entre Saturne, Uranus et le Nœud Nord

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation. C’est bien le moment de poser des intentions, de lancer une initiative particulière  (dans le domaine du thème natal où tombe ce 3ème degré Cancer)

A ce moment de l’année où la Nouvelle Lune se fait en Cancer, premier signe de l’été, c’est la saison des fleurs, la sève monte et féconde les végétaux. On est dans un signe d’Eau, cardinal, et d’énergie yin (féminine), un signe de gestation et de croissance.

 

Avec cette Nouvelle Lune en Cancer, sous la maîtrise de la Lune,

beaucoup d’Eau et de signes cardinaux : tout ce qui touche aux émotions et aux sentiments prendra beaucoup de place. La Lune fait penser an ventre maternel, aux eaux protectrices, à un rempart ou à une citadelle. Un signe d’Eau tellement à l’écoute de soi, qu’il lui faut une carapace.

Le Cancer, c’est une bulle de tendresse qui aime se créer un monde intérieur à l’abri des coups. Sensible et émotif. A l’image du crabe qui avance … de côté, presqu’à reculons. C’est comme s’il voulait rester encore dans la douceur et la quiétude du passé et des souvenirs du ventre maternel.

Le signe est très représenté, avec le Soleil, la Lune, Mercure et Mars. Tous les quatre, ils forment un bloc sensible et émotif, donc vulnérable …. D’humeur changeante à l’image de cette Lune qui avance vite. Et rempli d’imagination, et de mémoire, tant le Cancer reste attaché aux traditions et aux valeurs du passé.

 

Nouvelle Lune conjointe à Mercure

Le messager des dieux ne pouvait pas faire moins, après la quinzaine époustouflante qu’il nous a proposée : sous des auspices de contacts et de communication, basés sur des mises au point qu’il nous a proposées, récemment, et qui ont poussé, si on l’a bien voulu,  à profiter de ses vertus médiatrices et messagères pour réorganiser tout un planning dans le cadre de son foyer ou de ses bases.

 

Nouvelle Lune en semi-carré exact à Vénus

qui indique le besoin de se dégager d’une tutelle affective. Pas de hasard : le même jour, Vénus, par son trigone à Pluton,  ouvre la porte purificatrice d’un joli nettoyage relationnel !

 

Et Mars n’est pas loin !

Mais en Cancer, c’est probablement le Guerrier le moins doué pour donner des coups. Son épée se dilue dans l’Eau cancérienne, alors il préfère contourner les obstacles et agir en fonction de son ressenti … à moins qu’il ne tourne en rond pour finalement déborder en éruptions émotives !

 

Peut-on encore parler d’une opposition franche à Saturne ?

Il y a quelques jours, j’ai publié sur FB un clin d’œil assez détaillé de l’opposition exacte du Soleil à Saturne le 15 juin, qui marque chaque année, le milieu de la rétrogradation de Saturne, et un coup de projecteur sur une décision à prendre, importante, tout à fait capable de nous illuminer de l’intérieur pour une prise de conscience de tout ce qui doit être revu dans son positionnement social et personnel.

En ce 24 juin, l’opposition à Saturne se défait puisque Soleil et Lune sont maintenant en Cancer.

Saturne en symbolisme astrologique, représente le Surmoi qui a tendance à culpabiliser et à faire des reproches ; et pour un Cancer, il représente l’ennemi. Dans ce sens que c’est Saturne la planète qui impose de devenir adulte et de se structurer. Régi par la Lune, le Cancer représente le monde de l’enfance qui hésite à couper le cordon avec la matrice originelle, puis avec toutes les matrices du monde ensuite, créées par la société. (D’ailleurs Saturne y est dit « en exil » … très significatif !)

Les Lunes Noires rejoignent Saturne

et parlent de remise en question ou de mutation à opérer par rapport à une structure ou un modèle sur lequel on s’appuyait. Doit-on faire le deuil d’un maître ? … Est-on mis au défi de se montrer à la hauteur d’une autre façon ? … De faire la preuve de ses compétences ? … Et de patienter pour y arriver ? ….

 

En revanche, Mars sera opposé à Pluton

pendant une grande partie de cette Lunaison

L’opposition est exacte le 2 juillet et peut nous mettre en face d’une page à tourner ; ou bien permettre de se sentir prêt à un changement fondamental : pour certains, il s’agira d’une action profondément destructrice, pour d’autres, d’une démarche qui pourrait être totalement inédite mais profonde et authentique. Vénus en trigone à Pluton et en sextile très large à Mars, apporte la sérénité nécessaire pour le faire.

 

Heureusement …

car l’opposition se fait au double carré de Jupiter.

La page à tourner serait-elle de nature sociale ? … Mars en carré décroissant fait penser à un départ de cycle qui remonte à octobre 2015 à 14° Vierge :

Qui parmi nous, aurait initié à cette époque une nouvelle direction dans un besoin d’affirmation de désirs personnels (Mars) à conjuguer avec le besoin d’être « accepté dans » ou de participer à sa communauté (Jupiter en Balance) ? ….  Une orientation qui aujourd’hui, en carré décroissant, ne serait plus acceptée par ses pairs et nécessiterait un effort pour revoir en conscience sa manière de fonctionner ou sa place dans la société … tout en comprenant que le lâcher-prise demandé par le virage du carré décroissant n’est qu’une opportunité (malgré la tension) d’ouvrir une clé sur un espace inconnu à la prochaine conjonction Mars/Jupiter du 6 janvier 2018 à 18° du Scorpion … .

Juste faire attention, pour ceux qui sont concernés, à ne pas considérer Jupiter apex de cette Croix en T comme un exutoire au manque et à la frustration ! … Avant la prochaine Nouvelle Lune (autour du 18 juillet) Mars sera à la fois en carré à Uranus et en sesqui-carré à Neptune, une invitation à libérer ses émotions, tout en poursuivant le cap du moment sans hésitations.

 

Or ce même Jupiter est quinconce décroissant exact à Neptune,

jusqu’à la mi-juillet.

C’est le 3ème passage : il nous a été demandé depuis le mois d’octobre 2016, de réviser une position sociale ou un projet social (Jupiter en Balance) qui n’est pas en cohérence avec ses rêves profonds (Neptune en Poissons). Le quinconce décroissant permet de se désengluer d’une pression exercée par autrui, et de favoriser le recul nécessaire pour participer autrement au monde après avoir effectué les réglages nécessaires, dont les premiers fruits pourront se cueillir après l’été.

 

Le Grand Triangle de Feu Saturne / Uranus / Nœud Nord

est toujours là.

Les options se mettent en place autour du trigone décroissant Saturne / Uranus pour conduire à une réorganisation générale qui pourrait se faire à partir de 2021 au carré décroissant, aspect qui exige souvent de rompre avec une forme ou une autre d’inertie pour rompre définitivement avec le passé et préparer le nouveau cycle.

La figure de cerf-volant ainsi créée, a le Nœud Sud en Verseau comme motivation : c’est en partageant un désir de fraternité  (NS Verseau) qu’on pourra se réinventer (NN Lion).

En apportant chacun sa petite pierre, se créera une opportunité d’affirmer une idéologie nouvelle à un cercle de plus en plus étendu (Uranus) avec un sens de l’analyse et une responsabilité qui peuvent permettre de voir clair (Saturne)

Et c’est peut-être bien l’essentiel de tous ces messages du ciel planétaire pendant l’été : nous préparer vraiment à un changement fondamental dans notre façon de vivre (Jupiter Balance) plus conforme à un idéal générationnel (Neptune et Chiron en Poissons) tout en restant clairs dans nos buts et nos intentions qu’un Neptune dissonant pourrait vouloir brouiller.

 

Conclusion

24 + 6 + 2017  =  6 + 6 + 1  = 13 … La Lame sans Nom

Et c’est toujours la même carte de Tarot qui sort, et qui rappelle les transformations à opérer, si nous le voulons bien.

Ne croyez pas que je sois moralisatrice dans mes écrits. Ce n’est pas dans ce sens que j’écris. Je sais que chacun est libre de sa vie. Et loin de moi, l’idée de dire : il faut faire ceci ou cela …. Je cherche simplement à décrypter ce que le ciel m’inspire. (Et de toute façon, ce ne sont que mes réflexions ; l’essentiel, c’est que vous puissiez y ajouter les vôtres)

Mais si l’on se projette plusieurs années en avant, les deux planètes sociales, Jupiter et Saturne, font leur prochaine conjonction en 2020 dans un signe d’Air, le Verseau, pour la première fois depuis 200 ans, marquant la fin de deux cents ans d’un matérialisme forcené né de la révolution industrielle.

Je ne dis surtout pas qu’il faut revenir en arrière. Sûrement pas. Mais qu’il est nécessaire de voir les choses autrement.  Il vaut mieux commencer à s’y préparer POUR SAVOIR REBONDIR.  Les vieilles recettes ne marchent plus. A tous les niveaux, personnel, social, politique (on vient encore de le voir)

 

Quoi qu’il en soit, la tarologie nous sort encore une fois La Lame 13, la Lame sans Nom.

Comme la Nouvelle Lune du 25 mai

Comme la Nouvelle Lune du 26 avril

Donc troisième tirage consécutif pour cette lame hyper puissante, de mort et de métamorphose.

Une étape à franchir pour passer à autre chose.

Un trait qui se tire.

Une page qui se tourne

 

Toujours les mêmes questions : quelles grandes transformations nous est-il demandé d’opérer ?… Quel deuil devons-nous faire ?… A quel changement radical pouvons- nous être confrontés ?  Quel tournant de notre vie allons-nous affronter ? … De quelle dépendance émotionnelle doit-on se détacher ? … Que va-t-il nous falloir faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec notre Contrat d’Ame ?

Ce sont des questions posées. Pas des injonctions de ma part.

 

Bien des questions qui vont nous interpeller pendant cette lunaison : la Nouvelle Lune est toujours un point culminant énergétiquement très fort, qui donne une nouvelle direction, propice à un nouveau projet, à une nouvelle intention.

Et dans une métamorphose (lame 13 du Tarot) apte à faire naître une nouvelle dynamique de Vie pour répondre aux messages de la Terre.

Il est toujours possible de sortir de la somnolence et d’aller dans le sens du Renouveau sans craindre l’inconnu.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   juin 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine  pour des explications plus détaillées :

https://www.facebook.com/alloallomercure/ .

 

 

 


La Pleine Lune du 9 juin 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Sagittaire / Gémeaux à 18° 53

Pour la Lune, le  degré sabian du Sagittaire nous dit :

« Des pélicans menacés par les hommes cherchent des lieux plus sûrs pour élever leurs enfants »

Dominante : Besoin de découvrir une nouvelle façon de vivre

Pour le Soleil, le degré sabian des Gémeaux nous dit :

« Un gros livre ancien révèle la sagesse traditionnelle »

Dominante : Contact avec l’esprit humain qui sous-tend toute culture et toute mentalité.

Pourquoi des pélicans ? …. Dans la tradition ils sont le symbole d’oiseaux s’occupant tellement de leurs enfants qu’ils leur donnent jusqu’à leur sang et leur chair. Que ce soit fait ou symbole, cette image se réfère à une situation d’urgence. La société technologique qui est la nôtre aujourd’hui, pollue non seulement l’environnement, mais aussi l’esprit et les sentiments des nouvelles générations. C’est la recherche d’un nouveau mode de vie qui devient un impératif pour beaucoup, dans une nécessité d’établir des conditions de sécurité.

De son côté, la tradition occulte parle d’un Livre Ancien fait de papyrus et qui contient en symboles, les processus primordiaux de l’existence terrestre (serait-ce la doctrine de Blavatsky ?) … mais ce Livre doit rester dans les mains de certains adeptes. Il contiendrait les idées-germes ou idées-semences de l’esprit humain   (au sens de « primordial ») capables de créer les bases de toute culture.

 

Une Pleine Lune le 9 juin 2017 à 13h 11 TU

(15h 11 en France)

Ascendant Balance pour la France

Pleine Lune dans l’axe Sagittaire / Gémeaux

Un axe mutable et yang

Lune conjointe à Saturne et aux Lunes Noires

Un T-carré de l’axe de la Pleine Lune sur Neptune

Toujours le carré Jupiter / Pluton R

Et toujours ce Grand Triangle de Feu

qui réunit Saturne / Uranus et le Nœud Nord

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) : elle marque le mi-parcours du cycle lunaire et elle est valable pour tous, qu’on en soit conscient ou non.

 

Cet axe Sagittaire / Gémeaux est l’axe de la pensée, de la communication, des voyages, des croyances. Un axe d’ouverture d’esprit si on le veut bien. Et les Gémeaux ouvrent la porte pour permettre à la flèche du Sagittaire de viser loin : c’est un axe mutable qui prépare le passage vers une ouverture de conscience.

 

La Lune en Sagittaire est conjointe à Saturne qui rétrograde et applique vers elle.

Ils se croiseront dans la nuit du 9 au 10. La conjonction se fait près des Lunes Noires qui amplifient le côté émotionnel ; tiraillements, pulsions, angoisses, parfois besoin de coupure avec la société, mais aussi plus de lucidité et de sens des responsabilités.

Le Soleil est en face et se prépare à faire son opposition exacte à Saturne au milieu de sa rétrogradation, un examen de conscience qui pourrait permettre de définir les types de comportement erronés qui nous mettent constamment dans l’impasse. C’est une opposition essentielle  si l’on veut capter (malgré les face à face parfois bloquants  ou contrariants inhérents à l’opposition) la nouvelle orientation à faire dans nos cadres de vie.

 

L’axe de Pleine Lune est en T-Carré dissonant à Neptune

Et c’est troublant ! … Des questions qui restent sans réponse ? … Une fatigue difficile à définir ? … Une tension puissante qui empêche de voir clair  d’autant plus que c’est Mercure qui sera lui-même bientôt en carré croissant ? …. Et pourtant, en même temps, cette Pleine Lune peut aider à libérer des trop-pleins, à vidanger des retenues trop longtemps contenues. … et dans le meilleur des cas, nous inciter surtout à ne pas nous décourager.

Dans quelques jours, Neptune commence sa rétrogradation

qui durera jusqu’au 22 novembre (entre 14° et 11° Poissons) ; c’est notre clairvoyance qui va augmenter pour prendre conscience des non-dits, des mensonges, de ce qu’il faut dissoudre. Neptune rétrograde nous propose de comprendre le sens caché des choses pour être en mesure de changer la perception qu’on en a.

L’issue de cette Croix en T se fait justement à 14° Vierge, un signe gouverné par Mercure, qui  peut aider à mieux analyser (même si les cogitations entraînent ipso facto, son lot  d’inquiétudes !)

 

Moins d’une heure après la Pleine Lune,

Jupiter maître de la Pleine Lune,

reprend sa marche directe.

Rétrograde pendant 4 mois, puis stationnaire à 13° de la Balance depuis la mi-mai, il va rester sur ce degré jusqu’aux premiers jours de juin. C’est pour chacun d’entre nous, une étape fondamentale pour intégrer une nouvelle vie, le plus souvent sociale, en nous et autour de nous. Le changement de cap est à portée de main.

Jupiter, le maître de la Pleine Lune en Sagittaire, forme un 3ème quinconce décroissant relativement exact avec Neptune, qui dure depuis l’automne, et se reformera de façon exacte à la mi-août … ah, cette dissolution de vieux mythes de bonheur social proposée depuis 2009 ! ….  L’impérieuse mise au point, absolument nécessaire, de revoir nos systèmes sociaux, passe par des crises qui sont autant de deuils à franchir. Nous sommes déjà bien rentrés dans ce  troisième quinconce de l’été  qui sonne pour nous comme un test pour savoir si nos actes sociaux (Jupiter) sont en cohérence avec les rêves neptuniens qui, en Poissons, parlent de fraternité cosmique. C’est un travail à long terme, … et je réalise aujourd’hui que ce quinconce commencé en novembre dure jusqu’en août : comme les neuf mois d’une grossesse !

 

Le Grand Triangle de Feu

entre Saturne, Uranus et le Nœud Nord, déjà présent lors de la Nouvelle Lune, est toujours là. Et il va l’être sur plusieurs lunaisons à venir.

Il nous renvoie à la conjonction Saturne / Uranus qui s’est faite en Sagittaire en 1988 et impliquait un travail à faire entre le maintien et l’obéissance à de vieilles structures traditionnelles et l’acceptation d’une toute nouvelle réalité de vie.

Vous connaissez tous l’implication d’Uranus qui nous demande d’oser et d’exister : il frappe à la porte de Saturne qui répond …. ou pas ! Mais s’il n’ouvre pas, Uranus risque bien d’envoyer un coup de pied dans la porte, tellement violent qu’elle volera en éclats. Il ne nous restera plus alors que l’option « Réparation » ; mais le temps de tout rafistoler, on risque d’être broyés !

Nous sommes toujours en plein dedans, et pour plusieurs années encore, dans un contact qui libère de la violence, des combats, des chocs, tant que nous ne sommes pas prêts à intégrer le changement.

L’opposition de 2008 / 2010 a été une étape pour élargir notre regard, dans la nécessité d’établir un équilibre.

L’année 2017 vit les 3 passages de ce trigone décroissant, une phase du cycle qui permet au  plan collectif, d’ouvrir les yeux sur le chemin parcouru depuis 1988. Or la réflexion est forte :

* Saturne est rétrograde,  et prépare pour le 15 juin, son opposition au Soleil qui marque le milieu de la rétrogradation et une pleine clarté mentale,

* Jupiter est rétrograde depuis février et va bientôt libérer le fruit de sa réflexion, en reprenant sa marche directe … c’est vrai, c’est très lent, mais ça va se faire,

* et Uranus sera rétrograde en août jusqu’en janvier 2018.

Sans parler de Pluton qui l’est depuis avril et de Neptune qui le sera à partir du 16 juin.

 

Les options se mettent en place autour de ce trigone décroissant Saturne/Uranus, pour conduire à la réorganisation générale qui s’ouvrira à partir de 2021 au carré décroissant (qui exigera alors de rompre avec une forme ou une autre d’inertie pour casser définitivement le passé).

Pour l’instant, le trigone se fait en aspects harmoniques de l’axe des Nœuds Lunaires. Et donc en trigones au Nœud Nord qui représente toujours le phare à viser, l’Etoile à ne pas perdre de vue.

La figure de cerf-volant ainsi créée, a le Nœud Sud en Verseau comme motivation : c’est en partageant un désir de fraternité  (NS Verseau) qu’on pourra se réinventer (NN Lion).

Et c’est en y mettant chacun du sien, qu’on pourra affirmer une philosophie et une idéologie nouvelles à un cercle de plus en plus élargi (Uranus) avec un sens de l’analyse et une responsabilité qui permettent de voir clair dans une situation qui peut être conflictuelle (Saturne)

 

Conclusion

9  + 6 + 2017  =  9  +  6  +  1  =  16 … la Maison Dieu

Une tour qui porte une couronne ! Et deux enfants qui chutent sous la force de la foudre qui décapite l’édifice …

Mais chutent-ils vraiment ? … Ils ne semblent pas tomber de haut. Et toutes les petites bulles de couleur qui se promènent dans l’air ressemblent plutôt à des confettis.

Alors séisme ou bien libération ?

Cette carte fait penser à Uranus conjoint à Vénus, justement en Grand triangle avec Saturne et le Nœud Nord.: Uranus peut agir d’une manière brutale, soudaine, imprévisible. Parfois violente. Il éclate pour casser des carcans et des structures anciennes qui ont besoin de nouvelles bases.

La Maison Dieu, la Maison de Dieu, est frappée à la tête. C’est le mental qui s’ouvre pour un nouvel idéal. Comme ces enfants qui étaient enfermés et qui sont éjectés à l’extérieur.

Quand la tension est trop forte, il faut que l’orage éclate. C’est un bouleversement inévitable, on ne peut pas l’arrêter. Mais il libère d’un grand poids pour en sortir quelque chose de neuf … retour à ce symbole sabian qui met en scène des pélicans qui cherchent des lieux plus sûrs pour élever leurs enfants … retour à cette Sagesse traditionnelle qui nous rappelle les dangers potentiels d’une société technologique mal utilisée.

Le 16 de la Maison Dieu renvoie aussi au 7 du Chariot, dont on ne sait pas très bien où il va ni comment il avance, mais nous rappelle aussi que c’est le pouvoir de l’esprit qui nous invite à aller de l’avant, à aller au bout de ses choix et de ses objectifs, même s’ils sont téméraires.

 

C’est bien le sens à donner à ces cycles finissants de Pluton avec Jupiter et Saturne, nos planètes sociales.  C’est difficile, oui. Trop souvent. Mais comme un bon jardinier qui prépare sa terre avant de semer à nouveau, c’est à nous d’être ouverts à toutes les opportunités qui vont se présenter et nous permettre de ré-ouvrir des chapitres de notre vie que l’on avait laissés en suspens.

Mercure, le mental est bientôt carré à Neptune. C’est lui qui donnera l’orientation. Soit rester dans une attitude de fuite, soit au contraire casser avec de vieux discours qui enfermaient dans une attitude ambivalente …. mais dans le seul but de se libérer de certaines illusions d’optique.

 

En attendant, nous voguons sur une mer agitée. Si nous nous appliquons à sentir la direction du vent, nous saurons garder le cap. Mais pour cela, il est important de s’écouter, d’écouter sa petite voix intérieure, de vivre l’instant présent, sans rien attendre. D’accepter de lâcher ce qui doit partir. Sans s’accrocher à des attentes qui risquent de nous apporter des déceptions.

Un saut à l’élastique dans le vide, parfois.

Sans oublier d’exprimer sa gratitude à l’Univers pour chaque petit moment de bonheur traversé.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   7  juin 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine  pour des explications plus détaillées :

https://www.facebook.com/alloallomercure/ .

 

 

 


La Nouvelle Lune du 25 mai 2017

Cette Lunaison se fait à 4° 46 des Gémeaux dont le degré sabian nous dit :

« Un journal révolutionnaire appelle à l’action »

Dominante : tendance explosive des émotions et des sentiments trop longtemps refoulés.

Tout mouvement dirigé dans une seule direction appelle un mouvement dans le temps aussi fort, dans la direction opposée. On le sait bien, le jour appelle la nuit, le froid appelle le chaud, … C’est le Yin et le Yang. En plus, ici, on est dans l’esprit dualiste du signe double des Gémeaux.

Mais si on reste dans le rapport de force, on entretient une polémique stérile. Pire ! Ce qui est très rigide dans la forme et la convention, peut exploser violemment, au niveau d’une oppression sociale ou d’une psychose collective. A nous de créer un espace non égoïste de conscience, et de se battre éventuellement « avec » plutôt que de se battre « contre ».

Que l’action soit violente ou pacifique, le seul désir est d’aller au-delà des formes établies.

 

 

Une Nouvelle Lune le 25 mai 2017 à  19h 46 TU

(21 h 46 en France)

Ascendant Sagittaire pour la France

 

Lunaison dans l’énergie des Gémeaux

Un signe d’Air, mutable, yang

Mercure maître de Lunaison est sextile à Neptune

mais en sesqui-carré à Saturne

La Croix en T sur Pluton à 19° Capricorne

est toujours présente,

à partir de l’opposition Vénus Jupiter.

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation.

A ce moment de l’année où la Nouvelle Lune se fait en Gémeaux, troisième signe du printemps, les plantes dressent leurs tiges vers le Soleil pour respirer l’air dont elles ont besoin. Et c’est une infinité de parfums et de senteurs qui se dispersent dans l’air ambiant.

 

Avec cette Nouvelle Lune en Gémeaux,

il est donc normal qu’on entende la brise fraîche et légère qui annoncera bientôt l’été. C’est un vent de légèreté qui incite à la communication de tous les règnes entre eux, et de leur interaction immédiate. Il est intéressant pour chacun, de voir dans son thème, où se place ce 5ème degré des Gémeaux pour comprendre dans quel secteur de la vie on peut lancer quelque chose de particulier.

Mais elle est en sesqui carré quasi exact à Pluton. Le ballet n’est pas forcément synchronisé ! L’accent plutonien mis sur cette lunaison peut entraîner violence et forcing. On est face à un tournant dans l’expression d’une tournure d’esprit qui est née à la conjonction du 7 janvier (c’était un chemin à tracer en Capricorne, lentement mais sûrement, avec ténacité et détermination).

 

Mercure, maître de la lunaison est sextile à Neptune mais sesqui-carré à Saturne

Le sesqui carré se fait juste le jour de la Nouvelle Lune. C’est à la fois le besoin de concrétiser ses idées et de s’ouvrir à d’autres voies, ou d’abandonner des méthodes anciennes, mais en même temps la résistance chez ceux qui ne veulent pas s’ouvrir à d’autres questionnements. L’aspect est croissant et la tension est forte. On peut croire qu’il n’y a pas de porte de sortie. Le mental est comme bloqué parce qu’on a peur d’abandonner un certain passé …. Jusqu’au moment où la prise de conscience se fait et oriente vers une autre ouverture d’esprit. C’est trois jours après, que se fait le sextile à Neptune, croissant aussi, qui agira si on le veut bien vers une pensée plus efficace et inspirée que Pluton peut soutenir en fin de mois par une belle présence d’esprit et un calme à toute épreuve … et surtout par des bi-quintiles exceptionnels, parce que simultanés de Mercure à Jupiter et à Saturne : une voie avec l’Univers, plus que subtile, qui servira ceux qui font du magnétisme ou de la radiesthésie.

 

Mais le T-Carré sur Pluton est toujours là,

… cette fois, il se fait à partir de l’opposition Vénus / Jupiter ; une envie de plaisirs est là, plaisirs matériels, plaisirs affectifs, …. Avec Jupiter on est dans l’excès. Et comme il est rétrograde, on est dans l’insatisfaction. Le carré exact Vénus / Pluton le jour de la Lunaison, actif sur quelques jours, avant et après, oblige à une mise au point nécessaire et obligatoire dans le relationnel et le sens des valeurs. Le carré décroissant de Jupiter à Pluton confirme qu’il nous faut aussi changer nos vieux habits de représentation sociale.

 

Le dégagement se fait sur Saturne, dans un trigone de Feu

Bélier et Sagittaire sont en jeu. Positivement, on peut imaginer une ouverture d’esprit qui peut apporter une sorte d’apaisement.

 

Un très beau Triangle de Feu rejoint Saturne, Uranus et le Nœud Nord

La possibilité d’introduire une vision nouvelle dans les structures institutionnelles, sociales, politiques, psychologiques, est bien toujours là. La conjonction Saturne / Uranus de 1988 a abouti entre autres à la chute du Mur de Berlin. A l’époque, Chiron (le médiateur des deux planètes) était en Cancer ; la guérison demandait un changement de « foyer ».

Aujourd’hui, le monde est toujours en complète mutation. Avec un Saturne qui doit intégrer les perpétuelles innovations d’un Uranus qui ne cherche qu’à transformer les cadres patiemment élaborés pour répondre à des besoins de sécurité ou d’ordre mais qui sont devenus obsolètes.

Sous l’œil de Chiron maintenant en Poissons, et dans leur trigone décroissant, Saturne et Uranus nous font ouvrir les yeux sur le chemin parcouru. Saturne est encore rétrograde. Uranus ne le sera qu’à partir du 3 août pour réexaminer les mobiles qui l’animent. Et ils sont en trigones avec le Nœud Nord pour une évolution des attitudes ou de l’idéologie.

Il reste encore beaucoup à faire, mais il s’agit de visualiser un nouveau monde où les différences se réunissent  autour d’un nouveau centre intégrateur. Sans se laisser manipuler par des peurs ou des croyances erronées.

 

Donc une Lunaison très complexe, avec des aspects ambivalents. La situation est entre nos mains. Jupiter et Saturne, les deux planètes sociales, ainsi que Pluton sont rétrogrades. Tant au niveau collectif que personnel, un nouvel espace est à créer, avec des messages à partager pour une nouvelle ouverture d’esprit. C’est le moment de reprendre confiance en soi en notant tout ce qu’on a réalisé, réussi, mené à terme. Avec empathie mais aussi beaucoup d’humilité.

Mercure redevenu direct se dirige vers sa conjonction supérieure au Soleil le 21 juin, jour du solstice d’été ! Ce n’est pas un hasard. Comme si la potentielle concrétisation de changements de communication, commencés autour du 20 avril, se frayait un chemin confortable dans le Grand Portail du Solstice.

 

Conclusion

25 + 5 + 2017  =  7 + 5 + 1  = 13 … La Lame sans Nom

comme à la dernière Nouvelle Lune. Voici ce que j’écrivais déjà :

« L’imagerie traditionnelle nous montre la mort sous la forme d’un squelette armé d’une faux. A priori, pas très engageant.  Et puis ce nombre 13 … Un peu redouté aussi puisque rappelant  les 13 convives de la Cène dans la culture judéo-chrétienne, le 13ème chapitre de l’Apocalypse consacré à l’anti-christ (le satanisme), les 13 esprits du mal, …

Mais …. le nombre 13  (1 + 3  =  4) renvoie aussi à l’Empereur, une carte de concrétisation et de réalisation

 

« Et s’il ne s’agissait que d’une mascarade ?

Regardez-le bien, ce squelette. Il est debout, actif, bien en chair. Il est vivant. Et il marche. Il fauche. Sa colonne vertébrale ressemble à un épi de blé, beau symbole de la Vie.

Sous sa faux, un peu tout, des mains, des pieds, des têtes, et même une tête couronnée ! … Et dans un sol bien noir.

C’est l’une des cartes les plus puissantes du Tarot. Mort et métamorphose.

Etape à franchir pour passer à autre chose.

Comme une page qui se tourne.

Mais on ne récolte que ce qu’on a semé.

 

La question nous est donc à nouveau posée au moment où Manchester à son tour, vit le carnage. Nous ne pouvons hélas pas faire grand-chose. Seulement prier pour ces âmes qui sont parties trop tôt, pour leurs parents et familles qui sont dans la douleur.

Une fois que la colère se sera un peu estompée, et que le calme intérieur sera revenu, nous pourrons à nouveau partager. Et plus nous serons nombreux, plus nous ferons confiance à la part divine qui est en chacun de nous, plus facilement se tisseront ces liens invisibles auxquels je crois, qui s’ouvriront sur les fenêtres ouvertes d’un mieux-être retrouvé. Ça prendra du temps ; la manipulation invisible est toujours présente  …. Mais nous y arriverons.

 

Sur le plan collectif : sur quel vent nouveau Uranus en Bélier souffle-t-il pour dynamiser de nouveaux objectifs qui ont une chance de s’enraciner grâce à Saturne ?

Sur le plan personnel, quelles grandes transformations doit-on opérer, quel deuil doit-on  faire ?…A quel changement radical peut-on être confrontés ?  Quel tournant de notre vie va-t-on affronter ? … De quelle dépendance émotionnelle doit-on se détacher ? … Que va-t-il nous falloir faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec notre Contrat d’Ame ?

Bien des questions qui vont nous interpeller : la Nouvelle Lune est toujours un point culminant énergétiquement très fort, qui donne une nouvelle direction, propice à un nouveau projet, à une nouvelle intention. Celle-ci se fait sous une dominante d’Air Mutable ; elle a besoin d’un enthousiasme harmonieux pour vivre le meilleur de sa nature.

Elle ne s’inscrit bien sûr que dans un très long processus de déconstruction  et personne ne peut savoir aujourd’hui comment se déroulera la reconstruction ni combien de temps elle durera.

Je l’ai souvent écrit sur cette Page : la conscience planétaire est lente à naître. C’est à nous, les bougies du monde, de rester dans l’arène et d’intégrer notre Ame pour qu’une Nouvelle Terre puisse s’enraciner dans la Lumière.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – 23  mai 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 


La Pleine Lune du 10 mai 2017

Pleine Lune du Wesak

 

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Scorpion/Taureau à 20° 24

Pour la Lune, le degré sabian du Scorpion nous dit :

« Un soldat refuse les ordres pour obéir à sa conscience »

Dominante : Etre prêt à faire face aux conséquences du refus à suivre les modèles autoritaires d’une société agressive.

Pour le Soleil, le degré sabian du Taureau nous dit :

« Un doigt montre une ligne sur un livre ouvert »

Dominante : L’inspiration spirituelle qui vient à l’individu qui surpasse une crise.

Avec ce soldat qui refuse d’obéir à un ordre qu’il trouve injustifié, le degré sabian de la Lune est un symbole de contestation par conflit de conscience : quand on se trouve impliqué dans des activités traditionnelles par rapport à sa culture, on fait souvent face à un conflit entre son sens personnel des valeurs (et sa conscience) et ce que lui demande la société. Et c’est flagrant en termes de services armés. On peut y voir aussi pour la France, un nombre de plus en plus important de personnes qui, dans une élection votent « contre », comme le bras du destin qui instituerait inconsciemment un rapport de force plutôt qu’un rapport d’amour.

Après la Lune, le Soleil évoque aussi une pratique traditionnelle, mais cette fois, c’est pour être guidé. Alors on ouvre un livre, souvent sacré (la Bible, le Yi-King, …) et on met le doigt sur un paragraphe, comme si la ligne pouvait indiquer un message capable de montrer une voie.

 

Une Pleine Lune le 10 mai 2017 à 21h 44 TU

(23h 44 en France)

Ascendant Sagittaire pour la France

 

Pleine Lune dans l’axe Scorpion / Taureau

Un axe fixe et yin

Et Pleine Lune du Wesak au Tibet

 

Lune en trigone avec Neptune et avec Chiron

 

Le Nœud Nord rentre en Lion,

en trigone avec Mercure/Uranus et avec Saturne

mais en semi-carré avec Jupiter

 

Le T-carré sur Pluton n’est plus là.

Reste le carré Jupiter R / Pluton R

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) : elle marque le mi-parcours du cycle lunaire et elle est valable pour tous, qu’on en soit conscient ou non.

 

Or il s’agit de la Pleine Lune du Wesak

Une vieille tradition relate que le Bouddha a pris la décision, grâce à une expérience extraordinaire, de quitter une fois par an son haut poste d’opération pour revenir sur la Terre et la bénir, avec le Christ.

La Fête du Wesak a lieu chaque année, à la Pleine Lune de l’axe Taureau/Scorpion. La cérémonie se déroule dans une petite vallée du Tibet au-delà de l’Himalaya. Le sentier qui mène à la vallée est rocailleux et escarpé …

Là-bas, devant les maîtres de Sagesse, devant les initiés et les étudiants, des énergies faites de maturité et d’humanité déferlent jusqu’à nous.

Une belle occasion de communier ensemble, ne l’oublions pas. Et si nous avons l’occasion de passer cette soirée de mercredi avec des amis qui partagent les mêmes idées, ne la manquons pas !

 

Cet axe Scorpion / Taureau est un axe de possession/dépossession.

D’un côté le Taureau qui se rassure sur le plan matériel en s’ancrant dans l’attachement et la possession, en se faisant plaisir, et qui n’aime pas le changement ni la remise en question profonde. De l’autre le Scorpion avec une Lune qui nous invite à remettre en question, à dissoudre et à réorganiser ce sentiment de protection, au risque de chambouler nos émotions. C’est donc un axe de transformation et de métamorphose (non sans douleur) de ce qu’on a pu construire : ce qui a été ancré en Taureau risque de perdre ses repères, dans un défi pour accepter le lâcher-prise et évoluer. Sans jamais perdre de vue que nous sommes à la veille d’une ENORME MUTATION, qui signe la fin d’un temps, pour rentrer dans un autre temps.

 

Pour l’immédiat, la Pleine Lune est cette mise en lumière pour trouver un équilibre entre une énergie de créativité (Taureau) qui cherche à concrétiser dans un signe qui trouve sa sécurité dans l’expansion le plus souvent matérielle, d’une part, et une invitation à se délester (Scorpion) de cet ancrage pour saisir la face cachée des choses.

 

Mercure est justement conjoint à Uranus et trigone à Saturne et au Nœud Nord

Il est en Bélier et cherche à convaincre par le raisonnement.

Il vient juste de sortir de sa rétrogradation ; il a nettoyé nos antennes et peut se brancher maintenant sur un nouveau mode de pensées et une autre perception mentale des choses née à la conjonction inférieure du 20 avril. Nouvelles opportunités soit pour régler un problème en cours soit pour penser les choses autrement.

 

Important de comprendre le jeu de Mars, de Pluton et de Vénus, les maîtres de cette PL.

Et Mars semble jouer un rôle capital :

C’est un Mars en Gémeaux ….. qui veut s’affirmer par ses idées et qui, pour convaincre, utilise la persuasion. Il parle, parle, parle …. Adroit et habile. L’improvisation est son point fort.

Il est trigone décroissant à Jupiter, en signes d’Air.

Plus convaincant que lui, ça n’existe pas !

Il est carré à Neptune

Les émotions se libèrent de façon désordonnée, c’est le moins qu’on puisse dire ! Mais c’est un carré croissant qui impose de sortir des fuites en avant qui ne servent qu’à échapper à la réalité. C’est facile d’être Don Quichotte, plus difficile d’agir avec efficacité.

Or Mars habite momentanément chez Mercure, pendant que Mercure est chez lui en Bélier, en lien avec Uranus et Saturne. Une interaction qui devrait inciter à tester les nouvelles idées.

 

Vénus, maîtresse du Soleil, vient de sortir de sa boucle de rétrogradation,

C’est le 7 mai qu’elle est repassée à 4° 57 du Bélier, là où elle faisait sa conjonction inférieure au Soleil le 25 mars. Elle est directe, pleine de punch et d’enthousiasme, toute prête pour mettre à profit un nouveau type de bien-être qui la rend conquérante et disponible … sauf qu’elle se dirige vers une opposition à Jupiter rétro en Balance qui lui demande en fait de trouver un équilibre pour mettre en place ses nouveaux désirs sous peine de fortes contrariétés relationnelles.

 

Pour la première fois depuis longtemps, pas de carré Uranus /Pluton

Reste le carré Jupiter / Pluton qui a été exact fin novembre 2016, fin mars 2017 et le sera pour la troisième fois dans les premiers jours du mois d’août.

Un carré qui prépare le nouveau départ qu’ils feront ensemble en 2020.

 

Un Grand Triangle qui n’est pas inscrit sur la carte :

Le Nœud Nord est en trigone avec Mercure/Uranus d’un côté, avec Saturne de l’autre.

Juste au moment où le Nœud Nord rentre en Lion !

Ce nouvel axe des Nœuds Lunaires va nous demander pendant 18 mois de s’impliquer dans la relation aux autres : avec des outils Verseau qui placent parfois les besoins du collectif avant les siens propres, et afin de partager un idéal élevé de liberté, il s’agit de s’impliquer sur le plan affectif et pas seulement sur le plan de la pensée pure. Et donc d’extérioriser ses émotions en prenant soin de ne pas manifester l’orgueil du pouvoir et de la réussite.

Potentiellement libérateur, ce Grand Triangle Nœud Nord / Mercure-Uranus / Saturne entre 26° et 30° des signes de Feu, apporte une opportunité de se lancer à corps perdu dans un programme créateur, certes peut-être hasardeux du fait d’Uranus, mais doté d’une attitude mentale responsable et porteuse d’évolution

 

Conclusion

10 + 5 + 2017 = 1 + 5 + 1 = 7 … le Chariot

Comme à la Pleine Lune de mars.

Et les mêmes questions se posent :

Où va-t-il ? Qui emmène-t-il ? Que transporte-t-il ? …. Certes, il avance. Mais il tend vers le matériel ou vers une voie qui ouvre au spirituel ?

7, c’est la Papesse (2) + le Pape (5) ; l’alliance de la Sagesse sensible et cultivée, et de l’homme instruit qui exerce une influence morale.

 

Le chariot, c’est tout à la fois, le véhicule, l’attelage, le conducteur.

Le véhicule a des roues inutilisables qui interpellent ! Elles ne semblent pas aller dans le même sens. Sur son fronton, les lettres SM …. Sa Majesté ? Soi-Même ? Soleil/Mars ? Soleil/Moon ? … Ou bien Soufre et Mercure, rappelant un certain hermétisme de l’alchimie ?

L’attelage est formé de deux chevaux, l’un rouge (principe masculin, l’autre bleu, principe féminin) – D’après le mouvement de leurs jambes, ils ne se dirigent pas non plus dans le même sens. Mais ils regardent tous les deux vers la droite, l’avenir. Dans un but commun.

Le conducteur est seul et debout. Il n’a pas de rênes. Mais il montre son autorité et sa détermination.

 

Est-ce à dire que faisant fi de toutes les contingences matérielles, le Chariot est libre ? C’est le pouvoir de l’esprit qui guide et qui nous invite à aller de l’avant, à aller au bout de ses choix et de ses objectifs, même s’ils semblent téméraires. Avoir la maîtrise de soi permet de bouger et de voyager.

Et c’est aussi la force de Mars, l’un des maîtres de cette Pleine Lune en Scorpion, un beau Mars en trigone à Jupiter.

Le Mars du Scorpion (Lune) et la Vénus du Taureau (Soleil) sont dans un sextile décroissant un peu large mais appliquant, qui sera exact le 9 juin pour la prochaine Pleine Lune. Un mois pour comprendre ce qui a pu mal fonctionner et préparer la nécessaire réorganisation prévue à partir d’octobre.

Pour une Reconnexion avec soi-même.

Et pour un Renouveau.

 

 

Tous droits réservés Jacqueline Boilot – mai 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine  (quand je ne suis pas en passe d’ordinateur !)

https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Nouvelle Lune du 26 avril 2017

Cette Lunaison se fait à 6°27 du Taureau dont le degré sabian nous dit :

« La Samaritaine au puits ancestral »

Dominante : la rencontre de la tradition et de l’esprit créateur, tournée vers le futur.

Je recopie ici ce que disent les auteurs eux-mêmes des degrés sabians :

« Ce symbole se réfère à la religion christique. Quand il était encore très jeune, Joshua rencontre une Samaritaine auprès d’un vieux puits. Elle appartient à une tribu méprisée des Juifs. De plus elle n’est pas mariée, donc pour eux en marge de la société. Et c’est pourtant à elle que Joshua révèle qu’il est le messie, révélation qu’il n’a pas faite à ses disciples au moins dans les mots.

Qu’est-ce que cela veut dire ? …. Que Jésus est venu remplacer le vieil Ordre de la tribu par un nouvel Ordre basé sur l’Amour Universel. Ce n’est pas aux représentants de l’ordre ancien que Jésus peut révéler son état spirituel. Car ces hommes doivent atteindre un autre niveau. Mais à la Samaritaine  – qui, par son ouverture aux impulsions de l’Amour, a déjà répudié toute appartenance à l’ordre ancien  – Jésus peut révéler sa fonction.

Le plus Haut peut rencontrer le plus bas, quand le plus bas est libéré de la tradition et est ouvert à l’Amour. »

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 26 avril 2017 à  12 h 17  TU

(14 h 17 en France)

Ascendant Lion pour Paris :

 

Lunaison dans l’énergie du Taureau

Un signe de Terre, fixe, yin

Vénus maître de Lunaison est toujours conjointe à Chiron en Poissons

mais en carré à Saturne

Mercure est toujours conjoint à Uranus

La Croix en T toujours présente,

se fait donc avec Mercure/Uranus – Jupiter

sur Pluton à 19° Capricorne

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation.

A ce moment de l’année où la Nouvelle Lune se produit en Taureau, deuxième signe du printemps, les premières fleurs apparaissent. Premier signe de Terre, ce Taureau matérialise ce que le Bélier a initié ; et c’est une explosion de couleurs et de senteurs.

 

Avec cette Nouvelle Lune en Taureau,

second signe du zodiaque, régi par Vénus …  on aime se relier à la terre et à la nature, on aime apprécier les joies simples et les bonnes choses de la vie, bien à l’abri d’un cocon protecteur. Et on a besoin d’ancrer de nouvelles certitudes.

Pas d’aspect majeur avec le reste du thème. C’est plutôt rare.

 

Vénus, maître de la lunaison, et maître de Jupiter en Balance,

est encore en Poissons, conjointe à Chiron.

Elle est en quête de l’amour  qui guérit, du don de soi généreux et compatissant, sincère et attentionné. Mais elle est toute surprise de voir que sa générosité de cœur peut rencontrer des gens qui n’ont pas son charisme.

Elle vient de terminer son 3ème carré à Saturne, un carré croissant qui la poursuit depuis la fin janvier et l’a obligée à résoudre une inadéquation entre son affectivité et le cadre saturnien de ses activités ou de sa vie privée. Si elle n’a pu le faire, elle risque de porter en elle, encore longtemps, une frustration ou une dévalorisation  de n’avoir pas su trouver sa place.

 

Mais le T-Carré sur Pluton est toujours là,

… à partir de cette opposition Jupiter/Uranus que Mercure mentalise pour nous faire prendre conscience du nettoyage à faire pour renaître à autre chose (Pluton Capricorne) dans notre participation sociale, politique, culturelle, religieuse, psychologique. Nouveau Projet de Vie et Nouvel engagement. Pour de profondes réformes. Mais pour l’instant, Jupiter est rétrograde et même s’il a dépassé le milieu de sa rétrogradation en regardant le Soleil dans les yeux, autour du 7 avril, il n’offre pas les meilleurs auspices pour démarrer quoi que ce soit.

 

A la dernière lunaison, l’issue se faisait sur Mars,

un Mars en Taureau, entier, parfois vindicatif, mais endurant et persévérant.

Cette fois, le dégagement se fait sur Saturne, dans un trigone de Feu

Bélier et Sagittaire sont en jeu. Positivement, on peut imaginer une ouverture d’esprit qui peut apporter une sorte d’apaisement 

C’est le second trigone Saturne / Uranus, qui sera exact le 19 mai

Nous y reviendrons plus à fond dans l’étude sur la Pleine Lune du 10 mai ; Uranus en Bélier est toujours une ouverture sur de nouveaux horizons …. Mais Saturne est rétrograde, lui aussi  (et jusqu’au 25 août) ; il oblige à prendre du recul.

L’opposition permet d’ouvrir une nouvelle fenêtre sur des opportunités à venir, partagées entre l’originalité que propose Uranus et les valeurs plus traditionnelles de Saturne  (n’oubliez pas de regarder dans quelle maison transite Uranus dans votre thème personnel)

Je me suis très largement exprimée sur ma Page Facebook pour montrer à quel point Mercure dans sa rétrogradation était un pion stratégique pour jouer sur ce trigone. Comme il est l’agent de transmission/communication par excellence, sa conjonction à Uranus est partie prenante de l’ambiance électrique rencontrée. Certes, attentif aux messages que lui ont envoyés Vénus et Jupiter rétrogrades + sa propre rétrogradation, il est obligé lui aussi d’opérer une prise de recul nécessaire pour calmer l’ambiance.

 

Mais Mars en Gémeaux est en sesqui-carré à Pluton

Il marque ce climat de tension verbale qui va encore durer ; or Mars est chez Mercure ; et s’il cherche parfois à alléger un mental trop préoccupé, il montre cette fois, par la dissonance à Pluton,  un climat de  discussions animées

 

Conclusion

26 + 4 + 2017  =  8 + 4 + 1  = 13 … La Lame sans Nom

L’imagerie traditionnelle nous montre la mort sous la forme d’un squelette armé d’une faux. A priori, pas très engageant.  Et puis ce nombre 13 … Un peu redouté aussi puisque rappelant  les 13 convives de la Cène dans la culture judéo-chrétienne, le 13ème chapitre de l’Apocalypse consacré à l’antéchrist, les 13 esprits du mal, …

Mais …. le nombre 13  (1 + 3  =  4) renvoie aussi à l’Empereur, une carte de concrétisation et de réalisation

 

Et s’il ne s’agissait que d’une mascarade ?

Regardez-le bien, ce squelette. Il est debout, actif, bien en chair. Il est vivant. Et il marche. Il fauche. Sa colonne vertébrale ressemble à un épi de blé, beau symbole de la Vie.

Sous sa faux, un peu tout, des mains, des pieds, des têtes … tiens, une tête couronnée ! … Et dans un sol bien noir.

C’est l’une des cartes les plus puissantes du Tarot. Mort et métamorphose.

Etape à franchir pour passer à autre chose.

Une page se tourne. Un trait est tiré.

Mais on ne récolte que ce qu’on a semé.

 

Sur le plan personnel, quelles grandes transformations devons-nous opérer, quel deuil devons-nous faire ?…A quel changement radical pouvons- nous être confrontés ?  Quel tournant de notre vie allons-nous affronter ? … De quelle dépendance émotionnelle doit-on se détacher ? … Que va-t-il nous falloir faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec notre Contrat d’Ame ?

Bien des questions qui vont nous interpeller : la Nouvelle Lune est toujours un point culminant énergétiquement très fort, qui donne une nouvelle direction, propice à un nouveau projet, à une nouvelle intention.

 

L’énergie de cette Nouvelle Lune est forte, avec essentiellement des dissonances … Le seul aspect bleu : ce trigone entre Saturne et Uranus qui symbolise à lui seul cette lutte entre ancien et nouveau monde. Et en toile de fond, cette femme Samaritaine du degré sabian qui cherche à s’abreuver au puits, et à trouver cette Eau qui purifie autant qu’elle étanche la soif … Pour le reste, que du rouge … Avec un Taureau qui veut mettre en forme.

Mettre en forme quoi ? … une libération de tensions accumulées ? ….  Ou de nouvelles tensions ? ….

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -  avril 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 


La Pleine Lune du 11 avril 2017

 

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Balance / Bélier à 21° 32

Pour la Lune, le degré sabian de la Balance nous dit :

« Un enfant donne de l’eau d’une fontaine à des oiseaux »

Dominante : Volonté des âmes simples de donner du bonheur et de la joie aux êtres moins développés

Pour le Soleil, le degré sabian du Bélier nous dit :

«  la porte du jardin de tous les désirs assouvis »

L’abondance rendue possible par la coopération des hommes

Cette fontaine du degré de la Lune a-t-elle été construite sur une terre aride, par un travail soigné ? …. On imagine une eau pure, nourricière pour des oiseaux assoiffés. Et la présence de l’enfant apporte une émotion émanant d’un cœur candide. En même temps, l’abondance est ouverte à tous. A condition que l’homme ne reste pas seul, dit le degré du Soleil, et qu’il rentre dans des groupes organisés.

 

Une Pleine Lune le 11 avril 2017 à 6h 09 TU

(8h 09 en France)

ascendant 16° Taureau pour Paris

même signe d’AS pour toute la France

L’axe de la Pleine Lune se confond

avec l’opposition Jupiter (sur Lune) / Uranus (sur Soleil)

formant la base du T-Carré sur Pluton toujours présent

Vénus, maître de la Lune en Balance

est encore rétrograde

en carré presqu’exact à Saturne pour la seconde fois

Pendant la semaine, du 9 au 15 avril,

4 planètes sont rétrogrades


La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) : elle marque le mi-parcours du cycle lunaire et elle est valable pour tous, qu’on en soit conscient ou non.

 

Cet axe Balance / Bélier est l’axe du NOUS et du JE ; avec un équilibre à acquérir. Qui est NOUS … qui est JE … Où est ma place dans mon couple, dans la société,  … ?

 

La Pleine Lune en Balance

est grossie de Jupiter encore rétrograde, et en carré à Pluton. La crise de valeurs est accentuée. Et même encore plus, du fait que

* le carré est décroissant

* et que Jupiter et Vénus, maître de Jupiter, sont encore rétrogrades.

J’ai publié un très long post lors du second passage exact de ce carré Jupiter/Pluton, que vous pouvez consulter soit sur ma Page Facebook, soit sur le blog dans un commentaire de la dernière Lunaison du 28 mars.

 

En face, le monde du Bélier avec le Soleil et Uranus !

et forcément une forte demande de liberté, de libération, d’un nouveau projet sur lequel se lancer. Mais c’est tendu et électrique, voire explosif.

Et c’est tout le dilemme de cette Pleine Lune qui doit trouver un équilibre entre les concessions de la Balance et l’impatience du Bélier grossi d’Uranus opposé à Jupiter et carré à Pluton ! Apparemment, et malgré cette Lune de compromis, l’heure n’est pas à la sérénité, mais plutôt à une ambiance faite de coups de théâtre et de rebondissements. Avec fatigue à la clé, tant physique que psychologique.

 

Vénus, maître de la Pleine Lune,

est conjointe à Chiron, mais carré à Saturne

Cette Pleine Lune insiste sur un besoin de mettre en place de nouvelles valeurs, réparatrices, sur fond d’empathie, éventuellement de pardon, dirigées vers ceux qui en ont le plus besoin, les autres ou soi-même, mais en gardant les pieds sur terre, ce que tente de susurrer le carré Vénus/Chiron à Saturne qui propose grâce au rôle médiateur de Chiron, de recoller les morceaux d’une réalité qui a pu bouleverser.

* Soit on réagira par la peur en se croyant persécuté et on refusera d’affronter la situation ; mais on risquera d’être détruit.

* Soit  on se reconstruira avec une aide extérieure (conseiller, guide, ou psychologue) en prenant conscience que rien n’est inaccessible.

Au moment de cette Pleine Lune, Vénus, encore en Poissons, peut manquer de contours, Et le carré saturnien peut certes ajouter une fragilité émotionnelle ; avec Saturne dissonant, on a peur. Peur de souffrir, peur d’être abandonné. Alors on en veut, encore et encore. On n’en a jamais assez …. L’émotion est à fleur de peau, mais positivement, Saturne permet aussi une prise de conscience qui avec Chiron, autorisera bientôt un nouvel équilibre. Parce que le moment sera venu d’écouter ce Vieux Sage qui permet de sortir du voile de l’illusion

 

Mars, maître du Soleil, conjoint à Cérès,

est trigone à Pluton, mais en quinconce à la Lune

Mars est en exil en Taureau. En revanche Cérès y a un langage logique, structuré et plein de bon sens. Le trigone avec Pluton est large et séparant : il a été exact le 6 avril, 5 jours avant cette Pleine Lune. Mais Mars en est encore tout imprégné.  Et en signes de Terre, l’aspect indique plutôt la force d’une conviction profonde permettant de vaincre certaines difficultés au moment même où Saturne devient rétrograde !

Pas forcément évident, car au niveau des besoins ou des désirs, le quinconce avec la Lune, dans son aspect le plus dérangeant, implique une mise au point nécessaire sur un dysfonctionnement important et une action à reconsidérer pour concrétiser un projet. En revanche le quinconce offre une belle opportunité  pour dépasser le problème.

 

Or, pendant une semaine, du 9 au 15 avril,

quatre planètes sont rétrogrades !

Vénus et Jupiter, on savait … ça dure depuis un moment.

Mais s’y ajoutent :

* Saturne qui a commencé sa rétrogradation le 6 avril,

mettant le doigt sur ce qui nous fait peur, sur nos manques et nos frustrations (en Sagittaire, rappel des guerres de religion, des chasses aux sorcières, …)

Mais en même temps cette rétro peut nous libérer de certaines murailles. C’est le 15 juin, lors de l’opposition du Soleil, qu’on y verra plus clair, juste après le résultat du vote français pour les Présidentielles.  D’ici là, Uranus se sera fait un plaisir de rejouer les cartes, et même plusieurs fois, y compris entre les deux tours !

* et Mercure a commencé la sienne le 9 avril

En Bélier, c’était du vif-argent. Il allait vite. Toujours plus vite …. Mais comme si les bonnes fées lui avaient susurré qu’il allait beaucoup trop vite, il a commencé à ralentir autour du 1er avril, et arrivé à 5° du Taureau, il fait demi-tour.

 

Quatre planètes sont donc rétrogrades en même temps pour nous dire de faire attention, de prendre conscience de ce qui est réellement en jeu, de ralentir le rythme et de prendre du recul. Il ne s’agit pas de se décourager mais de revoir sa copie, tant personnelle que sociale.

 

La Croix en T sur Pluton est toujours là.

Mais mise en valeur par l’axe de la Pleine Lune, la configuration révèle la forte intensité qui est dans l’air et la nécessité d’une métamorphose complète sur le plan psychologique, avant de pouvoir maîtriser la puissance refoulée des carrés. La tension est incontournable. Le dilemme, c’est ce sentiment de se sentir déchiré  intérieurement entre un puissant désir de réaliser son ambition et son projet social (Jupiter en Balance) d’une part, et les imprévus soudains soulevés par l’ouverture d’un Soleil/Uranus en Bélier créateur et novateur, voire explosif, mais susceptible de remettre en cause ce projet social..

 

Conclusion

11 + 4 + 2017  =  2 + 4 + 9  =  15 … le Diable

Quel contraste avec l’enfant du degré sabian, qui donne de l’eau pure à des oiseaux ! Un contraste qui correspond bien à cette lame tellement singulière ! … L’une des plus difficiles à interpréter pour moi.

Faut-il y voir le Démon  qui prend toutes les apparences (personnage androgyne qui exhibe à la fois des seins et un sexe d’homme et contient donc en lui la totalité des puissances des deux sexes), qui se déguise au gré de ses humeurs afin de dominer l’être humain et de le déposséder de la grâce divine ? … Faut-il y voir les chaînes des deux diablotins qui symbolisent l’impossibilité de bouger et d’agir comme on veut  (et sont donc dans une totale dépendance vis-à-vis de leurs instincts et de leurs désirs) ? …

Problématique de cette Lame ! D’ailleurs le Diable regarde de face, mais il louche, … il voit deux fois, il voit double, il ne voit pas clair. Il nous aimante et se moque de nous en nous faisant voir trouble. Il crée la dualité en nous et nous enchaîne.

Alors quel est son message à travers cette vision des choses déformée ?

Face à son puissant magnétisme, faut-il se laisser hypnotiser, fasciner, subjuguer ?

Faut-il, à l’instar de ces petits diables, œuvrer à sa libération (dans la sublimation de ses passions et de ses désirs) ?

Asservissement ou délivrance …

 

Quatre planètes sont rétrogrades en même temps, Mercure et Vénus, planètes personnelles, Jupiter et Saturne, planètes sociales : pour l’heure, le personnel est totalement imbriqué dans le collectif. Plus que jamais, on est face à un changement …. Le processus créateur n’est pas encore là, mais il est à l’horizon. A nous de nous brancher sur notre clair audience interne, sur nos petites voix intérieures, sans se laisser influencer par le Diable du Tarot et les milliers de discours perfides qui parasitent la pensée.

Rompre avec l’illusion.

Casser le doute, et la peur.

Créer et inventer ….

Errata  -   ce 10 avril 2017 au matin :

je m’aperçois que j’ai fait une erreur dans le calcul de la Lame de Tarot … 11 + 4 + 2017 = 2 + 4 + 1  =  7, soit le Chariot.

Toute erreur a du sens, et je laisse le paragraphe écrit au-dessus. Le Diable m’a mise dans la confusion. Finalement le Chariot qui indique l’élan, ne cadre pas vraiment avec ces 4 planètes rétrogrades qui symbolisent un certain statu quo ….. A méditer.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -    6 avril 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 


La Nouvelle Lune du 28 mars 2017

Cette Lunaison se fait à 7° 37 du Bélier dont le degré sabian nous dit :

« Un grand chapeau de femme avec des banderoles soufflées par le vent d’est »

Dominante : protection et guide spirituel dans le développement de la Conscience

Ce degré sabian a été expliqué par ceux qui l’ont écrit :

1  – Il s’agit d’une femme. Sa tête est recouverte d’un chapeau, protection contre les forces de la nature. Si le processus mental n’est pas encore très développé, il a besoin de protection contre les forces élémentaires de la vie. Car une trop grande ouverture aux énergies célestes, à un niveau très élevé, peut entraîner des obsessions en tout genre.

2  – Le vent est plutôt fort ; et les auteurs précisent que l’est est traditionnellement le siège d’influences spirituelles et créatrices.

3  – Le chapeau possède des banderoles qui répondent au vent et en indiquent la direction.

En d’autres termes, l’image symbolise l’étape du développement de la conscience  dans laquelle les pouvoirs naissants de l’esprit sont protégés et influencés par des énergies d’origine spirituelle. C’est un état probatoire dans le processus d’individualisation. Sous protection, une personne très réceptive (principe féminin) est influencée et guidée par des forces spirituelles.

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 28 mars 2017 à  2 h 58  TU

(4h 58 en France)

Ascendant Capricorne pour la France :

 

Lunaison dans l’énergie du Bélier

Un signe de Feu, cardinal, yang

Mercure a rejoint Uranus

La Croix en T toujours présente,

se fait donc avec Mercure/Uranus – Jupiter

sur Pluton à 19° Capricorne

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation.

A ce moment de l’année où la Nouvelle Lune se produit en Bélier, c’est le bourgeonnement qui s’accélère dans la nature. La germination se termine, elle fait place à un développement rapide des plantes qui ont besoin d’engrais et d’eau.

Les Hommes, eux, auraient plutôt besoin d’action, de mouvement, d’activité physique. Ils fourmillent de désirs encore un peu confus, d’impulsions profondes. Ils ont envie de s’affirmer. Avec un peu d’exaltation. Et parfois de prendre des risques.

C’est bien tout le symbolisme du Bélier qui fonce, qui prend des initiatives, qui ne s’arrête pas et va droit au but. En s’enflammant. En voulant s’affirmer. En piaffant d’impatience.

 

Avec cette Nouvelle Lune en Bélier,

qui est le premier signe du zodiaque, régi par Mars, le moment est propice pour lancer un projet, pour commencer, pour recommencer. Pour accélérer la libération actuelle de changement de cap. On a l’énergie et les ressources nécessaires pour le faire. On a la volonté aussi, et la discipline pour se fixer un cadre d’action dans lequel inscrire sa démarche

Et le Bélier est très représenté,

avec Vénus, le Soleil, la Lune, Uranus et Mercure. C’est vraiment une force et une vitalité dont on a besoin pour démarrer les nouveaux travaux, autant physiques qu’affectifs ou intellectuels,  de ce printemps. Juste faire attention à un trop plein d’impatience qui rendrait insuffisante, la préparation de cette Renaissance.

 

C’est une Nouvelle Lune conjointe à Vénus

Une belle Nouvelle Lune qui parle vénusien ! Elle peut favoriser les grands élans du cœur. Vénus est mise sur un piédestal ; alors elle s’emballe et elle brûle de tous ses feux avec la spontanéité du signe  … sauf que … Vénus est en exil dans le signe pendant que le Soleil est en exaltation. De plus la Belle sort de son carré à Saturne et elle peut être encore un peu hésitante malgré tout cet élan qui l’anime depuis qu’elle est rentrée dans le signe.

Et puis elle est rétrograde, en pleine révision de ses valeurs. Mais elle vient de faire sa conjonction inférieure au Soleil, son nouveau cycle commence ; et petit à petit, elle va pouvoir prendre conscience de nouveaux désirs qui sont encore enfouis au fond d’elle mais qui n’émergeront pas vraiment avant qu’elle ait repris sa marche directe (et encore avec une certaine difficulté, vu les aspects à venir …. Il faudra peut-être attendre la conjonction avec Mars, le maître de sa rétrogradation, en octobre prochain)

(voir le clin d’œil détaillé sur cette conjonction inférieure, publiée sur FB samedi 25 mars)

La Pleine Lune de cette Lunaison se fera en Balance, chez Vénus, le 11 avril, juste quelques jours avant qu’elle ne sorte de sa rétrogradation ; comme si Mars acceptait de lâcher du lest pour préparer cette union du Masculin et du Féminin, dans ce qu’ils ont de sacré.

 

Une chance :

le carré du trio Soleil/Lune/Vénus à Saturne est largement dépassé.

De plus les énergies des deux signes en question ne sont pas en carré : bien au contraire. Le Feu du Sagittaire (Saturne) s’entendrait plutôt bien avec le Feu du Bélier

 

L’opposition de Jupiter à Uranus/Mercure est aussi actuellement un peu large et donne momentanément un peu de répit.

Mais en rétrogradant, Jupiter se rapproche de la 3ème opposition qui se fera le 28 septembre ; je reparlerai de cette responsabilité du changement qui nous appartient et nous oblige à nous positionner entre nos besoins relationnels d’harmonie coûte que coûte (Jupiter Balance) et la possibilité d’introduire une vision nouvelle (Uranus en Bélier)

 

Le T-Carré sur Pluton est toujours là,

… à partir de cette opposition Jupiter/Uranus que Mercure mentalise pour nous faire prendre conscience de la nécessaire vidange à faire pour renaître à autre chose (Pluton Capricorne) dans notre participation sociale, politique, culturelle, religieuse, psychologique. Nouveau Projet de Vie et Nouvel engagement. Mais pour l’instant, Jupiter est rétrograde et n’offre pas vraiment les meilleurs auspices pour démarrer quoi que ce soit  Il ne sortira de sa rétrogradation que le 9 juin.

 

Pour cette Lunaison, l’issue se fait sur Mars,

le maître de la lunaison et des planètes en Bélier

C’est un trigone de Terre puissant entre Pluton et Mars puisque le Capricorne (Pluton) et le Taureau (Mars) sont des signes réputés pour leur endurance et leur obstination. Et c’est un trigone croissant, qui peut faire comprendre le message de la conjonction qui s’est faite en octobre en Capricorne (un message de régénération puissante, susurré par Pluton à l’oreille de Mars, dans un ressourcement à long terme)

Avec ces rétros simultanées de Jupiter et de Vénus, place est à la réflexion sur la valeur donnée à notre participation sociale en vue de cette nouvelle dynamique. Un nouvel équilibre est à trouver entre le matérialisme effréné de quelques uns  et une qualité de vie plus humaniste. Ce n’est sûrement pas en accumulant les richesses qu’on est le plus heureux.

 

Et c’est aussi la signification de toutes les rétrogradations qui vont commencer en avril :

Le 1er avril, Mercure rentre dans sa boucle de rétrogradation, pour démarrer sa marche inversée  à partir du 9 avril à 5° Taureau. Un moment pour réfléchir plus spécialement sur les possessions qui nous sécurisent certes, mais nous aveuglent en même temps. On attendra le 20 avril pour redynamiser nos pensées.

Le 6 avril, c’est Saturne qui commence sa rétrogradation pour la dernière fois en Sagittaire, pour nous aider à éliminer définitivement ce qui sonne faux dans nos structures sécuritaires.

Le 20 avril, juste au milieu de la rétrogradation de Mercure, ce sera au tour de Pluton dont le rôle, chaque année, nous confronte pendant quelques mois à nos ombres, personnelles ou collectives, de façon à nous permettre de changer en profondeur.

Des réflexions pour de fortes libérations énergétiques en vue.

 

Conclusion

28 + 3 + 2017  =  1 + 3 + 1  = 5 … Le Pape

C’est la troisième fois cette année ! Le Pape est déjà sorti pour la Pleine Lune du 12 janvier, et pour la Pleine Lune du 11 février !

C’était aussi la carte sortie pour la dernière Nouvelle Lune de l’année 2016, le 29 décembre.

Comme je l’ai déjà écrit, le Pape n’est pas à prendre dans un sens religieux. Le Pape est un rassembleur. C’est un Guide, un Maître, un enseignant. On peut compter sur lui. Après la Papesse qui est plutôt accumulation de savoir, et porte son livre sur les genoux, le Pape transmet son savoir, sans livre. Il bénit. Il est là pour faire évoluer le mental, et indiquer le Chemin vers une dimension idéale. Il est chargé de réconcilier, d’unir, de pardonner, d’aider à un développement spirituel.

C’est un Sage qui connait bien les règles du jeu de la vie, et qui vient nous dire qu’il est temps de faire face à nos obligations et d’assumer nos responsabilités.

Et nous sommes dans une énergie de démarrage, une énergie Bélier. Tout en quittant les terres protectionnistes et sécuritaires de l’Ere des Poissons pour nous tourner vers l’Ere du Verseau, et avancer vers une liberté habillée d’autonomie. Toutes les crises que nous traversons ne sont que les significateurs de la pression grandissante de systèmes de pensée qui ont de plus en plus peur de perdre leur pouvoir. Nous sommes testés dans cette marche vers notre dimension d’Homme, une marche qui dure depuis des millénaires.

 

Après un mois de février intense avec ses éclipses et leur obligation de nettoyage des mémoires qui nous encombraient, ce mois de mars nous a testés pour nous faire repartir vers  une Renaissance qui nous incite à oser sortir de notre inertie.

L’équinoxe de printemps nous a ouvert une Porte …. Elle est entrouverte. A nous de la pousser pour aller plus loin. C’est une chance que des vents violents soufflent sur l’éventail de notre capacité à créer, en nous aidant à briser des certitudes trop ancrées par un mental figé par la peur.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -  24  mars 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Pleine Lune du 12 mars 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Vierge / Poissons à 22° 13

Pour la Lune, le degré sabian de la Vierge nous dit :

« Un dompteur de lions montre son habileté »

Dominante : Besoin de dompter ses propres énergies vitales, pour accomplir sa destinée

Pour le Soleil, le degré sabian des Poissons nous dit :

«  Un médium « matérialisateur » donne une séance

Dominante : capacité de donner de son énergie vitale, pour concrétiser les idéaux et les désirs inconscients.

A la dernière Pleine Lune, nous étions déjà au cirque, avec un écuyer et un ours qui agitait les pattes. Aujourd’hui, c’est le dompteur de lions et le développement du concept d’éducation. Mais le véritable maître est celui qui contrôle ses énergies vitales et émotionnelles ; à un niveau spirituel, c’est le contrôle de la nature animale de l’homme ; cela inclut la victoire sur la fierté de sa propre force, une fierté également attachée au statut ou à l’ordre social.

Quand on se croit doté d’un don spécial qui puisse avoir de la valeur pour la communauté, on  doit « concrétiser » donc produire des résultats.

 

Une Pleine Lune le 12 mars 2017 à 14h 55 TU

(15h 55 en France)

ascendant 21° Lion pour Paris

même signe d’AS pour toute la France

Mercure, maître de la Lune en Vierge,

est en carré exact à Saturne

Deux T-Carrés

L’un sur Saturne à partir de l’axe de Pleine Lune

L’autre qui nous suit depuis un moment,

sur Pluton à partir de l’opposition Jupiter/Uranus

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) : elle marque le mi-parcours du cycle lunaire et elle est valable pour tous, qu’on en soit conscient ou non.

 

La Lune en Vierge a besoin de sécurité matérielle et concrète, besoin d’avoir ses repères avec des rangements bien précis. Mais elle a aussi besoin d’être utile, elle aime se mettre à la  disposition des autres pour leur rendre la vie plus facile dans son domaine de compétence, pratique et intellectuel. Elle trie et nettoie pour faire la meilleure moisson possible.

En face, le monde des Poissons est très chargé avec le Nœud Sud, Neptune, le Soleil, Chiron et Mercure, un monde d’intuition et de mystère que la Vierge va vouloir d’abord nier car elle ne veut pas se laisser prendre au dépourvu … jusqu’au moment où elle accepte de s’ouvrir à cette dimension cosmique. Quand elle y arrive, elle perd son côté parfois trop besogneux et  peut continuer à faire confiance à l’Univers.

 

Le Soleil est conjoint à Chiron

faisant penser qu’un éveil à la spiritualité se fait dans une optique de guérison,

… et à Mercure, maître de cette Pleine Lune en Vierge,

lui-même en carré exact à Saturne le jour de la Pleine Lune

évoquant un dialogue difficile si chacun reste sur ses positions.

 

Deux Croix en T sont imbriquées l’une dans l’autre :

 

1  – Cet axe de Pleine Lune est la base

d’un T-Carré sur Saturne en Sagittaire

avec issue sur Pluton

et confirme qu’il y aurait bien comme une décision à prendre, ou un choix à faire dans une affaire laissée en suspens … Saturne nous fait rentrer dans un monde de résistance et nous oblige à patienter encore. Mais le Soleil en sextile, et Mercure en quintile à Pluton, peuvent balayer la situation d’un rai de lumière purificatrice.

2  – L’autre T-Carré est toujours là, sur Pluton,

à partir de l’opposition Jupiter/Uranus,

mais cette fois avec issue sur Saturne.

Nous en avons eu déjà quelques aperçus, dans ce divorce entre l’apparent et le caché, entre le superficiel et le profond.

 

Il est intéressant de constater

que Mars vient tout juste de rentrer en Taureau.

Il s’est rechargé à la force d’Uranus, il a fait un trigone à Saturne qui l’a stabilisé. Il piaffe maintenant d’impatience pour concrétiser les nouvelles idées de Mercure (qui lui-même a dû se réajuster) et d’autant plus qu’il va faire prochainement un sextile à Neptune, le 27, de façon à ce que les actes soient en accord avec l’ambiance du moment … à moins que ça ne soit dans l’espérance que nos rêves soient plus efficaces !

 

Dans cette dernière phase de Lunaison,

le 20 mars,

le Soleil passe en Bélier

pour l’Equinoxe de printemps. En quintile avec Pluton, il peut mettre en mouvement un certain Feu qui nous permette de rayonner.  En dégageant ce qui est essentiel. Et en permettant peut-être à un talent particulier de se développer.

Mais surtout, le 25 mars,

il vient faire sa conjonction inférieure à Vénus,

juste avant la Nouvelle Lune prochaine. C’est un moment très important de ce cycle vénusien avec le Soleil, qui arrive tous les 18 mois. La rétrogradation demande de s’intérioriser, de s’interroger, de se remettre en question sur ce qu’on vit, que ce soit au niveau relationnel, parfois matériel. Certains se sont trouvés devant une situation émotionnelle qu’ils ont eu du mal à évaluer correctement, peut-être en lien avec quelque chose qui s’est déjà passé en mars/avril 2009,

* soit par rapport au plan affectif

* soit par rapport aux finances

* soit par rapport au champ d’expérience dans lequel s’est faite la rétrogradation dans ce premier décan du Bélier.

Peut-être bien pour une réhabilitation de l’image de soi. Pour mettre en place une nouvelle Harmonie. Avec une obligation de réfléchir pour reconsidérer la situation et pour réévaluer ses besoins.

Arrivé au milieu de sa rétrogradation, Vénus est à 5° du Bélier et va permettre de trouver des solutions pour sortir d’une situation par trop inconfortable et permettre la mise en place de nouvelles valeurs relationnelles à partir du 15 avril.

 

Conclusion

12 + 3 + 2017  = 3 + 3 + 10 = 7 … Le Chariot

Où va-t-il ? Qui emmène-t-il ? Que transporte-t-il ? …. Certes, il avance. Mais il tend vers le matériel ou vers une voie qui ouvre au spirituel ?

7, c’est la Papesse (2) + le Pape (5) ; l’alliance de la Sagesse sensible et cultivée, et de l’homme instruit qui exerce une influence morale.

 

Le chariot, c’est tout à la fois, le véhicule, l’attelage, le conducteur.

Le véhicule a des roues inutilisables qui interpellent ! Elles ne semblent pas aller dans le même sens. Sur son fronton, les lettres SM …. Sa Majesté ? Soi-même ? Soleil/Mars ? Soleil/Moon ? … Ou bien Soufre et Mercure, rappelant un certain hermétisme de l’alchimie ?

L’attelage est formé de deux chevaux, l’un rouge (principe masculin, l’autre bleu, principe féminin) – D’après le mouvement de leurs jambes, ils ne se dirigent pas non plus dans le même sens. Mais ils regardent tous les deux vers la droite, l’avenir. Dans un but commun.

Le conducteur est seul et debout. Il n’a pas de rênes. Mais il montre son autorité et sa détermination.

 

Est-ce à dire que faisant fi de toutes les contingences matérielles, le Chariot est libre ? C’est le pouvoir de l’esprit qui guide et qui nous invite à aller de l’avant, à aller au bout de ses choix et de ses objectifs, même s’ils semblent téméraires. Avoir la maîtrise de soi  permet de bouger et de voyager.

Et c’est aussi la force de Mars qui ose s’affirmer et qui réussit, s’il évalue correctement la situation et ne se montre pas vaniteux. Dans ce mandala, on l’a vu, Mars est encore tout chargé de la force uranienne et du trigone qu’il vient de faire à Saturne. Il est passé en Taureau chez Vénus, alors que Mars est chez elle. Mélange de Yin et de Yang. Réception mutuelle. Dans une très forte dynamique de libération émotionnelle qui bouscule certes, mais permet d’envisager de nouvelles bases sur lesquelles s’appuyer pour reprendre confiance en soi et reconsidérer sa « valeur » pour le cas où elle aurait été un peu molestée.

Pour une Reconnexion avec soi-même.

Et pour un Renouveau.

 

Je vous embrasse tous très fort.

Aimez-vous.

Prenez soin de vous.

Dans l’Amour de ce que vous êtes et de ce que vous vivez

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -    ce 7 mars 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Il me reste une dizaine d’Agendas 2017. Pour ceux qui ont découvert ma Page Facebook depuis janvier, il n’est pas trop tard pour le commander et comprendre l’enjeu de cette année qui prépare directement le carrefour de 2020.

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 


La Nouvelle Lune du 26 février 2017

Cette Lunaison se fait à 8° 12 des Poissons dont le degré sabian nous dit :

« Pour distancer ses rivaux, un jockey éperonne son cheval »

Dominante : intense mobilisation de l’énergie, biologique et psychique, dans la compétition sociale.

Ces degrés sabians, je l’ai déjà dit, ont été élaborés en 1925 dans le parc de San Diego aux Etats-Unis : en Amérique alors, plus que partout ailleurs, le développement de l’individualisme rendait un culte aux images matérielles du succès : un culte qui a gagné le monde entier. Or le désir de gagner toutes sortes de « courses » engendre une libération d’énergie, contrôlée par la technique et l’habitude.

Quand on rencontre ce symbole, il indique le besoin d’atteindre rapidement un but, quel qu’il soit. Et quelle parfaite synchronicité avec notre monde socio-politique actuel, que l’image de ce jockey qui cravache sa monture pour arriver le premier !

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 26 février 2017 à  15 h  TU

(16h en France)

Ascendant Lion pour la France :

 

Lunaison dans l’énergie des Poissons

Un signe d’Eau, mutable, yin,

Mars rejoint Uranus

La Croix en T toujours présente,

se fait donc avec Mars/Uranus – Jupiter

sur Pluton à 19° Capricorne

Eclipse solaire annulaire Nœud Sud

C’est tout le dilemme de cette Nouvelle Lune d’Eau très mutable, sans aucune planète dans l’élément fixe.

 

D’un côté

Une Lunaison en Poissons conjointe à son maître Neptune

Outre Soleil et Lune, le signe contient donc Neptune son maître, Mercure en chute, Chiron et le Nœud Sud … Avec en plus l’éclipse solaire qui se fait à 8° des Poissons, la dynamique du signe est à son maximum : ça peut aller des pires délires sociaux aux sommets de compassion. A nous de ne pas nous « noyer » (un terme bien Poissons)

 

De l’autre

la virulence de cette Croix en T particulièrement dissonante

C’est le jour de la Nouvelle Lune que Mars rejoint Uranus.

En Bélier, Mars est un Guerrier.

En Bélier, Uranus demande d’OSER, oser changer, oser s’individualiser, oser trouver le courage de se différencier. Ce faisant, il peut devenir le maître des révolutions et, opposé à Jupiter, nous demander d’accepter de re-partir sur de nouveaux chemins d’épanouissement.

La question reste posée : Mars est un déclencheur. En Bélier, de quelle façon va-t-il appuyer  sur le détonateur ….

Il est intéressant de se souvenir que le cycle Jupiter/Uranus a commencé en juin 2010 justement à 1° Bélier !   Pendant cette période où Jupiter vient de passer rétrograde dans ce moment de pleine conscience entre eux, la question est de comprendre comment il est possible de ré-équilibrer sur le plan social une atmosphère extrêmement tendue. Je crois avoir expliqué dans un de mes clins d’œil Facebook, cette dialectique actuelle : Jupiter (la Persona) regarde Uranus, l’Eveilleur, les yeux dans les yeux, au carré de Pluton, le révélateur froid et intransigeant de nos ombres, personnelles ou collectives.

Les vernis bien luisants se fissurent. On ne peut plus se cacher derrière ; le moment est venu de déposer les masques. Qu’y a-t-il à revoir dans notre relationnel (Jupiter Balance)  pour qu’une transformation sociale, culturelle, religieuse et psychologique commence dans la société ?

Ce sont bel et bien des déséquilibres de relations entre les êtres humains auxquels nous devons nous atteler pour essayer d’atténuer peut-être des ressentis d’injustice. Et pour être fin prêts en 2020 lorsque plusieurs Grands Cycles repartiront.

 

Mais surtout :

La Nouvelle Lune se fait avec une éclipse annulaire de Soleil, Nœud Sud

qui suit l’éclipse lunaire Nœud Nord du 11 février.

(comme le duo d’éclipses d’avril 2014)

La Lune à son Nœud Nord, a d’abord dominé, avec des réactions vives reliées aux automatismes du passé. Il est vraisemblable que beaucoup d’entre nous, pendant ces quinze jours qui viennent de s’écouler, ont été confrontés à la résurgence de choses bien enfouies, faisant remonter de vieux fantômes, dont la prise de conscience (due à la Pleine Lune) confronte à des limitations très étouffantes pour son évolution.

 

La Nouvelle Lune en Poissons éclipse le Soleil.

Elle la met dans l’ombre et nous fait comprendre du même coup à quel point sa Lumière est essentielle. C’est comme un contraste qui nous donne de l’ombre pour mieux mesurer la lumière.

Il va nous falloir comprendre (pour ceux qui sont touchés) ce qui obscurcit notre vie et nous met face à des formes de dépendances qu’il va falloir répudier et que cette Nouvelle Lune va se faire un plaisir de mettre en place pour nous faire saisir une nouvelle occasion de trouver le sens sacré de notre Vie !

 

Retrouver son Soleil, c’est trouver la lumière en soi.

Or toute éclipse Nœud Sud met l’accent sur la libération d’images du passé, sur un karma à confronter, et donc sur l’obligation de terminer de vieilles histoires. Mais il faut d’abord accepter de se laisser « hanter » par le passé, accepter d’abandonner les vieilles casseroles qu’on traine avec soi mais qu’on a bien rangées, bien occultées, bien refoulées, car trop douloureuses,  pour pouvoir s’en libérer  et avancer vers du nouveau.

« Accepter … » c’est le mot-clé. Accepter le changement qui peut venir et qui sera forcément évolutif.

 

Ce qui est difficile, c’est qu’on est aussi devant des souvenirs du passé qu’il faut affronter seul, sans les repères habituels.

Quelles sont ces histoires du passé qui reviennent aujourd’hui et qui demandent de faire un travail au plus profond de soi ?

Qu’avons-nous vécu il y a 19 ans … ou 38 ans …

* lors de l’éclipse solaire du 26 février 1998 à 8° Poissons ?

* ou lors de l’éclipse solaire du 26 février 1979 à 7° Poissons ?

* ou encore lors de l’éclipse solaire du 26 février 1960 à 7° Poissons ?

A quoi avons-nous alors été confrontés de nature Poissons  (angoisse de fin de cycle, angoisse d’être une victime ou de franchir un pont difficile, mais aussi mythe du Sauveur)

Comment l’avons-nous vécu ?

Quelles leçons en avons-nous tirées ?

Sur quelles ombres devons-nous à nouveau apporter de la lumière ?

 

Cette Nouvelle Lune en Poissons met en évidence des schémas répétitifs qui peuvent bloquer les nouveaux projets.

L’éclipse est conjointe à Neptune dans le signe dont il est le maître. L’hypersensibilité est maximale. Avec des forces yin passives qui prédominent.

Certes, la période Poissons peut être un moment d’intense confusion, de pertes de repères, de dépendance émotionnelle, de fuites compulsives. Mais c’est aussi la possibilité de vivre quelque chose de plus ouvert, spirituellement.

De quelle manière a-t-on été reconnu dans l’enfance ?

Dans quelle situation familiale ?

Souvenirs du passé qui envahissent la mémoire actuelle et peuvent avec cette éclipse, remonter à la surface, avec des sentiments de vide.

 

La plupart des manuels disent que les effets d’une éclipse durent six mois … jusqu’à la prochaine. Pour moi qui suis née très précisément au moment d’une éclipse totale de Soleil et qui suis donc très marquée par le phénomène, je ne l’ai pas vérifié. Heureusement pour moi  (sauf l’année où mon anniversaire s’est fait le jour d’une éclipse totale de Soleil, en 1982, et donc à l’endroit exact où l’éclipse s’était faite au moment de ma naissance  … là, oui, j’en ai même eu pour l’année complète.

 

Les Nœuds Lunaires finissent bientôt de transiter cet axe Poissons / Vierge

où il nous a été demandé pour poursuivre sa croissance psychique et spirituelle, de développer le sens des réalités : se dégager des émotions contenues dans le nœud Sud pour devenir plus logique, plus organisé, dans un équilibre fondamental à retrouver pour aller plus loin.

 

Le Nœud Nord va bientôt passer en Lion, à la mi-mai, pour faire jaillir une création, montrer ses compétences dans un magnétisme puissant et porteur d’évolution si on sait faire taire l’orgueil du pouvoir ou de la réussite …. .

 

Il y avait de nombreux autres sujets à traiter pour cette NL :

– La seconde opposition exacte Uranus avec Jupiter rétro du 3 mars

– La rétro de Jupiter et celle de Vénus qui va commencer le 4 mars ….

 

Je les traiterai sur ma Page Facebook ; j’ai préféré insister sur cette éclipse tellement importante et drastique pour ceux qui la reçoivent sur un point important de leur thème, et ont à comprendre l’enjeu psychologique qu’elle représente pour retrouver un Chemin de lumière.

 

Conclusion

26  + 2+ 2017 =   8 + 2 + 1  =  11   - La Force

La Force, c’est la maîtrise de soi. Elle nous propose de dominer les circonstances, d’exercer un pouvoir ou un ascendant. Et c’est la force intérieure qui permet de ne pas être victime des multiples situations dans lesquelles on se trouve

Cette force intérieure est plutôt paisible, pas du tout violente, ferme et courageuse, mais jamais agressive. Celui qui est maître de sa force intérieure est calme et serein. Ayant dompté ses instincts, il les laisse vivre en lui sans les subir.

Ici elle semble être plutôt la volonté dont on est capable  pour déployer les efforts nécessaires à contrôler une situation déterrée par les éclipses.

 

C’est donc une libération très puissante qui nous est proposée, que l’on peut envisager pour démarrer le mois de mars.

Certes cette Nouvelle Lune peut être volcanique, et elle le sera pour certains.

Mais Saturne en trigone vient structurer l’ouverture océanesque qui peut se faire par l’intermédiaire d’un Mercure certes en chute jusqu’au 13 mars, mais harmonique à Neptune et à Pluton.

 

Ce mois de mars peut être salvateur ou libérateur de vieux karmas.

* Sur un plan collectif, par rapport aux ombres terribles de 2000 ans d’inquisitions et de tortures liées aux pouvoirs en place ; nous allons avoir droit encore dans les mois qui viennent à quelques épisodes oubliés qui vont refaire surface  (et dans sa rétro, Jupiter va accentuer un retour de vieilles situations non réglées)

* Sur un plan plus individuel, en acceptant de vider nos vieilles valises (et là, c’est la rétro de Vénus qui jouera jusqu’à sa conjonction inférieure au Soleil du 25 mars, pour remettre en cause nos valeurs par rapport à notre vie relationnelle)

 

Ces deux rétrogradations simultanées sont là pour continuer le nettoyage indispensable provoqué par le passage des deux éclipses et nous aider à concrétiser un nouveau plan d’action apte à nous délester de toutes nos charges inutiles.

Si on ne change pas le passé, on peut changer de comportement et se défaire de ses propres barrages. Prise de conscience fulgurante … et lâcher-prise majeur pour un cap de conscience à dépasser.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -    23 février 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Pleine Lune du 11 février 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Lion / Verseau à 22° 28

Pour la Lune, le degré sabian du Lion nous dit :

« Dans un cirque, un écuyer exécute un dangereux numéro  »

Dominante : L’audace et la persévérance nécessaires au contrôle et à l’utilisation des énergies primaires de l’existence.

Pour le Soleil, le degré sabian du Verseau nous dit :

«  Un ours est assis et agite les pattes.

Dominante : Autodiscipline, résultant du développement conscient de nos facultés individuelles

Le cheval a toujours été le symbole des énergies vitales. Au stade sauvage, il représente l’énergie brute et impétueuse de la libido (au sens psychologique  = énergie) sous toutes ses formes. Apprivoisée cette énergie est au service de l’homme. Et il y a des hommes qui dominent si bien leurs énergies naturelles qu’ils peuvent exécuter des exploits spectaculaires. Ici ces prouesses sont comprises dans le contexte d’une fonction sociale, avec une virtuosité destinée plus à l’amusement du public qu’à une évolution intérieure de l’esprit  (précision donnée par  Marc Jones et Mademoiselle Wheeler  en 1925, tous deux à l’origine des degrés sabians)

Le second degré concernant le Soleil, précise qu’une éducation correcte (enfants ou animaux) est très complexe. Mais qu’aucune éducation n’est vraiment valable si elle ne conduit pas à l’autodiscipline. Or nous sommes constamment face à des situations qui sont en fait des situations éducatives. Tout dépend de l’attitude que l’on prend en face d’elles.

(sens de discipline ici  = sens de discipline + sens du disciple)

 

 

Une Pleine Lune le 11 février 2017 à 0 h 34 TU

(1 h 34 en France)

ascendant 14° Scorpion pour Paris

même signe d’AS pour toute la France

Une belle configuration en forme d’Enveloppe

dont la base supporte un Grand Triangle de Feu

On a rarement une figure aussi parfaite.

L’axe de la Pleine Lune

est l’une des médianes du Rectangle

Toujours le T-Carré

à partir de l’opposition Jupiter/Uranus

sur Pluton

Une Eclipse de Lune Nœud Nord

à 22° Lion

La Pleine Lune offre habituellement un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune peut donc être un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune.

Mais …. cette fois-ci, il y a éclipse de Lune : l’ombre de la Terre se met sur la Lune qui va donc être éclipsée.  Symboliquement, c’est un moment émotionnel très fort, qui se fait avec une absence temporaire d’éclairage, dont les réactions sont reliées aux automatismes du passé, et qui est propice à un nettoyage de toutes ces choses qui ont besoin d’être évacuées. Autant sur le plan personnel que sur le plan de l’inconscient collectif.

 

L’axe de Pleine Lune se fait sur l’axe des Portes

Lune / Porte Invisible  opposée Soleil / Porte Visible

Je rappelle que cet axe des Portes est une notion apportée par Catherine Castanier qu’on  calcule à partir des mi-points entre Uranus et Saturne. C’est une notion importante qui apporte toujours un PLUS dans l’étude d’un thème, puisqu’elle met en relation avec une Blessure existentielle inconsciente qu’on apporte avec soi au moment de l’incarnation, mais dont il nous est possible de guérir si nous dynamisons l’action médiatrice de Chiron.

 

Le sens exacerbé d’une Blessure en Lion entretient le désir de puissance (et pour la France, avec en plus, une exigence des aspirations du fait de sa présence en maison 9). Mais dans une recherche effrénée de se montrer « royal », on peut devoir se résigner à ne jamais occuper son trône. La Lune à l’endroit exact de cette Blessure peut entraîner une insécurité et une vulnérabilité dans son exigence d’absolu, et le chemin de la lumière ne sera ouvert que si l’on trouve un langage simple et accessible à tous  La résolution de la Blessure se fait en Verseau en face, et sur un Soleil qui n’a que des aspects harmoniques et peut donc participer à restaurer l’équilibre psychique

 

Cet axe de Pleine Lune

est la tige centrale d’un cerf-volant qui pointe sur la Lune (et donc sur la Blessure) dont les ailettes de côté sont Saturne et Uranus

Un autre cerf-volant, pointant cette fois sur Uranus, s’appuie sur la Lune et sur Saturne

Ces deux cerfs-volants peuvent être des gages de réussite à condition d’exprimer aux autres les richesses qu’on porte au fond de soi, tout en acceptant leurs appréciations ou leurs critiques.

 

Mais le T-Carré sur Pluton en signes cardinaux est toujours là

Le divorce se continue entre le superficiel et le profond, entre l’apparent et le caché.

 

La carte de Pleine Lune présente

en outre une configuration particulière :

** une « enveloppe » constituée

d’un rectangle  Soleil/Uranus/Lune/Jupiter

s’ouvrant par sextiles sur Saturne

** la base de l’enveloppe étant aussi un côté du Grand Triangle de Feu

Uranus/Lune/Saturne.

C’est un entrelacs incroyable de figures bien particulières à l’astrologie humaniste : il y a bien un message à transmettre.

Le Rectangle Soleil/Uranus./Lune/Jupiter (qui relie l’Air et le Feu) permet une mise en pratique de ses dons grâce à la planète Saturne qui, en Sagittaire, demande un lâcher-prise indispensable pour ne pas laisser s’installer des croisades fanatiques.

 

Vénus est à quelques degrés de Mars, son traditionnel amoureux,

tous les deux dans le signe du Bélier

mais trop de choses sont encore en attente et devront être réglées au fil de l’année. Leur conjonction ne se fera qu’en octobre, en Vierge.

 

L’éclipse de Lune Nœud Nord

reste le point le plus important de cette Pleine Lune

C’est une éclipse dite pénombrale à 22° Lion

Dans mon Cahier sur les Eclipses, écrit en 2015, j’ai essayé d’expliquer comment, des huit cas de figure différents, celle-ci, sur la Lune, au Nœud Nord, et première d’un duo d’éclipses, peut ramener à la conscience des peurs et des blocages qui sont enfouis au plus profond de l’inconscient.

Dans une éclipse de Lune NN, une prise de conscience peut se faire par rapport à ce passé qu’il faut abandonner pour se tourner vers une perspective nouvelle. Et même si les capacités d’adaptation sont diminuées, les deux semaines qui viennent et qui nous préparent à l’éclipse de Soleil suivante, Nœud Sud, nous demandent impérativement de chercher de nouvelles adaptations aux changements qui se présentent dans notre vie, personnelle ou sociale. Dans l’optique humaniste, c’est une chance, dans le sens qu’on va pouvoir utiliser ce qu’on a acquis antérieurement pour construire un futur plus créateur.

Le retour des énergies psychiques peut être puissant si on veut les refouler : dans ce cas, la tempête émotionnelle risquerait d’être forte.

 

Mais l’axe de cette Pleine Lune à éclipse

est magnifiquement soutenu

* par Jupiter (en trigone et sextile)

* et par Saturne (également en trigone et sextile)

On peut imaginer que si l’on s’ouvre à une opportunité de dialogue par Jupiter en Balance, pour gérer les problèmes en cours, on sera soutenu par Saturne en Sagittaire à condition de poursuivre un travail assidu et opiniâtre, dont les résultats seront mesurés à l’éclipse solaire suivante car la confrontation aura rendu plus fort.

Entre temps, le sextile du 16 février, de Mercure à Mars, pourra traduire cette efficacité en testant de nouvelles idées (c’est un sextile décroissant) soutenues par une détermination farouche.

(éclipse à étudier en fonction de la maison natale où ça se passe).

(le même travail d’éclipse lunaire Nœud Nord nous avait été demandé en avril 2014 ; elle s’était faite alors à 25° Balance)

 

Le Soleil rentre en Poissons le 18 février

Il prépare la Nouvelle Lune qui se fera avec une éclipse de Soleil Nœud Sud à 8° des Poissons. Les histoires du passé, pas complètement réglées, referont surface. Le même jour, Mars aura rejoint Uranus à l’opposé de Jupiter et au carré de Pluton :

Sur un plan personnel, les énergies sont très fortes et peuvent entraîner un véritable raz-de-marée. Plus que jamais, pratiquer des exercices de méditation pour rester zen et serein.

Sur le plan de l’inconscient collectif, manifestations populaires et contestations sociales de la fin du mois risquent de faire à nouveau le menu quotidien des médias. Le climat sera très rouge et mettra l’accent sur une gesticulation politico-sociale des plus intenses.

 

Juste avant et juste après, Mercure est le maître du ciel planétaire dans des dialogues qui sont harmonieux et pourront permettre de poser les problèmes à plat et d’y réfléchir.

 

Conclusion

11 + 2 + 2017  =  2030  =  5  … Le Pape

C’est le même tirage que pour la Pleine Lune du 12 janvier. Je rappelle que le Pape est ici un Rassembleur, un Guide, un Enseignant, un Maître. On peut compter sur lui.

En dehors de tout contexte religieux, il bénit. Il est là pour faire évoluer le mental, et indiquer le Chemin vers une dimension idéale. Il est chargé de réconcilier, d’unir, de pardonner, d’aider à un développement spirituel.

C’est un Sage qui connait bien les règles du jeu de la vie, et qui vient nous dire qu’il est temps de faire face à nos obligations et d’assumer nos responsabilités.

 

L’énergie du mois est une énergie Verseau ; or, nous sommes en train de quitter les terres protectionnistes et sécuritaires de l’Ere des Poissons pour nous tourner vers l’Ere du Verseau, et avancer vers une liberté habillée d’autonomie. Toutes les crises que nous traversons ne sont que les significateurs de la pression grandissante de systèmes de pensée qui ont de plus en plus peur de perdre leur pouvoir.

Les éclipses nous aident à sortir les fantômes du placard. Car, ne sommes-nous pas testés, finalement, dans cette marche vers notre dimension d’Homme qui dure depuis des millénaires ?

 

Il y a longtemps, vraiment très très longtemps, nous étions faibles et vulnérables. Nous marchions à quatre pattes, dans l’obligation de nous protéger, face à des espèces plus fortes. Et puis un jour, l’un d’entre nous, appelons-le Orrorin  (aurait-il été Verseau ?) s’est levé et a marché sur deux pattes …. Il a osé le faire avec une audace inouïe …

C’était il y a six millions d’années.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   9 février 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  …. Et vérifiez-la  (trop nombreuses adresses erronées)

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 


Next page »