La Pleine Lune du 13 octobre 2019

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Bélier / Balance à 20° 13

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« Une jeune fille nourrit des oiseaux en hiver »

Dominante : Surmonter les crises par la compassion.

Les oiseaux symbolisent l’esprit.

On pense aux rythmes saisonniers qui impliquent une oscillation entre la vie et la mort (entre les oiseaux migrateurs du 12ème degré Bélier qui partent vers le Sud, et ceux qui sont incapables d’éviter la mort). Mais l’activité humaine motivée par la compassion peut surmonter la phase saisonnière de l’impuissance.

En face, le Soleil parle d’une « plage envahie par la foule le dimanche » et montre un retour à la nature d’êtres humains épuisés par les tensions sociales et professionnelles.

(cf les degrés symboliques de Dane Rudhyar)

Pleine Lune Bélier du 13 octobre 2019 à 21 h 09 TU

(23 h 09 en France)

Axe à 20° 13 Bélier / Balance – axe cardinal   

 

L’axe de Pleine Lune est à la fois

 en aspects harmoniques exacts  à Jupiter,

 mais en aspects dissonants quasi exacts à Pluton

 

Mercure et Vénus sont en Scorpion

Vénus en opposition exacte à Uranus

Soleil et Mars en Balance  

Jupiter est en sesqui-carré exact à Uranus

 

Plus que 2 planètes rétrogrades 

(Uranus et Neptune)

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 20° Balance et son besoin d’harmonie et de justesse) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 20° Bélier et ses réactions spontanées)

Cette Pleine Lune est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Bélier / Balance   

Au moment de la Pleine Lune, le Soleil et la Lune se font face :il y a donc opposition entre deux signes dont l’énergie est contradictoire … mais aussi complémentaire !

C’est un axe cardinal qui donne l’impulsion et qui démarre un hémicycle, pour le Bélier l’hémicycle croissant (individuel), pour la Balance, l’hémicycle décroissant (collectif)

 

En même temps, c’est un drôle de face à face, une dualité :

* Entre cette énergie Bélier qui veut montrer la route et exister en tant qu’individu, une énergie qui exprime la conscience de Soi,

* et l’énergie Balance qui veut prendre conscience de ceux qui l’entourent, avec la conscience des autres.

 

Arrivé à ce moment de face à face, c’est le moment d’explorer les pistes proposées par la Nouvelle Lune du 28 septembre en Balance, le signe du Relationnel :

* A-t-on impulsé une clarification (sentimentale surtout) qui a tenu compte de problèmes du passé qu’il faudrait définitivement régler et lâcher, pour se tourner vers une vision inédite de son futur ?

* A-t-on initié une mise au point d’une nouvelle Vie intime ?

* A-t-on réajusté ce qui devait l’être en se délestant des poids devenus trop lourds sur ses épaules ?

* Compte tenu de la position de Chiron, juste en face de la Nouvelle Lune, a-t-on imaginé une guérison « psychologique » de cette vie relationnelle ?

* Et, pour répondre au Nœud Nord en Cancer, a-t-on accepté de se faire enfin du bien ?

Ou alors,

* A force de trop peser le pour et le contre, à force de trop tergiverser, a-t-on laissé passer les occasions jusqu’à courir le risque de devenir le spectateur de sa propre vie plutôt que la vivre vraiment ?…

 

On arrive à ce moment de Pleine Lune, moment où l’on voit clair, pour répondre au mieux à ces questions. Mais ce n’est pas facile :

On a :

* d’un côté, une Lune en Bélier qui libère certes une volonté créatrice et une capacité à surmonter les peines du moment, mais qui est dans l’impulsivité du moment. Ce qu’elle veut, elle le veut tout de suite.

* et puis, en face un Soleil en Balance qui cherche au contraire le compromis pour conserver la paix. Comment faire ?

Certes l’énergie Balance de cette Lunaison qui accompagne tout le mois d’octobre, peut aussi, si elle le veut, oublier les raideurs passées et assouplir les rigidités. Et le récent passage de l’Equinoxe d’automne (équinoxe = égalité et équilibre jour/nuit) a annoncé le besoin évident de remettre les pendules à l’heure et de réaccorder ses pianos !

Mais … ceux qui ont pu lire mes publications de la semaine sur Facebook, ont compris à quel point cette demande d’équilibre et de justesse montait en puissance, avec des risques de tension.

 

* D’une part un Soleil en dissonance à Saturne (les freins) puis en quinconce à Neptune (dans une demande de rééquilibrage) pour déboucher en sextile à Jupiter (pour un peu de baume au cœur)

* Et d’autre part une Vénus, maître du Soleil en Balance, qui est secouée à partir du Scorpion, par rapport à Neptune qui force à une prise de conscience, et par rapport à Uranus (aspect exact pour la Pleine lune) qui oblige à trouver un équilibre après un bouleversement né d’une fracture entre ses sentiments et son besoin de sécurité.

 

Il y a bien Mars, maître du Bélier + Vénus maître de la Balance.

(l’un est à 6° Balance, l’autre à 6° Scorpion)

en aspect harmonieux :

Ils sont en semi-sextile exact (30°), dans une énergie apte à mettre en œuvre le potentiel libéré à leur conjonction du 24 août … un joli tempo amoureux et sentimental pour certains … à condition qu’on accepte de sortir de ses peurs du regard de l’Autre (semi-carré Vénus/Jupiter)

 

Mais l’axe de Pleine Lune est au T-Carré exact de Pluton toujours en conjonction de Saturne/NS

(c’est-à-dire en aspects de deux carrés qui partent de Pluton vers le Soleil et vers la Lune)

 

Dans un T-Carré cardinal comme ici, il y a comme un besoin d’affronter et de surmonter avec force une situation de crise. C’est un aspect tendu. Dans sa vie sociale (risque de licenciement). Dans sa vie privée (risque de rupture). En même temps, on a peur. Peur de la solitude. Peur de l’abandon. Les émotions remontent. On peut se sentir coupable.

Avec le Nœud Sud en jeu, il y a toujours cette obligation de lâcher une situation passée dans laquelle on se sent mal. Obligation de renoncer à ses habitudes, à sa rigidité, à sa réputation, à l’idée qu’on se fait de sa réussite sociale ou professionnelle.

On veut se dégager d’un climat de tension dans son relationnel, pour aller vers une nourriture plus émotionnelle (Nœud Nord en Cancer)

L’équilibre à trouver est accentué avec cette Pleine Lune entre le Bélier qui veut agir et la Balance qui cherche le compromis. Il faudra que les choses aillent de plus en plus mal pour évacuer les vieilles peurs et oser se lancer dans un nouveau Projet de vie.

Accentué aussi, on le verra plus bas, par un autre aspect de tension entre Jupiter et Uranus.

 

Sur un plan personnel, il peut y avoir un virage explosif d’une phase de sa vie, si l’on veut connaître un nouveau départ.  Particulièrement pour les personnes du Bélier, de la Balance, du Cancer ou du Capricorne.

Mais ça peut être très positif pour ceux qui, dans une situation de haut commandement, doivent user d’intuition dans un moment critique.

 

Par chance, ce T-Carré a une belle issue :

les aspects harmonieux à Jupiter

(Soleil en sextile exact, Lune en trigone exact)

L’atmosphère est plutôt ouverte aux esprits ouverts. Les aspérités rencontrées s’adoucissent. Y compris en rencontrant des appuis. C’est vraiment un moment de paix et d’espoir dans une invitation à rééquilibrer ses attentes vis-à-vis des autres, et qui peut aller jusqu’à envisager une réconciliation.

 

Parmi les poids lourds :

Saturne a repris sa marche directe le 17 septembre.

Il est toujours stationnaire (= il reste des semaines sur le 14° Capricorne) mais d’ici la fin du mois, il va redémarrer vraiment. Se faisant, il se détache enfin du Nœud Sud (ce qui est une bonne chose !)

Pluton a repris sa marche directe le 3 octobre.

Mais lui aussi reste scotché sur le 20° du Capricorne jusqu’à la mi-novembre. C’est un mastodonte qui a des difficultés à redémarrer. Mais il aide déjà à comprendre dans quel domaine de sa vie il est nécessaire d’apporter une transformation radicale (là où il passe actuellement dans son thème natal) afin de redémarrer sur de nouvelles bases.

Je rappelle que Pluton n’est douloureux que lorsqu’on refuse de l’écouter et qu’on préfère rester (par peur) accroché à une situation qui n’a plus lieu d’être.

 

Neptune est pile conjoint aux Lunes Noires (moyenne et vraie)

La première conjonction (avec la Lune Noire Moyenne) s’est faite quasiment en même temps que le drame qui s’est joué sur Rouen avec l’incendie de l’usine Seveso.

Sur le plan social et collectif, des hydrocarbures dangereux se sont envolés … Pollution atmosphérique, intoxications pour certains, image de la ville écornée, biodiversité fortement impactée, agriculteurs pénalisés, etc …

Forcément sur le plan individuel, cette première conjonction incite à rechercher en soi les « hydrocarbures » psychiques qui intoxiquent de la même façon.

La conjonction Neptune/Lune Noire, c’est un défi qui est présenté pour une remise en question importante. En pleine cohérence avec ce retour de Pluton en phase directe.

Pour les uns, il y aura obligation à accepter ses erreurs ou à rectifier ses illusions. Pour d’autres, il peut y avoir un évènement qui apportera la prise de conscience d’un discernement à opérer dans une situation confuse.

Positivement, c’est l’immense opportunité d’une lucidité capable de briser une chaîne qu’on croyait incassable dans une situation apparemment sans issue.

Dans une Lunaison Balance, ça peut être la sensation puissante du manque cruel d’un être cher qui peut donner l’énergie pour agir.

 

Mais de même que, positivement, la catastrophe de Rouen va entraîner (espérons-le) un nouveau protocole d’études en amont avant de donner de nouvelles autorisations, de même, sur le plan individuel, il peut y avoir aussi un éveil spirituel à intégrer à sa vision de la vie (après avoir touché du doigt la révélation d’un mensonge et la lucidité à voir une situation faussée).

 

Un sesqui-carré exact entre Jupiter et Uranus

accentue le désir de sortir d’un certain flou. Tant sur le plan individuel que sur un plan plus social. C’est le 3ème passage d’un aspect très puissant (et donc le résultat de plusieurs mois de cogitations) qui peut déclencher la sortie de peurs qu’on a pu avoir par rapport à des pressions psychologiques. Avec Uranus, ça peut se faire via une rupture, un choc, un bouleversement soudain et inattendu. Coïncidences, synchronicités, intuitions … Être attentif à ce qui peut arriver en même temps que cette Pleine lune.

Positivement, il peut y avoir une Lumière apte à saisir la conjonction Neptune/Lune Noire Moyenne de la semaine ….si l’on sort du déni par rapport au changement

Car Jupiter reste en carré à ces Lunes Noires ; il peut toujours faire le fanfaron et se dire « No problem … je vais y arriver, je peux tout concilier » !

Non en fait ; se raccrocher à un faux espoir ne peut qu’entraîner une grosse déception quand on reprend pied avec la réalité.

 

Pour ne pas surcharger cette PL,

je ne parle pas ici de tout le méli-mélo des aspects de notre quatuor Soleil/Mercure/Vénus/Mars tour à tour depuis le début de cette lunaison

* En carré à Saturne

* En carré à Pluton

* Puis en sextile à Jupiter

* Puis en quinconce à Neptune.

C’est un enchevêtrement (comportemental, mental, affectif, sur le plan de l’action) dont je parle abondamment depuis des semaines sur ma Page Facebook et qui accompagne les aspects ci-dessus pour proposer d’aligner ses valeurs personnelles.

 

Conclusion

13 octobre 2019 : 4 + 10 + 12  =  26 = 8 … La Justice

Ou :    4 + 10 + 3  = 17  =  L’Etoile ou les Etoiles

Ou   13 + 10 + 2019 = 2042  =  8 …. La Justice

Et c’est comme dans toutes les Pleines Lunes précédentes !

On n’en finit pas de chercher l’équilibre pour trouver son Etoile, au milieu des critiques, des drames, des mécontentements, …

Equilibre des forces, des énergies, des éléments. Le yin et le yang.

Equilibre dans cette Pleine Lune

* entre son action (La Lune en Bélier aux réactions spontanées, et qui cherche à initialiser)

* et le principe d’harmonie et d’équilibre apporté par la Balance.

 

L’Etoile est là pour inciter à garder foi et espérance. Même s’il faut se délester de quelques illusions pour aller à l’essentiel.

Pour reconstruire, et se reconstruire, tout en restant lucide.

Une Etoile qu’on est invité à suivre quand on l’a trouvée.

Pour libérer des énergies nouvelles.

 

Ceux qui acceptent déjà le changement dans leur vie, vont profiter des aspects positifs et harmonieux de cette Pleine Lune. Ils vont sentir leurs épaules soudain plus légères.

Mais pour ceux qui ne sont pas prêts à laisser tomber leurs vieux schémas de vie et de fonctionnement, pour ceux qui préfèrent rester dans le déni ou la résistance, les épaules risquent de recevoir des poids de plus en plus lourds.

 

Encore une fois, je l’ai déjà dit, le bonheur, chacun y a droit, mais il faut aller le chercher avec les dents (Lune en Bélier), pour agir en harmonie avec ce que l’on est vraiment (Soleil en Balance).

J’au lu récemment cette phrase :

« Trop de tolérance pour les autres, c’est aussi trop d’intolérance vis-à-vis de soi » ….

A méditer.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – octobre 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

Trop d’activités m’empêchent de souhaiter la bienvenue à chacun comme je le faisais avant.

Il faudra juste être patient, le temps que la « machine » se mette en place !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share

La Nouvelle Lune du 28 septembre 2019

Cette Nouvelle Lune se fait à 5° 20 de la Balance

Avec un degré sabian qui nous dit :

« Un homme voit ses idéaux prendre forme »

Dominante :  Besoin de visualiser ses propres rêves pour les rendre efficaces.

 Le mois dernier, on avait le symbole du harem ! Cette fois, dans une lunaison Balance, le signe du « Toi et Moi », notre petit héros de Peynet qui donne son cœur à sa belle, va encore plus loin. L’Amour projette dans le monde ce qu’il a « vu » réfléchir sur l’écran de sa conscience. Ou alors c’est l’artiste (chacun de nous) qui réalise le chemin à parcourir pour parvenir à la réalisation de son Rêve.

(extrait des Symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune à 5° 20 de la Balance   

le 28 septembre 2019 à 18 h 27 TU

20 h 27 pour la France –

Ascendant 3° 26 Taureau

 

Lunaison dans l’énergie de la Balance

(un signe d’Air cardinal et yang) 

 

Lunaison en quinconce à Uranus,

et opposée à Chiron

 

La Balance est très occupée

Carré décroissant de Jupiter à Neptune

Sextile Saturne Neptune, stabilisateur 

 

3 planètes rétrogrades (Uranus, Neptune, Pluton)

Puisque Saturne est redevenu direct

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée pour un nouveau départ, peut-être un peu confus au début. Et en fonction de la maison natale où ça se passe (regardez où se situe pour vous le 5° Balance : en maison 1, ce sera peut-être une décision qui permettra de se montrer sous un nouveau jour ; en maison 10, un nouveau projet par rapport à sa vie sociale ou professionnelle ; …

 

C’est bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans ce domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 13 octobre.

 

C’est une Lunaison où dominent l’Air, et les signes cardinaux, très largement.

On a donc une ambiance totalement différente de la dernière lunaison qui nous a fait suffoquer tout le mois (manque d’Air)

Cette fois, c’est bien plus léger ; priorité est donnée à une grande vivacité de compréhension et de perception.

 

Lunaison dans le signe de la Balance, hyper représentée

Ce sont non seulement les luminaires, Soleil et Lune, mais aussi les deux planètes personnelles, Mercure et Vénus qui sont en Balance : lunaison qui nous propose pendant ce mois d’octobre d’envisager une nouvelle manière de se relier aux autres, avec plus d’harmonie, plus d’équilibre, plus de justice aussi.

L’énergie Balance est l’énergie qui nous est donnée pour rétablir un équilibre fragile, dans le domaine relationnel.  Dans ce monde actuel trop décalé, fait de tensions, l’énergie Balance demande de construire un rapport humain plus harmonieux et plus ouvert.

La Balance étant aussi le signe de la Justice, c’est tout naturellement que démarrent cette semaine quelques demandes visant à rétablir un équilibre (démêlés judiciaires pour un chanteur connu, récupération d’une Etoile pour un cuisinier renommé, etc …) ; on peut imaginer qu’il va y en avoir d’autres.

 

Quatre planètes en Balance, ramassées en 18°

Ce n’est pas un stellium (trop d’écart entre les luminaires à 5° et Vénus à 18°). Mais l’énergie Balance est bien là. Mars est encore en Vierge, toujours un peu pointilleux et dans l’obsession de bien faire. Mais il rejoindra lui aussi la Balance dès le 4 octobre.

 

C’est une lunaison en quinconce à Uranus

Et c’est bien un travail précis de recentrage qui est demandé, un travail personnel, si l’on ne veut pas être momentanément déboussolés.

Attention : la Balance inclut toujours la notion de choix :

* soit on reste dans l’ancien paradigme (qui est fait de schémas relationnels obsolètes – mais c’est un peu « reculer pour mieux sauter »)

* soit, devant les contraintes qui continuent à surgir quotidiennement, on sent la nécessité, voire l’obligation d’aller vers une nouvelle attitude, une nouvelle voie qu’on n’a pas encore osé emprunter, une nouvelle relation.

Mais … ça bouscule toutes les sécurités émotionnelles.

 

C’est une lunaison opposée à Chiron

Chiron (guérisseur et chaman tout à la fois) montre ce qui a besoin d’être libéré et abandonné …. pour être guéri. Plus que jamais, en face de cette lunaison, il appuie là où il faut renoncer à un passé connu pour aller vers un futur incertain. Mais le pas est difficile à franchir.

 

Planète vedette de cette Lunaison : Vénus

 

1 – pas seulement parce que Vénus se plait en Balance !

Selon l’astrologie traditionnelle, c’est la planète maîtresse du signe. Vénus en Balance est fine et délicate, elle recherche un amour fait de douceur, et d’harmonie. La question est double dans ce signe qui demande de rééquilibrer ses plateaux dans le cadre d’une relation harmonieuse :

* Est-on juste et honnête avec ses partenaires, avec tous ses partenaires, y compris ceux qu’on a cru devoir abandonner ?

* Est-on juste et honnête avec soi-même ? Suit-on les élans de son cœur ? Où est sa joie ? Où est sa souffrance ?

 

2 – Elle vient de faire ses premiers pas en Balance avec Mercure

L’ambiance est moins lourde qu’en août/septembre ; Vénus a envie de se laisser aller. Le Messager des dieux est passé par là ; ce serait tellement sympa d’allier communication, séduction et douceur de vivre !

Mes deux dernières publications sur Facebook, mardi et mercredi, insistent particulièrement sur cet imbroglio des deux planètes tour à tour en harmonie/dissonance/harmonie au reste du ciel planétaire, mais aussi en dissonance à l’axe des Nœuds Lunaires, mettant en relief une rencontre privilégiée pour congédier tous ces vieux démons concernant sa vie affective et le sens de sa valeur personnelle et pouvant déboucher sur le retour d’une vieille histoire qu’on croyait enterrée.

 

3 – Elle est en sextile exact à Jupiter (18°Balance/Sagittaire)

Pour un réaménagement du quotidien. Mais dans un désir nouveau de « bien vivre ». Pour plaire. Pour séduire. Pour vibrer. Avec aussi le sentiment de se sentir protégé.

 

4 – Mais elle est en carré dissonant à Saturne, à Pluton, à l’axe des Nœuds

Eh oui, avec Saturne en dissonance, on a PEUR d’affronter une situation sentimentale délicate. On se laisse dévaloriser. Le conflit se fait entre ce besoin d’une douceur de vivre d’une part, et une jalousie extérieure qui vient redoubler une agressivité tellement pénible qu’on ne peut plus rester sourd.

Grâce au sextile avec Jupiter, on voudrait retrouver une énergie qui permette de se dégager de ce malaise sentimental ou d’une forme de revendication ; ou encore de sortir d’une situation dans laquelle on se sent dépendant face aux valeurs extérieures.

C’est un besoin presque vital de se sortir d’une frustration ou d’une peur du regard des autres.

Saturne vient de redevenir direct (le 18 septembre) : maintenant qu’il ne se sent plus entravé, il peut trouver la force de se libérer d’un vieux joug qu’il ressent comme une épine douloureuse.

 

Pluton en dissonance, rajoute la nécessité d’un lâcher-prise fondamental avec de vieilles valeurs. Avec lui, on a envie de réviser entièrement son échelle de valeurs. D’aller à fond dans une libération de ses sentiments. Ou de stopper quelque chose, un lien affectif, devenu trop problématique.

 

Le double carré à l’axe des Nœuds (comme expliqué déjà plus haut) montre qu’on est bien confronté aux résultats de ses choix personnels, des choix qui ont été faits auparavant. Ce sont ces choix erronés qui ont conduit à la dissonance d’aujourd’hui, précipitant malentendus et remises en question : car finalement, a-t-on fait les choix qui correspondaient à sa vraie nature ? …

 

Tous ces carrés en fait mettent au défi, de reconstruire sa vie. Soit parce qu’on l’aura décidé. Soit parce que la Vie aura obligé à le faire.

Au fur et à mesure que Vénus va avancer et se détacher de ces carrés dissonants, les projections qui ont été faites, les visions faussées des autres, disparaîtront petit à petit.

 

5 – C’est l’explication du quinconce de Vénus à Neptune qui appuie sur les mises au point inévitables à faire dans ses relations dès lors qu’un manque de plaisir évident est en jeu. Avec cette lunaison, tout est en place pour régler une vieille histoire, ou pour sortir d’un flou affectif.

Le message de ce quinconce est clair : pour vivre au mieux ce passage difficile, il serait sage de modifier son approche de l’amour (ou de l’amitié), en commençant par cesser de penser qu’on pourrait être indigne d’être aimé.

 

6 – encore une subtilité. L’américain Zane Stein, le spécialiste de Chiron, parle d’un aspect spécial formé avec Chiron, l’aspect de 165°. Or pour cette Lunaison, Chiron fait un aspect de 165° avec Vénus. Pour lui, il y aurait une idée de persévérance dans le but poursuivi, donc ici dans un domaine affectif … (juste livré à vos réflexions …)

 

Pour résumer :

On est placé dans une Lunaison qui propose d’envisager une nouvelle manière de communiquer dans sa vie relationnelle, plus harmonieuse, moins critique.

Mais prend-on vraiment conscience de ce qui ne fonctionne pas dans sa vie (vie intime ou vie professionnelle) ?…

Quelles vieilles habitudes a-t-on peur de lâcher ?… Par ambition sociale ?… Pour préserver sa réputation ?…

 

Avec cette lunaison, on a le 3ème carré exact de Jupiter à Neptune

(longue publication faite sur Facebook, jeudi 19 septembre)

L’aspect existe depuis le début de l’année : ce 3ème aspect exact a eu lieu

* entre un Jupiter qui a repris sa marche directe en Sagittaire le 11 août, et propose de mettre en place une nouvelle attitude par rapport à des croyances obsolètes, en libérant de nouveaux projets,

*  et un Neptune en Poissons depuis 7 ans, qui n’en finit pas d’élargir un horizon plus humain, en dissolvant les peurs et les pollutions psychiques ;

* peut-on penser que Jupiter pendant sa rétrogradation printemps/été 2019, a suffisamment remis en cause le vêtement social qu’il s’était cru obligé d’endosser pour appartenir au clan ?

* Est-il capable aujourd’hui de quitter ses vieilles jachères pour participer à une nouvelle humanité (autant sur le plan collectif que sur le plan personnel) ?

 

On a aussi le sextile de Saturne à Neptune

La réalité (Saturne) et le rêve (Neptune) dans un aspect de sextile décroissant qui tend les bras à une réorganisation à faire !

C’est un aspect harmonieux qui vient adoucir les aspérités de certains dialogues, avec compassion et empathie. Comme je dis parfois : un apaisement qui peut permettre d’abandonner les crampes mentales, simplement parce qu’on s’aperçoit que l’esprit s’est ankylosé d’être resté trop longtemps fixé sur des schémas qui n’ont plus lieu d’être.

 

Conclusion

28 septembre 2019 : 10 + 9 + 12 = 31 = 4 … l’Empereur

Ou 1 + 9 + 3 =  13 … La Lame Sans Nom

Ou 2056 = 13 … La Lame sans Nom

 

* Après avoir eu tout l’hiver le Monde et le Pendu, dans un immobilisme imposant la patience avant la plénitude,

* Après avoir eu à la dernière lunaison, le Pape et la Tempérance, dans une espèce de protection pour nous faire croire enfin à une possible harmonie,

* Voici à nouveau deux nouvelles lames qui nous poussent à une transformation, véritable métamorphose de soi, cette fois pour une Renaissance.

 

Avec la Lame 13, le changement est radical. Malgré l’image effrayante du squelette fauchant des têtes, des mains, des pieds, cet arcane est un signe de Renouveau. Et le changement annoncé est positif. Salutaire. D’ailleurs la colonne vertébrale du squelette est un épi de blé, symbole de la récolte … Seulement on ne récolte que ce que l’on a semé.

L’Empereur, bien assis sur son trône, majestueux, est le symbole de la réalisation. Il est solide.  Il a la force et l’intelligence. Une force de caractère hors du commun. Bien ancré dans la réalité. Il est là pour donner la confiance en soi qui est nécessaire pour aborder ce virage à 180° et s’y préparer soigneusement.

Mais la Lame 13 n’est bénéfique que si l’on fait des efforts. Et si l’on accepte le changement imposé par les circonstances.

On l’appelle aussi, la Mort. Mais il n’y a aucune raison de la craindre : elle n’est pas une fin en soi, elle est une étape, rendue nécessaire sur le Chemin de son évolution.

Par contre, si l’on refuse le changement, si l’on refuse de construire du neuf, si l’on refuse le virage que l’Univers propose, c’est la Vie elle-même qui l’imposera (mais plus drastiquement)

 

Dans cette Lunaison en Balance, il est donc demandé de lâcher, lâcher, lâcher, …

Le moment est à l’heure du bilan pour trouver l’équilibre en soi.

Sans peur.

Ce n’est pas forcément dramatique, évidemment, bien au contraire :

Certains sont heureux, certes, et ils continueront à l’être, même s’ils doivent passer par une remise en cause plus que probable dans un domaine de leur vie.

Les autres, ceux qui boitent parce qu’ils subissent, verront le chamboulement déferler dans leur vie. Ils devront assumer le changement qui leur sera imposé d’une manière ou d’une autre.

Mais toujours dans le but d’une reconstruction qu’ils n’arrivent pas à démarrer.

Et forcément avec un peu plus de difficultés que s’ils agissent d’eux-mêmes.

Un Renouveau qui finira par se faire étape par étape (avec Saturne qui a repris sa marche directe, pour bousculer les habitudes)

 

Astrologiquement, Neptune conjoint aux Lunes Noires, impose un nettoyage dans sa vie. On a pu s’égarer. On a pu se montrer ambigu. On a cru bien faire. On a pu mal utiliser les dons qui nous ont été confiés. Ou bien on découvre la trahison et le mensonge.

C’est le moment d’accepter ses erreurs.

C’est le moment de rectifier ses illusions.

De nettoyer.

Et de se tourner vers ses vrais idéaux.

Malgré le découragement parfois.

Malgré la jalousie et l’agressivité rencontrées.

C’est le vrai défi de cette Nouvelle Lune en Balance.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – août 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite de la publication sur le blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées.

 

 

 

 

 

Share

La Pleine Lune du 14 septembre 2019

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Poissons / Vierge à 21° 05

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« Un prophète portant les tables de la Loi, descend du Mons Sinaï »

Dominante : Besoin d’amener des réalisations manifestées pendant des « expériences de pointe »  au niveau de la vie quotidienne.

On pense à Moïse  …. Descente d’un pouvoir formateur et structurant une Révélation divine.

… et réponse à une question qui se pose… « Qu’as-tu fait après avoir eu une révélation intérieure ?…

Pleine Lune Poissons du 14 septembre 2019 à 4 h 34 TU

(6 h 34 en France)

Axe à 21° 05 Poissons / Vierge – axe mutable    

 

La Lune est conjointe à Neptune et aux Lunes Noires

Le Soleil est conjoint à Mars qui,

lui, est pile opposé à Neptune.

Au moment de la Pleine Lune

 

Mercure et Vénus sont à 29° Vierge,

mais passent très vite en Balance.

  

Jupiter est au sommet d’un T-Carré dont la base est

l’opposition Lune/Neptune à Soleil/Mars

Le trio Saturne/Pluton/Nœud Sud est toujours sextile à Neptune

 

4 planètes rétrogrades 

(Saturne, Uranus, Neptune, Pluton)

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 21° Vierge et son besoin ultra méthodique et organisé de trier minutieusement) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 21° Poissons (et sa sensibilité presque médiumnique)

Cette Pleine Lune est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, pour les Poissons, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Poissons / Vierge  

Au moment de la Pleine Lune, le Soleil et la Lune se font face :il y a donc opposition entre deux signes dont l’énergie est contradictoire … mais aussi complémentaire !

C’est d’abord un axe de transition, la Vierge étant le dernier signe de l’hémicycle croissant et donc individuel, et les Poissons, le dernier signe de l’hémicycle décroissant et donc collectif : il s’agit de passer à une autre dimension ou à un autre plan. Comme un cordon à couper. C’est un axe de bilan, d’aboutissement des choses, qui oblige à revoir où l’on se situe et de quelle manière on le fait.

C’est un « entre-deux choses » … avant le Renouveau.

 

En même temps, c’est un drôle de face à face, une dualité :

* entre cette Vierge, signe de Terre, plutôt discrète et réservée certes, mais tellement pratique, tellement minutieuse, tellement en attente de perfection, qui analyse, prévoit, planifie, prépare et peaufine ses projets, qui cherche surtout à être efficace, qui fait surtout un travail d’ancrage dans la matière et la réalité de la Vie, angoissée à l’idée de se tromper,

* et le monde des Poissons, signe d’Eau, une eau profonde, océanesque, qui symbolise toute une vie intérieure, sensible mais secrète et mystérieuse, insaisissable et imaginative, faite d’empathie et de compassion pour les autres, et de grands rêves pour soi-même.

 

La Vierge est souvent au bord du sacrifice, au détriment de ses propres besoins. Dans sa volonté de tout conjuguer au plus-que-parfait, elle finit par être souvent dans un manque total d’acceptation de soi.

Dans sa dualité avec le monde des Poissons en face, on se demande jusqu’à quel point elle veut rester sourde aux intuitions de la Lune, uniquement parce qu’elle pense ne pas être à la hauteur de la confiance et de l’amour qu’on veut lui témoigner.

 

Arrivé à ce moment de face à face, c’est le moment d’explorer les pistes proposées par la  Nouvelle Lune très mercurienne du 30 août :

A-t-on impulsé un autre type de mental apte à tenir compte de problèmes du passé qu’il faudrait définitivement régler et lâcher, pour se tourner vers une vision inédite de son futur ?

A-t-on initié une mise au point de sa Vie personnelle ?

A-t-on réajusté ce qui devait l’être en se délestant des poids devenus trop lourds sur ses épaules ?

A-t-on accepté de se faire enfin du bien ?

 

Pour cette Pleine Lune, d’un côté :

La Lune en Poissons, conjointe à Neptune et aux Lunes Noires

Une Lune pleine de compassion et d’empathie pour les autres, et de Grands Rêves pour soi-même, en lien avec Neptune rétrograde et avec les Lunes Noires qui incitent à de profondes remises en cause.

 

En face avec le Soleil, le petit monde des planètes personnelles encore en Vierge, donc Soleil + Mercure + Vénus + Mars 

Encore un amas de planètes (on appelle ça un stellium) en Vierge pour le moment précis de cette Pleine Lune : une hyper organisation qui se veut efficace, qui cherche à solutionner avec le plus de minutie possible, tous les petits problèmes de la rentrée.

Mais Vénus est conjointe à Mercure : En Vierge (et Vénus est chez Mercure), les sentiments passent plus que jamais au crible de la raison.  Même sous l’influence d’une attirance violente, Vénus ne peut s’empêcher de réfléchir, d’analyser ce qu’elle éprouve, sur un versant « critique », se donnant toutes les bonnes raisons de ne pas s’exprimer. Elle rationalise encore tellement ce qu’elle éprouve qu’il faudra attendre un peu qu’elle passe en Balance pour redonner toute leur place aux sentiments. Du moins pour s’en donner une opportunité car on peut toujours choisir de rester sourd à ce qu’on ressent vraiment.

 

Tout ce petit monde est en T-Carré à Jupiter,

comme à la Nouvelle Lune du 30 août

Jupiter est en Sagittaire. Il a repris sa marche directe depuis le 11 août. Plein de passion. Mais Jupiter, vous le savez, fonctionne dans l’excès. Il en veut toujours plus. Dans l’aspect de carré qui est un aspect de tension, il est dans un excès d’enthousiasme et un excès de perfectionnisme.

En même temps, il se montre susceptible, Il a l’impression que son entourage lui est hostile. Malentendus. Insatisfaction. Tout l’agace.

 

Plus embêtant encore :

Jupiter se rapproche de son 3ème carré exact avec Neptune, le 21 septembre

(18° Sagittaire/Poissons)

C’est un aspect qui demande à se relier différemment aux autres (autant sur le plan collectif que personnel) ; mais c’est aussi un aspect qui pousse à croire à de trop belles promesses. Avec une naïveté à son maximum, il vaut mieux se méfier de propositions sociales un peu trop fumeuses, ou de transactions mystérieuses … et peut-être frauduleuses …. C’est un aspect qui pousse à prendre ses désirs pour des réalités.

Le carré décroissant entre les deux maîtres des Poissons, actif depuis le début de l’année, sera exact pour la troisième fois en septembre. J’y reviendrai sur ma Page FB en astrologie mondiale.

Sur le plan personnel, il indique toujours quel type de valeurs on ne veut plus cautionner et confirme donc le changement d’attitude à mettre en place en raison de convictions devenues inadéquates.

Jupiter est redevenu direct, mais Neptune l’est encore jusqu’au 27 novembre.

La crise de valeurs se fait sur plusieurs plans, relationnel, familial, intime. Certes elle peut demander un moment d’isolement pour un bilan à opérer. Mais c’est une crise qui se fait dans la conscience, et qui pourrait bien mettre un terme à un problème posé depuis janvier, lors du premier passage.

 

Les nombreuses publications faites sur ma Page Facebook, signalent au jour le jour toutes ces étapes de transition qui sont offertes par l’Univers :

* Après les trigones de tout le petit monde en Vierge à Uranus qui a cherché à bousculer sur le plan relationnel et affectif, sur le plan de l’action, sur le plan mental,

* Après tous les trigones des mêmes planètes à Saturne pour essayer de restructurer ce qui a été chamboulé,

* A travers tous les carrés à Jupiter qui a tenté de se rebiffer,

*  Et les oppositions à Neptune et aux Lunes Noires pour amplifier les prises de conscience,

* On a eu les trigones à Pluton pour nous inciter à plus d’authenticité envers soi-même.

Mais encore une fois, chacun a son libre arbitre.

 

Et ce T-Carré a bel et bien une issue :

le sextile et le trigone au trio Saturne/Pluton/Nœud Sud

Eh oui, on en parle toujours de ce trio (mais c’est bientôt fini !) ; C’est lui qui oblige, à travers bien des épreuves, à lâcher prise avec les vieilles habitudes, avec les vieux schémas du passé que l’on ressent comme des carcans trop rigides qui empêchent de renouer avec le Nœud Nord en Cancer qui, lui demande de reprendre contact avec ses émotions et ses ressentis. Pour plus de liberté et de bienveillance envers soi.

Saturne et Pluton conjoints au Nœud Sud, ont fait leur possible pour changer la situation, soutenus par Uranus qui rentré en Taureau, a bien l’intention de jeter son coup de sabot dans la fourmilière des idées reçues sur le plan du sens des valeurs !

Mais c’est tellement difficile de lâcher le connu ! …. Pour se tourner vers l’inconnu. On est dans le tambour d’une machine à laver, ou d’une essoreuse, comme vous préférez. Le mal-être (et c’est un euphémisme) est le même. A tel point que, souvent, on préfère rester dans des situations que l’on connait mais qui n’apportent ni joie, ni sérénité, ni bien-être. Le souci, c’est que si l’on décide de rester sourd, le problème sera reposé, plus tard, mais avec plus de difficultés pour y répondre.

 

Le sextile avec Neptune est harmonieux : avec empathie et compassion, il aide à adoucir et à reprendre confiance en soi … sauf qu’avec les Lunes Noires, le résultat n’est pas acquis !

 

Il ne sert à rien de présenter un costume bien clean à la société, si au fond de soi, le cœur est en souffrance. Sans oublier que le phare indiqué par le Noeud Nord en Cancer toute l’année, demande d’écouter ses émotions et ses ressentis et de lâcher les carcans obsolètes qui ne rendent pas heureux.

Le gros problème, c’est que l’essentiel de cette lunaison sur tout le mois de septembre quasiment, se fait sans Air …. et si on suffoque, il est difficile de réfléchir sainement.

 

Le 18 septembre, Saturne reprend sa marche directe

Grand, grand moment de restructuration en vue !… Si on a été un peu engourdi depuis fin avril, on a là une belle opportunité de redonner de l’élan à sa vie.

Sur le plan individuel, Saturne invite à récapituler certaines situations plus ou moins enfouies, qui ont marqué émotionnellement ; après avoir aidé pendant 4 mois et demi à mettre le doigt sur les fêlures, les failles, les peurs, il apporte son aide pour nourrir une nouvelle orientation.

 

Il a montré qu’un vieux lien, difficile et douloureux, mettait dans un état de dépendance et donne maintenant l’opportunité d’une libération. Il reprend sa marche directe le jour où il fait un carré avec Mercure … comme pour nous inviter à oser sortir des réserves habituellement imposées pour rester dans une communication trop polie ! Ce carré serait bien susceptible de créer une remise en cause positive de sa façon de penser (sauf si on préfère se museler pour ménager l’environnement, évidemment)

 

Conclusion

14 septembre 2019 : 5 + 9 + 12  =  26 = 8 … La Justice

Ou :    5 + 9 + 3  = 17  =  L’Etoile ou les Etoiles

Ou   14 + 9 + 2019 = 2042  =  8 …. La Justice

Comme dans toutes les Pleines Lunes précédentes !

On n’en finit pas de chercher l’équilibre pour trouver son Etoile, au milieu des critiques, des drames, des mécontentements, …

Equilibre des forces, des énergies, des éléments. Le yin et le yang.

Equilibre dans cette Pleine Lune

* entre ses besoins émotionnels (la Lune en Poissons accompagnée de Neptune et des Lunes Noires)

* et le principe de réalité apporté par la Vierge qui sait se montrer efficace et critique.

 

L’Etoile est là pour nous inciter à garder foi et espérance. Même s’il faut se délester de quelques illusions pour aller à l’essentiel.

Pour reconstruire, et se reconstruire, tout en restant lucide.

Une Etoile qu’on est invité à suivre quand on l’a trouvée.

Pour libérer des énergies nouvelles.

 

Mais … Est-on prêt à laisser tomber ses vieux schémas de vie et de fonctionnement ?

Est-on prêt à ouvrir la Porte sur un nouvel Horizon, les épaules soudain plus légères ? Le bonheur, chacun y a droit, mais il faut parfois aller le chercher avec les dents.

 

L’énergie Vierge (et son côté épuration) nous accompagne encore un peu.

Le 23 septembre, le Soleil passe en Balance, après Mercure, après Vénus qui l’auront précédé quelques heures après la Pleine Lune.

Avec ce solstice d’automne, c’est un nouveau Portail qui s’ouvre, au moment où les 3 Lunes Noires se joignent à Neptune, pour un moment rare de nettoyage psychique, intense mais libérateur !

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – septembre 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

 

 

 

 

 

 

 

Share

La Nouvelle Lune du 30 août 2019

Cette Nouvelle Lune se fait à 6° 46 de la Vierge

Avec un degré sabian qui nous dit :

« Un harem »

Dominante :  Soumission aux caprices des désirs de notre nature émotionnelle.

Tiens donc … un harem ! rien que ça ! et donc référence à un Sultan.

Référence à la faveur d’un dirigeant sûr de sa puissance (et aux femmes qui attendaient passivement « l’honneur » d’être choisie par le maître pour la nuit … mais qui, en même temps devaient apprendre à utiliser le Vide de l’Attente).

Mais référence aussi au tyran qui sévit autour de nous … et en nous !

(extrait des Symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

 

Une Nouvelle Lune à 6° 46 de la Vierge   

le 30 août 2019 à 10 H 38 TU

12 H 38 pour la France –

Ascendant 6° 22 Scorpion pour Paris

 

Seconde Nouvelle Lune du mois d’août,

mais cette fois :

Lunaison dans l’énergie de la Vierge

(un signe de Terre mutable et yin) 

Attention : pas d’Air  

Mais omniprésence de Terre

 

Lunaison conjointe à Mars, à Mercure et à Vénus

Le trigone au trio Saturne/Pluton/Nœud Sud est un peu large

(mais Saturne et Pluton rétrogrades, resserrent l’aspect)

Trigone aussi à Uranus

 

Donc Grand Triangle de Terre entre la Vierge hyper représentée,

 le Capricorne et le Taureau

Jupiter est au sommet d’un T-Carré

dont la base est l’opposition Nouvelle Lune/Neptune

 

On a toujours le Carré décroissant de Jupiter à Neptune

Et le Sextile Saturne Neptune, stabilisateur !

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée pour un nouveau départ, peut-être un peu confus au début. Et en fonction de la maison natale où ça se passe (regardez où se situe pour vous le 7° Vierge) : en maison 1, ce sera peut-être une décision qui permettra de se montrer sous un nouveau jour ; en maison 10, un nouveau projet par rapport à sa vie sociale ou professionnelle ; …

 

C’est bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans ce domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 14 septembre.

 

Seconde Nouvelle Lune du mois.

Aucune incidence astrologique, si ce n’est le besoin de se demander :

Avec le retour de Mercure en marche directe le jour de la première Nouvelle Lune du mois,

* A-t-on vraiment mis en route une nouvelle communication, plus en rapport avec les cogitations qui ont découlé des remous provoqués par les deux éclipses de juillet ? 

*  A-t-on ouvert suffisamment son mental pour avoir une approche plus significative des problèmes de son passé ?

* A-t-on eu une révélation suffisamment puissante pour initialiser un profond changement dans sa vie ? »

C’est tout naturellement qu’on s’ouvre sur une énergie Vierge, une énergie de purification, de rituels de rentrée, de moisson aussi, suivie de très près par une conjonction Soleil/Mercure opposée aux Lunes Noires et à Neptune : de quoi se réveiller vraiment !

 

Une Lunaison dans le signe de la Vierge, hyper représentée

Ce sont non seulement les luminaires, Soleil et Lune, mais aussi les trois planètes personnelles, Mercure, Vénus et Mars + Junon + la Blessure Existentielle (représentée sur la carte par PI = Porte Invisible)

L’énergie Vierge est une énergie plutôt sobre mais efficace, une énergie de transformation et de nettoyage au quotidien, qui veut analyser, trier, planifier, prévoir … et engranger en prévision de l’hiver qui vient.

6ème signe, 6ème étape et fin d’un travail (c’est la fin de l’hémicycle croissant de la construction de « Je » pour s’ouvrir à la Balance (le signe suivant) et à un autre plan de conscience, cette fois collectif.

C’est donc le stade de la coupure du cordon. Un peu comme cette petite pomme rayonnante sur son arbre qui accepte d’être cueillie pour servir à autre chose ; mais qui en même temps doit quitter son champ protecteur pour rencontrer d’autres petites pommes (stade Balance) venues d’ailleurs sur l’étal du marchand…. pas si simple, surtout quand on sait que l’étape suivante sera celle de la compote (au stade Scorpion !)

 

En Vierge on s’affirme dans des routines qui sont faites de sens du service mais aussi de sens critique : avec ses forces et ses failles, de la minutie au perfectionnisme exacerbé, du discernement à la critique, de la méthode à la maniaquerie, de l’organisation au contrôle incessant.

 

Cinq planètes en Vierge ! ramassées en 9°, oui, j’ai bien écrit : en neuf degrés !…

Cet amas de 5 planètes s’appelle un « stellium »

On dirait presque l’anse d’un Seau — l’anse étant les 5 planètes personnelles, et le seau lui-même, formé par les 5 planètes les plus lentes, toutes rétrogrades sauf Jupiter.

(pour les puristes, il ne s’agit pas d’un Seau à cause des deux signes vides, Bélier et Verseau  — mais il ne s’agit pas non plus d’un Trépied)

On retiendra juste l’extrême importance de ces 5 planètes ramassées en Vierge !

 

Et que vient faire l’astéroïde Junon

imbriqué étroitement au milieu de toutes ces planètes ?

Junon est l’astéroïde du mariage. Mais le legs historique des légendes qui se rapportent à elle, en fait une épouse irascible, engoncée dans un droit qu’elle estime légitime, de rester la reine quoi qu’il en soit, après avoir choisi elle-même son partenaire ! La conjonction à la Nouvelle Lune, à Mercure, à Vénus et à Mars, la met en point de mire forcément, mais précise en même temps que l’union vraie d’un couple ne peut se faire en harmonie, qu’en y associant d’autres valeurs, intellectuelles, et affectives. Or le quinconce à Chiron pose la question ici de la blessure conjugale. Pour ne pas s’atrophier, un couple doit évoluer, mais encore faut-il se sentir quitte vis-à-vis de sa propre histoire.

 

Ce qui frappe en premier dans cette carte de Nouvelle Lune :

Ces cinq planètes en Vierge sont en trigone

* d’un côté à Saturne/Pluton/Nœud Sud en Capricorne

* de l’autre côté à Uranus en Taureau

On a donc un Grand Triangle de Terre

C’est beaucoup de sens pratique, d’organisation, de prévoyance, si l’on ne se perd pas dans ses illusions ; un sens des responsabilités pour la bonne marche des choses. On peut ouvrir tout grand les bras à de nouvelles perspectives de concrétisation des projets mûris pendant l’été.

8 planètes dans une Terre de construction !…. que c’est bon pour la rentrée, après tous les blocages de l’été !…

 

Avec le Soleil et la Lune qui démarrent leur cycle en Vierge :

Vénus en Vierge permet de penser à tout.

Mars en Vierge permet d’être efficace et utile.

Mercure en Vierge met son mental au diapason.

Uranus en Taureau ne se laisse pas intimider par l’entourage.

Saturne en Capricorne finit sa rétrogradation (le 18 septembre) et va apporter sa persévérance et son sens de la structuration au service de ce qui doit être remis en place.

Pluton en Capricorne, dans sa dernière partie de rétrogradation (il redevient direct le 3 octobre) finit de mettre en lumière une nécessité absolue de changement dans sa vie, de façon à se délester de tout ce qui retient inutilement au passé.

C’est beau !

 

Mais ….. mais … il faut y regarder de plus près,

Car, au fur et à mesure

qu’on s’installera dans le mois de septembre,

il se fera un basculement de Grand Trigone de Terre

à T-Carré sur Jupiter.

En parlant moins techniquement :

Les planètes (Soleil, Mercure, Vénus, Mars, toutes ramassées entre 2° et 11° de la Vierge) vont faire successivement les mêmes aspects au reste du thème

(explications détaillées dans ma publication Facebook du 26 août)

* Après les trigones harmonieux à Uranus (du 26 août au 1er septembre)

* Après les trigones harmonieux à Saturne (première semaine de septembre et premier quart de cette lunaison)

* Cet amas de planètes formera très vite des oppositions avec les Lunes Noires,

* puis formera, pendant le second quart de cette Nouvelle Lune, d’abord des carrés à Jupiter, puis des oppositions à Neptune.

 

Autrement dit :

Si l’on veut rendre actif ce Grand Triangle de Terre, il va falloir réagir

* déjà aux Lunes Noires qui peuvent entraîner remise en question, séparation, rupture, voire coupure du cordon ombilical, à moins que ça ne soit la prise de conscience d’un traumatisme qui a pu se jouer dans la petite enfance.

* puis à Jupiter qui, du haut de son Sagittaire, voudrait nous faire adhérer à une sorte de bien-pensance pour continuer à « rester dans le clan »  et se faire apprécier de ses pairs.

*enfin à Neptune, toujours rétrograde en face, qui fait prendre petit à petit conscience de certaines réalités qui ont plongé ou plongent encore dans l’illusion.

Autant sur un plan personnel que collectif.

Ces prises de consciences serviront à alimenter dans la deuxième partie de cette Lunaison, les trigones à Pluton, qui permettront d’aller chercher au fond de soi des ressources insoupçonnées pour trouver le courage d’agir et de changer ce qui doit l’être.

 

Je rappelle encore que, tout comme un aspect dissonant ne veut pas dire « mauvais », un aspect harmonieux ne veut pas dire « bon » : c’est tout le problème des trigones qui ne sont pas des aspects dynamiques. Si l’on veut en ressentir un bienfait, il faut les mettre en branle !

Et ça, c’est du ressort personnel. On a toujours le choix de ne rien faire.

 

A remarquer encore dans cette Lunaison :

Jupiter en Feu et Neptune en Eau, sont déjà en orbe de carré :

En fait, l’aspect existe depuis le début de l’année, il sera exact pour la 3ème fois le 21 septembre :

* entre un Jupiter qui a repris sa marche directe en Sagittaire le 11 août, et propose de mettre en place une nouvelle attitude par rapport à des croyances obsolètes, en libérant de nouveaux projets,

*  et un Neptune en Poissons depuis 7 ans, qui n’en finit pas d’élargir un horizon plus humain, en dissolvant les peurs et les pollutions psychiques,

* peut-on penser que Jupiter pendant sa rétrogradation printemps/été 2019, a suffisamment remis en cause le vêtement social qu’il s’était cru obligé d’endosser pour appartenir au clan ?

* Est-il capable aujourd’hui de quitter ses vieilles jachères pour participer à une nouvelle humanité (autant sur le plan collectif que sur le plan personnel) ?

 

Je reviens à ce T-Carré déjà inscrit sur la carte de Nouvelle Lune :

C’est Jupiter qui est au sommet d’un triangle (qu’on appelle un T-Carré )

(la figure sera encore là, à la prochaine Pleine Lune) :

La base du triangle : c’est l’opposition de notre amas de 5 planètes en Vierge, aux Lunes Noires et à Neptune en Poissons.

Jupiter est là-haut, tout seul, en Sagittaire, agrippé à son habit social qui commence singulièrement à devenir trop étroit.

Mais il vient de reprendre sa marche directe : il va pouvoir mettre à profit le fruit de ses cogitations pour installer un nouveau paysage de « bonheur social ».

Le carré confirme bien le virage à prendre ; mais il ne peut se faire que dans des soubresauts douloureux impliquant la vie relationnelle et familiale. Avec des violences gratuites. Avec des cris du cœur qui n’arrivent pas à se faire entendre. Ces carrés à Jupiter seront bien plus étroits pour la Pleine Lune du 14 septembre, alors mieux vaut commencer dès maintenant à réaliser qu’il vaudrait mieux mettre en place une écoute plus bienveillante envers soi (on est toujours en toile de fond, dans l’ambiance de ce Nœud Nord en Cancer qui demande impérativement de faire confiance à son ressenti et de libérer des émotions bonnes pour soi)

 

Que des carrés décroissants, et crise de valeurs !

Crie de conscience !

Entre l’Eau et le Feu, ça fait des étincelles !

Entre la Terre et le Feu, c’est carrément l’incendie !

Mais c’est aussi une opportunité de se libérer de vieilles histoires transgénérationnelles. Pour un changement complet d’attitude.

Jupiter est maître chez lui en Sagittaire.

Neptune est maître chez lui en Poissons.

Mercure est maître chez lui en Vierge.

Jupiter en dissonance agit toujours dans la démesure. Après tant d’obstacles rencontrés pendant l’été, il faudra juste faire attention à un trop-plein d’enthousiasme retrouvé !

 

La réponse dans une telle tension n’est pas facile à donner.

Heureusement : si l’opposition centrale forme un T-Carré sur Jupiter, dissonant,

elle forme aussi, par sextile et trigone,

 une belle issue sur notre trio Saturne/Pluton/Nœud Sud 

Et ça c’est un vrai soutien …  car si, pendant des mois, ils ont plutôt fait figure de « trio infernal », Saturne et Pluton vont reprendre, l’un et l’autre, leur marche directe dans le mois qui vient  — Saturne d’abord, Pluton ensuite — pour qu’on se décide peut-être enfin à écrire une Nouvelle Page de son Livre de Vie.

 

 

Conclusion

30 août 2019 : 3 + 8 + 12 = 23 = 5 … le Pape

Ou 3 + 8 + 3 =  14 … La Tempérance

Ou 2057 = 14 … La Tempérance

 

Enfin, les lames changent. Après le Monde et le Pendu qu’on a eu pendant plusieurs Lunaisons, voici deux nouveaux visages, tout à fait agréables !

Et c’est en totale cohérence avec ce changement planétaire qui se fait.

Après un été fait de freins, d’obstacles en tout genre, de remontées émotionnelles difficiles, d’obligations de lâcher des pans de sa vie devenus obsolètes, il est permis enfin de faire une réorganisation concrète et efficace au service de son Idéal (Neptune en Poissons, en face de l’amas de planètes en Vierge)’

 

Et pour nous aider, le Tarot nous envoie le Pape.

En dehors de toute connotation religieuse, le Pape est d’abord un Rassembleur. Un Pont entre le monde profane de l’Empereur et le monde sacré qui lui appartient. D’ailleurs, sa main droite fait une bénédiction.

Sur la carte, c’est un homme âgé, à la barbe blanche, vêtu d’une cape.

C’est un maître, un homme influant, un guide, un enseignant qui, en voulant unir et réconcilier, assure la transmission d’un savoir ; c’est le gardien d’une influence morale et intellectuelle.

On peut compter sur lui, on peut se confier à lui. En homme expérimenté, maître de Sagesse, il sait ce qui doit être fait. Et il aide à prendre ses responsabilités, à rompre avec des structures qui enferment, et à faire face à ses obligations.

Et pour quoi ?

Pour viser la Tempérance !

 

La Tempérance, Lame 14 du Tarot, c’est la régénération. Sur la carte, une belle jeune femme aux longs cheveux blonds, verse inlassablement de l’eau d’un pot à l’autre. Dans son dos, de magnifiques ailes bleues sont déployées. Elle inspire confiance et admiration, tant son attitude semble tranquille et son visage bienveillant.

L’eau, c’est le symbole de la Vie, de la pureté.  En la versant d’une cruche à l’autre, cette jeune femme démontre un parfait équilibre entre le matériel et le spirituel.

Elle porte au milieu du front une fleur rouge. En forme d’étoile. C’est un signe d’amour, d’harmonie, d’espoir.

Avec la Tempérance, on peut imaginer l’écoute dans les relations sociales, la parole, l’ouverture à la différence des autres. Elle protège. Et elle induit l’amitié et l’amour.

…. A condition de ne pas laisser agir le Sultan du harem !

 

Ce sultan, c’est un peu le galimatias de tous ces conditionnements socioculturels qui nous gouvernent, liés à des mémoires transgénérationnelles parfois, liés à des héritages transmis par le clan (famille, école, société à laquelle on veut appartenir) mais qui étreignent comme des tyrans, qui asphyxient et interdisent l’accès au bonheur d’être.

 

C’est sur des réflexions de fond, impérieuses, que nous invite cette Nouvelle Lune en Vierge qui cherche à trier le vrai du faux :

* Qu’est-ce qui fait figure de harem dans sa vie, dans son côté soumission ?

* Qu’est-ce qui fait figure de Sultan, dans son côté tyrannique ?

* et à quel tyran manipulateur est-on tenté d’obéir pour de fausses raisons ?

 

Certes, le déconditionnement n’est pas toujours facile.

Le changement de regard peut même être oppressant.

Il faudra peut-être en passer par la maladie ou par le chômage, ou par la perte d’un être cher, pour comprendre que rester ficelé et mourir de suffocation, n’est pas la solution.

La libération est toujours possible ; mais elle ne vient pas de l’extérieur. Elle est à l’intérieur de soi. C’est bien le sens de tous ces trigones harmonieux qui partent de la Vierge, symbole d’une énergie de nettoyage et d’épuration : des trigones qu’il faut mettre en marche soi-même si l’on veut que l’harmonie qu’ils dégagent deviennent Bénéfice.

Car il devient urgent de sortir du harem et de son enfermement, … pour Vivre.

 

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – août 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite de la publication sur le blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées.

 

 

Share

La Pleine Lune du 15 août 2019

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Verseau / Lion, à 22° 24

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« Un ours est assis et agite les pattes »

Dominante : Auto-discipline résultant du développement conscient de nos facultés individuelles

Pour le Soleil, le degré sabian du Lion explique :

« Un homme volontaire est éclipsé par un pouvoir supérieur ou une inspiration spirituelle »

Dominante : Réponse des forces spirituelles à l’intégration de la personnalité par des efforts volontaires positifs

Ce qui constitue la véritable éducation est très complexe et controversé. Ce symbole de la Lune semble établir simplement que l’énergie de la vie peut s’éduquer de façon correcte. Mais aucune éducation n’est vraiment valable si elle ne conduit pas à la compréhension de la valeur et du pouvoir de l’autodiscipline.

Avec le Soleil, on a un homme qui utilise sa volonté et son imagination positive pour faire face à ses problèmes. Il reçoit alors le « Manteau du Pouvoir » : et deviendra à l’aide de la providence, un meneur ; car une voie de communication peut s’ouvrir entre le divin et la personne humaine ayant dominé ses passions et son égocentrisme.

Une question grave reste posée : qu’en fera-t-il ?…

 

Pleine Lune Verseau du 15 août 2019 à 12 h 30 TU

(14 h 30 en France)

ascendant 16° Scorpion pour Paris

 

Axe à 22° 24 Verseau / Lion  – axe fixe  

 

Le Soleil est conjoint à Vénus

Le trio Saturne/Pluton/Nœud Sud est sextile à Neptune

 

Jupiter reprend tout doucement sa marche directe

Uranus commence tout juste sa rétrogradation

 

4 planètes rétrogrades !

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 22° Lion et son besoin de briller, d’aimer et d’être aimé) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 22° Verseau (qui a besoin, pour s’épanouir de se sentir libre, mais pour développer des idées novatrices)

Cette Pleine Lune est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Verseau / Lion

Au moment de la Pleine Lune, le Soleil et la Lune se font face : il y a donc opposition entre deux signes dont l’énergie est contradictoire … mais aussi complémentaire !

Ici le Lion parle de lui. Le Verseau en face parle plutôt collectif et social.

Au final, cet axe Lion/Verseau est un axe de créativité et d’amour où l’on a le besoin d’expérimenter l’équilibre entre le besoin d’être aimé et reconnu, et le besoin d’être autonome et indépendant tout en s’intégrant dans la communauté humaine. Équilibre aussi à trouver entre l’affirmation de ses préférences et le besoin de tenir compte des idées des autres.

 

C’est un axe dit « fixe » dont les énergies stabilisent et permettent la manifestation et l’ancrage du pouvoir personnel qu’on a eu envie de prendre lors de la Nouvelle Lune en Lion du 1er août.

 

Le Soleil est toujours en Lion : soutenu par les 3 planètes personnelles, Mercure, Vénus et Mars également en Lion,   il dynamise de son Feu, et envoie sur son versant positif une énergie de joie, de générosité et de gratitude où l’on se sent le droit de briller, d’aimer, d’être aimé (juste faire attention à ne pas transformer de grandes exigences en intolérance et en orgueil exacerbé).

 

La Lune est en Verseau, porteuse de grandes idées réformatrices, humanistes, libertaires ou égalitaires, Elle veut développer des concepts originaux et innovants (là aussi, juste faire attention aux utopies qui pourraient dériver d’idées trop abstraites pour être mises en pratique).

 

Pour les uns, si le résultat du moment fait dériver vers quelque chose qui ne plait pas, il peut y avoir une remise en question des concepts, des idéologies, des croyances. Pour les autres, en revanche, si on se sent bien, malgré les inévitables obstacles du cheminement, l’ouverture d’esprit fait profiter avec discernement de l’anticonformisme propre à cette Lune en Verseau.

 

Tout près du Soleil en Lion, Vénus

Le Luminaire et la Belle sont passés sur le même degré quelques heures avant la Pleine Lune : beaucoup de charme et de séduction (surtout en Lion) dans cette conjonction qui apporte les fruits issus de la précédente conjonction du 26 octobre 2018 quand Vénus était rétrograde et qui peut aujourd’hui sortir des tensions et des malaises de ces derniers mois, en mettant en valeur un travail personnel fait sur le plan de « sa valeur »

(cf Billet publié ce mardi sur ma Page Facebook à propos de cette conjonction qui se fait au quinconce exact de Pluton : l’aspect parle de réajustement à propos d’une dévalorisation importante qu’on a pu traîner depuis ce 26 octobre) 

 

Leur trigone avec Jupiter est trop large ; il a certes été actif et a pu donner des jolis moments de bien-être. Mais c’est terminé.

En revanche, élément important : ce Jupiter vient juste de reprendre sa marche directe

Mais il est stationnaire, c’est-à-dire qu’il va rester plusieurs semaines à 14° Sagittaire (annihilant ipso facto et définitivement le trigone ci-dessus puisque le Soleil et Vénus, eux, avancent hardiment !)

En redevenant direct, Jupiter va permettre de planifier, d’organiser concrètement, et de mettre en œuvre des projets nouveaux concernant sa vie sociale, qu’on avait peut-être dû abandonner, mais qui ont mûri pendant ces mois de rétrogradation et qui vont maintenant pouvoir avancer.

 

Le principal maître de cette Pleine Lune : Uranus qui vient juste de commencer sa rétrogradation

Uranus est en Taureau : maître de la Lune en Verseau ; le Soleil, Vénus et Mars sont sortis de leur carré à celui qu’on surnomme l’Eveilleur tant il favorise l’originalité et l’ouverture vers de nouvelles voies. Il leur a demandé de se repositionner dans leur comportement (Soleil) dans leur façon d’aimer (Vénus) et d’agir Mars)

Il reste Mercure qui, lui, est dissonant pour cette Pleine Lune. Comme si Uranus disait au messager des dieux :

« Ose dépasser les traditions, Mercure, ose bouleverser l’ordre établi comme l’ont fait avant toi, Soleil, Vénus et Mars. Par amour pour toi. Et moi je t’aiderai à être plus indépendant dans ta façon de penser ».

(pour moi Uranus est une très belle planète qui sape les repères trop rigides et aide à devenir autonome)

Mais au bout du fil, Mercure reste muet. C’est bien beau d’opérer une révolution mentale ! Il ne faut pas oublier que dans le signe du Lion, ce qu’il veut est tellement beau qu’il craint de ne pas être à la hauteur !… « OK, se dit-il, mais alors, ce sera à condition d’opérer en même temps des tas de réajustements (ce qu’il fera, via ses quinconces à Saturne, à Neptune et à Pluton d’ici la fin du mois.)

Air dubitatif d’Uranus qui lui donne 4 mois de réflexion, et pour se permettre à lui-même de peser le pour et le contre (le Monsieur va rétrograder jusque début janvier) :

(j’ai publié sur ma Page Facebook, un billet spécial Uranus Rétrograde, le 12 août, avec un éventail d’opportunités pour chacun, selon la maison natale transitée ; billet lu par près de 5.500 personnes et qui a généré plus de 120 commentaires)

 

Le trio Saturne/Pluton/Nœud sud est toujours bien présent : il forme un sextile avec Neptune

Ce trio, on en parle depuis des mois … et on en parlera encore ! C’est lui qui oblige, à travers bien des épreuves, à lâcher prise avec les vieilles habitudes, avec les vieux schémas du passé que l’on ressent comme des carcans trop rigides qui empêchent de renouer avec le Nœud Nord  en Cancer qui, lui demande de reprendre contact avec ses émotion et ses ressentis. Pour plus de liberté et de bienveillance envers soi.

C’est tellement difficile de lâcher le connu ! …. Pour se tourner vers l’inconnu. Alors on préfère rester dans des situations que l’on connait mais qui n’apportent ni joie, ni sérénité, ni bien-être.

Le sextile avec Neptune est harmonieux : avec empathie et compassion, il aide à adoucir et à reprendre confiance en soi.

 

Mais Neptune est lui-même en carré avec Jupiter

C’est un aspect par définition qui pousse à croire à de trop belles promesses. Avec une naïveté à son maximum, il vaut mieux se méfier de propositions sociales un peu trop fumeuses, ou de transactions mystérieuses … et peut-être frauduleuses …. Attention à ne pas prendre ses désirs pour des réalités.

Le carré décroissant entre les deux maîtres des Poissons, actif depuis le début de l’année, sera exact pour la troisième fois en septembre. J’y reviendrai sur ma Page FB en astrologie mondiale.

Sur le plan personnel, il indique toujours quel type de valeurs on ne veut plus cautionner et confirme donc le changement d’attitude à mettre en place en raison de convictions devenues inadéquates.

Jupiter est redevenu direct, mais Neptune l’est encore jusqu’au 27 novembre.

La crise de valeurs se fait sur plusieurs plans, relationnel, familial, intime. Elle peut demander un moment d’isolement pour un bilan à opérer. Sans oublier que le phare indiqué par le Noeud Nord en Cancer toute l’année, demande d’écouter ses émotions et ses ressentis et de lâcher les carcans obsolètes qui ne rendent pas heureux.

 

Conclusion

15 août 2019 :  6 + 8 + 12  = 26 = 8  … La Justice

Ou : 6 + 8 + 3 = 17 =  … L’Etoile ou les Etoiles

Ou : 15 + 8 + 2019 = 2042 = 8 …. La Justice

Comme dans toutes les Pleines Lunes précédentes ! On n’en finit pas de chercher l’équilibre pour trouver son Etoile.…

Equilibre des forces, des énergies, des éléments. Le yin et le yang.

Et l’Etoile est là pour nous inciter à garder foi et espérance. Même s’il faut se délester de quelques illusions pour aller à l’essentiel.

La lame de l’Etoile est le symbole du Verseau en astrologie, là où est justement la Pleine Lune de ce mois d’août … une Etoile qu’on peut suivre quand on l’a trouvée. Pour libérer des énergies nouvelles.

 

Ce mois est traversé d’un nombre incroyable de quinconces.

Un quinconce Mars / Pluton

Un quinconce Soleil / Saturne

Un quinconce Vénus / Saturne

Un quinconce Soleil / Neptune

Un quinconce Vénus / Neptune

Un quinconce Soleil / Pluton

Un quinconce Vénus / Pluton

Pour terminer en apothéose à la fin du mois avec

Un quinconce Mercure / Saturne

Un quinconce Mercure / Neptune

Un quinconce Mercure / Pluton

* Quinconces croissants par rapport à Neptune, pour comprendre les dysfonctionnements, et pour améliorer ce qui peut l’être, de façon à dépasser les imprévus, les malentendus, les malaises et les illusions, avant l’opposition qui est, avant tout, une opportunité de rééquilibrage.

* Quinconces décroissants par rapport à Saturne et à Pluton, pour régler après l’opposition, le réajustement à faire entre les vieux schémas et les nouveaux, au niveau de son comportement, de sa manière de penser, d’aimer et d’agir. Et donc pour se réorganiser dans son cadre de vie (Saturne) et dans ce qui est l’essentiel (Pluton)

 

C’est une chance, même si le quinconce agit souvent de façon dérangeante. Après un mois de juillet, dense, puissant, qui a permis de déterrer des secrets pour les mettre à la pleine lumière, tous ces quinconces sont maintenant des challenges pour favoriser une transformation en profondeur.

Oui, petit à petit, une nouvelle conscience s’installe …

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – août 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

Share

La Nouvelle Lune du 1er août 2019

Cette Nouvelle Lune se fait à 8° 37 du Lion

Avec un degré sabian qui nous dit :

« Des souffleurs de verre forment de beaux vases »

Dominante :  Besoin de mettre ses énergies vitales au service de la création de formes belles et nouvelles

Quel plus beau moment que cette Lunaison du mois d’août pour mettre en place une belle création, avec le Feu de ses émotions !

Une Nouvelle Lune à 8° 37 du Lion  

le 1er août 2019 à 3 h 13 TU

5 h 13 pour la France –

Ascendant 24° Cancer pour Paris

 

Lunaison dans l’énergie du Lion

(un signe de Feu fixe et yang)  

Lunaison conjointe à Vénus,

en trigone à Jupiter R mais en carré avec Uranus

 

Et toujours conjonction Pluton / Saturne / Nœud Sud

entre 16° et 23° Capricorne

En face, le Nœud Nord vient de passer sur Mercure

 qui rétrograde pile en face du degré de l’éclipse lunaire du 16 juillet

 

Toujours Carré décroissant de Jupiter à Neptune

Mais sextile Saturne Neptune plus stabilisateur !

 

Pas d’Air, …

Surtout du Feu, avec Soleil, Lune, Vénus, Mars et Jupiter + Chiron et Cérès

Une simple bourrasque peut déclencher un incendie … Et pourtant, cette Nouvelle Lune a une ambiance beaucoup moins tendue que la précédente. Des tensions donc encore, mais surtout dues cette fois, au nombre incroyable de quinconces qui vont jalonner ce mois d’août et indiquent toutes les mises au point à envisager (enchaînement normal après les deux éclipses de juillet qui ont chahuté quasiment tout le monde)

Et il y a tellement de réajustements à faire que chacun est concerné au moins dans un domaine de sa vie ! … A l’horizon de ces mises au point : Jupiter redevient direct quand Uranus commence sa rétrogradation + la conjonction supérieure Soleil / Vénus qui peut éclairer une situation tendue sur le plan affectif, et aboutir à l’union des deux amoureux du zodiaque : conjonction Vénus/Mars du 24 août !

 

Le départ d’une Lunaison est toujours le début de quelque chose. Vous le savez maintenant, c’est une petite graine qu’on sème. On ne sait pas encore très bien dans quel terreau. On ne sait pas comment le temps ou les vents vont accélérer la germination ou la ralentir. On sait juste qu’il y a quelque chose qui est en train de démarrer. Dans une nouvelle vision, une nouvelle intention, dont il faut prendre conscience et qu’il nous appartient de manifester en lui donnant une forme qui peut trouver son aboutissement (ou non) à la Pleine Lune suivante, quatorze jours plus tard.

 

Une impulsion est donnée pour un nouveau départ, donc un peu confus au début, et en fonction de la maison natale où ça se passe (cette fois-ci à 9° Lion) : en maison 1, ce sera peut-être une décision qui permettra de se montrer sous un nouveau jour ; en maison 4, un éclairage sur son foyer ou en maison 7 sur son couple ; en maison 10, un nouveau projet par rapport à sa vie sociale ou professionnelle ; etc …

 

C’est le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans ce domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 15 août en Verseau.

 

Ce 1er août, une Lunaison dans le signe du Lion

la conscience est née dans la lunaison précédente en Cancer ; elle va s’affirmer maintenant en Lion.

Comme le Verseau, mais pas pour les mêmes raisons, le Lion observe. L’un et l’autre ont horreur d’être pris au dépourvu. Mais le Lion observe ce qui se passe dans l’instant. D’un seul regard, quand il est quelque part, il peut « jauger » son entourage

Généreux, le Lion ! …. Sensible à l’opinion que les autres ont de lui ; mais quand il fait quelque chose, il le fait entièrement. Et il prend sa vie en mains. Il doit juste apprendre à gérer sa propre puissance. Il est dans le « paraître » … le « par-être », c’est-à-dire sur un chemin vers l’être. Il a besoin parfois, de cultiver la simplicité et le sens de l’humour. Mais il a tellement peur, le Lion, peur de ne pas être à la hauteur !

 

Pendant ces 4 semaines de la Lunaison Lion, on aura besoin de rayonner ….. non pas de briller, mais de rayonner de l’intérieur, ce n’est pas pareil ! Et l’énergie royale va permettre suffisamment de confiance en soi pour que la joie de vivre soit présente et que l’on puisse   devenir créatifs. Et créateurs de sa propre vie. C’est du moins ce que le ciel planétaire propose. Mais avant, il y a bien des réorganisations de sa vie à faire !

 

Or c’est une Lunaison conjointe à Vénus.

… une lunaison qui parle le vénusien, une langue chère à tous les amoureux, une langue bien connue pour sa douceur, sa beauté, son magnétisme !  Une langue qui parle directement au cœur et qui va habiller tendrement les échanges de ce mois.

Faut-il comprendre qu’il y a quelque chose du domaine affectif à installer dans sa vie ? …. Un mieux-être à installer dans une meilleure écoute de ses propres ressentis et de ses propres émotions ? …. Une nouvelle histoire à écrire à quatre mains ?…. D’autant plus que Mars est dans le bosquet (il attend sa Belle pour leurs noces du 24 août !)

La conjonction Soleil Vénus du 14 août, en plus de la Pleine Lune à venir, pourrait déjà éclairer une situation qui paraît malgré tout, bien tendue, et qui a pris naissance l’an dernier autour du 26 octobre ; un éclairage qui permettrait de renouer avec l’estime de soi-même et de mettre en place un nouveau projet de sa vie sentimentale, bien plus adapté à son évolution du moment.

 

En face on a toujours le trio Saturne/Pluton/Nœud Sud

c’est ainsi quasiment depuis le début de l’année. Et c’est pour tout 2019 : dans une invitation, je devrais dire une obligation, de changer sa vie. Et c’est valable pour tous. On peut avoir à changer de maison, à changer de métier, à changer d’amour. Dans un seul but : abandonner toute structure de vie, dans laquelle on n’est pas authentique avec soi.

C’est difficile, les tensions du ciel planétaire sont là pour montrer qu’on préfère souvent les anciens schémas de vie qui procurent le confort de l’habitude ; ils ne correspondent pas à ce qu’on est vraiment, mais ils donnent l’illusion d’une sécurité !

 

Et puis, il y a surtout ces carrés à Uranus

Depuis le Soleil, depuis la Lune, depuis Vénus.

(j’annonçais lundi sur ma Page FB : « Quel chambardement cette semaine ! »)

Uranus marque tout le début de cette Lunaison.

Uranus, c’est le Rebelle, celui qui agit pour transformer en vue de se régénérer. Un peu comme Pluton. Mais quand Pluton fait plutôt un travail de sape, Uranus agit sans détour ; il est brusque et soudain.

Lundi 29 juillet, c’est le Soleil qui est passé en carré (il est toujours dans l’orbe, et avec la Lune !)

* Il retrouve toute sa splendeur après avoir été éclipsé début Juillet.

* Il est passé en opposition à Saturne, pour créer une nouvelle vision de la redéfinition de ses structures de vie.

* Il est passé en opposition à Pluton, pour confirmer la mise à nu de ce qui encombre sa vie.

* Il est passé en sesqui-carré à Neptune pour ceux qui voudraient rester encore sourds ou aveugles

* Il s’adjoint Vénus et Mars pour le soutenir dans un signe royal.

Et puis voilà Uranus, le Rebelle, qui n’a qu’une envie : lui donner un nouvel élan pour se singulariser

Vendredi 2 août, c’est au tour de Vénus. Pour mettre les pleins phares sur le domaine affectif, via une crise sentimentale, probablement subite et imprévue, mais dans le but de rompre avec des faux-semblants et de se dégager d’un climat inhibiteur.

Ce sera au tour de Mercure, à la Pleine Lune ; et c’est cohérent : pour que la mutation demandée par le Soleil et par Vénus puisse se faire, elle doit être soutenue par un mental qui accepte de s’ouvrir à une nouvelle voie.

 

On a toujours le Nœud Nord en Cancer, le phare à viser dans la tempête :

Un Nœud Nord en Cancer parle des valeurs du Cœur, de la douceur, de la tendresse, de ce qui fait du bien, de ce dont on rêve, un Nœud Nord en Cancer demande d’être à l’écoute de ses ressentis et de se reconnecter à son Cœur.

 

Le nœud Nord vient justement de croiser Mercure

Après avoir croisé déjà Mars et Vénus.

(et ça c’est une aide !) : l’aspect vient renforcer la réflexion que fait déjà Mercure en rétrogradant dans le signe du Cancer. Ce n’est plus avec la tête qu’on doit penser, mais avec le cœur ! ….

 

Point fort de cette Nouvelle lune : Mercure reprend sa marche directe …..

Où ! …

à 24° Cancer … pile au point opposé où s’est faite l’éclipse de Lune du 16 juillet qui fut si intense, et a demandé de clôturer définitivement un schéma du passé de façon à planter un nouveau décor.

A l’époque j’écrivais :

« Soit on continue à refouler ou à réprimer les émotions qui submergent la conscience, c’est possible … il faudra juste attendre le prochain train qui reproposera la même chose. Mais il faut avoir conscience que plus on recule devant l’obstacle, plus l’obstacle devient difficile à franchir. Ce qui était au départ un petit ruisseau à franchir, peut vite devenir un ravin infranchissable.

« Soit la confrontation présentée permet de comprendre toute l’énergie bouillonnante qui traverse l’Ame ; on se met à l’écoute de ses ressentis et on se libère des conceptions auxquelles on s’était attaché mais qui ne mènent à rien. Pour aller vers autre chose, qui soit plus respectueux de ses besoins. »

 

C’est pile en face que Mercure redevient direct. Certes, il reste stationnaire un moment, comme si le fossé, pour certains, était vraiment très dur à franchir. Mais il vient aider le mental à se mettre en phase. Lentement, … et sûrement.

 

Neptune me semble une autre plaque tournante importante de cette Lunaison en Lion :

Neptune en Poissons … Neptune, chargé de dissoudre ce que l’on a de trop rigide en soi. Neptune qui nous relie au Paradis Perdu ….

Or, regardez tous les aspects qui partent de Neptune :

 

1 – Certes il est toujours en carré à Jupiter, le Monsieur Morale du zodiaque.

Deux passages exacts déjà, en janvier et en juin. Le 3ème passage exact sera en septembre : on est déjà dans le vif du sujet :

Sur un plan collectif, c’est une reconversion totale qui vise à casser les élans Sagittaire des vieilles chapelles politico-économiques pour montrer dans une certaine cacophonie, la voie de Neptune, une voie du Cœur, moins matérialiste et séparatiste.

Sur un plan personnel, la même question est posée sur fond de colères rentrées : doit-on vivre la Voie du Cœur ou celle de la tête ?… Doit-on suivre sa résonance intérieure profonde ou bien se laisser dicter sa conduite par les canons de la norme sociale ?…

 

2 – La réponse est donnée par ce  trigone/sextile exact par rapport à l’axe des Nœuds Lunaires qui n’est autre qu’une invitation à accepter, par l’amour, par l’intuition, par la beauté et la spiritualité, à quitter justement cette chape de plomb qui emprisonne par un habit social trop étroit.

« Vis ta vie, dit Neptune, ne t’occupe pas de la sécurité qui t’importe tant. Ne t’occupe pas de la réputation qui t’empêche d’être toi-même. Un ange est sur ton épaule, il va t’aider à franchir cette Porte qui peut te mener à devenir toi-même. Réalise tes rêves sans plus t’occuper des autres. Et deviens qui tu es. »

Car chacun a le droit de ne pas être parfait, et d’accepter de se faire du bien.

 

A l’opposé, l’autre façon de vivre Neptune, c’est de continuer l’illusion dans laquelle on a baigné depuis l’enfance, ou depuis qu’un transit dissonant a traversé son thème natal.

 

3 – Or Neptune est aussi en sextile à Saturne et à Pluton

En même temps que ce carré de Neptune avec Jupiter, décroissant, ce sont des aspects qui viennent stabiliser et concrétiser, pour procéder à une réorganisation efficace de son cadre de vie.

 

Ce ne sont que quelques réflexions, celles qui me paraissent essentielles pour ce début de lunaison. Je reprendrai en détail, comme d’habitude et quasiment au quotidien, sur ma Page Facebook, les aspects planétaires exacts, à mesure qu’ils se feront. Sinon, rendez-vous ici sur mon blog, autour du 15 août !

 

Conclusion

1er août 2019 : 1 + 8 + 12 = 21 … le Monde

Ou 1 + 8 + 3 =  12 … le Pendu

Ou 2028 = 12 … Le Pendu

Toujours les mêmes Lames que les Nouvelles Lunes précédentes ! Et avec le Pendu, une vision des choses qui tarde toujours autant à se transformer, mais illuminée par la présence du Monde.

Comme déjà dit dans les précédentes lunaisons, le Pendu n’est attaché que par un seul pied. Pas bloqué. Juste en attente. En attente d’une petite pichenette qui lui permettrait de se mettre en marche. Mais il cherche toujours au fond de lui les énergies intérieures qui vont le ressourcer et préparer les étapes suivantes.

 

Le mois de juillet a été électrique. Particulièrement tendu. Les éclipses ont permis de faire remonter des frustrations et des blessures, parfois présentes depuis la petite enfance, mais qui font, encore aujourd’hui, tellement souffrir qu’elles permettent en même temps de se battre et de s’affirmer pour désormais mettre de nouvelles choses en place.

Mars en Lion, la Lunaison en Lion, peuvent y aider.

Uranus dissonant au Soleil, à la Lune et à Vénus, peut encore apporter de l’insatisfaction, mais justement, n’est-ce pas ce dont on a besoin parfois, pour oser mettre en route une certaine colère (Lune) porteuse de contestation ou de révolte (Soleil) dans son horizon amical ou sentimental (Vénus) ?

 

Juste avant la Pleine Lune à venir du 14 août, Jupiter en Sagittaire, reprend sa marche directe.

Après un bilan qu’il peaufine au fil des mois depuis le 10 avril, il peut à nouveau planifier, organiser concrètement et mettre en œuvre de nouveaux projets concernant sa vie sociale.

 

Et puis je veux finir sur un beau cadeau que nous offre cette Nouvelle Lune : le trigone que forme Vénus avec Chiron … en signes d’eau … pour guérir d’une blessure affective encore béante et mettre du baume sur un cœur en larmes.

Pourquoi ne pas y croire ….

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juillet 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite de la publication sur le blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées.

 

 

 

Share

La Pleine Lune du 16 juillet 2019

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Capricorne / Cancer, à 24° 04

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« De précieux tapis d’Orient dans un magasin »

Dominante : Utilisation de moyens artistiques et culturels pour accroître le confort personnel.

Pour le Soleil, le degré sabian du Cancer explique :

« Un homme volontaire est éclipsé par un pouvoir supérieur ou une inspiration spirituelle »

Dominante : Réponse des forces spirituelles à l’intégration de la personnalité par des efforts volontaires positifs

La Lune nous ramène à un aspect matériel mais esthétique, de ce qu’une société apporte à ses membres. Un tapis implique toujours quelque chose sur lequel s’asseoir ou se mettre debout. C’est la base de la compréhension culturelle et elle peut avoir, en tant que telle, un sens magique ou sacré (comme dans le cas du Tapis de Prière).

Avec le Soleil, on a un homme qui utilise sa volonté et son imagination positive pour faire face à ses problèmes. Il reçoit alors le « Manteau du Pouvoir » : et deviendra à l’aide de la providence, un meneur ; car une voie de communication peut s’ouvrir entre le divin et la personne humaine ayant dominé ses passions et son égocentrisme.

Encore que …. une question grave reste posée : qu’en fera-t-il ?…

 

Pleine Lune Capricorne du 16 juillet 2019 à 21 h 39 TU

(23 h 39 en France)

ascendant 12° Poissons pour Paris

Axe à 24° Capricorne / Cancer – axe cardinal   

Pleine Lune avec éclipse de Lune Nœud Sud

à 24° Capricorne

conjointe au trio Saturne/Pluton/Nœud Sud

 

5 planètes rétrogrades :

Mercure, Jupiter, Saturne, Neptune, Pluton

 

 La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; et c’est encore plus fort avec une Pleine Lune éclipsée.

 

*****

 

Nous voici arrivés au milieu de cette puissante Lunaison avec éclipse totale de Soleil, arrivés à un carrefour important qui prépare les mois à venir.

A-t-on vécu une situation qui a permis de se libérer de certains liens ?… A-t-on mis en place une émancipation d’autant plus difficile qu’avec une Lunaison Cancer, il est douloureux de se sortir d’un cocon protecteur (ou que l’on croit tel) ?… A-t-on seulement commencé à remettre à plat ce qui retient à des schémas qui ont conditionné dans le passé, qui furent bons en leur temps, mais n’ont plus lieu d’être pour évoluer sur un Chemin plus respectueux de ses besoins comme le demande le Nœud Nord en Cancer ?… A-t-on dans son milieu professionnel, une autre vision qui s’ouvre sur une situation moins sclérosante et plus conforme aux potentialités qu’on se découvre ?…

 

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Capricorne / Cancer

C’est le moment de chercher à équilibrer la sensibilité personnelle (Cancer) et le sens des responsabilités (Capricorne) … Peut-être le moment pour certains de relever un vrai défi de maturité en débusquant certaines attitudes un peu infantiles ou vêtues de fausses croyances (Jupiter est justement rétrograde en Sagittaire) ; ou bien en détricotant des mémoires émotionnelles liées à un manque de sécurité.

 

La Pleine Lune est en Capricorne

Et quel contraste entre une Lune qui, traditionnellement est liée au rêve et à l’imaginaire, et le signe sérieux du Capricorne où elle se trouve en ce moment, qui incline plutôt au sérieux, à la rigueur, voire au silence et à la solitude ! …

 

L’équilibre se voit, pour les débutants en astrologie, dans tous ces traits rouges qui opposent deux groupes de planètes.

On pense à une balançoire !

* D’un côté la Lune, conjointe au trio Saturne/Pluton/Nœud Sud, tout en Capricorne

* De l’autre côté : le Soleil accompagné de Vénus/Nœud Nord en Cancer et de Mercure/Mars en Lion.

Que d’oppositions ! …. Et quel équilibre à trouver !….

Equilibre à trouver entre le sérieux et la rigueur du Capricorne où se trouve la Lune éclipsée, d’une part ; et le Chemin clairement indiqué vers la douceur du Cancer.

 

Le trio Saturne/Pluton/NS, on ne parle que de lui depuis des mois !

Et la Lune vient s’y frotter, mais elle est éclipsée : c’est une Lune en Capricorne qui met l’accent sur ce qu’on doit lâcher, la rigueur et la rigidité, les limitations qu’on se donne en croyant bien faire.

 

De l’autre côté, le Soleil conjoint Nœud Nord,

le phare à viser, qui demande de se reconnecter à ses émotions, d’arrêter de faire semblant et de se mentir. Avec toutes les questions qui se posent autour du Cancer et de la famille. Mais c’est quoi, la famille ? ..  C’est quoi le clan ? … C’est quoi, la maison ?… Et je repense à la légende de la Tisserande et du Bouvier, mise sur ma Page Facebook le 6 juillet ….

 

Face à ce gros tank qu’est le bloc Saturne/Pluton, il est nécessaire de faire un bilan. De trier dans les idées reçues, de laisser tomber les illusions, de voir clair sur ce que l’on est vraiment et non plus sur ce que les autres attendent d’un personnage qu’on montre aux autres, mais qui n’est pas ce qu’on est vraiment au fond de soi.

Le travail a pu être commencé grâce aux oppositions du Soleil à Saturne autour du 9 juillet et à Pluton autour du 14 juillet. Mais attention à la jalousie, à la manipulation, aux abus de pouvoir, aux menaces.

Attention aussi à l’autodestruction.

Accepte-t-on en toute conscience, que ce qui se passe dans son quotidien, soit difficile et continue à l’être parce qu’on n’ose pas sortir d’une situation sclérosante ?… Est-on tenté de résister et de s’accrocher à un rêve tiré de l’imaginaire de son enfance ou d’un imaginaire plus récent (c’est la faille du Cancer qui aime vivre dans le souvenir) ?… Ou bien va-t-on faire une prise de conscience de ce qu’il faudrait quitter pour devenir plus vivant ?…

 

Justement :

Cette Pleine Lune se fait avec éclipse de Lune Nœud Sud

On a vu à la Nouvelle Lune du 2 juillet qui s’est faite avec éclipse totale de Soleil Nœud Nord, comment les besoins émotionnels du passé ont été accentués.

Si cette éclipse totale de Soleil à 11° Cancer s’est faite sur un point important du thème natal, peut-être a-t-on vu ressurgir de vieilles histoires que l’on croyait avoir réglées…. Peut-être a-t-on senti au plus profond de soi, le besoin de franchir un nouveau cap important …

Pendant toute cette première partie du Lunaison, jusqu’au 16 juillet, la Lune a pris toute la place. Et la Lune, c’est l’enfance, c’est l’ensemble des conditionnements passés qui ont pris le pas sur le but solaire. Parfois, on n’a rien compris à ce qui se passait. Confusion … perte de repères … remontées émotionnelles puissantes.

 

Et puis voici cette Pleine Lune à éclipse Nœud Sud, très proche de Pluton.

Déjà en Capricorne, chez Saturne, la Lune n’est pas à l’aise. En plus, elle est éclipsée !

La Lucidité du Seigneur des Ténèbres (Pluton) pourrait bien entraîner des conflits autour de secrets soudain exposés autant dans la sphère intime que sur la scène sociale. Mais ça peut permettre aux compulsions du passé de disparaitre, petit à petit. Et à la carapace psychique d’éclater. Pour donner l’opportunité de clôturer définitivement quelque chose du passé et de planter un nouveau décor.

 

Comme on a toujours le choix, deux solutions se présentent ; et tout dépend de la force psychologique qu’on porte en soi :

 

* Soit on continue à refouler ou à réprimer les émotions qui submergent la conscience, c’est possible … il faudra juste attendre le prochain train qui reproposera la même chose. Mais en attendant, on risque d’être placé devant un complexe psychologique (définition du complexe en psychologie = de « cum plexus » = nœud d’éléments contradictoires et interactifs, donc fragment de personnalité organisé de souvenirs, d’évènements, de fantasmes, très chargés émotionnellement et qui peuvent conduire à l’infériorité, la culpabilité, ou toutes sortes de névroses ou psychoses) ; mais il faut avoir conscience que plus on recule devant l’obstacle, plus l’obstacle devient difficile à franchir. Ce qui était au départ un petit ruisseau à franchir, peut vite devenir un ravin infranchissable.

 

* Soit la confrontation présentée permet de comprendre toute l’énergie bouillonnante qui traverse l’Ame ; on se met à l’écoute de ses ressentis et on se libère des conceptions auxquelles on s’était attaché mais qui ne mènent à rien. Pour aller vers autre chose, qui soit plus respectueux de ses besoins.

 

Certes, on est très bousculés. Mais on est toujours dans la Croix des signes cardinaux qui demandent de « démarrer » (Cancer/Capricorne – Bélier/Balance) ; on est devant une Ouverture. A chacun de savoir s’il veut pousser la porte ou se barrer le passage.

 

Pour aider encore :

Mercure et Mars se sont unis le 8 juillet au tout début du Lion

de façon à ce que le mental puisse aider l’action pour permettre de s’affirmer.

Pas si facile ! …

(d’autant plus qu’il faudra se méfier du prochain carré à Uranus qui risque des réactions à l’emporte-pièce !)

C’est pourquoi Mercure a eu besoin de faire une pause pour mieux réfléchir.

Il est encore rétrograde et s’apprête à faire sa conjonction au Soleil, le 21 juillet,

Ce sera une journée importante qui donnera l’occasion d’ouvrir totalement son mental, pour connaître une harmonie et une tolérance qui permettront enfin d’abandonner les vieilles habitudes et de se tourner vers le cœur, vers le partage, le vrai partage, et la tendresse du Cœur comme le demande le Nœud Nord en Cancer.

Ce même 21 juillet, Vénus sera en opposition exacte à Pluton, j’y reviendrai sur ma Page Facebook : un aspect générateur d’avidité affective, qui demandera de trouver un équilibre entre sa vie sentimentale et les contours d’une nouvelle vie sociale, sans doute plus adaptée.

 

Vénus, la petite Chérie de l’été ?

D’abord elle est conjointe au Nœud Nord en Cancer ! L’exprimer avec douceur et tendresse devrait faire partie du programme.

Mais elle prépare une opposition à Saturne qui sera exacte le 17, lendemain de la Pleine Lune. Ce n’est pas folichon … dévalorisation, et forcément tension dans la relation amoureuse, insatisfaction affective, solitude,…

Une chance … le 18, elle passe en trigone à Neptune. C’est un aspect harmonieux qui pousse à la détente et à la rêverie d’autant plus qu’elle est en Cancer ; de la à supposer que ce trigone va adoucir la sévérité de Saturne ! …. Un moment.

Car dans l’opposition de Vénus à Pluton, exacte le 21 juillet, il pourrait y avoir à nouveau, en même temps qu’un moment de crise émotionnelle à gérer, de la manipulation, de la jalousie, des mensonges … ou des secrets qui pourraient bien éclater, ou des accusations injustifiées. J’y reviendrai.

 

Je pense aussi à Eris, la planète naine, qui est à 23° Bélier :

elle se place donc en double carré à l’axe de cette Pleine Lune, et quasiment en carré exact à Pluton.

Le 5 février de cette année, j’ai consacré une publication à Eris : certes, elle est appelée en mythologie, la déesse de la discorde ! Mais elle est liée aussi au mythe de la Pomme : celle qu’elle porta sur la table d’un banquet de noces pour provoquer une dispute entre les trois déesses, Athéna, Héra et Aphrodite. Elle fait donc penser à Lilith, la première femme d’Adam, insoumise et révoltée, peut-être transformée en serpent qui fit croquer la pomme à Eve, l’autre épouse, fidèle et soumise.

Sur un versant positif, elle peut être une émulation, celle qui puise son énergie dans la rage.

Pour faire ouvrir les yeux de ceux qui préfèrent les garder fermés.

Pour préparer une nouvelle étape.

Pour échafauder un nouvel équilibre …

 

Encore une publication dense, où je n’ai vu que l’essentiel, mais dont chaque point sera commenté plus en détail sur ma Page FB, pour une petite météo astrologique, désormais presque quotidienne ….

 

Conclusion

16 juillet 2019 :  7 + 7 + 12  = 26 = 8  … La Justice

Ou : 7 + 7 + 3 = 17 =  … L’Etoile ou les Etoiles

Ou : 16 + 7 + 2019 = 2042 = 8 …. La Justice

Comme dans toutes les Pleines Lunes précédentes ! je ne vais pas répéter les mêmes choses … Un équilibre à trouver pour pouvoir ensuite trancher ; mais une Etoile qui veille, celle que chacun porte en soi et qu’il lui appartient de suivre une fois qu’il l’a trouvée, car c’est Elle qui guide et protège. Vers l’harmonie. Un peu comme nos Guides de Lumière à qui l’on peut toujours demander aide et protection.

 

Cette Pleine Lune est bien dominée par les éléments yin :

En Eau : le Soleil, Vénus, le Nœud Nord, Neptune et les Lunes Noires

En Terre : la Lune, Saturne, Pluton, le Nœud sud, Uranus

 

On pense toujours à des émotions à fleur de peau, aux intuitions qui peuvent submerger, à des passions émotionnelles. Mais tous les aspects étudiés depuis la Nouvelle Lune du 2 janvier, font penser aussi à l’obligation d’une Nouvelle Page de sa Vie à ouvrir sur un Nouvel Horizon.

Une injonction : devenir l’acteur de sa propre Vie après s’être délesté de l’inutile.

 

Je pense à tous ceux qui se voient offrir une promotion professionnelle, à ceux qui sont en train de rencontrer l’âme-sœur. Ils vont commencer à écrire une nouvelle Page de leur Histoire.

Dans l’enthousiasme et l’allégresse.

Renaissance sur un mode léger.

Pour d’autres, mis face à la mauvaise foi, à la manipulation, ou même à la menace – des énergies obscures qui les obligeront à sortir d’une situation sclérosante – ce sera plus difficile.

Le ras-le-bol risque d’être tellement étouffant, et l’ambiance tellement lourde, que ce sera une marche pour oser aller, eux aussi, vers une future Renaissance.

 

Pour tous, L’Univers propose de cesser d’être dans une situation aux principes trop rigides,  donc limitants, et de développer les valeurs du Cœur.

Lâcher la rigidité du Capricorne pour aller en face, vers la douceur de Vénus en Cancer.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juillet 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share

La Nouvelle Lune du 2 juillet 2019

Avec Eclipse totale de Soleil Nœud Nord

Cette Nouvelle Lune se fait à 10° 37 du Cancer

Avec un degré sabian qui nous dit :

« Un clown caricature des personnalités connues »

Valeur de l’humour dans l’objectivité et l’indépendance de l’esprit. C’est lui qui permet de se libérer de la fascination due aux grands hommes ou aux évènements officiels.

L’humour ou l’ironie sont des outils puissants !…Le rire est souvent un moyen de comprendre que l’on ne doit pas se laisser impressionner par ce que la Tradition a plus ou moins bâti dans la conscience. Et le clown est cette manifestation la plus populaire de cette nécessité du rire.

(extrait des Symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune à 10° 37 du Cancer   

Le 2 juillet 2019 à 19 h 17 TU

21 h 17  pour la France –

Ascendant 2° Capricorne pour Paris

 

Lunaison dans l’énergie du Cancer

(un signe d’Eau, cardinal et yin)  

Eclipse totale de Soleil Nœud Nord à 10° 38 Cancer

 

La Lunaison est en large opposition au trio Saturne/Pluton/Nœud Sud

et se dirige vers le Nœud Nord à 18° Cancer

 

Carré croissant entre Mars/Mercure et Uranus

Carré décroissant de Jupiter à Neptune

Mars en voit de toutes les couleurs.

 

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée pour un nouveau départ, peut-être un peu confus au début, en fonction de la maison natale où ça se passe : en maison 1, ce sera peut-être une décision qui permettra de se montrer sous un nouveau jour ; en maison 10, un nouveau projet par rapport à sa vie sociale ou professionnelle ; …

C’est bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans ce domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 16 juillet en Capricorne (avec éclipse de Lune Nœud Sud).

 

Une Lunaison dans le signe du Cancer

On se retrouve dans les eaux protectrices d’un cercle, d’un ventre, d’une enveloppe, d’un rempart … Et donc dans le nid, dans le monde des sentiments, dans un rêve de bien-être et de tendresse. Le Cancer est le signe de l’écoute de soi. De la résonnance à soi-même. Mais pour cela il faut une carapace, caisse de résonnance. Trop souvent, la carapace prend le dessus et la force créatrice qui est née à l’équinoxe de printemps, en Bélier, pour éclore en Cancer, est rejetée aux oubliettes : l’organisme vivant prend l’habitude de s’abriter et d’obéir aux ordres de sa protection. C’est toute l’Ombre du Cancer et l’origine de ses failles.

 

Cette Lunaison est intense et puissante, en Cancer,

Déjà, parce que le Cancer, c’est le phare (Nœud Nord) qu’il nous est demandé de viser toute l’année 2019, donc le cœur et l’intime, avant des préoccupations d’ordre social.

 

De plus,

Cette Lunaison se fait avec une éclipse totale de Soleil Nœud Nord

(Pour ceux qui ont mon Cahier Pédagogique sur les Eclipses, il s’agit du quatrième duo d’éclipses : éclipse Soleil NN suivie d’éclipse Lune NS)

La Lune éclipse le Soleil. C’est elle qui domine. Et c’est une Lune en Cancer qui se réapproprie l’énergie qu’elle reçoit du Soleil pour privilégier l’intime : cette éclipse Cancer accentue les besoins émotionnels.

Et c’est là tout le paradoxe de cette éclipse qui « occulte » le Soleil : elle permet en fait de faire la lumière sur ce qui ne va pas ou plus. Et de poser une nouvelle intention de l’ordre du domaine de la maison natale où se situe le lieu de l’éclipse à 10-11° Cancer : c’est là où l’on est amené à clôturer un grand pan de vie. Voire obligé !

Et c’est dans cette période qui va du 2 juillet au 26 décembre 2019 (date de la prochaine éclipse Solaire) qu’on est engagé à prendre un nouveau départ (auquel on ne pensait peut-être pas, il y a seulement quelques semaines) mais qui sera plus en adéquation avec ce que l’on est vraiment.

 

C’est très fort évidemment, ça va chahuter pas mal, et ce sera parfois l’occasion de faire ressurgir de vieilles histoires avec leurs habitudes et leurs automatismes qui s’appuient sur des mémoires ancrées dans l’inconscient, de vieilles histoires qu’on avait cru avoir réglées mais qui pourraient bien réapparaître dans le quotidien. Et ça secouera.

Mais ce sera aussi l’opportunité de franchir un cap important. On sera invité, voire obligé d’aller vers ces valeurs Cancer, soit par un évènement, ou une info reçue, soit par une prise de conscience,

* en construisant une nouvelle forme d’adaptation à ses besoins émotionnels profonds (Cancer),

* mais aussi en abandonnant les valeurs Capricorne en face, empreintes de grands principes et trop rigides.

Ce qui est demandé par le ciel planétaire = aller vers les valeurs du cœur ….

 

C’est confirmé par cette opposition qui va se faire bientôt entre les luminaires et le trio Saturne/Pluton/Nœud Sud qui nous accompagne depuis un bon moment déjà !

Et c’est bien une prise de conscience de l’obligation de remettre en cause la structuration de sa vie. Ce sera peut-être par un effondrement apparent, mais l’effondrement n’est pas forcément négatif, en ce sens qu’il permet de trouver ce qu’on cherche parfois depuis longtemps.

 

1 – Mercure a été le premier à affronter ce trio,

2 – Ce fut au tour de Mars à la Nouvelle Lune précédente : un besoin de mettre les bouchées doubles pour s’autoriser à agir et à assumer pleinement ses actes ((opposition à Saturne) pour tourner définitivement une page (opposition à Pluton) et rendre efficace (trigone à Neptune) une mutation qui passait par un réajustement de ses croyances sur le plan social (quinconce à Jupiter).

3 – aujourd’hui, c’est au tour de la lunaison.

Les valeurs solaires de représentation et d’existence sociale, doivent céder la place, via l’éclipse, aux valeurs lunaires des émotions et des sentiments.

 

Nouvelle Lumière. Nouvelle orientation et nouvelle manière d’utiliser bientôt le pouvoir solaire à travers l’énergie saturnienne puis plutonienne. Donc à travers un cadre de vie qu’on a envie de s’autoriser (Saturne) et révélateur des motivations profondes (Pluton)

 

La Lunaison se fait quasiment en même temps que l’entrée de Mars en Lion

Mars vient de passer sur le Nœud Nord, apportant une nouvelle capacité d’autonomie. Il peut décider d’un effort courageux pour ouvrir un nouveau champ d’action. Moment de prendre des risques, d’oser, de s’engager dans une voie plus conforme à ses désirs personnels.

Il vient d’ailleurs de passer à l’opposition de Saturne/Pluton/Nœud Sud : peut-être un point de bascule qui se fera avec le temps.

Une heure avant la Lunaison, il est rentré en Lion, et peut se sentir poussé à assumer son action, et à mettre en place son aspiration profonde, même si ça doit le conduire momentanément à une situation conflictuelle.

 

Mercure l’a précédé dans ce signe royal.

Il n’y restera pas longtemps, puisqu’il aura besoin de venir se ressourcer un moment en Cancer pour y puiser des senteurs intimes et feutrées … afin de s’exprimer d’une façon un peu plus royale à partir de la mi-août.

 

Ensemble, pour cette lunaison, Mercure et Mars font leur carré croissant à Uranus : 

capables de briser toute chaîne insurmontable, ils risquent de déranger, et c’est un euphémisme. Ensemble, ils sont déterminés (alliance de l’action et du mental) et pourront vouloir trancher carrément jusqu’à la crise ou la rupture en se confrontant à un entourage qui ne sera pas forcément d’accord.  Mais il y a des crises salutaires.

Il y aura autour du 11 juillet des moments d’impatience, d’impulsivité, de réactions intempestives … Les remises en cause pourraient même briser quelques tabous ou secrets de famille, mais aussi libérer une bonne dose de stress.

(cf publication Facebook du 11 juillet)

 

Or,

Mercure est stationnaire

Il a commencé sa boucle de rétrogradation le 25 juin,

et rétrograde à partir du 7 juillet à 4° Lion.

Avec toute la panoplie habituelle des retards, des déplacements annulés, …

Mais surtout, pas sûr de pouvoir s’exprimer et de convaincre dans le signe royal du Lion, Mercure décide de revenir sur ses pas, et repassera en Cancer à partir du 19 juillet, pour réévaluer ses priorités, privilégier les sentiments, et trouver peut-être la réponse au défi présenté par l’éclipse solaire en Cancer … de façon à mettre sa solution en place une fois qu’il sera redevenu direct, le 1er août.

(cf publication Facebook du 7 juillet)

 

Vénus va très vite rentrer en Cancer, le 3 juillet

… pour des câlins à n’en plus finir. Vrais ou fantasmés (le Cancer vit beaucoup dans son imaginaire) ; il faudra en profiter très vite car dès le 17 juillet, pour la Pleine Lune, opposée à Saturne, Vénus s’interrogera un peu trop sur la qualité (ou pas) de ce qu’elle vit sur le plan affectif.

(cf publication Facebook du 3 juillet)

 

On a toujours le carré de Jupiter à Neptune.

L’aspect a été exact pour la seconde fois le 16 juin : au premier passage en janvier, les deux maîtres des Poissons avaient proposé une situation en relation avec le costume social et l’idéal. Petit à petit, un processus de maturation s’est mis en marche pour que chacun puisse faire évoluer sa vision des choses, ses croyances, ses valeurs philosophiques, de façon à se libérer en « cassant » une certaine forme de participation sociale devenue inadéquate.

Autrement dit sur le plan personnel : besoin de casser un costume social qu’on a endossé en fonction de fausses croyances qu’il serait temps de réajuster.

(cf publication Facebook du 16 juin, carré Jupiter Neptune)

 

Les deux planètes sont rétrogrades et le processus est encore très lent. Là encore il va falloir attendre pour avoir une réponse claire ; mais l’important c’est qu’avec Neptune rétrograde, c’est un voile qui se déchire, voire une vérité qui éclate.

 

Dans un premier temps, de ce 2 juillet et jusqu’à la Pleine Lune à éclipse du 16 juillet, c’est vis-à-vis de soi-même que le voile se déchire : pourquoi s’est-on acharné à rester dans ce métier, ou bien à rester avec cette personne ? … Après le 16 juillet, et la Pleine Lune à éclipse lunaire en Capricorne, la prise de conscience se fera plus vis-à-vis des autres, vis-à-vis de l’environnement professionnel ou de l’entourage affectif.

 

Ce carré Jupiter/Neptune prend toute son importance, avec les configurations appelées « Doigts du Monde » qui se forment sur ce carré à partir de Mars et de Mercure, en sesqui-carrés.

Sesqui-carrés de Mars entre le 4 et le 7 juillet

Sesqui-carrés de Mercure entre le 12 et le 18 juillet

Ce qu’il faut comprendre : c’est ce besoin d’agir, confirmé par une nouvelle façon de penser, pour réajuster un habit social (par rapport à Jupiter) qu’on a voulu endosser jadis en pensant répondre à des croyances (par rapport à Neptune) qui furent peut-être bonnes en leurs temps, mais qui ne le sont plus aujourd’hui dans sa Vie actuelle.

Proposition d’une libération précise, qui se fait pour la seconde fois, vu la rétrogradation des acteurs en jeu (Mercure, Jupiter et Neptune)

Résultat des cogitations au troisième passage entre le 11 et le 14 août …. dû probablement aux remontées émotionnelles provoquées par les deux éclipses de Juillet dans l’axe Cancer/Capricorne (et plus fortement ressenties par tous ceux qui ont des points importants de leur thème natal dans cet axe.).

(cf publications Facebook des 4, 7, 12 et 18 juillet)

 

Pour adoucir un peu

on a toujours aussi le sextile décroissant de Saturne à Neptune.

Confrontation entre la réalité de Saturne et le rêve de Neptune … et dans l’attente d’une réorganisation générale qui demande à abandonner les crampes mentales ankylosantes, à force de s’être laissé trop longtemps arrimés à des schémas qui n’ont plus lieu d’être.

(cf publication Facebook du 18 juin)

 

Conclusion

2 juillet 2019 : 2 + 7 + 12 = 21 … le Monde

Ou 2 + 7 + 3 =  12 … le Pendu

Ou 2028 = 12 … Le Pendu

Et toujours les mêmes lames de Tarot que pour les Nouvelles Lunes précédentes :

 

La vision des choses est longue, longue à s’inverser ! Le Pendu, pendu par un pied, voit tout à l’envers. Il ne lui faut qu’une pichenette pour se remettre à l’endroit et voir un nouveau choix de vie déboucher sur la pleine réalisation, celle que peut offrir le Monde (Lame 21)

Le Pendu indique toujours qu’un temps d’arrêt est vraiment nécessaire … comme l’indiquent les rétrogradations de Jupiter, Saturne, Neptune et Pluton.

Celle de Mercure va suivre à partir du 7 juillet.

Mais le Pendu n’est pas inquiet. Il est serein. Même apaisé. Il attend … Sans se laisser impressionner.

 

Et c’est bien tout l’enjeu de cette très puissante Nouvelle Lune qui a un impact très fort sur tous ceux qui ont un point important de leur thème en Cancer ou en Capricorne, mais aussi sur tous les autres.

Il s’agit vraiment :

* de réfléchir à toutes les valeurs un peu trop rigides à laisser derrière soi,

* de voir comment on va pouvoir privilégier le monde des émotions et des sentiments.

On y sera obligé ; et il semble bien qu’on a TOUS en ce moment un changement important à mettre en place dans sa vie, dans un domaine où il est nécessaire d’apporter de la douceur (symbolisé par le 8° à 13° Cancer dans son thème natal).

* et dans une prise de conscience de ce que l’on veut vraiment, prise de conscience demandée depuis des mois, mais qui se trouve plus aigüe pour cette Lunaison Cancer à éclipse solaire totale Nœud Nord.

… prise de conscience pour un Renouvellement de Vie qui passe par une libération de valeurs inadéquates. Seule option possible.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juin 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Pour vous abonner à mon blog :

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite de la publication sur le blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées.

 

 

Share

La Pleine Lune du 17 juin 2019

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Sagittaire / Gémeaux, à 25° 53

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« Un porte-drapeau à la bataille »

Dominante : Soumission noblement acceptée de l’individu, à la collectivité, et importance de rester fidèle aux principes qu’on a acceptés même dans la confusion d’un conflit.

Pour le Soleil, le degré sabian des Gémeaux explique :

« Les branches d’arbres couverts de givre se détachent sur fond de ciel d’hiver »

Dominante : Découverte de la beauté et de la pureté des archétypes après que les passions vitales et les désirs personnels se soient dissipés.

Le degré symbolique de la Lune montre ce que signifie une conscience sociale dans ses implications les plus hautes : un drapeau symbolise une collectivité organisée d’êtres humains.  Dans les anciens types de bataille, celui qui portait le drapeau se sentait le représentant de l’intégrité et de l’unité de son groupe. Il n’était pas armé, il était sans défense ; mais il était le point de ralliement de l’effort de son groupe.

Avec le Soleil, on est au-dessus d’une étape d’élagage. Dans un processus de suppression des superficialités. Recherche de l’essence de l’être humain !

 

Pleine Lune Sagittaire du 17 juin 2019 à 8 h 32 TU

(10 h 32 en France)

ascendant 21° Lion pour  Paris

 

Axe à 25° 53 Sagittaire / Gémeaux – axe mutable   

Pas d’aspects

(la conjonction de la Lune à Jupiter se défait très vite)

 

Jupiter, toujours rétrograde, n’est pas très à l’aise :

Très large opposition au Soleil

Très large opposition à Vénus.

Jupiter, Saturne et Pluton toujours rétrogrades

  

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont les motivations conscientes (ici le Soleil à 26° Gémeaux et son aisance virevoltante alliée à un côté curieux) qui sont face aux désirs inconscients (ici la Lune à 26° Sagittaire toujours tournée vers de nouveaux enthousiasmes, mais très émotive)

Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

*****

 

Quel bilan a-t-on tiré de cette Lunaison en Gémeaux qui a proposé de mettre le mental au service de la vie quotidienne ?… A-t-on changé sa façon de communiquer ?… A-t-on commencé une formation ?… ou bien entrepris un nouvel apprentissage ?… Comment le Sagittaire de la Pleine Lune d’aujourd’hui va-t-il aider maintenant à fixer un but, et à le maintenir, en apportant peut-être plus de liberté et d’indépendance ?…. Selon l’axe des maisons du thème natal concerné par cet axe (26° Gémeaux/Sagittaire) va-t-on récolter une moisson importante dans l’écoute de soi et la bienveillance, ou au contraire subir les conséquences du refus d’un choix proposé ?…

 

Cette Pleine Lune dans l’axe Sagittaire / Gémeaux

se fait dans un axe de communication, d’échanges, de partages, de reliance, un axe qui pose la question d’un changement relationnel en profondeur, dans une quête de sens et d’ouverture de conscience, et dans le but de garder un cap et un sens donnés par la flèche inspirée du Sagittaire.

Le Soleil en Gémeaux parle de communication, d’échanges intellectuels, d’écrits, de déplacements. La Lune en face en Sagittaire, dynamique et chaleureuse, invite dans un grand besoin de liberté, physique et morale, à cette prise de conscience porteuse d’évolution. Sans s’éparpiller.

 

La Pleine Lune en Sagittaire, se fait dans une large conjonction à Jupiter, son maître.

On a pu vivre récemment dans un besoin d’expansion et de bonne humeur. Mais la Lune est rapide d’une part et Jupiter qui rétrograde est tourné dans l’autre sens, d’autre part. Ils ne se parlent déjà plus. Et c’est tant mieux finalement : un Jupiter rétrograde n’incite pas trop à extérioriser ses intimes convictions !

Et la dissonance (carré décroissant) de la Lune à Neptune a pu donner une vision faussée des choses, voire une volonté délibérée de ne pas vouloir sortir des voiles de l’illusion.

 

Jupiter est bien le maître de cette Pleine Lune, mais il n’est vraiment pas à l’aise :

1 – il est rétrograde

et n’a donc pas encore tous les outils en main pour communiquer ; même s’il a passé son opposition au Soleil, il reste encore un peu en retrait.

 

2 – il est en carré quasi exact avec Neptune

C’est le deuxième aspect qu’il fait cette année, cette fois dans sa marche rétrograde. Et c’est un aspect qui nécessite au final une transformation en profondeur qui pourrait passer par le besoin d’une nouvelle reconnaissance sociale (cf publication détaillée sur FB ce week-end).

 

3 – c’est probablement le sens de son quinconce avec le trio Mercure/Mars/Noeud Nord :

il doit procéder à certains réajustements.  C’est un peu comme si cette PL du 17 juin fournissait un bilan de nos réflexions pour la mise en action de nos pensées et de nos actions (en Cancer, lié au foyer et à l’intimité) placés sous le phare implacable du trio Saturne/Pluton/Noeud Sud (en Capricorne lié à la vie sociale et à ses structures) ce qui demande une mutation dans un équilibre à trouver entre sa vie intime et personnelle d’une part, sa vie sociale d’autre part.

 

Mercure et Mars sont conjoints au Nœud Nord

Et opposé au trio Saturne/Pluton/Nœud Sud

C’est bien le moment de transformer sa façon d’agir et de voir les choses. Mars et Mercure sont en Cancer, ils ont besoin de tendresse pour s’épanouir. Avec un Nœud Nord également en Cancer, ils s’emploient à créer symboliquement les circonstances favorables pour créer un cocon de tendresse, dans un élan vers un nouveau bonheur tout simple et vers une vie intime épanouissante. Mais pour cela il faut quitter les rives du Capricorne en face. Trop sévères. Trop soucieuses de l’étiquette et du qu’en dira-t-on. En se libérant de poids psycho-encombrants.

Mercure vient formuler clairement sur le plan intellectuel, ce que Mars aura cherché à entreprendre. Mais surtout en osant mettre en avant la dimension du cœur et de l’émotion profonde (cf publication Facebook du 12 juin).

 

Pour aider, cette Pleine Lune vit un aspect de conciliation :

Le second sextile de Saturne rétrograde à Neptune

(cf publication détaillée sur Facebook, le mardi 18)

Il n’est pas toujours facile de relier les lois et les idéaux, l’autorité et la spiritualité ; mais cette fois, l’aspect de sextile décroissant permet de commencer une réorganisation à faire dans une nouvelle perspective (puisqu’on est en phase de fin de cycle) ; on prépare la conscience pour le futur.

 

Des trois planètes rétrogrades, Jupiter, Saturne et Pluton,

seul Jupiter a fait son opposition au Soleil.

La Lumière est mise sur une optique de changement relationnel, que ce soit dans sa participation sociale ou dans des besoins de projets plus personnels. Il reste des efforts à faire, mais le processus de reconversion est en cours. C’est du moins le moment propice pour examiner clairement et objectivement ce qu’on peut changer dans son cadre de vie.

Les prochaines oppositions du Soleil à Saturne et à Pluton vont se faire dans la foulée (9 juillet pour le premier, 14 juillet pour le second).  Ces trois oppositions sont un peu la dernière marche à franchir d’un escalier souvent rocailleux qu’on a commencé à gravir en janvier.

 

Le 21 juin, le Soleil rentre en Cancer

Solstice d’été, ce jour-là est un puissant portail de lucidité. Moment où Mars passera à l’opposé de Pluton et Vénus à celle de Jupiter : des vérités qu’on n’aurait pas voulu entendre avant ?

Quoi qu’il en soit avec ce Soleil qui rentre en Cancer on a envie de rentrer dans une bulle de tendresse.

Préparation de la puissante Nouvelle Lune en Cancer du 2 juillet qui se fait avec éclipse totale de Soleil à 11° Cancer et prépare de puissantes remontées émotionnelles.

 

Le même jour, le 21 juin, Neptune commence sa rétrogradation

Dans un premier temps, son rôle sera de miner et de dissoudre les structures dont on dépend aveuglément, des structures qu’on croyait solides, tant dans sa vie sociale que personnelle, mais qui empêchent d’évoluer. Pendant tout ce temps de rétrogradation qui durera jusqu’au 27 novembre, avec un temps fort autour du 10 septembre, on apprendra à recoudre les uns avec les autres, tous les petits morceaux de sa vie, dans un patchwork précis et minutieux.

 

Et toujours ce Nœud Nord à viser en Cancer :

Est-on bienveillant avec soi ?… Est-on capable de sourire à son enfant intérieur et de l’accueillir, avec l’amour qu’il n’a peut-être pas eu jusqu’ici ou la tendresse qu’il n’a jamais connue ?… Il ne s’agit pas de se laisser aller, ou de ne plus rien faire. Mais de se donner de la douceur.

 

Conclusion

17 juin 2019 :  8 + 6 + 12  = 26 = 8  … La Justice

Ou : 8 + 6 + 3 = 17 =  … L’Etoile ou les Etoiles

Ou : 17 + 6 + 2019 = 2042 = 8 …. La Justice

Comme dans les Pleines Lunes précédentes !

 

La Justice et sa recherche d’équilibre.

L’effort pour aller au bout de son choix, pour atteindre son objectif

Une fois de plus, le Tarot fait travailler l’inconscient. C’est un support (il y en a d’autres) dont on a besoin, pour dépasser le stade des émotions, et pour répondre à l’intuition.

Sur cet arcane 8 du Tarot de Marseille, une femme entre deux âges est assise, sur un trône en or. Elle regarde bien droit, face à elle. Jaune, bleu, rouge en proportions égales. Vie spirituelle, intelligence et conscience. Elle est passive, mais dans sa main droite, celle de la raison, elle tient un glaive (dressé vers le ciel pour capter l’équilibre du monde) ; dans sa main gauche, celle du cœur, elle tient une balance, signe d’équilibre.

Dans l’Univers tout est régi par l’équilibre des forces, des éléments, des énergies. Le ciel et la terre. Le yin et le yang. Ce qui est en haut comme ce qui est en bas. Le visible et l’invisible.

Pour préserver et maintenir l’équilibre il faut reconnaitre et respecter les lois qui régissent le ciel et la terre. Et c’est la justice qui est la gardienne de ces lois.  Elle révèle (ou devrait révéler) ce qui est juste, rigoureux, incontestable et incontournable.

Alors elle peut clarifier. Et trancher.

 

Et l’Etoile est là qui veille ….  Quand elle arrive, elle indique que, malgré tout, il faut garder foi et espérance. Il faut juste accepter de perdre quelques illusions pour aller à l’essentiel. La femme représentée est nue. Et pure. Elle n’a rien à cacher. Rien non plus pour s’embellir. Sa beauté est intérieure.

Nous sommes tous nés sous une bonne étoile. Mais cette étoile, c’est en soi qu’il faut la chercher et la trouver … peut-être astrologiquement, peut-on la trouver dans son Nœud Nord, ce phare qu’il faut viser et qui est tout simplement le Contrat d’Ame de chacun ; un Nœud Nord qui est une invitation à ne jamais perdre son étoile …

Quand on l’a trouvée, cette Etoile, il suffit de la suivre. Elle guide et protège. Elle aide à faire preuve de bon sens, à se purifier, à se fortifier.

Elle permet aussi, aux Créateurs, de trouver la bonne inspiration.

 

l’Etoile est le symbole du Verseau en astrologie, un signe qui a le besoin, dans sa version positive, de libérer des énergies nouvelles, d’abord collectives (c’est-à-dire sociales ou culturelles) en étant à la fois distant et à la fois impliqué, et toujours pour contribuer au rayonnement du groupe. Comme Ganymède, l’Ange du Verseau, L’Etoile déverse de l’eau sur la terre pour permettre la fertilisation et la régénération.

 

Au moment où j’écris ces lignes, certains vont un peu mieux comme s’ils sentaient déjà qu’une nouvelle dimension vibratoire s’ouvrait à eux.

Mais pour beaucoup d’autres encore, à la lecture des commentaires de ma Page Facebook, les émotions sont toujours à fleur de peau. Ils en ressortent fatigués, épuisés. Ils sont en pleine réflexion sur leur vie, leur cadre de vie, ou bien sur leurs activités ou leurs relations. Et si le corps s’y met, c’est que la trajectoire suivie jusqu’ici est à corriger.

Le corps est quasiment toujours le premier lanceur d’alerte : s’il a mal, s’il souffre, c’est surtout pour dire : « Attention, tu n’es pas sur le bon chemin … Réveille-toi et écoute ce qu’il veut te dire … Le chemin que tu prends n’est pas le bon. Tu peux encore changer. »

 

Certes la patience est à cultiver aussi, mais

* avec le Solstice d’Eté du 21 juin qui va nous faire basculer dans une autre vibration,

* avec la Lunaison à éclipse solaire du 2 juillet,

* avec l’éclipse lunaire qui suit le 16 juillet,

* et le Grand Nettoyage qui obligera à changer ses habitudes,

on a intérêt à se délester au maximum de tout ce qui peut encore encombrer le mental et ses fausses croyances.

 

Certains y travaillent depuis si longtemps qu’ils ont déjà commencé à désherber devant eux, et à faucher les anciens schémas de fonctionnement.

D’autres résistent encore, tant il est difficile d’aller vers l’inconnu.

Mais petit à petit une nouvelle conscience s’installe …

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juin 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées de chaque aspect vu sommairement dans cette publication.

 

 

 

 

 

 

Share

La Nouvelle Lune du 3 juin 2019

Cette Nouvelle Lune se fait à 12° 33 des Gémeaux

Avec un degré sabian qui nous dit :

« Un pianiste connu donne un concert et enchante son auditoire »

Dominante :  Pouvoir d’inspirer et d’émouvoir les masses. Mais danger psychologique d’un succès sensationnel.

L’être humain est capable de devenir lui-même source d’inspiration ou agent de Pouvoirs qui guident l’évolution humaine. Son rôle est de mobiliser les émotions … rôle du véritable virtuose, et dans un sens plus large de l’avatar dont l’exemple fascine les hommes et qui les amène à se débarrasser du passé pour s’aventurer dans de nouveaux domaines de l’existence.

(extrait des Symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

 

Une Nouvelle Lune à 12° 33 des Gémeaux   

le 3 juin 2019 à 10 h 03 TU

12 h 03 pour la France –

Ascendant 27° Lion pour Paris

 

Lunaison dans l’énergie des Gémeaux

(un signe d’Air, mutable et yang)  

 

Toutes les planètes sont dans un arc de 192°   

limité toujours par Mars et Jupiter

Mercure maître de Lunaison,

est opposé à Jupiter

 

Et toujours conjonction Pluton / Saturne / Nœud Sud

entre 18° et 23° Capricorne

En face, le Nœud Nord se dirige vers Mars

 

Carré décroissant de Jupiter à Neptune

Sesqui-carré de Jupiter à Uranus

Sextile Saturne Neptune, plus stabilisateur !

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée pour un nouveau départ, peut-être un peu confus au début. Et en fonction de la maison natale où ça se passe : en maison 1, ce sera peut-être une décision qui permettra de se montrer sous un nouveau jour ; en maison 10, un nouveau projet par rapport à sa vie sociale ou professionnelle ; …

 

C’est bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans ce domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 17 juin, fin Sagittaire.

 

Une Lunaison dans le signe des Gémeaux

C’est frais, c’est léger, c’est aérien … les Gémeaux sont dans l’ouverture, la curiosité, l’enthousiasme ; ils ont envie de découvertes et de contacts sans cesse nouveaux.

Il est normal qu’on ait envie d’entendre la brise fraîche et légère qui annoncera bientôt l’été. C’est un vent de légèreté qui incite à la communication, au dialogue, aux échanges de toutes sortes, aux courses à faire pour préparer l’été, toutes les activités chères à ce signe de la fin du printemps qui prépare le passage. Certes …

Mais justement, comme le « Gémeaux » est un signe dit « mutable », il appelle aussi à plus de souplesse pour adapter et ajuster certains paramètres de façon à mieux diffuser (énergie Gémeaux) avec le moins de superficialité possible, face à toutes les difficultés rencontrées.

 

Les luminaires s’apprêtent à faire une opposition à un Jupiter Rétrograde dans le signe du Sagittaire :

(opposition exacte Soleil/Jupiter le 10 juin – et donc moment le plus important de la rétrogradation de Jupiter à 20° Gémeaux/Sagittaire)

C’est une pleine lumière posée sur son épanouissement personnel. Au vu des contrariétés rencontrées depuis des semaines, dans son modèle de bonheur social, la question est clairement posée : que doit-on réviser, réorienter ou améliorer dans la vision de ses idéaux ou de ses croyances, pour être plus en phase avec son « bonheur d’être » ?… De quelles carapaces sociales faudrait-il s’extirper après avoir compris ce qui ligote un certain enthousiasme ?…

Ce sont les questions que Jupiter rétrograde nous pousse à examiner sérieusement ; cette lunaison ne fait qu’insister en y rajoutant sa pleine lumière afin qu’on puisse comprendre le décalage qui a pu n’offrir jusqu’à présent, qu’un filtre obscurcissant la réalité.

 

Mercure, maître de la Lunaison, finit son séjour en Gémeaux

Il a dépassé l’opposition à Jupiter : et comme Jupiter est rétrograde, ils n’ont plus rien à se dire. Mais Jupiter emporte son message qui l’aide :

*  à contrecarrer sa propre « surdité » (il est en pleine réfleion)

* et donc à commencer à établir un pont pour une nouvelle communication.

En rentrant en Cancer dès le lendemain, le 4 juin, Mercure va croiser bientôt le Nœud Nord qui va l’inciter, lui aussi, à changer de plan.

 

Vénus est toujours en Taureau

Elle emporte le message d’Uranus qu’elle doublait lors de la dernière Pleine Lune. A-t-elle laissé vivre un petit grain de folie ? … A-t-elle permis de voguer sur un ciel inattendu et inexploré après avoir délivré d’une vieille situation tendue ?…

 

Pour cette Nouvelle Lune, elle est en trigone exact à Pluton rétrograde

L’aspect est croissant et entraine un nettoyage sentimental qui, dans certains cas, pourrait mettre un baume sur des frustrations affectives récentes et conduire à une renaissance sentimentale  qui a des chances de perdurer avec le bel aspect qu’elle fait avec Neptune le 9 juin, si Mars le même jour ne lui apporte pas trop de tension émotionnelle !

 

Car Mars, la troisième planète personnelle, est toujours en Cancer

C’est lui qui me semble avoir ce mois-ci une importance capitale :

 

1 – Il se dirige vers le Nœud Nord qu’il va bientôt croiser.

L’an dernier, à la même date, il croisait le Nœud Sud en Verseau (juin 2018) – beaucoup de fatigue et de lassitude dans l’air … J’avais à l’époque recommandé de ne pas se laisser emporter par la colère ou une agressivité incontrôlable. On ne disposait pas alors d’éléments de choix objectif. D’ailleurs il allait bientôt commencer sa rétrogradation et revenir sur ses pas pour mettre en place une dynamique qui pouvait faire peur.

A cette époque, c’est Vénus qui croisait le Nœud Nord en Lion, et réfléchissait à une possible remise en cause d’attachements construits sur l’illusion. (ou la peur de la solitude)

Cette fois, c’est Mars qui croise le Nœud Nord en Cancer. Il a beaucoup d’instinct, et il se sent suffisamment fort pour prendre une décision rapide, dans le domaine du foyer peut-être, et qui surprendra l’entourage.

C’est comme si tout d’un coup, on réalisait son destin en manifestant un comportement en contradiction totale avec ce qu’on faisait jusqu’à présent. C’est tellement instinctif qu’on pourra ne pas comprendre les pulsions qui pousseront à agir.  Pour les uns, ce sera peut-être comme une « dette » à régler avant de retrouver une authentique liberté. Pour d’autres, il s’agira simplement d’actualiser les effets des actes passés pour les mettre sous la lumière du présent.

Volonté + action (Mars) mises au service de l’accomplissement du destin (Nœud Nord)

 

2 – En même temps, Mars se dirige aussi vers une opposition à notre trio devenu légendaire, tout en étant trigone à Neptune et quinconce à Jupiter. C’est dire à quel point il va devoir mettre les bouchées doubles pour s’autoriser à agir et à assumer pleinement ses actes (opposition à Saturne) pour tourner définitivement une page (opposition à Pluton) et rendre efficace (trigone à Neptune)  une mutation qui passe par un réajustement de ses croyances sur le plan social (quinconce à Jupiter).

 

Et puis Jupiter a un dialogue fort intéressant avec les lentes :

Depuis janvier, il est en carré avec Neptune

(second aspect exact le 16 juin) : au premier passage à la mi-janvier, les deux maîtres des Poissons ont proposé une situation en relation avec le costume social et avec l’idéal ; quel processus de maturation ont-ils mis en marche pour que chacun puisse faire évoluer sa vision des choses, ses croyances, ses valeurs philosophiques ? …

C’est très guerrier, tout ça, et ça peut entraîner des révoltes, des colères rentrées depuis trop longtemps qui peuvent exploser aujourd’hui en violences.

Au second passage, avec Jupiter rétrograde, en Sagittaire, il peut y avoir encore de la confusion, et une désillusion possible à la clé.

C’est un carré qui vient se surajouter à la mutation demandée par Saturne et Pluton. Mais le changement social n’est pas facile.

C’est bien ce que montre le sesqui-carré exact de Jupiter toujours, avec Uranus

qui rajoute de l’électricité dans l’air.

Là aussi, ça a commencé en janvier ; et la pression est montée. Avec Uranus, c’est vraiment la volonté de sortir des impasses d’un vieux monde en déconstruction. Le second passage sera exact le 6 juin.

 

Quel drôle de pivot que Jupiter qui ne forme que des aspects dissonants ! … avec Neptune et Uranus, mais aussi avec le Soleil, la Lune, et Mercure.

Et à quels débordements pourrait-on assister ? … sinon maintenant mais lors du troisième passage (fin septembre – mi octobre) ?

 

Positivement, un sextile décroissant de Saturne à Neptune peut venir adoucir le tout.

(second passage exact pour la prochaine Pleine Lune du 17 juin)

Le cycle a commencé en 1989 avec la Chute du Mur de Berlin. Y aurait-il d’autres murs à déconstruire ?… A l’extérieur ?… ou à l’intérieur de soi ?… Le même jour, Mercure vient se coller à Mars et au Nœud Nord : comme si les effets des actes passés devaient se confronter à la lumière du présent pour retrouver une authentique liberté sur le plan de l’action ; ou comme si une nouvelle forme de communication associée à un certain courage de « faire du neuf » étaient mis au service de l’accomplissement de son destin.

 

D’ailleurs, Neptune va être important dans les jours qui viennent :

* le 9 juin, au sommet d’un T-Carré dont la base sera l’opposition Soleil Jupiter, il pourrait certes apporter un manque de lucidité et de discernement ; il conviendra alors d’être attentif pour garder le cap et la bonne direction

* mais en même temps, il sera trigone à Mars puis à Mercure et sextile au trio Saturne/Pluton/Nœud Sud, des aspects qui viendront le soutenir.

 

En synthèse :

Le T-Carré indique que, si l’on veut changer de route, c’est le moment de le faire.

Et, si l’on ne comprend pas toujours ce qui arrive, si l’on se sent dans le flou, sans savoir ce qu’on doit lâcher ou dans quel sens se diriger, Neptune est là, il montre que si l’on garde la foi, on sortira du flou et on trouvera le Chemin qui est juste pour soi.

 

Conclusion

3  juin 2019 : 3 + 6 + 12 = 21 … le Monde

Ou 3 + 6 + 3 =  12 … le Pendu

Ou 2028 = 12 … Le Pendu

Les mêmes lames qu’à la NL du 13 juin 2018 l’an dernier : Serait-ce la vision des choses qui est en train de s’inverser (je rappelle que le Pendu, pendu par un pied, voit tout inversé), avec donc des perspectives qui deviennent autres. Un nouveau choix de vie qui déboucherait sur la pleine réalisation (carte du Monde) ?

Pour l’instant, le Pendu est attaché par un seul pied. Pas bloqué. Juste en attente. Mais il a besoin d’une pichenette pour se mettre en marche. Il cherche encore au fond de lui les énergies intérieures qui vont le ressourcer et préparer les étapes suivantes.

 

Il faut peut-être chercher où est la faille en soi, une faille qui empêche encore de remettre en question la situation et d’évoluer

Le Pendu semble indiquer qu’un temps d’arrêt est peut-être encore nécessaire et c’est le sens de ces rétrogradations de Jupiter, de Saturne et de Pluton qui se continuent ; Neptune va s’y mettre à son tour, le 21 juin.

Mais le Pendu n’est pas inquiet. Il est serein. Il attend, c’est tout … Tout comme nous, qui attendons l’apparition de ce pianiste du degré sabian de cette lunaison. Chut … le voici qui arrive pour nous offrir le plus beau concerto qui soit … Très bientôt.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juin 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite de la publication sur le blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées.

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/   pour des explications plus détaillées.

 

 

 

Share

Next page »