La Pleine Lune du 3 décembre 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Gémeaux / Sagittaire à 11° 40

Pour la Lune, le degré sabian des Gémeaux nous dit :

« Une Noire se bat dans la ville pour son indépendance »

Dominante : libération des fantômes du passé.

Pour le Soleil, le degré sabian du Sagittaire nous dit :

«  Un drapeau se change en aigle et l’aigle en coq saluant l’aube »

Dominante : spiritualisation des grands symboles modernes par des esprits sensibles à ces manifestations.

Alors que les nouvelles terres offrent théoriquement des champs d’expériences et d’expérimentations vierges, en fait les hommes et les femmes qui les atteignent se trouvent conditionnés par leur passé. Ils portent les fantômes de leurs vies antérieures et les mémoires des modèles collectifs et sociaux avec lesquels ils ont identifié leur ego. Tout recommencement est entouré de fantômes. Le combat raciste pour l’égalité doit aussi continuer, même si cette égalité est officiellement garantie par les lois. Or certains apportent à ce nouveau monde leurs peurs, le fanatisme et l’agressivité. Ils croient protéger leurs privilèges et leurs possessions. Mais celui qui cherche à être vrai doit se libérer de son passé. Un esprit vierge en face d’une terre vierge.

Or les institutions démocratiques, nous dit le symbole du Soleil, ont été fondées pour être le berceau d’une nouvelle étape dans l’évolution humaine. Le « drapeau » est le symbole de la Nation ; il devient un « aigle » quand ce concept prend vie : l’aigle symbolise la volonté spirituelle et le pouvoir de s’élever à la plus grande hauteur possible de conscience. Ce faisant, il est le premier à voir le soleil se lever … et à s’identifier au coq persuadé que c’est son chant qui est responsable du lever du soleil et de la venue du jour nouveau.

C’est un symbole complètement tourné vers le futur qui demande qu’on relie ses idéaux les plus nobles à la vie de tous les jours.

 

Une Pleine Lune le 3 décembre 2017 à 15 h 48 TU

(16h 48 en France)

ascendant 11° Gémeaux pour Paris

Mercure, maître de la Pleine Lune en Gémeaux,

est conjoint à Saturne

L’axe de Pleine Lune est en T-Carré exact à Neptune

Le même jour :

Mercure démarre son sens rétrograde

Jupiter est trigone exact à Neptune

Et Vénus est en semi-carré exact à Pluton

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Sagittaire) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Gémeaux). Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Gémeaux / Sagittaire

Beaucoup de Feu et de signes mutables. L’originalité de pensée est bien là, avec une certaine indépendance d’esprit. On aimera prendre des risques et se lancer dans des aventures mais attention … l’importance du Mutable peut nuire aux réalisations.

La carte est très complexe par rapport à celle de la Nouvelle Lune ; elle présente plusieurs figures enchevêtrées les unes dans les autres.

 

L’axe de Pleine Lune est en T-Carré exact à Neptune

Et avec Neptune, c’est tout et son contraire !… Certes, il peut y avoir une sorte de confusion un peu à l’image de tous ces aspects imbriqués les uns dans les autres, une confusion qui peut brouiller les pistes tant du point de vue personnel que collectif. Certains seront totalement désorientés. Mais  ça peut être aussi une fièvre créatrice qui illumine et inspire, et donne une impulsion capable de permettre à son imaginaire de s’exprimer le plus pleinement possible, un aspect soutenu pleinement par le joli trigone de Jupiter à Neptune, exact le même jour.

 

La carte est comme coupée en deux par l’opposition Mars Uranus

Et cette ligne d’opposition est la médiane d’un « Doigt de Dieu » sur Mars.

C’est une figure qui est formée par deux sesqui-carrés qui partent d’un carré – ici c’est le carré Lune/Neptune – et qui pourrait bien chercher à lever le voile d’une certaine confusion (Neptune) dans ses besoins et désirs (Lune) pour ne pas rester prisonnier d’une certaine apathie (Mars en Balance) et pour développer une réponse claire dans un choix relationnel de vie auquel Saturne peut apporter son soutien et sa structure.

 

Or l’opposition de Mars à Uranus montre un potentiel d’énergie assez fantastique. Une énergie un peu agressive. Heureusement : Mars est en Balance d’une part, et l’opposition est bien reliée à Saturne qui au mieux, peut apporter une structure et une stabilité qui peuvent canaliser les éruptions uraniennes ! La patience sera de mise pendant cette seconde partie de lunaison ; et le punch contenu dans cette opposition pourrait être utilisé positivement par les sportifs, les guérisseurs, par tous ceux qui acceptent de ne pas s’imposer comme des fanatiques de l’action directe, mais qui  sont capables d’utiliser leur dynamisme à bon escient sans ruer forcément dans les brancards.

 

A la précédente Pleine Lune du 4 novembre, c’était Vénus qui était opposée à Uranus : c’était alors une invitation au féminin de montrer sa vision d’un besoin de transformation destiné à faire valoir ses schémas affectifs et relationnels sortis d’une société bâtie sur un modèle machiste qui peut passer dans son côté extrême par des harcèlements ou des droits de cuissage inadmissibles aujourd’hui.

Lors de cette Pleine Lune, c’est Mars qui est opposé à Uranus : cette fois c’est une invitation donnée au masculin d’aller chercher dans ses valeurs personnelles, les nouvelles valeurs pour une société plus équilibrée sans que sa virilité ne se sente obligée d’en passer par des tableaux de chasse impressionnants pour exister.

Peut-être aussi une réponse du Masculin si certaines dérives ont pu s’engouffrer dans les actions du mois précédent et donc un équilibre à retrouver entre Féminin et Masculin … Ces deux Pleines Lunes au final, ne seraient-elles pas tout simplement une opportunité pour les deux, à être SOI, et à exprimer sa féminité ou sa masculinité dans le respect à l’autre.

 

La Lune en Gémeaux est isolée dans le demi-cercle vide.

lui donnant forcément beaucoup de puissance :

Opposée au Soleil bien sûr, opposée à Vénus, en carré à Neptune, en sesqui carré à Mars, en quinconce à Jupiter, en semi-carré à Uranus, la Lune dialogue beaucoup. Fragilisée par toutes les dissonances. Et dans l’obligation de prévoir l’imprévisible.

 

Mercure commence juste sa marche rétrograde

et juste avant de rentrer en Capricorne. Il se cabre.

Ce n’est pas anodin, symboliquement il a comme une peur de franchir un nouvel obstacle. Il est obligé de mûrir avant, de réfléchir, pour utiliser au mieux la curiosité qu’il a apprise en Sagittaire et la redistribuer avec un maximum de rigueur. Pour l’instant, il n’est pas prêt.

 

Trigone exact entre Jupiter et Neptune

Et c’est bien l’aspect-phare le plus important de cette fin d’année. Premier passage d’un aspect qui va durer jusqu’à l’automne 2018.

Le cycle qui relie les deux maîtres des Poissons, demande de dissoudre (Neptune) le vieux mythe de bonheur social (Jupiter) ; il est demandé de lâcher prise avec une certaine illusion d’optique (et illusion de croissance) qui a engendré des individus assoiffés d’argent, avides de profits, exigeant un maximum de rentabilité dans un minimum de temps, n’hésitant pas à broyer ceux qui ne rentrent pas dans le système.

Les deux planètes vont vivre pendant près d’un an leur phase de trigone décroissant : c’est l’opportunité d’une nouvelle confiance en vue d’une communion qu’on peut vivre plus concrètement, si on ne s’accroche pas à des acquis ou des privilèges qui n’ont plus lieu d’être dans une ouverture d’esprit qui peut atteindre tout le monde. Neptune est sorti récemment de sa période rétrograde, il est tout prêt à rayonner maintenant d’une Lumière qui braque ses projecteurs sur un nouvel horizon dégagé de ses pollutions. Oh, le travail est très lent, très subtil, c’est pourquoi il recommence son travail chaque année, à chaque rétrogradation.

Mais chaque année, une marche est franchie. Très subtilement … et souvent sans qu’on en prenne réellement conscience. Bien des évènements commémoratifs d’actes atroces (Charlie, Bataclan, …) n’ont d’autre but que de relier un maximum de personnes autour d’une humanité commune ….

 

Un quinconce presqu’exact de Mars sur Chiron

apporte une tension intérieure qui pousse à une remise en question. Mais on ne sait pas trop comment s’y prendre.

 

C’est une carte bien plus riche encore, mais je vous laisse le soin d’aller creuser ….

 

Conclusion

3 + 12 + 2017  =  3 + 3 + 1  = 7 … Le Chariot

Et c’est encore une fois le Chariot !

Toujours ce même Chariot dont les roues ne vont pas dans le même sens, dont les deux chevaux  (l’un rouge et principe masculin, l’autre bleu et principe féminin) ne se dirigent pas dans la même direction … mais regardent tous les deux vers la droite (but commun d’avenir) Quant au conducteur, il est seul et debout mais il ne tient pas les rênes.

Quel curieux attelage !

Le Chariot est libre. C’est l’esprit qui guide et invite à aller de l’avant, à aller au bout de ses choix et de ses objectifs même s’ils semblent téméraires.

 

Mars, la planète de l’action, comme la Lune ou Neptune, reçoit beaucoup d’aspects : l’opposition d’Uranus, les sesqui-carrés de la Lune et de Neptune, les sextiles de Mercure et de Saturne, le semi-carré du Soleil. Certes encore en Balance, et donc peu en prises avec l’affrontement, il a moins de souplesse qu’à la précédente Pleine Lune dans laquelle il ne formait aucun aspect avec le reste du thème.

« Libération des fantômes du passé », dit le symbole ésotérique de cette Lune … Mais le changement n’est pas simple, il est composé de trop d’inconnues qui font peur.

Et pourtant la perspective d’un nouvel horizon est bien là, autorisant à se laisser porter autrement que par des conventions qu’on nous a imposées ou proposées, et permettant si on le veut bien, de se reconnecter avec soi-même.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – décembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 

 


La Nouvelle Lune du 18 novembre 2017

Cette Lunaison se fait à 26° 19 du Scorpion dont le degré symbolique nous dit :

« Un orchestre militaire marche bruyamment dans les rues de la ville »

Dominante : glorification agressive d’une culture nationale. Mais aussi forme pompeuse du pouvoir de la collectivité sur l’individu.

Toute collectivité socio-culturelle essaie tôt ou tard, d’imprimer de force, la valeur de ses réalisations, sur ceux qui en font partie, aussi bien que sur les spectateurs étrangers

Et au niveau individuel, le membre d’une telle collectivité se montre très fier quand l’excellence de ce qui forme sa conscience et sa personnalité, est affirmée en public. Le sentiment de l’unité sociale, lie les individus d’une même culture par cette fierté collective.

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 18 novembre 2017 à  11h 43 TU

(12 H 43 en France)

Ascendant fin Capricorne pour Paris

.

Lunaison dans l’énergie du Scorpion

Un signe d’Eau fixe et yin

Une lunaison en quinconce

à Uranus encore rétrograde,

dans une volonté de réajustement.

Son maître Mars lui est opposé :

Passion et ténacité

mais aussi combat pour une métamorphose.

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation. Or nous faisons partie de la Nature, nous sommes reliés à elle. Sans elle, nous ne saurions exister.

C’est bien le moment de poser des intentions, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison.

 

Le signe du Scorpion sous les projecteurs

avec Soleil, Lune, Vénus et Jupiter

On est en fin de Scorpion pour le Soleil et pour la Lune!  Depuis quelque temps, on a pu passer par des renoncements, des deuils à faire, des séparations. Le Scorpion contient en lui une profonde énergie de métamorphose. Avec lui, on doit souvent mourir à quelque chose pour renaître à autre chose. Dans une relation. Dans un projet. Dans une situation.

Mais le Scorpion est un signe d’Eau : on peut compter sur  son inspiration qui va devenir le meilleur guide pour nous orienter vers un objectif de renaissance. Il peut nous aider à voir ce qui est caché derrière l’apparence de nos sentiments et nous permettre d’abandonner les préjugés qui nous empêchent d’être authentiques avec nous-mêmes.

Quatre jours après la Lunaison, le 22 novembre, le Soleil passe en Sagittaire, et va mettre son enthousiasme à porter encore plus loin et plus haut, ce que la psychologie du Scorpion aura permis de mettre à jour. C’est tout le sens des premiers jours de cette lunaison de se mettre à l’écoute de son ressenti intérieur, de laisser le passé derrière soi et de s’ouvrir à l’énergie Sagittaire, un peu exploratrice, un peu aventurière, pour aller au-delà de ce que l’on connait.

 

Or Uranus est très important dans cette lunaison :

 

C’est la planète qui forme le plus d’aspects comme s’il se portait dispo pour recevoir toutes les énergies de la Lunaison. Et avec Uranus, on OSE …

 

1 – Il est certes encore rétrograde

Tous les ans, pendant 5 mois, il essaie d’insuffler une nouvelle Vie. Dans le secteur de la maison natale qu’il traverse. Il bouscule souvent. Simplement parce que, devant l’inconnu qu’il propose, on peut faire de la résistance. C’est pourquoi il insiste : chaque année, pendant ces 5 mois, il fait faire un petit pas supplémentaire. Pour un nouvel éclairage. Jusqu’à ce qu’on comprenne qu’il appelle à nous faire vivre une existence plus conforme à ce que l’on est vraiment.

Il rétrograde depuis le 3 août. Entre le 24° et le 29° Bélier : tous ceux qui ont un point important de leur thème à l’intérieur de ces degrés, peuvent être appelés à faire le Grand Huit. Pour un changement complet d’attitudes et d’habitudes quand Uranus aura repris sa marche directe en janvier 2018.

 

2 – Or pour cette Lunaison, Uranus forme un aspect de quinconce quasi exact avec les luminaires, Soleil et Lune.

C’est un quinconce décroissant qui symbolise une nécessaire mise au point, un réajustement indispensable  pour une transformation en profondeur. On ne peut pas continuer à marcher sur deux routes à la fois : le quinconce demande ici de franchir un cap de malaises et de malentendus pour améliorer une situation tout à fait inconfortable. Il intervient quand l’insatisfaction et la frustration sont suffisamment fortes pour nous faire réagir. Et comme il est décroissant, c’est un peu l’aspect de la dernière chance.

Comme toujours plusieurs options nous sont proposées : une réussite appartenant à d’anciens paradigmes ou bien une nécessité d’aller vers une nouvelle attitude (le Scorpion est toujours métamorphose) qu’on n’ose pas encore emprunter car elle bouscule trop la sécurité émotionnelle, mais qui inspire par ses idéaux humanistes.

Entre le Scorpion et le Bélier, le défi à relever se joue dans un besoin de revenir sur sa façon d’agir, en l’adaptant à l’environnement.

 

3 – Et Uranus est justement en opposition à Mars, l’un des maîtres de la lunaison.

L’aspect nous met face à cette problématique et cherche à poser une réponse claire et nette, responsable et conciliatrice entre un Uranus qui nous fait réfléchir par sa rétrogradation à développer un nouveau Chemin, à initier une nouvelle Voie, en dehors d’un cadre qui peut être étouffant d’une part, et un Mars en Balance, d’autre part, qui cherche la conciliation mais qui, en même temps en sextile harmonique à Saturne, peut agir lucidement pour ouvrir grand les yeux sur un paysage nouveau, dès lors que c’est nécessaire. Au moins, pourra-t-on savoir plus précisément ce qu’on ne veut plus … et agir en conséquence sans rester passif jusqu’à ce que la situation « nous tombe dessus » !

Cette opposition est importante dans l’optique de l’astrologie humaniste puisque cette opposition ferme un BOL,  modèle planétaire dans lequel toutes les planètes sont incluses dans moins de 200° :

Et on peut compter sur un Bol avec opposition, surtout quand il est en signes cardinaux comme ici, dans les situations difficiles ; avec Mars et Uranus, on agit pour trouver de nouvelles techniques. Le mi-point de la zone occupée par les planètes se situe non loin de Pluton qui se trouve être « le moyen » …  On peut imaginer que la métamorphose sera à l’appui de la recherche de solutions nouvelles !

Sans oublier que Mars tend vers son carré exact à Pluton : les deux maîtres de la Lunaison sont en dissonance. La passion est là, avec la ténacité. Mais aussi la lutte pour la   transformation.

 

4 – Uranus est en trigone avec Saturne

(voir le clin d’œil détaillé écrit sur ma Page Facebook, pour le 11 novembre)

J’avais insisté sur le fait que ce trigone – sur le plan personnel notamment – permettait de dégager de nouvelles pistes en faisant récapituler certaines situations plus ou moins enfouies, aptes à mettre le doigt sur des fêlures anciennes, des failles, des peurs aussi.

Chacun a son libre-arbitre, mais avec ce Saturne en fin de séjour en Sagittaire, c’est la dernière opportunité pour élargir ses propres limites, physiques ou psychologiques.

 

5 – Il est en trigone large avec Mercure

Mais du fait de la rétrogradation d’Uranus, le trigone sera exact le 25 novembre à 25° Bélier/Sagittaire : l’ouverture peut se faire par un dialogue ouvert, propre à l’énergie du Sagittaire.

 

Il n’est pas négligeable de remarquer aussi :

1 – que Vénus et Jupiter sont conjoints en Scorpion,

comme si la parole des femmes était soutenue par une recherche de vérité dans laquelle sont mêlées volupté et souffrance,

2 – et que cette Lunaison est au trigone de Chiron.

l’obligation de mise au point pourrait bien se faire dans une optique de « guérison » grâce à un équilibre subtil à trouver entre le matériel et le spirituel

 

Je rappelle que la Lune noire Moyenne est rentrée pour 9 mois en Capricorne

(voir le clin d’œil Facebook du 11 novembre)

Mythe du Vieux Sage qui médite dans la solitude de sa montagne et a besoin de descendre dans la vallée pour vivre l’humaine humanité de l’homme, et du même coup mesurer sa possible intransigeance face aux failles et aux faiblesses de l’homme en général.

 

Conclusion

18  +  11  + 2017 =   9 + 2 + 1  =  12  – le Pendu

C’est la 4ème fois que cette carte apparait : NL du 21 août, du 20 septembre, du 19 octobre aussi d’une certaine façon (même si le premier calcul a donné la Lame 3).

Qu’il s’agisse de s’abandonner, ou d’abandonner quelque chose, c’est-à-dire de lâcher-prise, de se laisser aller, de faire un sacrifice ou de renoncer à quelque chose, la situation que nous montre le Pendu implique une certaine suspension, une passivité, un arrêt. Peut-être ce qu’Uranus veut nous dire avec son mouvement rétrograde

Avec le Pendu, c’est le monde à l’envers, un rétablissement est nécessaire  et inévitable pour qu’un changement se produise.

A partir de la prochaine NL, le 18 décembre, on passera à la Lame 13, c’est l’arcane qui pourra permettre que la transformation se fasse. Sans elle, tout resterait en suspens ….

 

Si l’on veut essayer de synthétiser ce qui a été écrit au-dessus on peut vraiment imaginer qu’une prise de conscience est en train de se faire dans ses choix relationnels (axe Bélier Balance de l’opposition) qui trouve une issue sur un Mercure/Saturne plutôt enthousiaste en Sagittaire à condition que le mental se dégage de certaines illusions d’optique du fait du carré à Neptune.

Le chemin se fait doucement.

La prochaine rétrogradation de Mercure qui est déjà dans les starting-blocks  – sur le dernier degré du Sagittaire, donc se cabrant devant l’entrée en Capricorne  – va nous faire cogiter encore un moment.

Vous aurez remarqué que cette rétrogradation se fait sur le degré de la conjonction Saturne Uranus de 1988, cycle qui a été en trigone décroissant toute cette année :

Cette conjonction de 1988 a été le point de départ d’une nouvelle vie, entre maintien et obéissance à de vieilles structures traditionnelles, et acceptation d’une nouvelle réalité de Vie. Il s’agissait d’intégrer les perpétuelles innovations proposées par Uranus devant des schémas sociaux, psychologiques, institutionnels, individuels, …. selon l’endroit du thème natal pour chacun, là se faisait la conjonction à 28° / 29° du Sagittaire. Mais Saturne utilise le pouvoir créatif d’Uranus et permet de le structurer et de l’installer dans la durée.

La réussite matérielle est encore prioritaire pour beaucoup …. Mais petit à petit et surtout depuis leur opposition de 2008/2010, de nouveaux cadres s’élaborent pour nous aider à quitter nos vieilles pelures et à développer un sens du service à l’humanité et une meilleure coopération, sociale et spirituelle ….

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -  novembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 

 


La Pleine Lune du 4 novembre 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Taureau / Scorpion à 11° 59

Pour la Lune, le degré sabian du Taureau nous dit :

« Un jeune couple fait du lèche-vitrines  »

Dominante : la fascination et les désirs d’un jeune Ego encore immature cherchant à se mettre au niveau de l’élite intellectuelle de son milieu.

Pour le Soleil, le degré sabian du Scorpion nous dit :

«  Un grand bal d’ambassade officiel »

Dominante : la conscience de groupe au niveau des interactions culturelles de l’élite de la classe dominante.

Dans le degré précédent du Taureau, la femme était seule et arrosait ses plantes. Cette fois, c’est le couple qui désire participer à la société. Habits, biens de toutes sortes, parures et outils de travail sont nécessaires  Il y a comme un jeu entre la personne et sa culture, la personne étant modelée par ce qu’elle voit et parce qu’elle est socialement.

Le symbole du Soleil est une image de jeu de pouvoir, de prestige et d’argent dans une relation hiérarchisée et institutionnalisée ; c’est un symbole qui présente la classe dominante du groupe Nation : valeur d’une rencontre entre personnes, au niveau culturel le plus haut possible plutôt qu’avec le type moyen de conscience.

 

 

Une Pleine Lune le 4 novembre 2017 à 5 h 24 TU

(6 h 24 en France)

ascendant 27° Balance pour Paris

Vénus, maître de la Pleine Lune en Taureau,

est opposée à Uranus

Le Soleil est en trigone avec Neptune, en signes d’Eau

Deux triangles intéressants :

1 – l’axe de Pleine Lune est en trigone/sextile avec Neptune R

2 – l’opposition Vénus/Uranus est en trigone/sextile avec Saturne

Dans quelques jours,

le 3ème trigone entre Saturne et Uranus est exact.

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Scorpion) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Taureau). En signes fixes, la tension risque d’être un peu plus forte.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Taureau / Scorpion

Beaucoup d’Eau et de signes fixes. Mélange de doute et de confiance en soi. Les émotions sont là mais encore difficiles à exprimer.

En fait, c’est bien plus complexe :

La Pleine Lune est en Taureau, un signe de Terre, calme, qui fuit l’impulsivité et l’énergie jaillissante du Bélier qui l’a précédé, et qui pousse tout naturellement au farniente (du moins quand il n’est pas Taureau d’arène). Avec une Lune en Taureau, maîtrisée par Vénus, on a envie de se poser, de profiter tranquillement de la vie qui passe, de chanter, de danser, de peindre ou de cuisiner

En face, le Soleil est dans le signe le plus complexe qui soit, balayé par l’intensité de la passion, toujours au bord du gouffre. Il sonde les profondeurs de l’inconscient et s’analyse en permanence comme un laser omniprésent. Du coup, il cherche à dénouer les schémas psychiques, générateurs de mécanismes répétitifs qui l’empêchent d’évoluer, que ce soit dans sa vie intime, dans son couple, dans ses sentiments, tout simplement dans ses peurs viscérales  … à moins qu’il ne se rende finalement compte que c’est lui qui se rend la vie compliquée et qu’il accepte de faire lui-même un peu moins de nœuds coulants à son parcours de vie.

 

Opposé à la Lune en Taureau,

le Soleil est conjoint à Jupiter

L’énergie de Jupiter en Scorpion est une énergie intense de rapports socioculturels : sur son côté Ombre, on pense aux rapports de force qui peuvent se situer tant envers les autres qu’envers soi-même ; si l’on n’apprécie pas d’être canalisé, la résistance de l’ego se manifestera par des colères sourdes, des ressentiments profonds, des rancunes … Mais sur son côté Lumière, il peut y avoir une réelle envie de se dépasser.

Lors de la Nouvelle Lune du 19 octobre, Jupiter était conjoint à Mercure, c’est dire l’importance de l’acuité du mental capable d’analyser en profondeur une situation personnelle à condition de maîtriser un possible esprit dominateur vêtu parfois d’une incroyable mauvaise foi !

A cette Pleine Lune, c’est au Soleil que Jupiter est collé … plus de magnétisme, plus d’ambition peut-être d’autant plus que la Lune en face exacerbe les besoins et les désirs, plus d’angoisses existentielles aussi.

Il n’en reste pas moins qu’on peut profiter de cette conjonction Soleil Jupiter  pour créer une ambiance enthousiaste et créative autour d’un projet innovant.

 

L’axe de Pleine Lune est en trigone/sextile

avec Neptune toujours rétro en Poissons

Comme Neptune devient la planète médiatrice, peut-on justement imaginer une ouverture d’esprit partagée, libérant ainsi les tensions lourdes qui ont traversé la Vie depuis le début de la lunaison ! … Ce joli trigone ouvre les fenêtres d’un horizon nouveau ; à nous de savoir (ou de décider) si nous avons envie de monter dans le train de la Métamorphose.

 

Le jour de la Pleine Lune,

Vénus maître de la Pleine Lune en Taureau,

forme 2 aspects importants :

1 – elle est opposée à Uranus

et pose la question habituelle venant de l’Eveilleur : quels imprévus, quelles surprises inattendues pourraient bien conforter cette Vénus maîtresse chez elle en Balance et pourtant si désireuse d’harmonie, dans un soudain besoin de liberté ? ….

2 – elle forme un sesqui-carré décroissant de Vénus à Neptune

qui peut aider dans le même temps à vaincre ses peurs et permettre de se renouveler ou de se fortifier en intégrant d’autres possibilités de se relier

Vénus vient tout juste de former un sextile décroissant avec Saturne

C’est dire à quel point le besoin de liberté sous-jacent pourrait bien être scruté à la loupe saturnienne !

 

En même temps, Mercure fait un quinconce avec Uranus

Il s’agit bien d’une mise au point proposée. Pour ajuster ses nouvelles idées. Pour réaccorder le changement de son point de vue avec l’acceptation d’un environnement pas forcément d’accord. C’est donc une invitation à se restructurer, malgré les aléas.

 

Pourquoi ?

… pour soutenir peut-être ce 3ème trigone Saturne/Uranus

qui sera exact le 11 novembre,

en Feu, entre le Bélier et le Sagittaire.

Un trigone surtout important sur le plan mondial :

Les résistances d’un vieux monde encore arc-bouté sur ses anciennes valeurs hyper matérialistes, commencent tout doucement à se dissoudre. Après l’obscurité psychique qui a entraîné chaos et violences, serait-ce enfin le signe de la fracture quantique qui se prépare où l’impossible deviendrait possible ?

… à méditer tant sur le plan collectif que sur le plan individuel.

 

Le même jour, la Lune Noire Moyenne rentre en Capricorne

(juste avant que Saturne n’y rentre à son tour).

Elle veut être un modèle et va chercher à développer pendant quelques mois une attitude sociale parfaite quitte à s’imposer des devoirs et des contraintes qui pourront aller jusqu’à s’interdire l’accès au plaisir. Il faudra peut-être veiller à ne pas s’enfermer dans une attitude qui isole et viser de nouveaux lâcher-prise.

 

Sur toute la Lunaison, et même s’il commence à se défaire,

le Grand Triangle de Feu est toujours là,

entre Saturne / Uranus et le Nœud Nord.

Nous en avons largement parlé dans les lunaisons précédentes.

 

Conclusion

4 + 11 + 2017  =  4 + 2 + 1  = 7 … Le Chariot

Depuis le début de l’année, on a souvent obtenu cette carte :

un Chariot avec le véhicule bien sûr, mais aussi l’attelage et le conducteur.

Plusieurs éléments nous interpellent : les roues inutilisables d’abord, elles ne semblent pas aller dans le même sens ! … Et sur le fronton du véhicule, les lettres SM … Sa Majesté ? … Soi-même ? … Soleil/Mars ? … Soleil/Moon ? … Soufre et Mercure rappelant un certain hermétisme de l’alchimie ? ….

L’attelage aussi, est composé de deux chevaux (l’un rouge, principe masculin, l’autre bleu, principe féminin)  qui ne se dirigent pas dans a même direction. En revanche, ils regardent tous les deux dans le même sens, vers la droite, dans un but commun d’avenir.

Le conducteur est seul et debout. Il n’a pas de rênes, mais il montre sa détermination.

Est-ce à dire que faisant fi de toutes les contingences matérielles, le Chariot est libre ? C’est le pouvoir de l’esprit qui guide et qui invite à aller de l’avant, à aller au bout de ses choix et de ses objectifs, même s’ils semblent téméraires. Avoir la maîtrise de soi  permet de bouger et de voyager.

Mars est en Balance depuis le 22 octobre. S’il se trouve souvent avoir peu de prises avec l’affrontement, et avoir du mal à agir sans demander l’avis des autres, il sait aussi se battre socialement parlant. Et dans cette carte où il ne forme pas d’aspects avec le reste du thème, il peut imposer ses goûts grâce à sa douceur et à son tact. Il peut aussi devenir carrément enthousiaste pour tout ce qui concerne l’Art.

C’est tout naturellement qu’il rejoint cette Pleine Lune en Taureau, chez Vénus aussi, qui nous propose de respirer la Nature et de vivre la Beauté, tout en étant attentifs à notre intuition et en restant connectés à la Lumière du monde divin.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   novembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  …. Et vérifiez-la  (trop nombreuses adresses erronées)

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 


La Nouvelle Lune du 19 octobre 2017

Cette Lunaison se fait à 26° 35 de la Balance dont le degré symbolique nous dit :

« Un avion vole haut dans un ciel sans nuages »

Dominante : une conscience capable de transcender ses conflits et ses pressions personnelles.

Un bien joli degré qui symbolise la capacité pour chacun de nous à contempler de plus haut, la pression de l’existence sur un monde dualiste.

On peut le faire grâce à l’utilisation de son esprit, renforcé par les efforts et les conflits des générations passées et par la coopération avec autrui. C’est ainsi qu’il serait possible de développer une nouvelle perspective des problèmes humains et d’atteindre la Paix et la liberté.

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

Une Nouvelle Lune le 19 octobre 2017 à  19h 13 TU

(21 H 13 en France)

Ascendant Gémeaux pour la France

.

Lunaison dans l’énergie de la Balance

Un signe d’Air cardinal, yang,

avec un Air bien dominant

et des planètes en signes cardinaux

Une lunaison opposée exacte à Uranus

En sextile à Saturne

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation. Or nous faisons partie de la Nature, nous sommes reliés à elle. Sans elle, nous ne saurions exister.

C’est bien le moment de poser des intentions, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison)

 

Le signe de la Balance sous les projecteurs !

Avec Vénus, maître de la Lunaison, avec le Soleil et avec la Lune, bientôt avec Mars, cette Nouvelle Lune est axée sur la vie relationnelle, autour de nous et en nous. Sur une capacité à se sentir à l’aise dans ses relations. Sur une qualité d’être relationnelle et une aisance à construire des rapports humains harmonieux et ouverts.

 

Oui mais …. Ça se passe à l’opposition d’Uranus

Une opposition exacte :

Soleil et Lune à 27° Balance

Uranus à 27° Bélier, rétrograde.

C’est forcément une tonalité éruptive qui s’installe … mais avec la fantastique opportunité de s’éveiller à des nouveaux horizons.

Sur un plan personnel, il y a une possibilité de donner naissance à un nouveau type de relation, ou bien de s’investir totalement dans un projet  qui vient de surgir dans sa Vie.

 

Et cerise sur le gâteau :

La Lunaison est au sextile de Saturne

Certes, le ton est lancé, sérieux et peut-être pas trop relax d’autant plus que le quinconce de Mars à Uranus quasi exact,  demande à bouger sa façon de voir et d’agir, sous peine de risquer des perturbations importantes !

Mais en même temps, ce sextile décroisant de la Lunaison à Saturne pourrait être un test de solidité, de confiance dans nos efforts et d’affirmation de nos intentions.

 

La Lunaison est aussi en sesqui-carré à Neptune

C’est un peu embrouillé quand même au niveau du relationnel !

Je reste positive et je préfère penser que l’aspect peut aider à quitter des états d’âme qui voudraient nous envahir de nuages sombres, pour nous inciter à ne percevoir que la Beauté.

Alors certes, on pourra rester aveugles face à des évènements déplaisants, on pourra osciller entre euphorie et crises de larmes. Mais ce sera toute la force de cette Lunaison opposée à Uranus qui peut nous pousser à regarder les choses bien en face et à voir clair.

 

Jupiter s’installe en Scorpion pour quelques mois …

On sera plus que jamais dans le « faire ensemble », dans la solidarité, mais il faudra quand même se méfier d’une certaine manipulation toujours possible.

 

Saturne prépare son 3ème trigone à Uranus

qui ne sera exact que le 11 novembre

Uranus cette fois rétrograde, est en pleine réflexion par rapport à sa volonté d’introduire une vision nouvelle dans le monde d’aujourd’hui, et la Vie de chacun. Dans ce trigone décroissant, Saturne, poussé par la demande d’Uranus, peut lui apporter les structures qui vont lui permettre d’utiliser son pouvoir créatif et original.

Les deux premiers passages se sont faits en décembre 2016 (vision d’ensemble) et en mai 2017 (réflexion)  – Le 3ème trigone permet de commencer à mettre en place les options qui prépareront à une réorganisation /restructuration importante de nos activités.

 

Conclusion

19  +  10  + 2017 =   1+ 1+ 1  =  3  - L’Impératrice

Quelle prestance ! L’impératrice est une femme confortablement assise. Couronnée et rayonnante. Solaire. Elle est bien ancrée dans la matière mais ne dédaigne pas les forces spirituelles, bien au contraire.

Sa main droite enserre un blason/bouclier recouvert de l’aigle royal. C’est très subtil, mais elle exprime ainsi sa fonction, son pouvoir et sa volonté de le préserver, tout en ayant conscience de ses propres limites. Ambitieuse et lucide, elle éclaire notre cheminement intellectuel.

Faisons-lui confiance !

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -  Programmé le 3 octobre pour le 17 octobre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Pleine Lune du 5 octobre 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Bélier / Balance

et le degré symbolique de la  Lune nous dit :

« Une bombe non désamorcée révèle l’échec d’une protestation sociale »

Dominante : évaluation immature de la possibilité de changement soudain de la situation.

Pour le Soleil, le degré symbolique de la Balance nous dit :

«  Des enfants font des bulles de savon  »

Dominante : les fantaisies culturelles à travers lesquelles les esprits jeunes atteignent l’accomplissement.

On pense pour la Lune aux résultats d’une volonté particulière de résoudre un conflit ; mais, nous dit le symbole, la solution qui passe par la violence échoue. Comme si la révolution populaire pouvait être déjouée à cause d’expressions immatures d’une conscience non encore libérée et qui ne peut que réagir aux contraintes d’un pouvoir social central.

Dans le même temps, les hommes rêvent ensemble pour préparer une action commune ; les rituels sont à la fois des cérémonies sacrées et des terrains de jeux pour les esprits jeunes. Pense-t-on aux Opéras pour les uns, aux terrains de foot pour les autres ? …. Les uns travaillent dur pour acquérir une connaissance et pour donner à la société ce dont elle a besoin ; d’autres jouent à se voir comme des sphères parfaites et multicolores … bulles de savon éphémères …

(cf : les degrés sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Pleine Lune le 5 octobre 2017 à 18 h 41 TU

(20 h 41 en France)

ascendant 22° Taureau pour Paris

Le jour des noces de nos Amoureux du zodiaque

à 19° de la Vierge

 

L’axe de la Pleine Lune

est la base d’un T-Carré un peu large sur PLuton

Et tout cela au moment de la conjonction Vénus / Mars

et de l’opposition Jupiter / Uranus

exacte pour la 3ème fois le 28 septembre

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune.

Cette Pleine Lune est plus ressentie si elle touche un axe important du thème natal, mais elle est valable en fait pour tous. Qu’on en soit conscient ou pas.

 

De l’Air et du Feu pour cette carte avec beaucoup de signes cardinaux

* une carence en Eau, juste Neptune en Poissons,  donc la sensibilité ressentie est bien là, reste à savoir si on saura l’exprimer.

* et une absence totale d’élément Fixe, qui peut indiquer une absence de persévérance sur fond d’impatience liée aux signes cardinaux.

 

Une Pleine Lune dans l’axe Bélier / Balance :

Un axe relationnel de rencontre, d’union, de contrat, qui demande un équilibre et une harmonie dans les relations.

Et une Pleine Lune qui met Mars en lumière :

* d’une part, Mars est maître de la Lune Pleine en Bélier

* d’autre part, pour cette carte qui présente un ascendant Taureau pour la France, Vénus son maître est conjoint à Mars et en prend donc toute la couleur.

 

Tant sur le plan personnel que sur le plan collectif,

cette Pleine Lune se fait avec la 3ème opposition Jupiter/Uranus

J’ai consacré un Post sur ma Page Facebook, à cette opposition hyper importante. Je veux juste encore une fois préciser à quel point elle donne du sens pour tous ceux qui en ce moment, confrontés à des interrogations sociales (Jupiter), imaginent un changement de direction plus propice à leur épanouissement.

Dans ses cycles avec les planètes lentes, Jupiter a fait son opposition à Neptune en septembre 2015 (un seul passage) : qu’a-t-on alors installé dans sa contribution sociale (Jupiter) qui aurait pu manquer de consistance ou s’entourer de flou (Neptune) ? … Y a-t-il quelque chose qu’on aurait pu zapper au niveau des réalités matérielles de l’existence tout simplement parce que Neptune était tourné vers un rêve de plénitude branché « spiritualité » ? … quelque chose que le quinconce Jupiter Neptune du premier semestre 2017 aurait  demandé de fortement réviser comme un test de contrôle pour savoir si les actes sociaux (Jupiter) étaient en cohérence et en communion avec un idéal neptunien humaniste et humanitaire ? ….

 

Cette opposition de Jupiter à Neptune de 2015, devenue pour la carte d’aujourd’hui un quinconce décroissant (qui demande donc maintenant de faire un réglage et un réajustement) a préparé à l’opposition de Jupiter à Uranus qui s’est faite en trois temps (décembre 2016, mars et septembre 2017).

Aujourd’hui c’est toujours un changement dans notre participation sociale qui est concerné (Jupiter) ; avec Uranus en face, la lumière est faite sur la possibilité d’un nouvel horizon. Mais les questions sont posées : quelle est la véritable motivation d’un tel changement ? Est-on guidé par un aveuglement ou par une ambition trop poussée par rapport à une demande de représentation sociale (la fameuse Persona de Jung) ?

On entre dans une nouvelle phase de relation sociale ou professionnelle, porteuse éventuellement de confrontation culturelle. Mais avec ce troisième passage de l’opposition, devrait arriver l’intuition nécessaire à cette transformation de nos relations … Bientôt Jupiter rentre en Scorpion en totale résonance avec Neptune en Poissons ! Tous les deux, maîtres des Poissons, ils se sentent complices pour nous inciter à lâcher prise consciemment avec de vieux mythes de bonheur social.

 

La Pleine Lune se fait en T-Carré sur Pluton.

Le T-Carré est un moment de tension incontournable qui oblige à un positionnement plus adéquat.  Avec Pluton, l’intensité est dans l’air, d’autant plus que le T-Carré se fait en signes cardinaux, c’est le plus vigoureux et le plus extraverti des trois.  Il faudra peut-être réfléchir avant d’agir si l’on veut vraiment avancer vers son but.

Mais Pluton peut libérer une flèche tendue vers le Cancer : nous propose-t-il de quitter un cercle (famille, amis, collègues) qui deviendrait trop étouffant ? … Ou bien nous demande-t-il de nous centrer différemment dans un domaine ou un autre ? …. C’est une secousse énergétique sans forcément user de violence et de provocations abusives, mais aussi du stress et des tensions qui vont chercher à s’évacuer.

 

Le carré à Pluton est croissant avec la Lune en Bélier : c’est une crise d’action, symbolique d’une rupture plus ou moins forte avec un ancien monde.

Le carré à Pluton est décroissant avec le Soleil en Balance, dans une crise de valeurs qui demande un changement complet d’attitudes ; pour beaucoup, il ne s’agira plus de louvoyer mais de trancher net.

Mercure fait partie du carré ; c’est peut-être de l’impatience ou de la nervosité, mais pour une communication plus limpide à venir.

 

Soleil/Mercure est au quinconce de Neptune

dans leur phase décroissante, ils obligent à réajuster ses lunettes ! C’est un peu brumeux, ou bien embrouillé. Et jusqu’à la fin de la lunaison, il faudra peut-être mettre au point les réalités relationnelles (on est en Balance) ; un réajustement qui prend tout son sens à quelques jours de la conjonction de Mercure au Soleil

 

Mercure fait donc sa conjonction supérieure au Soleil

Le 8 octobre

C’est dire à quel point Mercure joue son rôle en imposant un recentrage du discours ou de la communication (voire du déplacement) juste avant.

Depuis que Mercure est redevenu direct, il est en mesure de dégager les résultats de l’importante remise en question qui s’est faite pendant sa dernière rétrogradation du 13 août au 5 septembre.

Le quinconce à Neptune qui vient d’être exact, a permis d’en rajouter une petite couche, mais  peut être aujourd’hui un tremplin de transformation pour établir quelque chose de nouveau dans le domaine mercurien (principe de liaison, d’échanges et de mouvement) …. de façon à établir un dialogue neuf … ou des mouvements et des déplacements plus souples !

 

Le maître de la Pleine Lune en Bélier, c’est Mars

et le jour de la Pleine Lune, il célèbre ses noces.

Mars et Vénus sont à 19° de la Vierge : ensemble ils démarrent un nouveau cycle, une nouvelle dynamique affective, sentimentale ou créatrice.

C’est pour certains une nouvelle direction à prendre dans son affectivité ou tout ce qui touche au relationnel. Il faudra juste peut-être veiller à ne pas se laisser trop influencer par une Vierge un tantinet critique par excès de perfectionnisme.

 

Cette union se fait au trigone harmonique de Pluton

qui laisse le champ libre à un nouveau réglage en cours pour une profonde renaissance (j’ai publié sur ma Page Facebook, un récent Billet sur cet aspect)

L’opposition à Neptune  se termine :

Elle a peut-être souligné l’obligation de voir quelle forme on a voulu donner à certains rêves pour en rendre leur réalisation concrète sans se laisser submerger par une torpeur ambiante. Peut-être aussi a-t-elle été l’opportunité d’aiguiser une vigilance accrue,  de se mettre au diapason des circonstances et de récolter le prix de son engagement.

….mais le carré décroissant à Saturne se prépare

il s’agit vraiment de lâcher de vieux principes et de remettre en cause de vieilles attitudes.

Avec Vénus, il faut interdire à la peur de s’immiscer ; il faut contrer sa facilité à se dévaloriser ; il faut retrouver sa forme sans craindre le regard des autres et abandonner des points de vue autocritiques trop négatifs. Il s’agit de retrouver son moral, après s’être libéré d’une épine douloureuse enfin retirée.

Il faut … il faut … Il faut …. Désolée. Disons que ce serait l’idéal si on parvenait à le faire !

 

… à surveiller de près le carré décroissant de Vénus à Saturne du 8 octobre qui se fera en même temps que la conjonction supérieure de Mercure ! … de quoi donner le courage (peut-être) d’abandonner certains jugements critiques sur soi-même et de ne plus se laisser miner par une dévalorisation forcément néfaste à son épanouissement. On vaut souvent mieux que ce qu’on croit !

 

Conclusion

5 + 10 + 2017  =  5 + 1 + 1 =  7 … Le Chariot

(comme la plupart des Pleines Lunes de 2017)

Et toujours cette question posée de savoir où il va, qui il emmène, ce qu’il transporte.

Faisant fi des contingences matérielles, le Chariot est libre. Et il invite à aller de l’avant, à aller au bout de ses choix et de ses objectifs même s’ils semblent téméraires. Il est donc en pleine cohérence avec les aspects de cette Pleine Lune.

A chacun d’envisager de nouvelles bases sur lesquelles s’appuyer pour reprendre confiance en soi  (Vénus opposée à Neptune prépare un carré à Saturne !) et reconsidérer sa valeur au cas où elle aurait été un peu molestée.

Pour une Reconnexion avec soi-même.

Et pour un Renouveau.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   23 septembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  …. Et vérifiez-la  (trop nombreuses adresses erronées)

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 


La Nouvelle Lune du 20 septembre 2017

Cette Lunaison se fait à 27° 27 de la Vierge dont le degré sabian nous dit :

« Un homme chauve voit ses pouvoirs disparaître »

Dominante : Le véritable pouvoir de la personnalité, en temps de décision

Que ce soit au niveau culturel, social, politique, spirituel, il vient un moment où les modèles anciens d’ordre et de culture doivent être radicalement renversés. C’est un besoin intense de changement qui mobilise la volonté. Des décisions importantes peuvent être prises. Parce que l’existence est Mouvement. Aucune institution statique, aussi belle soit-elle, ne peut rester longtemps en place. Tout est soumis au pouvoir de la volonté, qu’elle soit divine, humaine ou satanique.

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 20 septembre 2017 à  5h 31 TU

(7h 31 en France)

Ascendant Vierge pour la France

.

Lunaison dans l’énergie de la Vierge

Un signe de Terre,  mutable, yin

avec une Terre largement dominante.

Une lunaison en quinconce à Uranus,

et en opposition exacte à Chiron.

Le carré à Saturne se défait

Le même jour :

Vénus passe en Vierge

Et Mercure en Vierge est opposé à Neptune en Poissons

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation. Or nous faisons partie de la Nature, nous sommes reliés à elle. Sans elle, nous ne saurions exister.

C’est bien le moment de poser des intentions, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison)

 

Le signe de la Vierge sous les projecteurs !

Avec Vénus, avec Mars, avec Mercure maître du signe, avec le Soleil et avec la Lune. Quelle gloire pour cette petite Vierge qui n’aime pas trop se mettre sur le devant de la scène !

Éprise de service, de méthode et de minutie, de pureté aussi, elle préfère trier et nettoyer au quotidien. Tout ce qui se présente. Mental et habitudes. Décors et situations.  Avec humilité. Comme une petite pomme bien sage qui attend d’être cueillie avant d’être transformée en compote (ça, c’est le stade Scorpion)

Elle accepte la situation. Qui n’est qu’une transition. C’est grâce à elle qu’on passe de l’hémicycle personnel à la croissance dans le collectif.

 

Le jour de la Lunaison, Vénus passe en Vierge,

On ne sait pas encore très bien si c’est pour rejoindre son amoureux ou pour faire partie de la fête.

Elle se retrouve chez Mercure. Elle a le sens de l’observation et du détail. Et elle est anxieuse, elle a tellement peur de se tromper. Ou d’être trompée. Elle mesure, elle calcule, elle cherche à analyser, à prévoir, dans des activités qui n’ont pas toujours accès à l’émotion. En fait, elle a juste besoin d’être apprivoisée. Elle a besoin de rendre service et de venir en aide. Avec elle, Monsieur, soyez certain qu’elle saura vous concocter un bon dîner, ou vous masser le dos.

 

Mercure est en pleine opposition à Neptune

Mercure en Vierge empêche le côté trop nébuleux. N’empêche, en face de Neptune, il faut quand même ouvrir son œil intérieur et brancher le mental sur une nécessité d’être clair

Et dans la quinzaine qui vient, et donc dans l’hémicycle croissant du cycle, Mercure devra dialoguer avec Pluton et avec Saturne.

Trigone à Pluton, le 22 septembre, et mû par une lucidité à toute épreuve, il s’autorise à bousculer les mentalités

Et carré à Saturne le 25, il pourrait bien initier une remise en cause positive de sa façon de penser.

Le 30 septembre, il rentre en Balance …. peut-être pour présenter le fruit de ses réflexions d’une façon qui ne soit pas trop musclée !

 

La Lunaison est en quinconce croissant à Uranus,

L’aspect ne peut que renforcer le travail précis de recentrage de soi, si on ne veut pas être trop déstabilisé.

Ce quinconce de 150° est une mise au point, une leçon à apprendre  et à mettre en place. Il y a des tiraillements, des dysfonctionnements, une inadéquation entre le Bélier et la Vierge.

Il appartient à chacun d’essayer de balayer les malentendus ….. ce qui est bien possible : les maitres respectifs des signes concernés, Mars pour le Bélier et Mercure pour la Vierge, sont justement conjoints en Vierge. En unissant leurs forces, ils peuvent nous aider à dépasser, voire à améliorer la situation.

 

Le 28 septembre,

Jupiter fait sa 3ème opposition à Uranus

C’est un équilibre à trouver depuis Noël 2016 qui a pu nous mettre en face de nos propres révolutions. Avec Jupiter en Balance et Uranus en Bélier, certains ont été déstabilisés dans leurs relations. A-t-on écouté sa petite voix en décembre ? … puis en mars lors du second passage ? … pour répondre aujourd’hui à la réalité du moment …. Car, en même temps et positivement, la lumière de cette opposition peut mettre le projecteur sur un déséquilibre chargé d’injustice ou d’inégalité et donc sur une opportunité à installer autrement sa participation sociale.

 

Le 28 septembre aussi,

Pluton va sortir de sa rétrogradation

il reprend sa marche directe à 16° 51 du Capricorne. Mais il va rester stationnaire très longtemps.

* le 23 octobre, il passe à 17°

* et le 8 décembre il passe à 18°

Cette extrême lenteur, habituelle pour le retour de Pluton Direct, peut alourdir l’atmosphère. Imaginez … Vous passez le doigt une seconde sur la flamme d’une bougie, aucun problème. Laissez votre doigt sur la flamme ….. Aïe.

Mais peut-être a-t-on besoin de tout ce temps pour se libérer des vieilles peaux craquelées ; il faudra peut-être attendre que Pluton ait atteint à nouveau le 19° 24 de son départ en marche rétro pour s’exprimer avec plus d’authenticité (mi-janvier 2018).

 

Pour ceux qui voudraient continuer cette analyse, …. je n’insiste pas sur les autres aspects déjà présents dans les lunaisons précédentes et dont j’ai déjà parlé (Saturne/Lune Noire en Sagittaire  – Grand Triangle de Feu entre Saturne/Uranus/Nœud Nord, … )

 

Conclusion

20  + 9 + 2017 =   2 + 9 + 1  =  12   - Le Pendu

comme la Nouvelle Lune du 21 août : pour ceux qui suivent régulièrement ces lunaisons, le Pendu y était apparu pour la première fois depuis des années. Et il semble vouloir s’installer !

On a déjà signalé comme cette Lame peut intriguer : on s’attend à voir un personnage pendu par le cou ! Non il est juste suspendu, par un pied, donc arrêté, immobile.

Il est à l’envers.

Allant vers …

Mais allant vers quoi ? Vers qui ?

Et s’il allait chercher des énergies intérieures pour se ressourcer et préparer les étapes suivantes ? …. Il est attaché par un pied ; juste bloqué. Il ne lui faudrait pas grand-chose pour se libérer.

Achille déjà, fut blessé au talon, le seul endroit de son corps qui était vulnérable … Ça fait réfléchir, cette carte qui revient pour la seconde fois en quatre semaines … sans compter qu’elle va nous accompagner jusqu’en décembre, soit sous la forme du nombre 12 soit sous la forme du nombre 3.

Plus que jamais, il est temps pour chacun de chercher son point faible.

Où est la faille en soi ?

Quelle est la partie de l’ego qui ne veut pas être remise en question ?

Y répondre en conscience permettrait de se détacher des considérations, affectives, matérielles, intellectuelles, qui nous retiennent et nous empêchent d’évoluer.

 

Le Pendu ne semble pas inquiet. Son visage est même serein.

C’est peut-être juste la vision des choses qui s’inverse, les perspectives qui deviennent autres. Un peu comme le bébé qui veut naître et doit opérer un renversement pour entrer dans le monde et vivre de ses propres forces.

Le Pendu insiste sur une façon de lâcher prise, une vision des choses différente, une remise en question, pour revoir ses bases ou approfondir ses projets.

Le temps n’est pas encore venu tout-à-fait. Un temps d’arrêt est nécessaire. Pour pendre conscience de ce qui nous empêche d’avancer.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   18  septembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Pleine Lune du 6 septembre 2017

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Poissons / Vierge à 13° 53

Pour la Lune, le degré sabian des Poissons nous dit :

« Une femme drapée d’une étole de renard  »

Dominante : utilisation de l’intelligence  comme protection.

Pour le Soleil, le degré sabian de la Vierge nous dit :

«  Un arbre généalogique aristocratique »

Dominante : Dépendance profonde envers les racines ancestrales

Que ce soit en symbolisme ou en mythologie, le renard est toujours un animal intelligent et subtil. Il est l’intelligence dans sa première étape, la « ruse » ; dans un sens plus large, il se rapporte à l’intelligence en temps que capacité d’adaptation à toutes les situations de la vie. La volonté spirituelle et la capacité de faire face, sont nécessaires dans toutes les situations cruciales de défi que l’on peut rencontrer à l’intérieur d’un groupe. Mais la volonté doit  souvent être protégée et l’intelligence peut se révéler précieuse en cas de danger. Comme un bouclier contre la difficulté.

Le symbole du Soleil nous précise que tout pouvoir donné possède de profondes racines dans le passé, que ce soit le passé des ancêtres ou un passé fait d’une série de conditionnements. Peut-être une technique à utiliser en temps de crise ou de décision, qui pourrait caractériser le sens du succès : retour aux sources pour atteindre la floraison.

Une Pleine Lune le 6 septembre 2017 à 7 h 04 TU

9 h 04 en France

ascendant 2° 50 Balance pour Paris

 

Neptune est sur la Lune

Le Soleil vient juste de lui faire son opposition

au mi-point de sa rétrogradation

Grand triangle de Feu toujours,

reliant Saturne / Uranus / Mercure-Nœud Nord

Mercure vient juste de reprendre sa marche directe

La 3ème opposition Jupiter – Uranus

de la fin du mois se prépare

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Poissons / Vierge

Axe mutable, donc de transition. On apprend à fermer une porte pour passer dans une autre dimension. La Vierge est le dernier signe de l’individuel ; les Poissons le dernier signe du collectif. Il y a comme un cordon à couper.

On accepte de quitter son environnement protecteur pour aller à la rencontre des autres. On accepte de s’ouvrir à un Océan Collectif et aux mouvements cosmiques de croissance et de décroissance qui font notre quotidien.

Mais axe complexe : la Vierge est signe de Terre, les Poissons un signe d’Eau.

La Vierge analyse, planifie, prévoit, nous ancre dans la matière. Elle transforme et nettoie, humblement. Elle éclaire la vie dans ce qu’elle a de routinier et de quotidien. Son maître, Mercure, vient de nous offrir trois semaines de réflexions et de mises au point justement dans ce signe qui aime se dévouer et se rendre utile, parfois jusqu’au sacrifice. Qu’en a-t-on retiré ? … Qu’a-t-on analysé par rapport aux méthodes, aux comportements mentaux qui étaient les nôtres ? … A-t-on été capable de discerner la distance mise entre le service rendu et la servilité, entre l’aide apportée aux autres et le sacrifice de sa personne ?

Alors que le monde des Poissons nous incite souvent à nous évader de la réalité, nous faisant entrer dans une atmosphère mouvante, sans frontières, ouverte à la dépendance émotionnelle.

 

Mercure, maître du Soleil,  vient tout juste de reprendre sa marche directe.

A 29° Lion… qui n’est autre que le degré de la Nouvelle Lune du 21 août, là où l’on a pu initialiser un projet.

Sur le dernier degré du Lion, il n’est pas encore le vif-argent qu’on connaît. Il est lent et ne repassera en Vierge que le 10 septembre pour accentuer ou cibler quelques mises au point.

Il est conjoint à Mars depuis quelque temps déjà, et peut exacerber certaines polémiques. Le mental est vif et acéré. Attention, la critique est maximale. Si l’habileté manuelle est positive pour les travaux monotones, le mental peut se décliner en chicaneries et commérages, voire en sadisme verbal ! A chacun de nous d’être vigilant.

 

Neptune est ici tout puissant :

1  – C’est le maître de la Pleine Lune en Poissons

Il élargit nos horizons sur tous les plans, moraux, éthiques, spirituels … SI l’on parvient à dissoudre les peurs et les résistances qui risquent de mener sur des chemins d’errance.

 

2  – Il est conjoint à la Lune

Composante aquatique à l’état pur ! … ça peut être de la médiumnité, des capacités sensorielles hors du commun, mais ça peut être aussi l’ouverture vers des paradis artificiels menant à toutes sortes d’errances. Entre les deux, c’est une aspiration au magique et au merveilleux … A chacun de le conjuguer comme il l’entend.

 

3  – Et surtout, Neptune est au milieu de sa rétrogradation et le Soleil vient juste de faire son opposition exacte

(J’ai écrit un post plus complet sur ma Page Fabook)

Neptune est chez lui en Poissons. Rétrograde, il propose d’être plus à l’écoute de son ressenti. Mais planète lente, planète du collectif, il symbolise une dissolution de certaines croyances apportées par Jupiter, structurées par Saturne, des croyances qu’on pensait solides, mais qu’il faudrait transformer pour se tourner vers d’autres valeurs.

Neptune a pu déclencher depuis la mi-juin des sensations enfouies profondément en soi et nous obliger par sa clairvoyance, à passer en revue (et à comprendre) nos émotions. Depuis, l’éclipse de Lune Nœud Sud du 7 août l’a soutenu dans son rôle de solvant universel.

 

Le Soleil dans son opposition exacte du 5 septembre met les pleins phares sur ces eaux neptuniennes : soit la brume sera tellement forte que son projecteur ne parviendra pas à dissiper la pollution physique et psychique qui empêche l’entrée d’un Nouveau Monde ; soit au contraire l’opposition sera porteuse d’inspirations lumineuses et pourra déchirer un nouveau pan du voile d’illusions (c’est un travail très lent qui franchit une nouvelle marche chaque année).

Pour chacun, tout dépend de ce que promet Neptune en natal, et quels aspects ce Neptune céleste forme avec le thème natal.

 

Mars vient tout juste de rentrer en Vierge

Il nous aide pendant six semaines, jusqu’au 17 octobre, à agir minutieusement et à s’organiser pour tout prévoir, tant est grand son amour du travail bien fait quand il n’est pas dynamité par un aspect dissonant.

 

Mercure le rejoindra définitivement le 10 septembre

Après ses allers et retours Vierge /Lion, dus à sa rétrogradation, il est heureux de s’installer vraiment dans un signe qu’il aime, où il est à l’aise. Avec le sens du détail et de l’observation, il classe, trie, analyse, prévoit, récure les idées saugrenues. Il discrimine et tente de séparer le vrai du faux. Il cogite … tellement que les inquiétudes risquent de redoubler.  Et ce n’est pas le prochain sesqui-carré à Pluton qui risque de minimiser les obstacles !  … Aléas de toute rentrée et de toute reprise.

 

Le Grand Triangle de Feu est toujours là

Il nous demande encore d’OSER bouleverser le statu quo malgré l’insécurité qui risque de nous envahir. Cette fois Saturne et Uranus dialoguent avec Mercure et Mars, pour un mental audacieux.

 

Et toujours …. cette conjonction Saturne / Lune Noire Moyenne

Dans une exigence d’absolu portée au maximum, on veut réussir ses projets, on veut atteindre ses objectifs. Pour avoir une image sociale. Mais dans un mélange de fascination et de peur.

 

Sur le plan mondial,

se prépare la 3ème opposition de Jupiter à Uranus

Le défi s’étend au monde entier : une opposition qui dure depuis près de dix mois. Jupiter est en Balance. Uranus en Bélier.

La demande d’harmonie et d’équilibre de la Balance cherche à se lier aux autres ; elle se place en face d’une volonté de transformation sociale, culturelle, religieuse, philosophique, psychologique qui correspond à la résonnance du moment, et notamment à l’entrée prochaine  dans l’Ere du Verseau (Uranus est le maître du Verseau, et la transformation ne peut se faire qu’avec l’autonomie de chacun) … Une opportunité d’accéder à une nouvelle vibration de conscience en abandonnant les agissements qui ont détruit la Terre et notre société par une cupidité égoïste. Mais le changement n’interviendra que lorsqu’on saura explorer le mental avec le cœur. On en est loin.

Lorsqu’on pourra se passer de tutelles et qu’on pourra commencer à s’assumer vraiment, on comprendra que le Bonheur est à l’intérieur de soi.

 

Conclusion

6  + 9  + 2017  =  6 + 9 + 1 =  16 … La Maison Dieu

Ou 6 + 9 + 2017 = 2032 = 7

On avait déjà tiré la Maison Dieu pour les Pleines Lunes de juin et d’août.

Deux enfants chutent sous la force de la foudre qui décapite l’édifice qui les abritait. Mais … chutent-ils vraiment ? Ils ne semblent pas tomber de haut.  Et toutes les petits bulles de couleur qui se promènent dans l’air ressemblent plutôt à des confettis.

Alors séisme ou bien libération ?

La Maison de Dieu est frappée à la tête. C’est le mental qui s’ouvre pour un nouvel idéal. Comme Mercure nous le propose en reprenant sa marche directe.

Quand la tension est trop forte, il faut que l’orage éclate. C’est un bouleversement inévitable, on ne peut pas l’arrêter. Mais il libére d’un grand poids pour en sortir quelque chose de neuf.

 

La Maison Dieu simplifiée passe par le Chariot ; on ne sait pas où il va avec ses roues inutilisables qui ne semblent pas aller dans le même sens. On ne sait pas où il nous emmène, son conducteur n’a même pas de rênes. On ne sait pas ce qu’il transporte.

Il avance.

Il avance et nous invite à aller au bout de nos choix et de nos objectifs, même s’ils semblent téméraires. C’est aussi la force de Mars conjoint au Soleil dans cette carte de Pleine Lune, qui ose s’affirmer  et qui réussit s’il évalue correctement la situation et ne se montre pas vaniteux.

Prises de conscience.

Remises en question.

Pour faire ressurgir nos parts d’ombre et faire tomber les masques.

… Au milieu de contradictions qui alternent entre recherche de compromis (Jupiter en Balance) et quête de l’absolu (Saturne conjoint Lunes Noires en Sagittaire)  mais avec la responsabilité d’un changement qui nous échoit pour l’émergence d’une Paix véritable.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   3 septembre 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, de la parution du prochain agenda 2018, ou de mes publications, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  …. Et vérifiez-la  (trop nombreuses adresses erronées)

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 


La Nouvelle Lune du 21 août 2017

Cette Nouvelle Lunaison en Lion se fait à 28° 53 ; et son degré sabian nous dit :

« Une sirène émerge de l’Océan pour renaître sous forme humaine

Dominante : étape à laquelle une intuition fulgurante de l’inconscient est prête à prendre la forme d’une pensée consciente

Un symbole important : ce 29ème degré du Lion revient à plusieurs reprises dans les semaines qui viennent. Et un symbole bien étrange !

En effet, si l’on se réfère à la mythologie grecque, que ce soit sous la plume d’Apollonios de Rhodes avec l’histoire de Jason et des Argonautes, ou celle d’Homère avec Ulysse, les sirènes étaient là pour séduire les marins.par leur chant ou la mélodie de leur lyre. Même Ulysse se fit attacher au mât de son navire après avoir rempli de cire les oreilles de ses marins,  pour que personne, parmi l’équipage, ne soit tenté de se jeter à la mer pour les suivre.

Et si l’on se réfère à une tradition plutôt nordique, la femme-poisson est tout autant fascinante pour le Masculin Sacré, mais son chant ne serait pas non plus un heureux présage.

Alors qu’elle soit issue d’une légende grecque ou du folklore scandinave, peut-on imaginer que cette femme fatale diabolisée puisse aujourd’hui émerger de l’Océan pour faire jaillir une Lumière Nouvelle ?

 

Si l’on veut commenter la dominante décrite par Mlle Wheeler et Marc Edmund Jones qui ont élaboré ces 360 symboles dans le parc de San Diego en 1925, on y voit un symbole qui parle de conscient et d’inconscient. La Sirène serait une médiatrice entre le monde marin invisible qu’elle habite, symbole de l’inconscient, et le monde visible, et conscient, de la terre.

TRANSITION entre l’Océan mouvant de l’inconscient collectif, et l’effort nécessaire pour trouver la forme précise et consciente que demande une idée abstraite.

Tout artiste, tout penseur créatif, connaît bien ce mélange particulier d’ivresse et d’anxiété, où l’on ne sait jamais si l’intuition va plonger suffisamment dans l’inconscient, pour que la réalisation prenne une forme concrète au travers du motif artistique défini.

Ce symbole nous fait donc penser à l’énergie inconsciente  qui atteint le créateur  à travers la conscience  … tout comme l’amour cherche à travers les amants une manifestation tangible … et tout comme la Sirène cherche une incarnation humaine  et donc la volonté d’une forme consciente ….

Alors Transition suivie de RENAISSANCE ? …. Peut-être bien. N’est-ce pas le message de ces éclipses qui peuvent n’être que la libération profonde d’un passé lourd de conditionnements affectifs, familiaux, relationnels, culturels. Il ne s’agit pas d’un quelconque karma rétributif porteur de culpabilité (pour moi, le karma ne récompense ni ne sanctionne)  mais  de l’opportunité de rétablir en soi une harmonie dont le manque engendre la souffrance.

 

Une Nouvelle Lune le 21 août 2017 à 18 h 31 TU

(20 h 31 en France)

Ascendant Verseau pour la France

 

Seconde Lunaison dans l’énergie du Lion

Un signe de Feu, fixe, yang

Nouvelle Lune encore conjointe à Mars,

conjointe au Nœud Nord

Et Grand Triangle de Feu avec Saturne et Uranus

Eclipse totale de Soleil Nœud Nord à 29° Lion

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte  sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation. Or nous faisons partie de la Nature, nous sommes reliés à elle. Sans elle, nous ne saurions exister.

C’est bien le moment de poser des intentions, de lancer une initiative particulière  (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison)

On est encore (théoriquement) en pleine chaleur estivale. Le fruit est arrivé à maturation.

Beaucoup de Feu et de Fixe dans cette Lunaison pour cette Nouvelle Lune particulièrement intense pour plusieurs raisons :

 

1  – Seconde Nouvelle Lune en Lion de l’année, à 29° Lion

lunaison qui demande encore une fois à être vrai avec soi-même dans sa réalité du moment, et à faire briller sa petite flamme intérieure

 

2  – Nouvelle Lune en Lion toujours conjointe à Mars

donc un besoin de se libérer, de sortir de coquilles sclérosantes, de quitter l’arène. Peut-être aussi une audace pour innover, ou s’impliquer avec force, ou affirmer son caractère, ou rugir sans rougir … Equilibre à trouver avec un côté courageux et combattif, mais porteur d’une impulsivité à la limite de la rébellion dans le contexte des éclipses du mois.

 

3  – Le Nœud Nord s’est intercalé entre eux.

Avec cet axe Verseau du Nœud Sud / et Lion de l’amas Soleil-Lune-Nœud Nord-Mars,  l’équilibre sera à trouver entre le Héros en soi, idéaliste, au cœur noble et généreux, désireux d’entraîner les autres avec lui, mais qui ne réussira que s’il ne reste pas assis dans les nuages idéologiques du Verseau.

 

4  – Ce stellium  (Soleil – Lune – Nœud Nord – Mars)

forme un Grand Triangle de Feu avec Saturne-Lune Noire Moyenne /  Uranus

Certes, ce Grand Triangle bleu existe depuis un moment. Mais il prend en cette fin août une intensité particulière puisque les deux luminaires en font partie, offrant ainsi une possibilité de voir s’allumer des tas de petites lumières nouvelles.

 

5  – Nouvelle Lune qui se fait avec une éclipse totale de Soleil Nœud Nord à 29° Lion

C’est la seconde éclipse du duo de cet été : la première s’est faite en Verseau sur le Nœud Sud, et nous confrontait à des images du passé. Moment  émotionnel pour beaucoup puisque ce genre d’éclipses en nous proposant de lâcher prise, de se débarrasser de mémoires trop douloureuses, de guérir en laissant la place pour du Nouveau, induit forcément une insécurité.

 

Cette éclipse de Soleil Nœud Nord du 21 août suit l’éclipse de Lune du 7 août. ; elle en est le résultat : si on s’est laissé submerger par l’insécurité, ou par des complexes de dévalorisation, on a pu générer inconsciemment un devenir destructeur pour soi, fait de désespérance. Mais si le Soleil a été assez fort, cette éclipse est une opportunité de trouver un changement radical à son schéma habituel de comportement.

En plus, cette éclipse se fait en bonne intelligence avec Saturne et Uranus, et permet de passer à autre chose. Uranus apporte l’élan dont on a besoin  pour aller vers une Renaissance qui peut s’installer dans les mois qui vont suivre. Une Renaissance que Saturne peut consolider pour lui donner réellement corps.

–  Et comme toujours cette éclipse nous replonge 19 ans en arrière (nous avons vécu la même éclipse de Soleil Nœud Nord du 22 août 1998, à 29° Lion) –

 

Cette fois Saturne et la Lune Noire Moyenne sont exactement conjoints

En Sagittaire, à 21°

L’exigence d’absolu est à son maximum. Pour réussir ses projets. Pour atteindre ses objectifs. Pour avoir une image sociale. Dans un mélange de fascination et de peur comme sait faire la Lune Noire qui aime démolir les frontières du possible et du connu.

Sur son versant négatif, Saturne peut certes nous susurrer à l’oreille qu’on n’y arrivera pas. Et l’aspect sera là jusqu’à la fin de l’année. Un défi à relever car le Grand Sage pourrait bien nous limiter par des épreuves incontournables !

Mais sur son versant positif, il peut aussi nous faire prendre conscience que personne n’a le droit de nous dire qu’on n’est pas capable, ou qu’on n’est pas comme il faudrait qu’on soit.

Quel défi pour ceux qui n’ont pas confiance en eux !… Mais quel accomplissement quand on se sera rendu compte qu’on est beaucoup plus que ce qu’on a voulu nous faire croire. Et quelle occasion de transgresser, de penser en dehors des structures établies, et donc de donner de la consistance à un éventuel changement complet de Vie !

 

Dans quelques jours justement, le 25 août, Saturne reprend sa marche directe

En trigone à la Lunaison, il nous offre une mise en lumière de ce qui pourrait être remis en ordre et sur les rails de Saturne :

C’est toute une attitude en résonnance avec le Sagittaire, qu’il faudrait abandonner si l’on a privilégié une forme de « persona » plus ou moins formatée par des critères de prestige issus d’une culture familiale ou trans-générationnelle, tournée vers une réalisation parfois intolérante et aux intérêts déguisés.

L’opposition au Soleil du 15 juin (qui s’est faite en même temps que le retour de Jupiter en phase directe) a peut-être montré un virage intéressant vers une nouvelle direction plus en phase avec une façon de se RE-LIER  avec les autres, avant que Saturne ne quitte le Sagittaire en décembre 2017. Et c’est une direction qui va conditionner le prochain passage de Saturne en Capricorne qui voudra s’élever avec conscience et intégrité.

 

Le lendemain, 26 août, Vénus rentre en Lion,

Dans son passage en Cancer, elle a été très malmenée. Tellement attentive à son cocon protecteur, elle a dû affronter tout à tour Pluton, Jupiter, Saturne et Uranus  (voir le clin d’œil Facebook de la semaine du 15 août)

Il y avait dans ces aspects une très forte tension émotionnelle, une sensiblerie parfois, une sorte d’avidité affective parce qu’on était en quête de confirmation de soi-même, que ce soit dans une reconnaissance affective ou dans une reconnaissance professionnelle.
Qu’est-ce qui a pu faire qu’on ait été dans une telle souffrance de dévalorisation ? … Ou à l’inverse, comment en est-on arrivé à cette non-reconnaissance de la réalité de l’Autre ? …

De quoi donner du sens à ces éclipses d’août

L’opposition à Pluton, exacte le 5 août, ne s’est-elle faite finalement que pour mettre en évidence et permettre un mouvement de libération que Vénus en Lion va pouvoir affiner

… et Mercure fait sa conjonction inférieure au Soleil

C’est une nouvelle direction mentale qui commence, branchée sur de belles intuitions si la Vierge veut bien assouplir son mental et laisser de côté ses cogitations trop analytiques (forcément revêtues d’inquiétudes !)

Il reprendra sa marche directe le 5 septembre  … à 29° Lion  … et on retombe sur notre Sirène qui veut relier le monde invisible et le monde visible. N’est-ce pas fabuleux !

 

Le 27 août, c’est Jupiter qui fait son sextile exact à Saturne

C’est un sextile décroissant qui permet de réorganiser et de restructurer, en cherchant ce qui a pu mal fonctionner jusqu’ici dans la transition qui s’annonce.

 

Entre le Premier Quartier du 29 août et la prochaine Pleine Lune

C’est toujours très intense, mais je ne veux pas surcharger cette Nouvelle Lune.

Je note surtout l’importance de Mars qui sera d’abord en trigone à Uranus et restera ensuite un moment sur Mercure puisqu’il le transitera une première fois le 3 septembre (Mercure rétrograde) et une seconde fois le 5 septembre (Mercure direct) … de grands moments symboles tout à la fois de réparties vives ou de polémiques acérées. J’aurai l’occasion d’en parler sur ma Page FB.

 

Conclusion

21 + 8 + 2017  =  3 + 8 + 1  =  12 … Le pendu

Une carte tout-à-fait nouvelle. Je ne pense pas que nous ayons tiré le Pendu depuis que je donne une réflexion /tarot ici.

Quelle drôle de carte que ce Pendu qu’on s’attendrait à voir pendu par le cou ! Non il est juste suspendu, par un pied, donc arrêté, immobile.

Il est à l’envers.

Allant vers …

Mais allant vers quoi ? Vers qui ?

Et si, comme dans le yoga, dans un immobilisme apparent (il semble faire le Poirier), il allait chercher des énergies intérieures pour se ressourcer et préparer les étapes suivantes ? ….

Car le Pendu est attaché par le pied ; il est juste bloqué. Il ne lui faudrait pas grand-chose pour se libérer.

Tout comme Achille qui fut blessé au seul endroit de son corps qui était vulnérable, son talon, peut-être est-il temps pour chacun de chercher son point faible.

Où est la faille en soi ?

Quelle est la partie de l’ego qui ne veut pas être remise en question ?

Y répondre en conscience permettrait de se détacher des considérations, affectives, matérielles, intellectuelles, qui nous retiennent et nous empêchent d’évoluer.

 

Le Pendu ne semble pas inquiet. Son visage est même serein.

C’est peut-être juste la vision des choses qui s’inverse, les perspectives qui deviennent autres. Supposant un nouveau choix à faire, ce qui est superbement suggéré par ce mois d’éclipses et la rétrogradation de Mercure.

Je pense au bébé qui veut naître et doit opérer un renversement pour entrer dans le monde et vivre de ses propres forces.

Le Pendu insiste sur une façon de lâcher prise, une vision des choses différente, une remise en question, pour revoir ses bases ou approfondir ses projets.

Mais le temps n’est pas venu. Un temps d’arrêt est nécessaire. Pour pendre conscience de ce qui nous empêche d’avancer.

Sur son plastron, neuf boutons …. qui renvoient à l’Hermite. Lui aussi, en solitaire, cherche son chemin dans la nuit pour accéder avec sa lanterne à ce qu’on ne voit pas …. L’envers des choses …. .

 

Ce mois d’août est un tournant puissant. Une opportunité de se débarrasser de ces charrettes trop chargées qui ont fait vaciller un bon nombre d’entre nous. On risque de vaciller encore, de s’effondrer peut-être car ce n’est pas facile. On risque de baisser les bras. Mais en y pensant, en imaginant un impossible en passe de devenir possible, en l’enrobant de douceur, d’amour et de lumière,  on pourra construire du Nouveau  …

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -  17 août 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine  pour des explications plus détaillées :

https://www.facebook.com/alloallomercure/ .

 

 


La Pleine Lune du 7 août 2017

En astrologie tropicale, cette Pleine Lune se fait dans l’axe Verseau / Lion à 15° 25

Pour la Lune en Verseau, le degré sabian nous dit :

« Un Grand PDG dans son bureau

Dominante : capacité à organiser avec méticulosité les différents aspects d’une entreprise collective, combinée à un sens intuitif du rythme des évènements.

Pour le Soleil en Lion, le degré sabian du Lion nous dit :

«  Après la tempête, la Nature revit dans le Soleil »

Dominante : Retour à la vie et à l’amour après une crise majeure, personnelle ou sociale.

A l’approche de l’Ere du Verseau, bien des réflexions peuvent se faire …. Le Nouvel Age devrait permettre d’utiliser harmonieusement le pouvoir de l’humanité pour le bien-être du Tout … c’est-à-dire un Tout dont les êtres humains sont les éléments … On imagine utiliser l’énergie qui viendrait  de la solidarité et des échanges collectifs. Un bel enchantement … En tout cas, une utopie à laquelle on n’est pas encore arrivé, par manque total de vision vraiment humaine. Faudra-t-il les deux mille ans de l’Ere du Verseau pour y parvenir ? …

Au risque de paraître moralisatrice (ce que je ne veux surtout pas, chacun ayant son libre arbitre) ne faudrait-il pas commencer à s’y intéresser sérieusement, sous peine de voir la terre détruite – à l’exception de quelques « survivants », les hommes-semences à qui il incomberait de tout recommencer sur de nouvelles bases, un peu comme ce qui a pu se faire au moment de la disparition de l’Atlantide (même si à ce jour, les Atlantes survivants n’ont toujours pas délivré leurs secrets)  …

Le symbole du Soleil parle de lui-même : Quelle brillance de la Lumière après la longue Nuit de l’Ame ! La conscience se trouve exaltée dans ce mariage des rayons du Soleil  et de la sève montante.

 

Une Pleine Lune le 7 août 2017 à 18 h 12 TU

(20h 12 en France)

ascendant 23° Capricorne pour Paris

avec éclipse partielle de Lune Nœud Sud à 15° Verseau

 

Le Soleil est toujours conjoint à Mars en Lion

Ensemble, ils vont à la rencontre du Nœud Nord

 

L’axe de la Pleine Lune

passe au milieu d’un « Rectangle Mystique »

qui rejoint Vénus, Mercure, Pluton R et Neptune R

Cet axe a d’autre part une issue sur Jupiter en Balance

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où théoriquement, la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune.

Ce fut une Nouvelle Lune un peu électrique, on l’a vu, en tout cas, très martienne, et carré à Uranus, dans un excès de Feu et de signes fixes ! … Si l’on a su contrôler ses pulsions, on a pu profiter d’une énergie incroyable, créatrice, porteuse de nouveaux projets ; et dans ce cas, (mais on a toujours le choix de profiter – ou non – des influx planétaires) Mercure conjoint au Nœud Nord a pu apporter une concentration mentale pour porter à bien et finaliser un projet porté de longue date.

 

Aujourd’hui, on a une phase de Pleine Lune dans l’axe Verseau / Lion

Lune et Soleil sont dans deux signes dont les forces sont contradictoires. Il s’agit de les harmoniser pour les vivre de façon positive : le Lion parle de soi, le Verseau parle des autres. Ce qui nous est demandé dans cet axe, c’est un équilibre entre le besoin d’être aimé et reconnu (Lion) et celui de pouvoir nous intégrer dans une collectivité en gardant son autonomie et son indépendance (Verseau).

Encore une fois, un exercice d’équilibriste de haut niveau !

 

Car ce Soleil est toujours conjoint à Mars en Lion,

Sur son versant positif, c’est le désir d’agir en étant brillant et en rayonnant ; mais sur son versant négatif, il y a toujours ce risque de vouloir être trop exigeant … et donc intolérant. De peur de déchoir de son statut, le Lion montre un orgueil exacerbé s’il craint de perdre la première place.

En face, la Lune est en Verseau

Là encore sur son côté positif, elle veut Aimer avec un Grand A, Aimer tout le monde ; alors elle étale ses idées humaines et humanistes, réformatrices dans un but d’égalité …. Liberté, Égalité, Fraternité, a lancé Robespierre (ascendant Verseau avec Uranus en maison 1) en décembre 1790 dans un discours à l’Assemblée Nationale ….  Mais c’est aussi le côté négatif du signe qui se heurte à ses utopies et se montre jusqu’au boutiste dans un sens social certes universel mais dont les idées de paix et de solidarité ne rencontrent pas l’unanimité de ce besoin de libération de l’Homme …

 

Première particularité de cette Pleine Lune en Verseau :

elle se fait avec une éclipse partielle de Lune Nœud Sud.

Jadis, dans des temps vraiment très anciens, les éclipses faisaient peur ….. On a compris aujourd’hui qu’elles sont au contraire des opportunités pour se souvenir qu’il faut parfois tourner le dos à des habitudes de vie qui ne conviennent plus. Alors, oui, elles pouvaient faire peur, mais seulement si l’on décidait de s’arcbouter sur un passé et des comportements désuets.

Dans cette éclipse de Lune, c’est la Terre qui vient s’interposer entre le Soleil et la Lune qui perd ainsi son rôle d’adaptatrice de l’énergie solaire ! … Il va falloir se débrouiller sans elle, et symboliquement accepter de faire « autrement », … accepter de ramener à la conscience des blocages enfouis au plus profond de l’inconscient, accepter de quitter de vieilles histoires pesantes, aux comportements récurrents, et de changer le cap de certaines activités.

C’est un nettoyage à faire, douloureux parfois car émotionnel. Des parts d’ombre remontent à la surface, d’anciennes colères, ou des tristesses qu’on avait voulu enfuir, reviennent en nombre. En ressurgissant, elles  peuvent déstructurer.

Il s’agit de garder le cap,  non pas de résister mais de faire face et de rester centré. Il ne sert à rien de refouler encore. Mais en même temps, c’est une libération possible.

Si tout le monde est concerné, ceux qui ont un point important de leur thème autour de ce 15° Verseau, le seront un peu plus que les autres, dans un défi qui peut trouver sa solution à l’éclipse de Soleil qui suivra le 21 août.

 

L’axe de Pleine Lune se fait en aspects harmoniques à Jupiter

Mais ce Jupiter est toujours en carré à Pluton (l’aspect a été exact le 4 août) comme pour une abolition de certains privilèges, rappelant en cela un autre 4 août rendu célèbre en France, il y a près de 230 ans ….  J’en ai parlé dans mon clin d’œil sur Facebook du 4 août.

Il faudra peut-être toute l’intensité et la lucidité du quinconce de Soleil-Mars à Neptune qui demande à poursuivre un travail de clarté pour effacer le gros …. GROS cumulus chargé de nuages !

 

Uranus, maître de cette Pleine Lune en Lion

est toujours trigone à Saturne et au Nœud Nord

dans un Grand triangle de Feu

En temps qu’Éveilleur, mais en phase rétrograde depuis le 3 août, Uranus nous propose de réfléchir  sur la place que nous voulons parmi les autres : il n’est pas ici planète de rébellion, mais plutôt planète de dépassement de soi, dépassement du lien qui nous retient encore aux traditions …. On n’ose pas, parce que ça c’est toujours fait comme ça … On aurait bien envie, mais c’est contraire aux habitudes …

J’ai écrit un long article sur ma Page Facebook le 3 août sur Uranus qui commence une rétrogradation qui va durer 5 mois.

 

OSER ….

c’est bien le sens de cette Pleine Lune à éclipse de Lune Nœud Sud

Oser chasser les vieux démons. Dans une éclipse Nœud Sud, reviennent toujours les mêmes questions : qu’est-ce qui se passe dans nos vies ? A quels schémas du passé est-on confrontés à nouveau ? Où en est-on ?

 

OSER … OSER bouleverser le statu quo ! … OSER malgré l’insécurité qui risque de nous envahir … OSER la confrontation avec de vieux mécanismes de fonctionnement … OSER un bouleversement possible de l’ordre établi, avec toutes les remontées émotionnelles que ça suppose  …

Et brancher la Lumière intérieure qui va permettre à notre Dragon Intérieur de libérer son Trésor.

 

Justement, dans quelques jours, Mercure sera rétrograde

Exactement le 13 août à 14° Vierge.

Il peut nous donner le déclic dont nous avons besoin pour chasser ces vieux démons …. Mais il faudra attendre :

  • la prochaine éclipse du 21 août qui permettra de passer à autre chose
  • et surtout la marche directe que Mercure reprendra après le 5 septembre, pour laisser une porte s’ouvrir d’ici le 8 octobre quand il fera sa conjonction supérieure au Soleil.

 

Sur le plan mondial

Les deux aspects hyper importants sont toujours là :

 

1  – Jupiter carré décroissant à Pluton qui a été exact le 4 août

C’est le 3ème carré, celui qui, théoriquement devrait faire aboutir une solution. En 2007, lors du début du cycle qui a commencé à 29° Sagittaire, il nous était proposé de participer à une nouvelle vie sociale. Je ne suis pas sûre que le message ait été fortement entendu, mais c’est aujourd’hui un ultime appel pour chacun, de revoir en conscience sa place dans la société. C’est tendu, mais il est possible encore de trouver la clé qui nous fera pénétrer un espace vierge.

Un long post mis sur ma Page FB ce vendredi 4 août … en écho à ce qui s’est passé il y a près de 230 ans en France : dans le sillage de la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, les députés de l’Assemblée Nationale Constituante proclamaient dans la nuit du 4 août, l’abolition des privilèges et des droits féodaux ….. Jupiter était en Lion, et Pluton, rétrograde en Verseau …

 

2  – Et puis Jupiter sextile Saturne qui sera exact le 27 août après la prochaine Nouvelle Lune

Un sextile décroissant qui tend les bras vers une réorganisation générale, possible si l’on accepte de se détacher de ce qui peut encore nous bloquer.

 

Conclusion

7 + 8 + 2017 = 7  +  8  +  1  = 16  La Maison Dieu

Ou 7  +  8  +  2017  =  2032  =  7  le Chariot

On a souvent sorti cette carte de la Maison Dieu dans les Pleines Lunes de 2016 :  deux enfants qui chutent sous la force de la foudre qui décapite l’édifice qui les abritait. Mais … chutent-ils vraiment ? Ils ne semblent pas tomber de haut.  Et toutes les petits bulles de couleur qui se promènent dans l’air ressemblent plutôt à des confettis.

Alors séisme ou bien libération ?

La Maison de Dieu est frappée à la tête. C’est le mental qui s’ouvre pour un nouvel idéal. Comme ces enfants qui étaient enfermés et qui sont éjectés à l’extérieur.

Quand la tension est trop forte, il faut que l’orage éclate. C’est un bouleversement inévitable, on ne peut pas l’arrêter. Mais il libérera d’un grand poids pour en sortir quelque chose de neuf.

 

La Maison Dieu simplifiée passe par le Chariot ; on ne sait pas où il va avec ses roues inutilisables qui ne semblent pas aller dans le même sens. On ne sait pas où il nous emmène, son conducteur n’a même pas de rênes. On ne sait pas ce qu’il transporte.

Il avance.

Il avance et nous invite à aller au bout de nos choix et de nos objectifs, même s’ils semblent téméraires. C’est aussi la force de Mars conjoint au Soleil dans cette carte de Pleine Lune, qui ose s’affirmer  et qui réussit s’il évalue correctement la situation et ne se montre pas vaniteux.

Prises de conscience.

Remises en question.

Pour faire ressurgir nos parts d’ombre et faire tomber les masques.

… Au milieu de contradictions qui alternent entre recherche de compromis (Jupiter en Balance) et quête de l’absolu (Saturne conjoint Lunes Noires en Sagittaire)  mais avec la responsabilité d’un changement qui nous échoit pour l’émergence d’une Paix véritable.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  -   4 août 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine  pour des explications plus détaillées :

https://www.facebook.com/alloallomercure/ .

 

 

 

 

 


La Nouvelle Lune du 23 juillet 2017

Cette Lunaison se fait à 0° 44 du Lion dont le degré sabian nous dit :

« Un homme s’énerve sous l’action de son ambition

Dominante : irruption des énergies bio-psychiques au niveau de la Conscience, autrement dit (autre version) : déséquilibre biologique causé par une activité mentale sans bornes, à l’origine d’une congestion cérébrale

La Tradition (et Dane Rudhyar le rappelle) parle de trois Feux : le Feu électrique, le Feu solaire et le Feu par friction.

Et les trois signes de Feu du zodiaque leur correspondent :

Le Bélier se réfère à la descente de l’énergie spirituelle dans le monde créatif. Dans son aspect matériel, cette énergie est électrique ; sans elle, aucun processus vital ne pourrait exister.

Le Lion représente le Feu Solaire, l’énergie dégagée par un être intégré, soit par radiations spontanées, soit sous forme d’énergie nucléaire, soit encore au niveau de la conscience , donc par émanations conscientes.

Le Sagittaire est relié au Feu par friction car tous les processus sociaux sont fondés sur des relations interpersonnelles … entraînant parfois le conflit !

 

Chez le Lion, il y a une élévation de l’énergie du cœur vers la tête … mais ça peut être dangereux, dit le symbole : il peut y avoir apoplexie (tout comme celui qui se tient trop longtemps sous le soleil tropical, sans chapeau, et risque l’insolation).

Le soleil peut détruire comme il peut vivifier. Et sans son correspondant symbolique, l’Eau, il produit les déserts.

Ce symbole parle de « combustion » … une sorte d’incendie, irruption des énergies de l’instinct biologique dans le champ de la conscience, avec plus ou moins de force, symbolisant une mutation …. (comme le propose encore une fois Uranus dans cette Nouvelle Lune)

 

Une Nouvelle Lune le 23 juillet 2017 à 9h 47 TU

(11h 47 en France) – à 0° 44 du Lion

Ascendant Balance pour Paris et une partie de la France

Ascendant Vierge pour les autres

 

Lunaison dans l’énergie du Lion

Un signe de Feu, fixe, yang

 

Nouvelle Lune conjointe à Mars,

en carré à Uranus,

en sesqui-carré à Neptune

 

Et toujours le Grand triangle de Feu

entre Saturne, Uranus et le Nœud Nord

avec Mercure qui s’invite pour cette NL

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit les êtres humains, les animaux, ou la végétation. C’est bien le moment de poser des intentions, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe ce 1er degré Lion)

A ce moment de l’année où la Nouvelle Lune se fait en Lion, on est en pleine chaleur estivale. Le fruit est arrivé à maturation

Et comme cette NL se fait sur le premier degré du Lion, on aura droit cette année à une seconde Nouvelle Lune en Lion, le 21 août, à 29° du signe. C’est dire l’importance que va recouvrir le signe pendant plusieurs semaines … Deux Lunaisons en Lion, cette année !

 

Une Nouvelle Lune en Lion conjointe à Mars

En Feu, c’est de la passion ! On peut avoir envie d’être le plus fort, le meilleur, le plus courageux ….Et c’est en carré à Uranus !

Alors cette Nouvelle Lune très martienne, titillée par l’Eveilleur, peut passer par l’envie de sortir de certaines coquilles (famille, clan, groupe, …) qui se montrent soudain sclérosantes. Se sentira-t-on investi d’une audace qui permettra d’innover et de s’impliquer avec force dans une action quelconque dans le but d’affirmer son caractère ?… Voudra-t-on donner une réponse personnelle à des contacts qui préféreraient rester dans le flou ? … . Mars étant présent, il faudra quand même faire attention à ne pas exacerber des querelles au sein d’un groupe qui soudain nous pèse, et à bien canaliser son énergie.

 

Que peut faire le sesqui carré à Neptune ?

C’est selon … Par définition, le sesqui carré fait voler la sérénité en éclats et dans une carte où domine le Feu et le Fixe, on peut craindre une situation qui s’avère rapidement incontrôlable dans ce cocktail explosif de NL conjointe à Mars et carré à Uranus.

Alors, perte d’illusions particulières, ou bien si l’on arrive à contrôler son énergie, aide particulière à sortir des soumissions du moment ? …. On n’est pas loin d’une Pleine Lune à éclipse qui va se faire le 7 août à à 15° du Verseau, une éclipse de Lune Nœud Sud qui va nous confronter au passé et nous inviter à changer d’attitude ou d’habitudes.

 

Seule opposition de cette Nouvelle Lune : Vénus opposée Saturne

un aspect qui sera exact les 23-24-25 juillet : Vénus habillée de sa légèreté Gémeaux toute estivale, devra-elle composer avec le sévère Saturne qui du haut de sa respectabilité très Sagittaire, lui fait les gros yeux ? … Mise en lumière de la vie sentimentale du moment en s’interrogeant sur la qualité (on non) de ce qu’on vit dans ce domaine, avec occasion de bien cerner ce qui peut bloquer.

 

Mercure et le Nœud Nord viennent de se rencontrer. En Lion.

C’était le 21 juillet. On a pu découvrir un nouveau centre d’intérêt, ou une nouvelle façon de s’exprimer. On a pu vouloir changer de plan de communication. On a pu avoir envie de formuler plus clairement ses pensées pour atteindre une pleine réalisation de ses capacités mentales. C’est encore valable. Le Nœud Nord est toujours une invitation à ne pas perdre la route de son Étoile.

 

Ce Mercure s’invite donc dans le Grand Triangle de Feu

qui nous accompagne depuis un moment et sera présent encore sur plusieurs lunaisons. Le mental soutenu par Saturne et par Uranus, a besoin de s’enflammer pour de belles causes en quête d’idéaux.

Comme déjà expliqué à la précédente lunaison, la figure de cerf-volant ainsi créée, a le Nœud Sud en Verseau comme motivation : c’est en partageant un désir de fraternité (NS Verseau) qu’on pourra se réinventer (NN Lion).

 

Saturne en rétrogradant se rapproche encore un peu de la Lune Noire Moyenne

dans l’exigence absolue d’un idéal

C’est un rapprochement qui va durer, et appelle une maîtrise de soi qui peut se trouver limitée par des épreuves incontournables. On pense à Anne Franck qui avait cette conjonction en natal ; si elle est connue aujourd’hui dans le monde entier par le témoignage qu’elle écrivit jour après jour, son destin se trouva confronté à la plus cruelle réalité.

Cette conjonction Saturne / Lune Noire, est à rapprocher du carré de Saturne avec Chiron, exact en décembre 2016, et du fait de la rétrogradation de Saturne, encore exact en novembre 2017 : un carré qui rappelle régulièrement la nécessité d’une restructuration importante du cadre de vie et de la gestion de ses ressources.

 

Le carré Jupiter Pluton est toujours là.

Il le sera tout l’été apportant sa tension particulière pour nous positionner entre les valeurs d’un Jupiter en Balance, relationnelles et formatées par une société bien pensante d’une part, et un nouveau type d’épanouissement d’un Homme relié à une conscience planétaire, d’autre part.

Depuis le début du cycle en 2007, nous sommes passés par des visions successives amenant des réorientations que le carré décroissant d’aujourd’hui précise pour diriger les mentalités vers la responsabilité d’un changement qui nous incombe face aux idéaux que nous avons soutenus jusqu’ici : Pluton est là pour détruire ce qui ne fonctionne plus. Mais pour reconstruire ensuite. Sur de nouvelles fondations …. Et leur prochaine conjonction se fera en 2020 ; nous avons encore trois ans pour nous préparer.

 

Conclusion

23 + 7 + 2017 = 5 + 7 + 1 = 13 … La Lame sans Nom

Encore et toujours … comme chaque Nouvelle Lune depuis avril. Cette Lame du Tarot nous rappelle encore une fois les transformations à opérer, si nous le voulons bien. Un leitmotiv pour le cas où l’on préférerait passer outre.

Si l’on se projette plusieurs années en avant, les deux planètes sociales, Jupiter et Saturne, font leur prochaine conjonction en 2020 dans un signe d’Air, le Verseau, pour la première fois depuis 200 ans, marquant la fin de deux cents ans d’un matérialisme forcené né de la révolution industrielle.

Je ne dis surtout pas qu’il faut revenir en arrière. Sûrement pas. Mais qu’il est nécessaire de voir les choses autrement. Les vieilles recettes ne marchent plus. A tous les niveaux, personnel, social, politique,

Lame hyper puissante, de mort et de métamorphose.

Une étape à franchir pour passer à autre chose.

Un trait qui se tire.

Une page qui se tourne.

Et l’opportunité de vivre une Nouvelle Lune en Lion conjointe à Mars qui donne l’envie de bouger, de prendre des initiatives et d’entreprendre avec beaucoup d’énergie. En gardant la maîtrise de soi quand même ! …. Avec toujours les mêmes questions précisées encore un peu plus par ce carré à Uranus :

Quelles grandes transformations nous est-il demandé d’opérer ?… Quel deuil devons-nous faire ?… A quel changement radical pouvons- nous être confrontés ? Quel tournant de notre vie allons-nous affronter ? … De quelle dépendance émotionnelle doit-on se détacher ? … Que va-t-il nous falloir faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec notre Contrat d’Âme ?

… des questions qui seront reposées en août avec les deux éclipses qui se préparent :

– le 7 août avec une éclipse de Lune Nœud Sud à 15° Verseau

– et le 21 août avec une éclipse totale de Soleil Nœud Nord à 28° Lion,

et des réponses à apporter à partir de la rentrée.

 

En attendant, à toutes, à tous, je souhaite de continuer un bel été, avec de belles rencontres pleines d’imprévus et riches de paix, de sérénité et d’amour.

 

Tous droits réservés Jacqueline Boilot – 19  juillet 2017

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les 48 h, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine  pour des explications plus détaillées :

https://www.facebook.com/alloallomercure/ .

 

 


Next page »